Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Chemin de Traverse :: Chaudron Baveur
Partagez | 


profil +
Message
Retracer une vieille amitié   Sam 24 Nov - 17:35

Retracer une vieille amitiéGodfrey & Mitsuhane
( La vie est l’art de dessiner sans pouvoir effacer. ) •••

Me voilà devant le chaudron baveur, débit de boissons et petite cuisine au coeur de Londres. L'endroit était pittoresque, respirant le charme de la vieille Europe. En entrant, divers regards curieux et méfiants se tournèrent vers moi tandis que j'admirais rapidement les murs blancs en briques. De trop nombreux cadres couvraient les murs, mélangeants dessins et peintures en tous genres. Quelques affiches magiques couvraient les zones de passage, notamment des avis de recherche. Des tables en vieux bois étaient dispersées dans la salle, supportant des vieux sorciers attablés entrain de boire et discuter bruyamment. Je m'avançais à travers la salle, dépassant de toute ma hauteur les sorciers décrépits, trop vieux et saouls pour êtres totalement clairs d'esprits. J'optais pour une table face à l'entrée, bordée par un mur. L'air ambiant était chargé d'un arôme d'alcool, de différentes herbes à fumer et de renfermer.

Je n'aimais guère être seul ici, entouré de tout ces gens. Pourtant j'étais quelque peu retenu ici, dans l'attente d'une rencontre à venir. Une certaine Mitsuhane Akiyama m'avait contacté quelques jours plus tôt afin de convenir d'une rencontre. D'après ses dires, elle connaîtrait mon grand-père Shi, voyageur et sorcier à la baguette rapide. J'avais dû questionner ce dernier sur la demoiselle, m'assurant au passage qu'il ne s'agissait point-là d'un mauvais traquenard. D'après les informations récoltées en amont, elle venait du Japon et jouait au Quidditch. J'étais légèrement impatient de découvrir le visage de ma future interlocutrice et de renouer à notre niveau l'amitié que semblaient nourrir nos familles.

Pour l'occasion, j'avais revêtu une tenue sobre mais élégante, comme d'habitude. Quelques accessoires couvraient mes poignets, comme des bracelets, une montre ainsi que des bagues métalliques autour de mes doigts. Une barbe de quelques jours couvrait mes joues, tandis que mes cheveux étaient parfaitement soignés. Un style à moitié éloigné des standards d'Asie, me rapprochant d'un idéal mélangeant parfaitement l'Europe et la Chine.

J'observais d'un regard distrait les autres clients, essayant de trouver un visage dans la foule. Je cherchais des yeux une jeune femme aux traits d'asie, et je l'imaginais déjà avec des traits fins et une peau d'ivoire. D'une certaine façon, cette rencontre puait le traquenard de mariage arrangé, mais je me sentais suffisamment indépendant de mon père pour éloigner cette idée.

© 2981 12289 0


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST


Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1035-godfrey-sun-jai-parfois-une-tendance-a-marcher-du-cote-obscur#7304 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1039-chemin-de-traverse-voliere-de-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/f424-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/t1019-godfrey-william-sun-seuls-les-gens-qui-agissent-existent#7128 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1038-inventaire


profil +
Message
Re: Retracer une vieille amitié   Dim 25 Nov - 0:57

Retracer une vieille amitié
avec Godfrey Sun



L’eau chaude glissait sa peau, dénouant lentement ses muscles contractés, caressant quelques mèches de cheveux pour se perdre en une nuée de gouttelettes légères sur le sol carrelé de la douche. Yeux clos, la tête rejetée arrière, Mitsuhane laissa s’y perdre fatigue et frustration, tentant d’oublier quelques instants qu’elle ne pouvait guère s’attarder plus longtemps sous le jet d’eau. Finalement, retenant à grand peine son exaspération à l’égard de la situation que lui avait imposé sa famille, elle referma le robinet d’un geste sec, se remémorant avec un mouvement d’humeur la conversation qu’elle avait eu avec sa tante plus d’une semaine auparavant.

-Mitsuhane, ma petite plume, est-ce que tu te rappelles de la famille Sun, dont ton grand-père puis ton père ont été proches ? Mais si, Sun Shi, un sorcier chinois un peu âgé qui est venu à la maison quelques fois quand tu étais jeune ?

L’attrapeuse avait finalement acquiescé, se remémorant vaguement le monsieur en question avec que quelques souvenirs d’enfant, imprécis, aient finalement daignés se présenter à sa mémoire. Elle ne comprenait pas où voulait en venir sa tante, mais son instinct lui soufflait qu’elle n’allait pas appréciée. Elle n’avait guère eu à attendre bien longtemps pour que cette impression se confirme tout à fait et, alors que sa tante tentait de la convaincre de prendre contact avec la branche anglaise de ladite famille, elle s’y fermement opposée. Quel intérêt aurait-elle à s’adresser à de parfaits inconnus pour « garder le lien entre nos familles », ainsi que le disait si bien son interlocutrice ?

-Écoutes, je te demande simplement de contacter l’un de ses membres, dont je t’enverrai les contacts. Tu as juste à… eh bien, essaie de t’entendre avec lui, et dis-lui que les Akiyama espère conserver de bonnes relations avec eux. Si tu ne le fais pas pour ton père, qui est très occupé par son travail, fais-le au moins pour ton grand-père, c’est bientôt son anniversaire de mort. Cela pourra aussi te servir, si tu as un jour besoin d’aide, d’avoir des personnes de confiance non loin.

La jeune femme avait de justesse retenue une remarque désagréable sur ladite confiance et son père mais, par égard pour celle qu’elle considérait presque comme sa mère, elle avait tenu sa langue et finalement accepté cette demande pour la moins étrange.


Ouvrant son casier, elle secoua la tête pour se débarrasser de ces pensées parasites autant que pour chasser quelques ultimes gouttes d’eau. Attrapant rapidement les vêtements propres et soigneusement pliés qu’elle avait préparés avant de partir à l’entrainement, elle se prépara soigneusement : assez élégante pour cette rencontre, assez commode pour qu’elle se sente à l’aise. Laissant d’un geste machinal le tissu d’un bordeaux profond de son haut, elle s’observa pensivement dans le miroir des vestiaires avant d’attraper son sac à main et de sortir à l’air libre. D’un geste de la main, elle salua ses camarades qui s’entrainaient encore et s’éloigna en direction de la ville.

Le Chaudron Baveur, s’il n’était pas plein, était cependant suffisamment rempli pour que Mitsuhane passe quelques longues secondes à fouiller la pièce du regard, cherchant son mystérieux rendez-vous. Enfin, elle accrocha une paire d’yeux curieux qui la dévisageait et, étudiant rapidement le visage auquel ils appartenaient, elle en déduit qu’elle avait trouvé son interlocuteur. En s’approchant, son impression se consolida. L’homme, dans la trentaine, avait des traits fins alliant l’aristocratie anglaise au charme chinois. Il devait également être étonnement grand puisque, du haut de son 1m57, la joueuse de Quidditch faisait peu ou prou sa taille alors qu’il était assis et elle debout. Avant de le contacter, la japonaise avait cherché quelques renseignements, aussi savait-elle que le dénommé Sun Godfrey, ancien serpentard, était un homme d’affaire ayant assez bien réussi dans sa vie professionnelle et qu’il était – c’était là le plus intéressant – le petit-fils de Sun Shi. Sa tante ne lui avait jamais répondu quant à savoir pourquoi elle n’avait pas directement donné les contacts du grand-père. Laissant de côté, pour l’instant, cette question en suspens, elle salua courtoisement son interlocuteur, accompagnant ses propos d’une inclinaison de la tête à la japonaise.

-M. Sun ? Il confirma rapidement son identité, aussi enchaina-t-elle : Bonjour, je suis Akiyama Mitsuhane, je vous remercie d’avoir accepté cette invitation. Puis-je ?

Ses doigts papillonnèrent sur le dossier de la chaise lui faisant face, attendant poliment son accord pour prendre place à sa table et tâchant de rassembler ses pensées pour tenter de trouver un angle d’accroche. Tout cela était fort joli mais en réalité, elle n’avait aucune espèce d’idée de la façon dont elle allait mener cette conversation, et c’était bien là que le bât blessait.


Codage par Rosalind Fawley



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t965-notes-et-memoires-d-akiyama-mitsuhane http://www.magicneverdies-rpg.com/t966-chemin-de-traverse-voliere-de-mitsuhane-akiyama http://www.magicneverdies-rpg.com/t923-mitsuhane-akiyama


profil +
Message
Re: Retracer une vieille amitié   Dim 25 Nov - 14:43

Retracer une vieille amitiéGodfrey & Mitsuhane
( La vie est l’art de dessiner sans pouvoir effacer. ) •••


Je n'attendis pas bien longtemps avant d'accrocher le regard bridé d'une charmante jeune femme. Celle-ci s'approcha doucement du moi en slalomant entre les tables occupés. Je pouvais constater d'ici que la jeune femme n'était pas bien grande, peut-être environ le mètre soixante. Je ne m'en formalisais pas, beaucoup de sorciers paraissaient petits à côté de moi. Lorsqu'elle fut arrivé à notre table, elle me salua courtoisement tandis que je répondais de la même manière.

- "C'est moi. Bien sûr, asseyez-vous." dit-je d'un ton charmant.

J'observais distraitement la jeune femme prendre place face à moi tandis que mon esprit s'échauffait doucement pour trouver un sujet de conversation. Le premier qui me venait était indubitablement mon grand-père, et le lien qu'il entretenait avec la famille Akiyama. Mais la politesse m'obligeait à d'abord lui offrir une boisson.

- "Une boisson ?" - Je posais rapidement la question à la Japonaise avant d'interpeller un serveur pour qu'il prenne nos commandes.

Je choisissais quelque chose d'adapté à la situation comme un thé, puis je m'intéressais de nouveau à mon interlocutrice.

- "D'après ce que j'ai compris, vous connaissez mon grand-père, Sun Shi ?"

© 2981 12289 0


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST



Dernière édition par Godfrey Sūn le Lun 26 Nov - 7:59, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1035-godfrey-sun-jai-parfois-une-tendance-a-marcher-du-cote-obscur#7304 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1039-chemin-de-traverse-voliere-de-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/f424-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/t1019-godfrey-william-sun-seuls-les-gens-qui-agissent-existent#7128 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1038-inventaire


profil +
Message
Re: Retracer une vieille amitié   Dim 25 Nov - 16:12

Retracer une vieille amitiéJuste une serveuse, certes la moins douée de toutes, qui fait son travail, c'est à dire servir les gens en pleine discussionGodfrey Sūn & Mitsuhane Akiyama- Quatres chopes de Bièrobeurre, s'il vous plaît.

Amy hocha rapidement la tête et griffonna les commandes sur son bloc note. Un groupe d'amis, deux filles et deux garçons, s'étaient assis à une table et lui avaient commandé les autres boissons. Elles les aimaient bien, ceux là, même si elle ne les connaissait pas, mais il était facile de lire toute leur vie par leurs gestes ou leurs paroles. Au vu de leur tête, ils devaient encore être à Poudlard, en sixième ou en septième année ...

Elle avait entendu leurs noms lorsqu'ils étaient entrés, lorsque la plus jolie des deux filles, une poupée aux yeux bleus clairs et à la chevelure dorée, avait dit "Mais t'es con, Jonas ! Venez, il y a de la place là - bas ! Je me met à côté de Jenny, Farrid tu me fais trop flipper."

Quand à leur histoire ... Angela, la blonde, avait une relation avec le dénommé Farrid, au vu de leurs mains liés. Mais ils n'étaient pas vraiment ensemble, ça se voyait. Juste, très, très proche ... Quand à Jenny, ses grands yeux étaient remplis d'amour pour Jonas, mais au vu du regard insistent vers la poitrine de la serveuse qu'avait lancé le jeune homme, ce n'était pas réciproque. Elle leur tendis leur consommation, tandis que Jonas tentait désespérément d'entamer la conversation avec elle. Elle lui fit un demie sourire et s'éloigna, pour aller s'occuper d'une autre table.

Deux asiatiques y étaient attablés. En jetant un coup d'oeil à la jeune femme, elle la reconnut. C'était Mitsuhane ! Elle aurait bien aimé pouvoir lui parler ; de son animagus, de ses amitiés, de ses amours, de sa décision de changer de métier ... Mais elle ne préféra pas la déranger, alors qu'elle semblait ... En charmante compagnie. Son compagnon était plutôt beau gosse. Miysuhane Akiyama, à un rendez vous galant ... Finalement, ce n'était pas totalement bizarre. Elle commençait même à d'acclimater à cette idée. Après tout, l'asiatique était jeune, jolie, riche et talentueuse. Elle avait forcément des prétendants.

Son prétendant, d'ailleurs, lui commanda du thé, qu'elle s'empressa d'aller préparer. Puis elle revient à la table, et le servit dans deux tasses. Elle devenait de plus en plus douée à ce métier ... Dommage qu'elle n'était pas faite pour y rester. Ou pas.

- Voici vos consommations.
©️️YOU_COMPLETE_MESS



Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Retracer une vieille amitié   Dim 25 Nov - 22:40

Retracer une vieille amitié
avec Godfrey Sun




Tirant à elle la chaise qui faisait face au dénommé Godfrey, elle posa son sac à terre et s’assit tranquillement. Aimable, son interlocuteur lui proposa une boisson, qu’elle accepta avec plaisir. Profitant qu’il détournait un instant le regard, la joueuse en profita pour le détailler rapidement, notant l’élégance simple de son habillement et l’aura de tranquille confiance qui émanait de lui.

-Un thé ira bien, je vous remercie.

En Angleterre, faites comme les anglais. Sans trop de surprise, le petit-fils de Sun Shi en fit de même, se signalant à une jeune et jolie serveuse que Mitsuhane connaissait bien : Amélia, ou Amy comme elle préférait se faire appeler. Saluant son amie d’un discret sourire affectueux, elle comprit aussi rapidement que la brunette se faisait des illusions et elle se promit de dissiper tout malentendu avec elle prochainement. De toute façon, elle avait prévu de recontacter Amy prochainement, car leurs emplois du temps respectifs ne leur avait guère donné de quoi réellement discuter dernièrement. Elle disparue s’en aller, fort probablement, préparer leur commande et Godfrey prit l’initiative d’évoquer la vraie raison de leur présence : les liens existant entre leurs deux familles.

-En effet, quoi qu’en réalité je ne l’ai guère croisé souvent. Il était proche de mon grand-père et l’est encore de mon père. Je m’étonne d’ailleurs qu’il ne vous ait pas accompagné, on m’a laissé entendre qu’il était en Angleterre, n’est-ce pas le cas ?

Pour le peu qu’elle avait vu le vieil homme, il lui avait laissé une grande impression : celle d’un homme sage et respectable, un sorcier compétent et pétri de valeurs. Elle se souvenait d’ailleurs qu’il était venu, peu de temps après le décès de sa mère, pour présenter, en personne, ses condoléances à Genki. Elle aurait eu plaisir à le revoir et aurait trouvé plus naturel de converser avec lui, fut-il accompagné. Mais il était cependant vrai que la réponse de son vis-à-vis n’avait jamais indiqué une quelconque présence du grand-père.

-Je tiens à m’excuser de la façon quelque peu cavalière dont je vous ai contacté. Ma famille est restée en contacts réguliers avec quelques membres de votre famille en Chine mais elle désirait nouer des liens avec la lignée directe de celui qu’elle considère comme un ami proche. Autant dire qu’il vaut mieux que l’on soit en bons termes si l’on ne désire pas finir fouettés en place publique.

Elle plaisantait. Enfin, en partie. A présent qu’elle était seule représentante de sa famille en Angleterre, il ne faisait aucun doute que cette dernière compterait sur Mitsuhane pour la représenter. En vérité, qu’il lui fut même un jour demander d’aller chercher quelques documents confidentiels auprès des services secrets britanniques de la communauté magique ne l’étonnerait qu’à demi.

Codage par Rosalind Fawley



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t965-notes-et-memoires-d-akiyama-mitsuhane http://www.magicneverdies-rpg.com/t966-chemin-de-traverse-voliere-de-mitsuhane-akiyama http://www.magicneverdies-rpg.com/t923-mitsuhane-akiyama


profil +
Message
Re: Retracer une vieille amitié   Lun 26 Nov - 18:01

Retracer une vieille amitiéGodfrey & Mitsuhane
( La vie est l’art de dessiner sans pouvoir effacer. ) •••


J'admirais tranquillement les traits de la jeune Japonaise qui me faisait face. Elle était à mon sens une belle femme, même si je n'avais guère beaucoup de visages asiatiques en tête pour la comparer. Sa peau était claire et ses traits fin et harmonieux. J'étais certain qu'elle devait rencontrer du succès auprès de la gent masculine, tandis que les femmes devaient la jalouser.

Je détournais mon attention quelques secondes pour commander deux tasses de thé à une jeune serveuse. Cette dernière s'empressa d'aller le préparer avant de revenir à notre table pour nous le servir dans deux tasses. Je détallais rapidement le visage de la jeune femme qui remplissait nos tasses, elle avait les cheveux bruns, un air sympathique et des pommettes saillantes. Une fois sa tâche accomplit, la serveuse retourna à ses autres clients, et mon regard se reposa sur Mitsuhane.

J'écoutais avec attention les paroles de la Japonaise qui me résumait la relation que mon grand-père entretient avec la famille Akiyama. La question de Mitsuhane était légitime, elle aurait certainement préféré rencontrer mon grand-père, plutôt qu'un inconnu comme moi. Je réfléchis deux secondes pour formuler ma réponse puis je répondis à sa question.

- "Mon grand-père est très souvent en déplacement, il revient de temps à autre en Angleterre, mais la Chine reste sa terre natale. Il n'a jamais renoncé à sa lutte contre la dictature Communiste. Renverser un régime politique qui endoctrine son peuple depuis des décennies, est un combat long et complexe. Sa ténacité m'impressionne."

Mon grand-père était un homme tout à fait extraordinaire, doté d'une incroyable ténacité. Cet homme combattait le régime communiste depuis des décennies, bien avant ma naissance, et déjà avant celle de mon père. À sa place, j'aurais certainement déjà abandonné l'idée de sauver la Chine et son peuple, et refait ma vie ailleurs. D'une certaine manière, je connaissais à la fois tout, et rien, de mon grand-père. Il m'avait maintes fois raconté ses voyages et ses combats, mais je ne connaissais pas grand chose des petites histoires de ses voyages. Il avait quelques fois abordé le sujet d'une famille qu'il appréciait au Japon, sans trop entrer dans les détails.

- "Ne vous excusez pas, je suis ravie de pouvoir nouer des liens avec des amis de mon grand-père. Il est vrai que je préférai éviter d'être fouetté en place publique." dis-je en riant silencieusement de la dernière phrase de Mitsuhane.

La phrase sonna comme une double peine dans mon esprit. Sur le moment, je repensais à mes activités illégales et aux conséquences qu'elles pourraient avoir pour moi. Je ne pouvais pas renoncer à cet incroyable mélange de frisson et d’appât du gain. Comme mon grand-père, j'avais besoin de ma propre aventure, même si la mienne n'était pas aussi riches en valeurs morales.

© 2981 12289 0


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST



Dernière édition par Godfrey Sūn le Mer 28 Nov - 21:12, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1035-godfrey-sun-jai-parfois-une-tendance-a-marcher-du-cote-obscur#7304 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1039-chemin-de-traverse-voliere-de-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/f424-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/t1019-godfrey-william-sun-seuls-les-gens-qui-agissent-existent#7128 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1038-inventaire


profil +
Message
Re: Retracer une vieille amitié   Lun 26 Nov - 19:55

Retracer une vieille amitié
avec Godfrey Sun



Remerciant Amy qui les avait servi avec une efficace rapidité, Mitsuhane se détourna de son amie qui s’éloignait pour s’intéresser à son interlocuteur, curieuse de savoir la raison de l’absence de Shi. Ainsi donc, il était déjà de retour en Chine… Elle en éprouva, quelques secondes, une singulière déception, heureuse qu’elle aurait été de confronter l’homme de ses souvenirs au vieillard respectable qu’il devait être aujourd’hui. Peut-être pourrait-elle le recroiser lors de l’une de ses venues en Angleterre, si l’homme prenait quelques instants pour souffler.

-Je vois… Je suppose qu’il est difficile de renoncer à une cause pour laquelle on a voué sa vie ou une partie d’entre elle.

Elle eut une pensée pour son père, puis pour sa grand-mère. Tous deux, tout comme le grand père de Godfrey, avaient cela en commun qu’ils semblaient posséder une force intérieure puissante et prête à déborder, qui les poussait inexorablement à se battre et à consacrer temps et énergie à ce qu’ils défendaient. Quitte, au besoin, à sacrifier leur vie privée et leur famille. Comme souvent lorsqu’elle pensait à son géniteur, la joueuse se demanda si elle serait capable de telles force morale et volonté farouche ; la réponse lui vint, identique à chacune de ses interrogations passées : non. Elle n’était pas de ces êtres prêts à tout pour défendre leurs idéaux, mais sans doute parce que son idéal à elle était bien moins exigeant que celui des concernés. En réalité, elle n’imaginait pas même donner de sa personne pour une seule chose, pour la simple et bonne raison que cela signifierait qu’elle aurait échoué à remanier le monde à sa façon ; or, elle ne pouvait envisager de perdre. L’adrénaline dont elle avait besoin, elle le trouvait sur un balai, sur un terrain de Quidditch, dans la compétition.

-Ne vous excusez pas, je suis ravie de pouvoir nouer des liens avec des amis de mon grand-père. Il est vrai que je préférai éviter d'être fouetté en place publique.

Elle eut un mince sourire approbateur en l’entendant : au moins se comprenaient-ils parfaitement. Entourant sa tasse des deux mains, Mitsuhane laissa avec plaisir la chaleur infuser doucement ses paumes, estimant trop chaude la boisson pour prendre le risque d’y tremper les lèvres. Curieuse, elle se demanda ce que le sorcier savait d’elle, des Akiyama et des liens d’amitiés qu’ils étaient censés préserver. Mais ses yeux sombres demeuraient insondables.

-En toute sincérité, j’ai été surprise que ce soit vers vous que mes parents me demandent de me tourner. Après votre grand-père, j’aurais davantage imaginer devoir me tourner vers votre père mais – elle eut un léger haussement d’épaules – il est vrai que je connais finalement peu votre famille. Pourriez-vous m’en dire à son sujet ? Et… au vôtre ?

Elle en savait peut-être plus que lui sur la relation entretenue entre les deux familles, pour autant elle ne connaissait rien de son interlocuteur – hors elle aimait savoir à qui elle avait affaire, ce d’autant plus s’ils devaient rester en bons termes − et fort peu des Sun. Son histoire, ses particularités, la raison de l’éloignement en Europe de cette famille, tout cela lui était parfaitement inconnu. Tels des zones vides dans un puzzle incomplet, ces éléments lui permettraient peut-être d’en savoir plus sur l’histoire de la sienne.


Codage par Rosalind Fawley



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t965-notes-et-memoires-d-akiyama-mitsuhane http://www.magicneverdies-rpg.com/t966-chemin-de-traverse-voliere-de-mitsuhane-akiyama http://www.magicneverdies-rpg.com/t923-mitsuhane-akiyama


profil +
Message
Re: Retracer une vieille amitié   Mer 28 Nov - 21:43

Retracer une vieille amitiéGodfrey & Mitsuhane
( La vie est l’art de dessiner sans pouvoir effacer. ) •••


J'écoutais silencieusement la réponse de la jeune Japonais aux précisions que je lui offrais sur la situation de mon grand-père. D'un hochement de la tête, j'approuvais ses paroles ô combien pleines de véracités. La discussion se menait sans heurts dans une atmosphère légère et harmonieuse. Je jaugeais d'un bref mouvement la température de mon thé comme l'avait précédemment fait la jeune nippone. Aucune pensée ne s'échappait de ses yeux bruns foncé, ni même aucune émotion exploitable. Alors je l'écoutais soigneusement, jaugeant de ses mots, de ses gestes et de son intonation. Je souris légèrement devant la curiosité de mon interlocutrice, et j'étais prêt à lui raconter de bonne grâce l'histoire de ma famille dans les grandes lignes. La simple évocation de l'histoire des Sun faisait toujours remonter en moi une certaine fierté.

- "Mon arrière-arrière-grand-père est Sun Yat-Sen, il est très connu dans l'histoire de la Chine du 20ème siècle. C'était un sorcier, mais également un homme politique œuvrant pour l'unification de la Chine autour des 5 nationalités qui compose sa population, et il s'est battut contre l'Impérialisme. Ses idées lui ont valu plusieurs années d'exil à travers l'Europe, le Japon et les Etats-Unis. Il fut brièvement le premier Président de la République de Chine après la chute de la Dynastie Impériale. Il a également fondé une école de magie nommée l'Académie Mózhàng, actuellement à Taipei. Mais peu avant sa mort, le pays s'enfonça dans une guerre civile contre les troupes communistes Chinoises soutenues par les Soviétiques, c'était vers 1925. Son groupe est surnommé les nationalistes."

Je faisais une pause de mon récit après avoir évoqué la première partie de la grande histoire de ma famille. Selon moi, deux grandes périodes étaient visibles au sein de notre histoire, la vie de mon illustre ancêtre Sun Yat-Sen. Mais également la chute de notre accomplissement. Tout n'était pas perdu, mais la Chine l'était. Seul Taïwan restait, assurant durant des décennies le rôle de représentant démocratique et républicain de la Chine Continentale.

- "Le frère de mon arrière-grand-mère poursuivit la lutte avec les sorciers engagés dans l'idéologie de Sun Yat-Sen, et mon grand-père rejoignit à son tour vers 1940. Aux alentours de 1950, le parti Communiste remporta les élections, et les nationalistes furent chassés de Chine vers Taïwan. Mais rapidement, des tensions émergèrent entre les Taïwanais et le gouvernement Chinois de la République, et la branche de ma famille décida de quitter l'île. Des incidents coûtèrent la vie de milliers de personnes. Les communistes ont créé la République Populaire, mais les Chinois n'ont récolté qu'un dictateur."

Je souriais légèrement à mon interlocutrice, m'assurant qu'elle comprenait mon récit. Je n'étais pas bien certain de devoir évoquer ma propre vie après avoir autant parlé de ma famille.

- "C'est beaucoup d'informations, et c'est assez compliqué. Dites-le-moi si vous n'avez pas compris."

© 2981 12289 0


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST


Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1035-godfrey-sun-jai-parfois-une-tendance-a-marcher-du-cote-obscur#7304 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1039-chemin-de-traverse-voliere-de-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/f424-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/t1019-godfrey-william-sun-seuls-les-gens-qui-agissent-existent#7128 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1038-inventaire


profil +
Message
Re: Retracer une vieille amitié   Sam 1 Déc - 18:17

Retracer une vieille amitié
avec Godfrey Sun



Bien malgré elle, Mitsuhane se sentit vaguement impressionnée en entendant le nom du célèbre homme politique. Sun Yat-Sen était suffisamment connu pour qu’au Japon, comme probablement en Occident, son nom puisse au moins signifier quelque chose à qui l’entendait. Que son grand-père ait ainsi sympathisé avec ses descendants directs lui confirmait qu’il avait été un homme d’importance ; mais qu’elle ait l’un d’entre eux face à elle la surprenait, car jamais ce nom n’avait été cité par cette parenté lorsqu’ils avaient évoqué les Sun. Certes, ce patronyme aurait pu l’interpeller, mais il n’était guère rare en Chine. D’autant que le pays comptant près de trois milliards d’habitants, les probabilités pour qu’ils fussent liés demeuraient faibles.

Prenant soin de ne pas interrompre Godfrey dans son court récit, elle se contenta donc de l’écouter attentivement, essayant d’en apprendre davantage sur lui autant par ses mots que par sa façon de s’exprimer. Il semblait sûr de lui et parlait avec assurance, sa voix étant posée et égale. Un bon orateur, prenant soin de parler suffisamment clairement pour être compris sans difficulté, au moins se surprit-elle à prendre plaisir à suivre son récit. Un héritage de son arrière-arrière-grand-père, habitué aux prises de paroles publiques ?

De toute évidence, sa famille avait un passé lourd d’implications politiques et des idéologies très arrêtées. Trop, peut-être, pour mener une vie paisible ; mais en auraient-ils voulu, tous autant qu’ils étaient, de cette existence plate et monotone quand ils vivaient au plus près de l’action ? Sun Shi lui avait toujours été décrit comme un homme passionné par la cause qu’il défendait, impliqué dans ses combats quand bien même n’en récoltait-il que désespérance. Elle comprenait mieux sa ferveur, à présent. A grandir au sein d’une famille si intrinsèquement liée à la politique de la Chine, à côtoyer les individus les plus importants des mouvements de son époque, à prendre exemple sur un grand père dont la renommée – faite de critiques autant positives que négatives − traversait les frontières. Et lorsque Godfrey profita d’une pause dans son récit pour prendre soin de vérifier qu’elle avait compris ses propos, elle hocha brièvement la tête pour lui répondre.

- Non, ne vous en faites pas, j’ai quelques notions de l’histoire chinoise. J’ignorais cependant que Sun Yat-Sen était également un sorcier.

C’était même sans doute là le point le plus surprenant de son récit. Il était vrai qu’un certain nombre de personnalités publiques importantes avait été, ou étaient, également liées au monde sorcier bien qu’elles se fassent remarquer chez les moldus. Mais les découvrir était toujours un peu surprenant.

- Qu’en est-il du reste de votre famille ? Votre grand-père semble encore très impliqué dans ses combats, mais votre père et vous-même... ?

Consciente que ces questions pouvaient apparaitre inquisitrices, voire réprobatrices, elle souleva une main pour l’arrêter avant même qu’il ne lui réponde.

- Veuillez m’excuser, ce sont là des propos bien indiscrets qui n’ont pas pour but pour vous reprocher quoi que ce soit. Mais à présent que je comprends l’histoire, complexe, de votre famille, je ne peux que m’interroger sur la suite de votre récit et ce qu’il en est aujourd’hui.

Ses lèvres se retroussèrent un instant en un semblant de sourire d’excuse, bien qu’en réalité elle se sente quelque peu embarrassée de l’assaillir ainsi de ses interrogations. Elle ne lui tiendrait par ailleurs pas rigueur qu’il refuse de lui répondre ; il pouvait être difficile de se révéler ainsi à une étrangère et de dévoiler ce qui pouvait être admis comme relevant de la vie privée.


Codage par Rosalind Fawley



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t965-notes-et-memoires-d-akiyama-mitsuhane http://www.magicneverdies-rpg.com/t966-chemin-de-traverse-voliere-de-mitsuhane-akiyama http://www.magicneverdies-rpg.com/t923-mitsuhane-akiyama


profil +
Message
Re: Retracer une vieille amitié   Sam 1 Déc - 20:06

Retracer une vieille amitiéGodfrey & Mitsuhane
( La vie est l’art de dessiner sans pouvoir effacer. ) •••


Je me demandais souvent comment vivait ma famille exilée à Taïwan. Je n'avais guère souvent de contacts avec eux, nous envoyons des nouvelles lors de chaque festivité, et Sun Shi passe quelques fois par Taïwan lors de ses voyages. Je devrais y passer un jour, visiter l'Académie, voir la capitale, et passer du temps avec ma famille éloignée.

- "Sun Yat-Sen était un sorcier très engagé, mais beaucoup de sorciers de l'époque se sont battut à ses côtés. Malheureusement, la maladie l'a emporté avant l'heure. Les Empereurs aussi étaient des sorciers, généralement, provenant de grandes familles de Sang-Pur."

J'avais encore du mal à m'y faire, énormément de noms très connu du monde des moldus étaient en réalité des sorciers moins connu dans le monde de la magie.

Je trouvais intéressant de constater l'intérêt que portait la Japonaise l'histoire de ma famille. La sorcière semblait captivée par mes paroles, buvant mes mots.  D'une certaine façon, l’embarrât de la nippone était mignon et légèrement attendrissant. Je souris à la jeune femme pour la rassurer, tandis que mes yeux brillaient doucement d'un intérêt nouveau pour la beauté aux cheveux de jais. J'appréciais ces instants, alors je décidais de répondre sans gêne.

- "Mon père est arrivé très jeune en Grande-Bretagne, il n'a jamais voulu être Chinois, ou descendant de Sun Yat-Sen. Il voulait juste se faire une place dans la société de Londres. Quant à moi, je suis plus Britannique que Chinois, je n'ai pas l'impression que la Chine soit mon combat. Mais parfois, je file un petit coup de main à mon grand-père, car ça me tient quant même un peu à coeur."

Mon père n'était pas quelqu'un dont j'aimais particulièrement parler. Il avait brillamment réussi sa vie à Londres, s'octroyant un bon poste à la banque. Toutefois, son mépris pour la cause de Sun Shi était palpable, brisant les liens qui nous unissaient. Mon père était un homme réaliste, qui ne voyait que les faits, et ignorait les causes plus grandes que lui. D'une certaine façon, je comprenais l'enfant qu'il avait été. Un enfant délaissé par son père trop occupé à se battre ailleurs pour une cause loin des yeux et loin du coeur. Je comprenais qu'il puisse détester la cause de mon grand-père, tout comme j'ai détesté les raisons qui poussaient mon père à être le père qu'il est.

© 2981 12289 0


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST



Dernière édition par Godfrey Sūn le Sam 15 Déc - 15:44, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1035-godfrey-sun-jai-parfois-une-tendance-a-marcher-du-cote-obscur#7304 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1039-chemin-de-traverse-voliere-de-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/f424-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/t1019-godfrey-william-sun-seuls-les-gens-qui-agissent-existent#7128 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1038-inventaire


profil +
Message
Re: Retracer une vieille amitié   Mer 12 Déc - 15:56

Retracer une vieille amitié
avec Godfrey Sun



Ils pouvaient faire des miracles ou créer d’innommables horreurs, faire fuir la nuit et renaitre le jour, pourtant tous ces puissants sorciers, quel que soit leur sang, étaient parfois aussi vulnérables que les moldus qu’ils côtoyaient. Engage et passionne, sorcier et ancien président, Sun Yat-Sen avait comme tant d’autres succombé à la maladie, incapable de chasser la mort rampant dans son corps. C’était là une bien étrange satisfaction que de savoir que les plus forts était incapables d’être totalement à l’abri des pouvoirs infinis de la Nature. Aussi inexorable que le soleil s’éclipsant pour s’endormir quelques heures en laissant derrière lui venir la nuit, la Vie finissait par céder place à la Mort, même pour les plus grands mages : Maitre Flamel lui-même n’avait-il pas lui-même fini par se laisser tranquillement emporté loin de la terre des vivants ?

Reprenant le fil des paroles de son interlocuteur en laissant pour l’heure de cote ces pensées philosophiques, la joueuse des Pies reprit son écoute avec une assiduité toute estudiantine. Ainsi, c’était avec le père que Godfrey que s’était arrêtée, ou du moins limitée, la passion du pays, le désir d’œuvrer pour le bien de la Chine, la volonté d’établir ce qui aux yeux des Sun devait le plus possible approcher de l’idée d’un pays juste et bon. Quant au fils, s’il était né et avait grandi en Angleterre, il n’était guère surprenant – et même tout à normal – qu’il se sente plus près de son pays natal que de celui de ses ancêtres, et ce d’autant plus si le père ne l’avait pas intéressé à cela. Malgré cela, il était là, représentant de bon gré – du moins ne montrait-il pas de signes contraires – une famille encore fortement enracinée en Asie. Et ce, alors même qu’il ne connaissait peut-être pas ses cousins lointains qui continuaient eux, à l’autre bout du monde, leurs combats. Toutes ces informations, détaillées, relatées avec soin et, semblait-il, une certaine fierté… et l’aveu de s’en préoccuper malgré tout, même un tout petit peu. Godfrey semblait davantage proche de la terre ancestrale que son père. Désireux de renouer des liens du passé, de prolonger une amitié débutée par leurs grands-pères respectifs, ils se découvraient tous deux un passé familial plus complexe qu’ils ne le pensaient avant cette rencontre.

-Ainsi, je suppose que c’est donc pour cela que c’est vous que je trouve face à moi et non votre père…  

Entre les deux, et puisqu’elle n’en connaissait aucun, elle estima être satisfaite de son interlocuteur ; patient, il avait répondu à sa curiosité avec attention, sans s’offusquer outre mesure de sa curiosité déplacée. Sans compter – mais cela n’avait absolument rien à voir – qu’il était plutôt plaisant à regarder, probablement davantage que son géniteur dont l’âge devait approcher celui de son propre père. Etait-il déplacé de continuer à l’interroger ? Elle devait bien admettre avoir encore de nombreuses questions pour lui mais certaines trouveraient sans doute leur réponse dans quelques anciens articles de journaux ou ouvrages. Mitsuhane nota mentalement de prendre le temps de passer une ou deux après-midi à la bibliothèque prochainement, afin de satisfaire sa curiosité sur la terre des ancêtres de Godfrey. Celle, aussi, voisine de la sienne. Mais peut-être avait-il à son tour quelques interrogations quant aux liens qu’entretenait la famille Akiyama avec les Sun, en Asie, aussi se garda-t-elle de montrer davantage de curiosité à son égard.

-… et que si vous n’étiez pas du tout intéressé par l’histoire de votre famille et de la mienne, vous ne seriez même pas ici. Vous avez bien aimablement répondu à mes questions, aussi si vous en avez également, je vous en prie, je tâcherai d’en faire de même.

Et, tranquillement, la jeune femme prit une petite gorgée de son thé encore chaud, attendant la réaction de son interlocuteur et savourant le parfum délicat du thé anglais.

Codage par Rosalind Fawley



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t965-notes-et-memoires-d-akiyama-mitsuhane http://www.magicneverdies-rpg.com/t966-chemin-de-traverse-voliere-de-mitsuhane-akiyama http://www.magicneverdies-rpg.com/t923-mitsuhane-akiyama


profil +
Message
Re: Retracer une vieille amitié   Sam 15 Déc - 16:08

Retracer une vieille amitiéGodfrey & Mitsuhane
( La vie est l’art de dessiner sans pouvoir effacer. ) •••


La Japonaise face à moi semblait comprendre toutes les nuances de mon langage. Aussi curieuse était-elle, je prenais plaisir à lui répondre. J'espérais tout de même pouvoir glaner quelques informations sur sa propre famille avant la fin de notre rencontre. La simple idée de n'avoir évoqué que ma propre famille me laissait une impression étrange.

- "Eh bien, j'aimerais en savoir plus à mon tour, sur votre famille. Vos ancêtres, vos parents et vous-même. Mon grand-père n'a jamais évoqué dans le détail votre famille, et je serais curieux d'entendre des histoires."

J'avais enfin posé mes questions et répondu à toutes les interrogations de la demoiselle devant moi. D'un geste lent, je posais le dos de mes doigts contre ma tasse afin d'en tester la chaleur. Satisfait de la température, je pouvais prendre en main celle-ci afin d'en boire quelques gorgées agréablement aromatisées. En attendant sa réaction, je pris quelques brèves secondes pour examiner la salle remplie de clients. J'étais surpris de pouvoir converser au milieu d'autant de personnes bavardant entre-elles. Comme quoi, les apparences pouvaient êtres trompeuses. L'apparence bruyante de l'endroit n'était certainement que temporaire, et le calme pouvait régner.

Je savais qu'historiquement des groupes communistes avaient vu le jour au Japon, sans toutefois être grandement médiatisés à l'international. D'après certaines sources, une minorité de groupes étaient d'une rare force extrémiste, allant jusqu'à posséder des armes à feu. Je me demandais si mon grand-père était allé jusque là-bas afin d'y combattre son ennemi idéologique. A vrai dire, je me demandais ce qu'était allé faire Sun Shi au Japon, alors que son véritable combat se situait de l'autre côté de la mer, en Chine. Le Japon avait la réputation d'être un magnifique pays possédant une incroyable culture, peut-être pourrais-je un jour m'y rendre afin d'y prendre quelques vacances. Ou même monter une branche de mon business sur la terre natale de Mitsuhane.

© 2981 12289 0


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST


Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1035-godfrey-sun-jai-parfois-une-tendance-a-marcher-du-cote-obscur#7304 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1039-chemin-de-traverse-voliere-de-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/f424-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/t1019-godfrey-william-sun-seuls-les-gens-qui-agissent-existent#7128 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1038-inventaire


profil +
Message
Re: Retracer une vieille amitié   Ven 18 Jan - 15:16

Retracer une vieille amitié
avec Godfrey Sun



Il était juste qu’à son tour, Godfrey cherche à en savoir davantage sur la famille Akiyama, puisqu’il venait lui-même de prendre la peine de retracer rapidement – quoi que son récit ait été singulièrement détaillé − l’histoire des Sun. Mitsuhane ne pouvait hélas pas remonter aussi loin que lui pour dévoiler quelques illustres parentés dont le nom honorerait ses descendants, pour la simple et excellente raison qu’elle n’en avait pas. Certes, sa grand-mère était issue de sang-purs, mais si sa famille était relativement connue dans le milieu sorcier japonais – comme nombre de lignées dites pures, cela s’arrêtait là. Pas de haut fait, d’implications majeures.
Rassemblant ses pensées, la japonaise prit le temps de porter la tasse à ses lèvres pour en boire une gorgée puis, observant les ondes légères qui s’agitaient à la surface du breuvage translucide, elle se décida à lui répondre après avoir reporté son regard sombre sur lui.

-Je crains qu’il n’y ait pas grand-chose à savoir. Mon grand-père, Shō Akiyama, était proche d’esprit du vôtre je crois, avec le même esprit combattif et le besoin de justice. C’est d’ailleurs ce qui les a rapprochés et liés. Il était bougu, ce que certains des miens appellent aujourd’hui des Samciers : la contraction entre samouraï et sorcier, ou l’équivalent des aurors. C’est pendant son travail qu’il a rencontré ma grand-mère, Haya. Une sang-pur qui, par conviction autant qu’amour, a suivi son cœur et été reniée par sa famille. C’est également ainsi qu’ils ont tous deux fait la connaissance de votre grand-père ; ils avaient alors les mêmes ennemis. Mais Shō est mort peu de temps après, alors que les extrémistes prenaient peu à peu plus de pouvoirs. Mon père a prit le relais, un peu comme une vengeance, je crois. A moins que ce ne soit une inextinguible soif de justice, ou un cocktail étrange entre ressentiment personnel et quête du bien. La mort de ma mère n'a hélas rien arrangé. Il a revu quelques fois votre famille mais je n'ai pour ma part croisé votre grand-père qu'en de rares occasions.

Elle gardait en mémoire le souvenir d'un homme bon, dont l'aura inspirait naturellement le respect. Mais le faible nombre de fois qu'elle avait vu Shi Sun ne pouvait permettre d'affirmer le connaitre vraiment.

-En revanche, mon père est déjà allé en Chine plusieurs fois, notamment pour rechercher quelques sorciers terroristes qui avaient pu s'y réfugier. Sans nul doute a-t-il alors plusieurs fois vu votre grand-père, mais je n'en sais guère plus à leurs propres. Et parce que je préfère traquer un vif d'or qu'un criminel, les liens entre Sun et Akiyama s'en sont arrêtés là.

Etait-ce une relation amicale ou plutôt professionnelle qui unissait les deux familles ? Mitsuhane n'etait pas certaine de pouvoir trancher, tant la frontière entre les deux était mince chez son père. S'arrêtant là dans son très court récit, elle espéra avoir répondu de façon autant précise que concise aux interrogations de son interlocuteur. Il lui semblait difficile de faire la part des choses entre ce qui relevait finalement de l'histoire personnelle des siens, qu'elle estimait ne pas avoir nécessairement à révéler à celui qui n'était pour l'heure qu'un inconnu, et ce qui pouvait, sans gêne, lui être divulgué.

Codage par Rosalind Fawley



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t965-notes-et-memoires-d-akiyama-mitsuhane http://www.magicneverdies-rpg.com/t966-chemin-de-traverse-voliere-de-mitsuhane-akiyama http://www.magicneverdies-rpg.com/t923-mitsuhane-akiyama


profil +
Message
Re: Retracer une vieille amitié   Sam 16 Fév - 11:06

Retracer une vieille amitiéGodfrey & Mitsuhane
( La vie est l’art de dessiner sans pouvoir effacer. ) •••


J'étais légèrement curieux et impatient d'en apprendre plus sur l'histoire de la famille de Mitsuhane. J'observais distraitement les alentours avant de reposer mon regard sur la Japonaise. Celle-ci semblait pensive alors qu'elle portait sa tasse de thé à ses lèvres, pour en boire une gorgée. Elle observa quelques instants le liquide ondulant dans sa tasse, et je pouvais nettement sentir qu'elle allait parler. La brune posa son regard sombre sur moi, me présentant verbalement sa famille.

J'apprenais que le grand-père de Mitsuhane était assez similaire à mon propre grand-père, possédant un même esprit combatif. La suite de son récit fût plus trouble pour moi, j'ignorais ce qu'était un bougu, ou même un Samciers. Mais fort heureusement, Mitsuhane enchaîna en expliquant le concept, un mélange entre un sorcier et un samouraï, un équivalent des aurors. Je trouvais l'idée extrêmement intéressante, et mon imaginaire construisait différentes images folkloriques d'un sorcier samouraï. J'avais définitivement envie d'en rencontrer un, un jour peut-être.

La Japonaise enchaîna sur la rencontre entre ses deux grands-parents, dont la grand-mère était une sang-pur qui a choisi l'amour à la famille. Mon grand-père Shi avait donc les mêmes ennemis que le grand-père Shō Akiyama, puis ensuite le père de Mitsuhane. D'après elle, mon grand-père serait revenu au Japon quelques fois pour affaire avec son père.

- "Le concept de mélanger sorcier et samouraï à l'air assez incroyable. Vous m'apprenez beaucoup de choses Mitsuhane, votre famille combat également contre les idéologies obscures."

La suite du récit fut tout autant intéressante, notamment les voyages de son père en Chine pour y arrêter des sorciers terroristes. Je comprenais déjà mieux les trop nombreux voyages de mon grand-père vers la Chine ou encore le Japon. Il était logique de penser qu'il avait rejoint le père de Mitsuhane lors de quelques missions.

- "Moi-même, je ne traque aucun criminel. Je préfère traquer l'argent et les bonnes affaires. Mais, j'ose penser que les liens entre nos familles peuvent encore perdurer quelque temps. Après tout, nous avons réussi à nous retrouver ici, si loin de nos terres d'origine."

Il était clair que les liens professionnels entre les deux familles avaient crée une relation plus amicale qu'à l’accoutumer. J'avais bon espoir qu'un lien si précieux entre deux familles puisse perdurer encore quelques années, voir, quelques générations.

- "Je vous remercie de m'avoir raconté votre histoire. J'en sais maintenant beaucoup plus sur les voyages de mon grand-père, et aussi sur sa vie."

© 2981 12289 0



I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST


Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1035-godfrey-sun-jai-parfois-une-tendance-a-marcher-du-cote-obscur#7304 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1039-chemin-de-traverse-voliere-de-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/f424-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/t1019-godfrey-william-sun-seuls-les-gens-qui-agissent-existent#7128 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1038-inventaire


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» ce merveilleux mot Amitié
» Amitié animale
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?
» Amitié de la délicieuse duchesse de Bouillon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Chemin de Traverse :: Chaudron Baveur
-


Sauter vers:  
2ème partie de Juin 2006

Plan des quartiers