Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Allée des Embrumes :: La ruelle sombre
Partagez | 


profil +
Message
Rencontre sous cape   Sam 26 Jan - 1:08

Pansy marchait, la tête haute et les talons claquant le sol de pierres de l’Allée des Embrumes. La pluie tombait drue dans le coin, mais bien heureusement, sa cape la protégeait des froides gouttelettes. Peut-être ne devrait-elle pas tant faire de bruit et éviter au maximum de se faire remarquer, mais que risquait-elle en fin de compte ? Ancienne Mangemort, elle était des moins en danger dans ce type de lieu, même si personne n’était jamais à l’abri d’une éventuelle attaque. Mais ce qui la poussait à montrer cet air digne et assuré n’était autre que la raison de sa présence ici. Précédemment, elle avait reçu une lettre, anonyme, bien évidemment, mais pas si mystérieuse que ça...
Raven. C'était à lui qu'il fallait qu'elle s'adresse, selon celui qui l'avait contactée. Elle espérait que ce ne soit pas un piège, mais après tout, quelque en soit l'issue, la brune se devait de se rendre chez cet homme, au numéro XVIII de l'Allée. Dans son courrier, il avait parlé de ses parents. Depuis son retour en Angleterre, elle n'avait plus de nouvelles d'eux. Leur manoir avait été retrouvé saccagé, sans aucune trace d'eux à l'intérieur. Tout ce qui était resté intact étaient les affaires de Pansy. Ses photos, ses affaires personnelles et une bague, la bague de ses ancêtres. C'était étrange qu'ils la lui aient léguée, à elle, dans ces circonstances là. Seul un petit mot avait été présent pour lui expliquer, un mot qui se devait d'être rassurant, signé par sa mère. Quelques jours après, alors qu'elle étudiait la bague avec Drago, une phrase était apparue sur l'intérieur de l'anneau : « Pour le plus grand bien ». Que cela signifiait-il ? Ses parents avait-ils rejoint les forces obscures grandissant dans le Nord ? Avait-il était obligé de s'y rendre ou avaient-ils délibérément brisé la promesse qu'ils avaient faite à leur fille, celle de ne plus jamais se rallier à une cause comme celle-ci ?
Sa silhouette encapuchonnée se tenait à présent devant une grande porte. Le XVIII Allée des Embrumes. L'adresse indiquée sur le papier. La sorcière toqua trois coups fermes et elle attendit. Peut-être ce rendez-vous ne la mènerait à rien, mais peut-être lui permettrait-il aussi une grande avancée dans son enquête.


Si la princesse perd sa couronne dans les Ténèbres,
comment peut-elle chercher le trône dans la Lumière ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t321-pansy-parkinson-de-retour-en-grande-bretagne http://www.magicneverdies-rpg.com/t310-flagley-le-haut-o-pansy-parkinson http://www.magicneverdies-rpg.com/f85-maison-de-campagne-de-pansy-parkinson


profil +
Message
Re: Rencontre sous cape   Mar 29 Jan - 15:14

La porte en bois usé du XVIII de l’Allée des Embrumes s’ouvrit quelques instants après que Pansy eut frappé. A peine fut elle ouverte qu’un léger sifflement se fit entendre comme si l’air entrait ou sortait d’un endroit clos, accompagnée d’une odeur lourde mais raffinée de tabac.

À l’intérieur, il y avait un décor de brasserie post-funéraire que la lumière des chandeliers flamboyants s’efforçait de maintenir hors de la pénombre. L’atmosphère était lourde, chargée d’une odeur de bois ancien et de fumée. Il y avait là une dizaine de personnes, certaines assises au comptoir, à une table ou bien dans une alcôve ouverte avec banc rembourré. En plus des consommations, tous pratiquement fumaient le cigare ou la pipe et ne présentait pas bien de leur personne. En comparaison, la tenue impeccable du tenancier tranchait. Redingote noire, chemise blanche, gilet et cravate comme dans les plus grands hôtels composait la panoplie du personnage. Lorsque Pansy rentra, le tenancier s’approche d’elle en restant derrière son comptoir, sans un bruit, comme s’il glissait sur le sol.


 « C’est un club très privé ici, Miss. Qu’est ce qui peut être fait pour votre service ? »

La voix de l’homme semblait surgir d’outre tombe. Elle était froide, sans tonalité aucune et même sans vie. Pourtant, les yeux clairs, fixes et perçant du tenancier vous rappelaient bel et bien qu’il était réel.

Dans l'une des alcôves du fond de la salle, idéalement placée afin d'avoir une vue parfaite sur l'entrée, un homme vêtu d'un long manteau de cuir noir et d'un chapeau Stetson de la même couleur fumait la pipe. Une longue pipe en bois sombre dont la tige et le tuyau réunis avoisinaient les trente centimètres. Il était à moitié dans la pénombre de sorte que l'on ne pouvait distinguer son visage. Mais les tables vides autour de l'alcôve qu'il occupait en disait long sur l'impression qu'il donnait... Il n'avait pas quitter Pansy des yeux depuis qu'elle était entrée. Même dissimulé dans l'ombre, le regard qu'il portait sur elle pouvait se voir.

Voir le profil de l'utilisateur


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Couleur de la cape de haut elfe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Allée des Embrumes :: La ruelle sombre
-


Sauter vers:  
2ème partie de Juin 2006

Plan des quartiers