Magic Never Dies :: Comptoir d'accueil :: Démarches administratives :: RecensementPartagez


profil +
Message
Charlotte Lysle   Charlotte Lysle EmptyMer 5 Déc - 0:32


Charlotte Lysle


avec Hannah Britland



:: Nom complet :: Charlotte Millicent Lysle
:: Âge :: 21 ans
:: Ascendance :: Sang-Mêlé
:: Nationalité / Origines :: Britannique
:: Père :: Nathan Lysle, Moldu
:: Mère :: Lucy Lysle, Sang-Mêlé
:: Statut marital :: Célibataire
:: Baguette :: Bois de poirier - Écaille de dragon

:: Profil Ministère :: Citoyen propre
:: Métier :: Libraire / éditeur, chez Fleury et Bott



 
Etudes & examens à Poudlard

:: Ancienne maison :: Poufsouffle
:: B.U.S.E :: Diplômé(e) (résultats suivants)

• Métamorphose → E
• Sortilèges → O
• Potions → E
• Histoire de la magie → O
• Défense contre les forces du Mal → E
• Astronomie → O
• Botanique → O

• Option 1 : Étude des runes → O
• Option 2 : Étude des moldus → O

:: A.S.P.I.C :: Diplômée (résultats suivants)

• Métamorphose → A
• Sortilèges → O
• Potions → A
• Histoire de la magie → O
• Défense contre les forces du Mal → E
• Astronomie → E
• Botanique → O

• Option 1 : Étude des runes → O
• Option 2 : Étude des moldus → O

 
Histoire & personnalité

:: Lien de parenté avec un/des sorcier(s) du forum ? :: Non.

:: Qualités :: attentionnée, travailleuse, déterminée
:: Défauts :: bornée, distante, réservée

:: Si vous étiez un sortilège :: Aparecium, pour percer les secrets des gens
:: Si vous étiez une créature magique :: Demiguise, pour l’invisibilité
:: Si vous étiez un rêve :: La cohabitation entre moldus et sorciers
:: Si vous étiez un pêché inavouable :: Gourmandise
:: Si vous étiez une odeur :: Les livres, qu’ils soient neufs ou vieux
:: Si vous étiez une colère :: Une tornade
:: Si vous étiez une faiblesse :: La peur du rejet
:: Si vous étiez une passion :: La lecture
:: Si vous étiez un dégoût :: L’injustice
:: Si vous étiez une discipline magique :: Étude des moldus
:: Si vous étiez un secret :: C’est quoi déjà la définition d'un secret déjà ? Ah, oui. Bon, vous avez ma réponse alors.
:: Si vous étiez une cause pour laquelle vous battre :: La défense des moldus
:: Si vous étiez quelqu'un qui vous fait du bien :: Ma mère




Juillet - Été 1984


Cher papa, chère maman,
J’ai du mal à écrire, je ne sais par où commencer. Ma main tremble et mes pensées virevoltent… Mes chers parents, que je suis heureux ! Je ne peux plus attendre ou retarder mon annonce. Si je vous écris aujourd’hui, c’est pour vous annoncer que Lucy a accouché ce matin ! C’est la plus adorable des petites filles qui est venue au monde et rien ne pourrait assombrir ma vie dorénavant. Elle n’arrête pas de sourire, tout comme sa mère. Elles sont resplendissantes toutes les deux. Ah ! J’allais oublier ! Nous l’avons nommée Charlotte. Charlotte Millicent Lysle. Je suis trop ému pour m’épancher davantage. Il me tarde de rejoindre mes trésors.
Nous vous attendons à Clovely le plus tôt possible.
Je vous embrasse,
L’homme le plus heureux du monde,
Votre fils.




(La signature de Lucy s’est glissée à côté de celle de son mari.)
Le 5 juillet 1984, alors que le soleil tentait une percée entre les nuages anglais, est née Charlotte Millicent Lysle.
Novembre – Automne 1990



L’obscurité régnait encore à Clovely. Certains parlaient d’une nuit éternelle, mais il faut apprendre à ne pas écouter ces gens-là. Certes, dans ce petit village de pêcheur le soleil souvent ronchon a tendance à se cacher derrière une masse épaisse de nuages. Certes, la lune fait bien plus d’heures que nécessaire. Toutefois, lorsqu’il fait beau, là-bas, les rares visiteurs se mettent à planifier l’achat d’un petit cottage et préparent instantanément leur déménagement, tandis que les habitants font la moue. Ils ne vont pas les encourager non plus ! Ils y tiennent, à leur tranquillité. Ce petit coin de paradis, ils veulent le sauvegarder. Et qui pourrait leur donner tort ? On trouve à Clovely tout ce dont on a besoin : une auberge, un salon de thé et une libraire. Bon, pour trouver une boulangerie, c’est une autre histoire, mais rappelez-vous que les pauvres se situent en Angleterre. Pour dénicher du bon pain, il leur faudrait traverser la Manche.

C’est dans une petite maison de pêcheur qu’habitent Nathan et Lucy Lysle, avec leur petite fille Charlotte. Pour une enfant, Clovelly représente un autre type de paradis : la mer, la forêt, les champs, de grandes maisons abandonnées, quelques enfants et, quand il pleut (ce qui arrive assez souvent, vous l’aurez compris), les livres de son père, le libraire. (Et arroser les clients en sautant dans les flaques d’eau.)

Ce jour de novembre était un de ces jours-là : pluvieux, morne et qui fait apprécier une bonne tasse de thé et un gros plaid qui sent le renfermé. L’heure matinale n’effrayait pas les habitants et surtout pas les deux parents. Lucy ferma sa sacoche tant bien que mal (elle venait d’y fourrer tout un tas de papiers dont elle n’était pas sûre d’avoir une quelconque utilité) et rejeta son écharpe par-dessus son épaule.

« Tu es sûre que tu ne veux pas utiliser le réseau de cheminée chérie ? »

Lucy soupira, une énième fois. Patiente, elle attrapa son chapeau et répondit d’une voix basse et lumineuse :

« Ne t’en fais pas. Annie est une très bonne conductrice…
- Mais tu as vu ce qui tombe du ciel ?
- Et j’y tiens. »

Elle n’avait pas le temps d’en dire plus. De toute manière, ils avaient déjà parlé de tout ça à maintes et maintes reprises. Lucy ne voyait même pas quel était le problème. Après tout, son mari était moldu et il s’était déplacé pendant des dizaines d’années dans ces carcasses de ferrailles à roulettes. Il ne s’en était jamais plaint ! Alors oui, les accidents pouvaient arriver. Mais un train peut dérailler, même sorcier. Une cheminée peut avoir été bloquée, une formule mal prononcée… Elle irait en voiture, c’était décidé depuis un mois. Elle ne pouvait pas faire faux bond à son amie. De plus, quitte à assister à un congrès moldu, autant jouer le jeu jusqu’au bout !

Un bruit de moteur leur parvint. Lucy déposa un baiser sur la bouche de son mari, puis un sur le nez et laissa échapper un petit rire effronté. Puis elle tourna les talons et sortit de la maison. Nathan resta seul dans le salon. Dans cinq heures, elle l’appellerait depuis l’université et le rassurerait : « Oui je suis bien arrivée… Oui oui, tout s’est bien passé ! Non, tout le monde est gentil… Oh, je dois te laisser, je viens de voir passer [un illustre psychologue qu’il ne connaissait pas], il faut absolument que j’aille lui parler ! Je t’aime ! »

Dans cinq heures…

Sauf que la journée passa et le téléphone resta silencieux.
Nathan apprit le soir seulement qu’Annie Murret et Lucy Lysle avaient eu un accident. Un conducteur fatigué avait perdu le contrôle de son véhicule. Lorsque les médecins étaient arrivés, c’était déjà trop tard.
Nathan s’était effondré. Ou se serait effondré, si Charlotte n’avait pas été à ses côtés. C’était pour elle qu’il avait décidé de rester fort. C’était grâce à elle qu’il était resté fort. Son petit trésor, son ange à lui.
Il l’avait serré dans ses bras, très fort, étouffant un sanglot, réprimant un cri de douleur.

Quelques jours plus tard, la maison grouillait de personnes vêtues de noir. Sorciers comme moldus, tous avaient répondu à l’appel. Nathan s’était occupé de tout, malgré l’aide offerte par ses parents. Ceux de Lucy étaient assis dans un canapé, droits comme des piquets, le regard glacé et lançant des éclairs à tous les invités (à défaut de pouvoir reconnaître les moldus). Ils s’en voulaient de ne pas avoir eu la chance de voir leur fille une dernière fois, de leur faute. Comme il est plus facile d’être en colère contre les autres que contre soi-même, ils avaient redirigé leur ressentiment vers les inventeurs de ces machines guerre, des appareils mortels. Ils n’avaient pas compris non plus quelle idée lui était passée par la tête, de vouloir à tout prix assister à ce congrès. Qu’est-ce qu’ils avaient à leur apprendre, ces gens-là, sur la médecine et la psychomagie ? Ils n’étaient même pas capables de soigner la plus petite blessure ou la maladie la plus bénigne, autrement qu’en bourrant leurs patients de ce qu’ils appelaient « médicaments ». Ils n’avaient rien dit pourtant. Rien ne servirait, leur fille n’avait jamais écouté la voix de la raison. Dommage, Nathan ne leur avait pas semblé être un si mauvais parti, mais ils ne lui pardonneraient jamais (de quoi, ils n’étaient pas sûrs). Tout ce qu’ils savaient, c’était qu’ils ne parleraient à personne.

Charlotte, elle, passa la journée (et celle d’avant, et celle d’encore avant) à pleurer dans les bras de Philomène, la meilleure amie de sa mère. Elles avaient fait leurs classes ensemble à Poudlard et s’étaient séparées à contrecœur à la fin de leur septième année : Philomène était devenue diplomate et voyageait souvent aux quatre coins du globe, alors que Lucy avait choisi une carrière en tant que psychomage spécialisée pour enfants autistes, dans le monde sorcier.

Les événements ne laissèrent personne complètement indifférent. Nathan se renferma un peu plus sur lui-même et ses livres, Philomène s’investit encore plus dans son travail et Charlotte…
Charlotte grandit. Sans sa mère, en compagnie d’un père au regard absent, entourée de livres et d’une nature verdoyante. Malgré tout, rien ne pouvait entamer sa bonne humeur : elle devait en avoir pour deux. Elle devint très vite une petite fille courageuse, autonome et aux idées plus grandes qu’elle. Elle savait déjà ce qu’elle voulait plus tard et elle allait tout faire pour réaliser ses rêves.
Poudlard


Pas si ravie de rejoindre la prestigieuse école de magie, Charlotte eut du mal à se faire des amis. De vrais amis. Elle sentit très tôt que ses idées concernant les moldus n’étaient pas bien vues de tout le monde et qu’elle ferait mieux de les garder pour elle. Elle, qui rêvait de cohabitation, de réconcilier ses grands-parents sorciers avec son père, de rassembler tous les savoirs dans une même librairie, à destination de tous…
C’est cette conception du monde, cette vision, qui la poussa à se battre avec toute son énergie en 1998, aux côtés des autres élèves. Elle en avait vu tomber, beaucoup. Heureusement pour elle, elle ne s’était pas attachée, à personne.
Parce que même si elle était attentionnée, intéressée et qu’elle se souciait des autres, elle s’était fait une promesse : ne jamais aimer. Elle oubliait ses amis dès qu’elle rentrait pour les vacances et eux, au lieu de se vexer, mettaient ça sur le compte de sa trop grande bonté et de son indépendance. Ce qui leur importait, c’était que quand ils se reverraient, elle serait là pour eux, présente, toujours à leurs côtés.

La bataille de Poudlard ne fit qu’attiser le feu qui brûlait en elle. Ce besoin de reconnaissance de la nature pas si mauvaise des moldus. Pas plus mauvaise en tout cas, que certains sorciers. Elle se plongea (et ce dès ses premières années d’étude) dans ses leçons et se mit en tête de tout donner, même dans les matières qu’elle détestait (potion pour ne pas en citer). Elle passa ses diplômes avec brio, puis s’offrit quelques années sabbatiques.

Pendant deux ans, Charlotte voyagea à travers le monde et alla à la rencontre de sorciers qui partageaient ses idées. Avec l’aide de Philomène, elle put mener son étude sur la culture moldue et son traitement dans l’univers sorcier.
Récemment


Elle revint en Angleterre en 2005, la tête pleine d’idées et surtout avec un projet. Elle allait concrétiser son rêve d’enfant, sa librairie, quoi qu’il arrive et quoi qu’il en coûte. Pour cela, elle allait avoir besoin de temps et d’argent. Déjà, elle transportait partout avec elle un carnet rempli de titres rangés par catégorie et par auteurs qui lui servirait un jour de catalogue (elle espérait).

En attendant, elle avait trouvé un poste de libraire – éditrice chez Fleury et Bott. Son père aurait pu être fier d’elle s’il ne s’était pas encore plus renfermé sur lui-même, depuis son départ de la maison, en 1995. Elle continuait, toutefois, de lui envoyer un compte rendu détaillé de ses lectures et de ses voyages. Elle savait qu’il les lisait et que seuls des mots sur un parchemin pouvaient encore le toucher.

Un jour, aussi, elle écrirait. Elle lui écrirait ce qu’elle ressentait pour elle et ce qu’elle aurait voulu recevoir de lui. Un peu plus qu’un papa à secouer, les jours de pluie.

C’était sûr, elle n’aimerait jamais.



Partie du joueur

:: Votre pseudo / votre âge :: Isaiah, 22 ans.  

:: A première vue, comment trouvez-vous le forum ? :: Hyper bien travaillé ! Impressionnant. Beau boulot pour le codage des fiches et tout !
:: Comment l'avez-vous déniché ? :: Après de nombreuses recherches sur ce que les moldus appellent "l'internet".
:: Qu'attendez-vous de lui ? :: Euh, de l'amour ? Ah non, mince. C'est pas ça. Qu'il soit bienveillant et compréhensif !
Hum. J'espère bien m'éclater et trouver de super partenaires de RP !

:: Liens recherchés :: Des liens forts, qu'ils soient positifs ou négatifs. Si Charlotte pouvait se faire quelques ennemis, ce serait sympa ! Mais elle aura besoin d'au moins un/e allié/e pour la vie pour la soutenir.

:: Avez-vous un double-compte ici ? Si oui lequel ? :: Nope.
:: Utilisez-vous la même connexion qu'un autre membre ? Qui ? :: Nope !

:: Souhaitez-vous être guidé(e) dans vos premiers pas ? :: Oui ! J'invoque le guide @Juliet Ollivander, les modérateurs @Pansy Parkinson, @Rosalind Fawley et @Eden Taylor, les administrateurs @Héra Greengrass et @Drago Malefoy, ou tout autre membre qui voudra bien m'accorder de son temps. Aussi, j'affirme avoir pris connaissance du topic "Parrainage" qui me sera accessible une fois validé(e) pour mettre toutes les chances de mon côté.

:: Quelque chose à rajouter ? :: Merci pour votre patience ~



Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Charlotte Lysle   Charlotte Lysle EmptyMer 5 Déc - 11:20

Bienvenue Charlotte ! Charlotte Lysle 3059711770
J'aime beaucoup la bouille que tu as choisie comme avatar Smile
Hâte de lire ta fiche complète !

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t599-journal-de-rosalind-fawley http://www.magicneverdies-rpg.com/t596-chemin-de-traverse-voliere-de-rosalind-fawley http://www.magicneverdies-rpg.com/f237-rosalind-fawley http://www.magicneverdies-rpg.com/t586-rosalind-fawley http://www.magicneverdies-rpg.com/t594-inventaire


profil +
Message
Re: Charlotte Lysle   Charlotte Lysle EmptyMer 5 Déc - 12:23

Bienvenue Charlotte !

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t901-casper-fawley


profil +
Message
Re: Charlotte Lysle   Charlotte Lysle EmptyMer 5 Déc - 20:45

Bienvenue à toi !


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST


Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1035-godfrey-sun-jai-parfois-une-tendance-a-marcher-du-cote-obscur#7304 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1039-chemin-de-traverse-voliere-de-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/f424-godfrey-sun http://www.magicneverdies-rpg.com/t1019-godfrey-william-sun-seuls-les-gens-qui-agissent-existent#7128 http://www.magicneverdies-rpg.com/t1038-inventaire


profil +
Message
Re: Charlotte Lysle   Charlotte Lysle EmptyMer 5 Déc - 21:13

Bienvenue ! Bon courage pour la suite de ta fiche, j'ai hâte de la lire en entier !


Charlotte Lysle Jenna_louise_coleman_signature_by_pizza_lisaa-d8irvzd

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Charlotte Lysle   Charlotte Lysle EmptyMer 5 Déc - 22:37

Bienvenue Charlotte Charlotte Lysle 3059711770 Content de voir une nouvelle collègue !


Jonah Brooks
Comment peux-tu continuer de sourire avec tous ces malheurs qui tombent du ciel ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t753-jonah-brooks-la-douceur-d-un-passe-fleuri


profil +
Message
Re: Charlotte Lysle   Charlotte Lysle EmptyMar 1 Jan - 23:43

Hello, juste pour dire que je devrais ajouter l'histoire de mon personnage très très bientôt... Désolé pour le délai qui est franchement dépassé, trop de trucs, merci de votre compréhension à tous en tous cas !
A très très vite pour rp' !

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Charlotte Lysle   Charlotte Lysle EmptyVen 11 Jan - 17:48

Coucou et Bienvenue !! Charlotte Lysle 3059711770

Tout me semble bon dans ta fiche, il y a juste un détail qu'il faudrait que tu modifies avant que je ne puisse te valider :
Il faut qu'une matière soit gratifiée d'au moins un E aux BUSES pour que l'élève puisse passer cette même matière aux ASPICS, or ici, Charlotte a obtenu un A en Métamorphose ainsi qu'en Astronomie, elle ne peut donc pas avoir aussi passé ces matières aux ASPICS. Il faudrait donc que tu modifies ce point là : soit tu augmentes ses résultats aux BUSES, soit tu les laisses tels quels mais tu ne les présentes pas aux ASPICS.
Voilà Smile




Si la princesse perd sa couronne dans les Ténèbres,
comment peut-elle chercher le trône dans la Lumière ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t321-pansy-parkinson-de-retour-en-grande-bretagne http://www.magicneverdies-rpg.com/t310-flagley-le-haut-o-pansy-parkinson http://www.magicneverdies-rpg.com/f85-maison-de-campagne-de-pansy-parkinson http://www.magicneverdies-rpg.com/t300-pansy-parkinson


profil +
Message
Re: Charlotte Lysle   Charlotte Lysle EmptyVen 11 Jan - 18:25

C'est fait !

Merci pour ta remarque !
Je m'étais embrouillée avec les notes...
Bon du coup tout est rectifié !

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Charlotte Lysle   Charlotte Lysle EmptyVen 11 Jan - 19:07


BIENVENUE
En Grande-Bretagne !
Modalités complémentaires




Chère Charlotte Lysle,

Au regard de la loi britannique, vous êtes admissible sur le territoire en tant que résidente permanente à titre de libraire chez Fleury & Bott. Vous devrez intervenir dans les RPG privés des sorciers qui viennent flâner sur votre lieu de travail pour les conseiller selon leurs goûts mais pourrez aussi décider de publier ou non un auteur pour l'exposer par la suite dans vos rayons. Postez régulièrement les liens de vos prestations dans le compte Gringotts que vous créerez sous peu. Votre salaire tombera au plus tard à la fin du mois. Vous serez rémunérée 5 gallions par prestation. De plus, ce sera à vous d'afficher vos conditions pour publier un auteur sur le post de la boutique. Si vous faites cela sérieusement, d'office vous gagnerez 10 gallions à condition de le réclamer dans votre compte Gringotts

Maintenant le verdict :

calme et nourrie aux parchemins, nous vous avons classée parmi les sorciers cérébraux dans notre base de données.



:: Par où commencer ? ::
• Vous devez d'ores et déjà inscrire votre avatar dans le registre identitaire, et votre nom dans tous les listings qui correspondent à votre profil, notamment le matricule de Grande-Bretagne. Vous les trouverez tous à cet endroit. On compte sur vous !

Ouvrez un compte chez Gringotts et mettez-vous en quête d'une cave pour entreposer vos effets personnels à l'emplacement de votre futur logement, jusqu'à ce que vos gallions soient suffisamment conséquents pour transformer cette cave en incroyable manoir accessible au RPG. Ou peut-être préfèrerez-vous vivre en ville ?


:: Liens utiles ::
• Créer sa volière et l'inscrire avec sa demeure dans ce répertoire.
• Raconter son histoire dans son livret personnalisé.
• Trouver ses partenaires de RPG au speed dating du RP.
• Jouer à l'Impero Game.
• Surveiller le topic des news du forum.
• Connaître ses possibilités de jeu !


:: Premier RPG ::
Le gala du Ministère n'attend plus que vous ! Il se tient en juillet 2005 (léger flashback, donc), et constitue un RPG d'accueil à tous nos nouveaux arrivants, hormis les grands méchants criminels qui n'y sont pas conviés (ahem). Y participer vous permettra de découvrir les autres plumes qui peuplent la Grande-Bretagne en plus de vous introduire aux joueurs !


:: Un problème ? ::
Si des questions demeurent, faites-en part à ma secrétaire, et si vous avez besoin de corriger n'importe quel soucis technique lié à votre participation il faudra vous diriger vers le bureau des réclamations. Vérifiez toutefois qu'aucune interrogation n'a été traitée dans le règlement.

Bien cordialement,
- K. Shacklebolt
Ministre de la Magie






The taste of the truth
The perfume of the lie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t408-eden-taylor-la-voix-de-la-verite http://www.magicneverdies-rpg.com/t379-chemin-de-traverse-voliere-de-eden-taylor http://www.magicneverdies-rpg.com/f91-cave-d-e-taylor http://www.magicneverdies-rpg.com/t328-eden-taylor


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seul sur la plage,pas vraiment{Délire Charlotte
» Charlotte Shakespeare (Aucun lien avec le dramaturge hein è.é)
» Nouvelle histoire de personnage "Charlotte" - A partir du 15/12
» Charlotte se conecte sur MSN
» Balade en amoureux (pv Charlotte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: Comptoir d'accueil :: Démarches administratives :: Recensement-


Sauter vers:  
2ème partie de Juin 2006

Plan des quartiers