Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Angleterre - Chemin de Traverse :: Chaudron Baveur
Partagez
Félix Harrington
VAIL. Auror :: Ministère
VAIL. Auror :: Ministère
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 106
Avatar : Jordan Connor
Statut HRPG : Absent
Activité RPG : Régulière
Nouveaux RPG : Acceptés
MC : Pansy Parkinson / Astrid Olsen
Sorcier de sang inconnu
Métamorphomage (faculté innée, fait connu du Ministère)
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Niveau : Débutant
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Son âge : 29
Origines : Anglaise / ?
Baguette : Bois de frêne et cœur en crin de Centaure
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 102
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Auror
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Lien CV : 10 mois de stage pour être tireur d'élite
Stage complet d'auror

Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Epouvantard : Inconnu
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Défense contre les forces du mal
Matière ⚡️ : Histoire de la magie
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t726-felix-harrington
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Un remède contre la peine   Un remède contre la peine EmptyVen 8 Mar - 2:35

UN REMEDE CONTRE LA PEINE
HERA GREENGRASS
En deux jours, cela faisait deux soirs consécutifs où je me retrouvais à une table du Chaudron Baveur, chose que je ne faisais jamais habituellement. La première fois, c’était hier soir. J’y étais allé pour essayer de trouver Héra, par rapport au travail, et cette dernière m’avait entraînée dans ses coutumes nocturnes. Ça n’avait pas été une soirée si déplaisante, mais ce soir, pour ma deuxième présence consécutive au pub, je savais d’avance que cette soirée allait être ratée.
Aujourd’hui, j’avais eu un rendez-vous avec une certaine Mitsuhane Akiyama, ma soi-disant cousine. Au début, j’avais pensé à un canular. Or plus les minutes s’étaient écoulées, plus les mots avaient dévoilé les secrets et plus j’avais du me résigner à l’admettre : tout ce que m’avançait Mitsuhane était vrai. J’étais son cousin, j’étais un Akiyama, mon père était japonais, il avait œuvré contre les forces terroristes japonaises et il en était mort.
Après avoir quitté ma cousine fraîchement rencontrée, j’étais directement retourné chez moi et m’étais tout simplement effondré contre la porte d’entrée, à l’intérieur de mon appartement. J’étais perdu et ne savais plus quoi penser. J’avais fini par me déchaîner sur mon appartement. Les meubles, les murs, les portes, les fenêtres. Tout y était passé. Mon appartement était à présent un désastre et la seule chose qui m’avait empêché de le réduire en ruine avait été la présence de mon chien, Iako. Dans mon élan de rage, j’avais totalement oublié que je n’étais pas seul à la maison et il avait été la seule raison pour laquelle j’avais décidé, après l’avoir rassuré, de terminer de broyer du noir au bar. Quitte à détruire quelque chose, autant que ce soit ma santé.
Ainsi, cela faisait plusieurs heures que j’étais là, assis dans un recoin retiré du pub, le plus à l’abri des regards indiscrets. Je n’avais pas envie que l’on me voit dans un pareil état. Je me voyais semblable au vieil ivrogne que j’avais aperçu la veille et ça me déprimait davantage. Les verres de whisky pur feu s’empilaient devant moi et la serveuse n’acceptait même plus de m’en apporter d’autres :

- Vous avez bu suffisamment Monsieur, vous feriez bien de retourner chez vous, je ne peux pas vous permettre de boire davantage.

- Mais puisque c’est moi qui paye ! Et je vous assure que je vais bien, regardez je vais vous montrer…

Mais en tentant de me lever, je trébuchais sur mon propre pied et retombais sur mon siège, manquant de briser un bon nombre des verres sur la table. Bon, effectivement, j’avais sûrement bien trop bu...



   
Where there is anger,

“There is always pain underneath.”

   


Héra Greengrass
TEN. Journaliste ☨ Admin' / Animation
TEN. Journaliste ☨ Admin' / Animation
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 956
Avatar : Adélaïde Kane
Crédit(s) : Pas trouvé oups
Statut HRPG : Présent
Activité RPG : Ralentie
Nouveaux RPG : Limités
MC : Evan Jones - Gemma Landre
Sorcier de sang-pur
Legilimens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
Occlumens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Niveau : Confirmé
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Son âge : 25 ans
Baguette : Bois d'aubépine - coeur de plume d'oiseau-tonnerre
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 874
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Journaliste à la Gazette
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Patronus : Inconnu
Epouvantard : Inconnu
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Astronomie
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://www.magicneverdies-rpg.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Re: Un remède contre la peine   Un remède contre la peine EmptyVen 8 Mar - 4:34




Un remède contre la peine


Avec Félix Harrington

Le Chaudron Baveur était calme, bercé par le ronronnement des discussions et rires légers des consommateurs. Héra, installée dans le centre de celui-ci, se noyait dans le reste de son jus de citrouille. L'historien qu'elle devait retrouver quelques jours auparavant et qui ne s'était jamais présenté l'avait recontactée pour lui donner un nouveau rendez-vous, au début de cette après-midi. Et depuis il parlait, parlait, et l’assommait de ses mots dépourvus d'intérêts. Seule sa politesse l'empêchait de s'enfuir, mais que cette éventualité la tentait. Qui savait combien de temps encore elle devrait supporter son débit incessant.

Une voix la tira de sa léthargie. Celle-ci lui sembla familière même si déformée par la moiteur de l'alcool. Inquiète, elle s'excusa auprès de son compagnon pour s'approcher de l'altercation opposant une serveuse à l'un de ses clients. Quel ne fut pas son étonnement en découvrant Félix Harrington lui-même chanceler et vociférer. Il n'était pas connu pour ses débordements - au contraire même pour sa rigidité infatigable – mais avait ce soir consommé à outrance. Son état d’ivresse n'était en rien comparable à la légère euphorie qui l'avait mené la vieille.

La journaliste décida d'intervenir. Elle ne voulait pas hurler ni se faire remarquer, alors quand elle fut à sa hauteur elle se contenta d'attraper le bras de Félix pour le soutenir. La vue de tous les verres vides qui s'accumulaient sur sa table aurait pu lui donner le vertige.

" - Viens, je t'emmène dehors.

Il ne protesta pas et elle l'entraîna devant l'auberge. La fraîcheur du soir la saisit mais elle songea qu'il serait bénéfique au sang du duelliste qui s'échauffait. Sans le faire redescendre, peut-être assainirait-il son esprit. Tout dans sa personne trahissait son ébriété. La question du pourquoi brûlait les lèvres d'Héra mais elle se contint, ne voulant pas le brusquer.

- Allez, je te ramène chez toi, tu dois avoir besoin de dormir. Il va juste falloir que tu me guide un peu. "

La jeune femme étouffait sa curiosité pour ne faire parler que sa sollicitude. Elle s'inquiétait du mal-être visible de l'auror, et si elle souhaitant en connaître la cause, ce n'était pas ce qui la préoccupait le plus. Y remédier pour l'apaiser était sa priorité.


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.


Félix Harrington
VAIL. Auror :: Ministère
VAIL. Auror :: Ministère
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 106
Avatar : Jordan Connor
Statut HRPG : Absent
Activité RPG : Régulière
Nouveaux RPG : Acceptés
MC : Pansy Parkinson / Astrid Olsen
Sorcier de sang inconnu
Métamorphomage (faculté innée, fait connu du Ministère)
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Niveau : Débutant
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Son âge : 29
Origines : Anglaise / ?
Baguette : Bois de frêne et cœur en crin de Centaure
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 102
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Auror
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Lien CV : 10 mois de stage pour être tireur d'élite
Stage complet d'auror

Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Epouvantard : Inconnu
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Défense contre les forces du mal
Matière ⚡️ : Histoire de la magie
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t726-felix-harrington
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Re: Un remède contre la peine   Un remède contre la peine EmptyJeu 2 Mai - 1:02

UN REMEDE CONTRE LA PEINE
HERA GREENGRASS
Tout s'était passé très vite. Le son de verres qui se brisent couvert par les cris de la serveuse. Une tornade de cheveux sombres se ruant sur moi. Mes pas dans les débris de verres. Ma tête me tournait, je m'étais sûrement levé trop vite. Mon environnement tanguait, tout ça me donnait la nausée et je m'abandonnais aux bras qui me soutenaient, me laissant guider par ce parfum qui me semblait étrangement familier. Mes pieds et la personne qui m'accompagnait, m'entraînèrent à l'extérieur du bar ou une bouffée d'air frais me remit quelques idées en place. M'écartant de la personne, j'essayais tant bien que mal de tenir sur mes deux pieds, mais il me fallait indéniablement m'accrocher à quelque chose et les avant bras tendus vers moi semblaient n'avoir été créés que pour cet usage. Ainsi cramponné, je levai les yeux vers la personne qui me portait secours et qui s'avérait être une femme aux cheveux bruns. Ses traits m'étaient familiers, son regard sombre...

- Héra... soufflai-je d'une voix faible.

Je ne savais pas si elle m'avait entendu, mais elle marmonna quelque chose en retour. Je ne compris pas grand chose à son blabla, mais j'avais retenu les mots "chez toi" et "dormir". Dans un ultime effort, mon cerveau fit un lien entre ces mots et mes jambes nous portèrent à quelques pas de là, devant une barre d'appartements longeant le Chemin de Traverse. Je m'appuyais contre la porte, le front contre la pierre. Le froid qui s'en dégageait me faisait un bien fou. Mes oreilles ne cessaient de bourdonner mais ma vue au moins, semblait s'être améliorée. Je n'avais plus qu'une envie à présent : m'allonger. Abattant brutalement ma main sur la poignée de la porte, j'ouvris et entrepris, avec l'aide d'Héra de monter les escaliers jusqu'au premier.

- On y est, dis-je en poussant la porte une fois en haut.

J'avançai à tâtons dans mon appartement et sentis soudain des bouts de verres sous mes pieds. Regardant le miroir sur ma gauche, je lâchai un juron en constatant qu'il était brisé en mille morceaux et que mes phalanges étaient marquées par les coups que j'y avais porté.
Mon appartement était dans un état second et je n'étais absolument pas en état de réparer mes bêtises maintenant. Soudain, une pensée m'assaillit et mon sang ne fit qu'un tour.

- Iako !

Je me mis à chercher partout, ne me préoccupant même plus de la présence d'Héra dans mon logis, trébuchant sur les morceaux de meubles qui avaient explosé à coup de sortilèges, quand alors j'entendis un faible couinement, près de la cheminée. Je m'en approchais plus doucement et m'accroupis près du tas de bois qui était empilé juste là. Le chiot s'y était réfugié et se cachait ici, tout tremblant. Il semblait avoir peur de moi et ça me brisait le cœur.

- Iako, je suis désolé pour ce que j'ai fait, dis-je d'une toute petite voix. Viens, sors d'ici.

Tendant une main tremblante en direction de l'animal, j'attendis une réaction de sa part et celle-ci ne se fit pas trop attendre. Le petit chien noir commença par me renifler, puis sortit lentement de sa cachette, les oreilles rabattues en arrière comme s'il était coupable de quelque chose. Affligé, j'attendis qu'il s'approche davantage avant de le prendre dans mes bras et lui dire à quel point je regrettais ce que j'avais fait.



   
Where there is anger,

“There is always pain underneath.”

   


Héra Greengrass
TEN. Journaliste ☨ Admin' / Animation
TEN. Journaliste ☨ Admin' / Animation
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 956
Avatar : Adélaïde Kane
Crédit(s) : Pas trouvé oups
Statut HRPG : Présent
Activité RPG : Ralentie
Nouveaux RPG : Limités
MC : Evan Jones - Gemma Landre
Sorcier de sang-pur
Legilimens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
Occlumens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Niveau : Confirmé
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Son âge : 25 ans
Baguette : Bois d'aubépine - coeur de plume d'oiseau-tonnerre
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 874
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Journaliste à la Gazette
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Patronus : Inconnu
Epouvantard : Inconnu
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Astronomie
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://www.magicneverdies-rpg.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Re: Un remède contre la peine   Un remède contre la peine EmptyLun 6 Mai - 12:53




Un remède contre la peine


Avec Félix Harrington

Félix se tenait à sa guide comme si elle avait été une bouée de sauvetage. Le marin tombé à l'eau se raccrochait à n'importe quel espoir de s'échapper de la marrée, même si son point d'ancrage se faisait faiblissant. Héra supportait difficilement le poids de l'auror qui ne se maintenait à rien d'autre qu'elle mais parvint tout de même à avancer jusqu'à chez lui, suivant la direction qu'il lui indiquait. Elle découvrit avec soulagement qu'il ne résidait qu'à quelques rues du bar auquel elle l'avait arraché.

Il ne la lâcha qu'arrivé devant une porte qu'il ouvrit sans délicatesse aucune. Celle-ci dévoila des escaliers que la journaliste gravit difficilement, son escalade rendue laborieuse par la présence du maître des lieux qu'elle devait supporter.

" - On y est, émit celui-ci de manière à peine intelligible.

Dès lors il ne porta plus attention à Héra et celle-ci, qui ne savait où se mettre, l'observa (pour ne pas dire qu'elle le surveillait). La scène qui s'offrait à elle était désastreuse puisqu'emplie de débris, ravagée par une hargne dont elle ne savait encore rien. On aurait pu croire qu'il avait été attaqué mais les circonstances dans lesquelles elle l'avait découvert supposait une tout autre histoire. Le Harrington tituba à travers le désordre monstre en appelant son chien. Le fugitif laissa échapper un léger couinement qui trahit sa présence.

- Iako, je suis désolé pour ce que j'ai fait. Viens, sors d'ici.

L'animal apeuré se rasséréna au contact de son maître. La sorcière aurait voulu s'éclipser et ne pas les interrompre mais s'inquiétait de l'état du duelliste, d'autant plus à la vue de celui de son logis. Contrant sa gêne elle s'approcha d'eux et s'accroupit à hauteur du jeune homme.

- Félix, chuchota-t-elle comme si elle craignait de le faire fuir, qu'est-ce qu'il c'est passé ? "

Elle ne l'interrogeait pas par curiosité malsaine – même s'il fallait avouer que celle-ci la dévorait de plus en plus – mais par pure bienveillance. Félix n'était pas un soûlard et qu'il se soit abandonné de la sorte aux effluves de l'alcool l'alarmait plus que de mesure.


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.


Félix Harrington
VAIL. Auror :: Ministère
VAIL. Auror :: Ministère
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 106
Avatar : Jordan Connor
Statut HRPG : Absent
Activité RPG : Régulière
Nouveaux RPG : Acceptés
MC : Pansy Parkinson / Astrid Olsen
Sorcier de sang inconnu
Métamorphomage (faculté innée, fait connu du Ministère)
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Niveau : Débutant
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Son âge : 29
Origines : Anglaise / ?
Baguette : Bois de frêne et cœur en crin de Centaure
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 102
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Auror
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Lien CV : 10 mois de stage pour être tireur d'élite
Stage complet d'auror

Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Epouvantard : Inconnu
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Défense contre les forces du mal
Matière ⚡️ : Histoire de la magie
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t726-felix-harrington
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Re: Un remède contre la peine   Un remède contre la peine EmptyVen 24 Mai - 1:46

UN REMEDE CONTRE LA PEINE
HERA GREENGRASS
Je serrais à présent Iako dans mes bras, tentant tant bien que mal de le rassurer en lui murmurant des phrases à l'oreille qui étaient sûrement incompréhensibles. Il me fallait boire de l'eau, j'en avais conscience. J'avais dépassé les bornes ce soir et la présence d'Héra à mes côtés me le rappelait bien.

- Félix, chuchota-t-elle, qu'est-ce qu'il s'est passé ?

Redressant le visage de la fourrure de mon chien, ce n'est qu'en portant mon regard vers celui de la sorcière que je me rendis compte que mes yeux me picotaient. Je n'allais pas tarder à craquer, je le savais et je ne voulais pas qu'elle voit ça. Repoussant délicatement Iako, je me levai au mieux et me dirigeai vers l'évier, situé dans la cuisine, afin de boire un coup et de me rincer le visage. Tout se chamboulait dans ma tête : je me revoyais avec ma mère, maudissant mon père de son absence, je revoyais le pont, l'attaque des mangemorts et moi, me maudissant en plus de mon père pour ne pas avoir été là pour elle. Puis je revoyais Mitsuhane, la veille, dans le jardin public, contant les exploits de mon père, m'expliquant pourquoi il était partit, m'apprenant qu'il était mort.

- Putain ! criais-je en frappant le bord de l'évier d'un coup de poing.

Et je me laissais glisser à nouveau jusqu'au sol, sentant les larmes me monter aux yeux. Je ne voulais pas qu'Héra me voit dans cet état, mais je savais qu'elle était là, juste derrière moi, dans l'encadrement de la porte. Du peu que je connaissais d'elle, je savais qu'elle ne partirait pas tant qu'elle n'aurait pas trouvé une solution pour m'aider. Essuyant mes yeux d'un revers de manche, je me tournai face à elle, toujours assis sur le sol. Qu'est-ce que ça changeait après tout, si je lui disais la vérité ?

- Je t'ai déjà parlé de mon père ? demandai-je d'une voix qui ne m'était pas familière.

Je ne me rappelais même plus de l'avoir déjà fait. Sûrement que non. Je m'étais tellement borné à ne parler à personne. Tout comme je m'étais borné à haïr mon père. Et voilà que je m'en retrouvais assis au pied de l'évier, complètement ivre.

- Je pensais qu'il nous avait abandonné ma mère et moi, quand je suis né. J'ai passé ma vie à le détester pour ça. Pour m'avoir abandonné, pour ne pas avoir été là pour ma mère, pour l'avoir laissée mourir...

Ma voix se brisa à cette phrase, d'un côté parce que je détestais admettre qu'elle était morte et d'un autre car je réalisais à quel point cette phrase était fausse. Si elle était morte, c'était simplement de ma faute. Mon père n'y était pour rien.

- Puis hier j'ai rencontré cette Akiyama, repris-je après quelques instants. Et tu sais ce qu'elle m'a dit ?

Je commençais à être prit d'un rire nerveux. Je devais sûrement passer pour un fou sortit tout droit de l'asile aux yeux de la Greengrass. Mais après tout, c'était elle qui avait commencé à poser des questions. Si je lui faisais peur, elle n'avait qu'à partir et me laisser devenir fou en paix.

- Il est mort, repris-je en riant. Il est mort pour nous protéger, ma mère et moi.

Au fur et à mesure que je riais, je sentais les larmes couler aux coins de mes yeux, de plus en plus abondamment. Il était mort. Eh oui ! Pouf ! Et je ne l'ai jamais vu, je n'avais jamais su ce qu'il avait fait, je ne savais rien puis... Mort. Juste mort.
La réalité m'assaillait, me faisant tourner la tête. Ou était-ce seulement l'alcool ? Peut-être les deux... De rage, je cognais le sol de mon poing droit avant d'enfoncer ma tête entre mes genoux. Il était mort. Que pouvait faire Héra pour m'aider maintenant ? Personne ne pouvait m'aider.




   
Where there is anger,

“There is always pain underneath.”

   


Héra Greengrass
TEN. Journaliste ☨ Admin' / Animation
TEN. Journaliste ☨ Admin' / Animation
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 956
Avatar : Adélaïde Kane
Crédit(s) : Pas trouvé oups
Statut HRPG : Présent
Activité RPG : Ralentie
Nouveaux RPG : Limités
MC : Evan Jones - Gemma Landre
Sorcier de sang-pur
Legilimens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
Occlumens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Niveau : Confirmé
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Son âge : 25 ans
Baguette : Bois d'aubépine - coeur de plume d'oiseau-tonnerre
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 874
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Journaliste à la Gazette
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Patronus : Inconnu
Epouvantard : Inconnu
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Astronomie
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://www.magicneverdies-rpg.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Re: Un remède contre la peine   Un remède contre la peine EmptyLun 27 Mai - 0:40




Un remède contre la peine


Avec Félix Harrington

Le sorcier se détacha de l'animal pour le quitter, s'en allant dans une autre pièce.  Il s'était éloigné sans quérir la présence de la jeune femme alors elle ne la lui imposa pas. Celle-ci demeura, hésitante, sans oser le suivre. Elle préféra s'approcher du chien apeuré pour délicatement enfouir ses doigts dans son pelage ébène. Accroupie à sa hauteur, elle caressait sa tête lorsqu'elle entendit un cri suivit d'un coup violent. Se relevant prestement elle retrouva en quelques pas la salle dans laquelle se trouvait l'auror.

Elle s'arrêta dans l’entrebâillement de la porte, assistant à un misérable spectacle. Les larmes qu'il ne retenait plus imbibaient la peau de Félix qui se tenait au sol. Son désir de le consoler ne surpassa pas sa pudeur et elle se maintint encore à distance, discrète. Ainsi elle pensa se muer longtemps dans le silence mais lui le rompit.

" - Je t'ai déjà parlé de mon père ?

- Non.

Elle avait répondu dans un souffle, comme si elle avait craint de l'effrayer en parlant à voix haute.

- Je pensais qu'il nous avait abandonné ma mère et moi, quand je suis né. J'ai passé ma vie à le détester pour ça. Pour m'avoir abandonné, pour ne pas avoir été là pour ma mère, pour l'avoir laissée mourir... Puis hier j'ai rencontré cette Akiyama. Et tu sais ce qu'elle m'a dit ?

Cette fois elle se tut. Était-ce à elle qu'il s’adressait ou se répétait-il une histoire qu'il n'avait pas encore intégrée ? S'il ne la partageait avec elle que pour la rendre plus réelle, un seul de ses mot risquait de briser le vitre épaisse de vérité qui s'érigeait. Ses éclats étaient tranchants et elle ne connaissait que trop bien les blessures qu'ils pouvaient causer.  

- Il est mort. Il est mort pour nous protéger, ma mère et moi.

Il riait. Il riait sa tristesse et sa peine, il riait la mort et l'abandon. Il riait de sa bêtise qui animait en lui en douleur plus vive que toutes celles qu'il avait déjà connues. Héra ne s'étonnait pas de sa réaction qui lui faisait ressentir plus de lassitude qu'aucune autre émotion. Comment aurait-elle pu s'en surprendre alors qu'elle agissait de même. La danse de ses sentiments était plus subtile mais ça ne changeait rien à leur intensité. Elle souriant en pleurant toujours sans permettre à l'une de se mêler à l'autre là où Félix qui s'était tu trop longtemps les laissaient toutes s'épancher avec force. Trop de force pour ne pas faillir face à elles.

- Tu ne penses pas que s'il devait y avoir une bonne manière de mourir, ce serait celle-ci ?

Félix n'avait besoin ni de sa compassion, ni de sa compréhension, encore moins de sa pitié. Elle préféra lui accorder une franchise rare peut-être plus parlante qu'elle ne l'aurait voulu.

- Certains meurent en trahissant ceux qu'ils aiment, poursuivit-elle en avançant d'un pas, d'autres de maladie ou par accident. Et encore, ce ne sont que des exemples dans une infinité d'autres possibilités plus absurdes. Avec ce qu'on a connu, on est tous bien placés pour le savoir.

Elle soupira en s’asseyent en un tailleur approximatif. Même s'il évitait son regard elle n'en dévia pas.

- De quoi est-ce qu'il vous protégeait ? "

Ses grands discours n'auraient aucun effet. Il implosait et devait évacuer ce qui le possédait avant d'y succomber. Qu'il parle pour y survivre.


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.


Félix Harrington
VAIL. Auror :: Ministère
VAIL. Auror :: Ministère
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 106
Avatar : Jordan Connor
Statut HRPG : Absent
Activité RPG : Régulière
Nouveaux RPG : Acceptés
MC : Pansy Parkinson / Astrid Olsen
Sorcier de sang inconnu
Métamorphomage (faculté innée, fait connu du Ministère)
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Niveau : Débutant
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Son âge : 29
Origines : Anglaise / ?
Baguette : Bois de frêne et cœur en crin de Centaure
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 102
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Auror
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Lien CV : 10 mois de stage pour être tireur d'élite
Stage complet d'auror

Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Epouvantard : Inconnu
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Défense contre les forces du mal
Matière ⚡️ : Histoire de la magie
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t726-felix-harrington
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Re: Un remède contre la peine   Un remède contre la peine EmptyLun 27 Mai - 16:08

UN REMEDE CONTRE LA PEINE
HERA GREENGRASS
La tête me tournait, c'était agréable et agaçant à la fois. Mon corps tremblait mais je le sentais à peine, je ne savais pas si c'était dû au froid du carrelage de la cuisine ou bien à la colère qui possédait mon esprit. Etait-ce réellement de la colère ? Je n'arrivais pas à y voir clair, je n'avais pas l'habitude d'être dans un état pareil, je ne me contrôlais plus et je savais que je regretterais tout ça demain. J'avais néanmoins un peu de chance que l'on m'ait raccompagné jusqu'à chez moi et que je ne me sois pas montré en spectacle devant tout le monde. Le problème restait pourtant que la personne qui avait eu pitié de moi était journaliste à la Gazette. Une partie de moi n'arrivait toujours pas à s'y faire mais l'alcool semblait l'avoir éteinte pour le reste de la soirée. Alors, quand elle me demanda des détails sur ce passé que j'aimais habituellement taire, je commençai à le lui raconter.

- C'est Akyiama qui m'a dit ça, dis-je non sans difficulté. Elle vient du Japon et dit qu'elle est ma cousine. Apparemment là-bas, ils auraient eu des problèmes un peu comme nous on a eu ici. Elle dit que mon père était l'équivalent d'un auror là-bas et qu'il espionnait les groupes criminels. Il s'est fait repérer et est venu se cacher ici et il a rencontré ma mère. Ou c'est ma mère qui l'a rencontré, je sais pas. En tout cas ils se sont rencontrés.

Je venais de me perdre dans mon raisonnement. Pinçant l'arrête de mon nez, je plissais les paupières avec force pour tenter de m'y retrouver à nouveau. Je tremblais encore, même un peu plus que tout à l'heure.

- Mon père se cachait chez nous mais quand je suis né il a préféré s'éloigner pour éviter que les groupes terroristes japonais nous retrouvent. On lui avait dit qu'ils savaient où il se cachait, je crois. Ma mère m'a toujours dit qu'il était parti mais ne m'a jamais dit pourquoi, ni ce qu'il lui était arrivé. Je ne sais même pas si elle le savait au final.

Il me sembla percevoir des cliquetis contre le plancher et je jetai un coup d'oeil derrière Héra. L'arrivée de Iako dans la pièce étira doucement mes lèvres et je tendis ma main vers lui pour qu'il vienne. Le chiot se posa sur mes genoux et je le caressai en terminant mon récit :

- Akyiama m'a dit que les criminels japonais l'avaient trouvé et qu'il était mort.



   
Where there is anger,

“There is always pain underneath.”

   


Héra Greengrass
TEN. Journaliste ☨ Admin' / Animation
TEN. Journaliste ☨ Admin' / Animation
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 956
Avatar : Adélaïde Kane
Crédit(s) : Pas trouvé oups
Statut HRPG : Présent
Activité RPG : Ralentie
Nouveaux RPG : Limités
MC : Evan Jones - Gemma Landre
Sorcier de sang-pur
Legilimens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
Occlumens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Niveau : Confirmé
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Son âge : 25 ans
Baguette : Bois d'aubépine - coeur de plume d'oiseau-tonnerre
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 874
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Journaliste à la Gazette
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Patronus : Inconnu
Epouvantard : Inconnu
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Astronomie
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://www.magicneverdies-rpg.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Re: Un remède contre la peine   Un remède contre la peine EmptyLun 3 Juin - 3:18




Un remède contre la peine


Avec Félix Harrington

L'auror ne fut pas revêche. Il lui livra sans polémique l'histoire qu'il apprivoisait depuis peu. Tandis qu'il parlait, la sorcière observait son visage, attentive. Lui qui était habituellement inexpressif était ce soir ravagé par l'émotion et le contraste n'en fut que plus frappant.

" - C'est Akyiama qui m'a dit ça. Elle vient du Japon et dit qu'elle est ma cousine. Apparemment là-bas, ils auraient eu des problèmes un peu comme nous on a eu ici. Elle dit que mon père était l'équivalent d'un auror là-bas et qu'il espionnait les groupes criminels. Il s'est fait repérer et est venu se cacher ici et il a rencontré ma mère. Ou c'est ma mère qui l'a rencontré, je sais pas. En tout cas ils se sont rencontrés. Mon père se cachait chez nous mais quand je suis né il a préféré s'éloigner pour éviter que les groupes terroristes japonais nous retrouvent. On lui avait dit qu'ils savaient où il se cachait, je crois. Ma mère m'a toujours dit qu'il était parti mais ne m'a jamais dit pourquoi, ni ce qu'il lui était arrivé. Je ne sais même pas si elle le savait au final. 

Son récit était confus mais restait intelligible. Félix l'interrompit pour rappeler à lui son chiot qui venait d'entrer dans la pièce mais le poursuivit dès qu'il fut installé. L'écrin de douceur que renfermaient les pupilles de l'animal ne suffirent pas à dédramatiser la scène pitoyable qui se jouait.

- Akyiama m'a dit que les criminels japonais l'avaient trouvé et qu'il était mort. 

La journaliste ne sut que répondre. Elle resta mutique face à ses confessions. La situation était délicate et elle préféra peser ses mots plutôt que les lui balancer sans songer aux conséquences. Aussi elle ne suspendit le silence pesant qui régnait que lorsqu'elle fut sûre d'elle.

- Ton père semble avoir sacrifié sa vie à de nobles causes. Ses convictions d'abord, puis sa famille. Il a préféré mourir que risquer de vous condamner ce qui prouve qu'il était une bonne personne. En un sens c'est beau qu'il vous ait tant aimé.

Consciente de la difficulté des mots qui suivraient, elle marqua une pause légère avant de continuer. Elle ne voulait pas qu'il interprète mal ses propos ou s'en offusque alors qu'elle essayait seulement de l'aider. Pourtant à sa place, elle se serait emportée et renfermée en les entendant. Mais ils n'étaient pas la même personne.

- Mais Félix ... Ce que je ne comprend pas, c'est pourquoi ça t'a mis dans un état pareil. "

Les révélations avaient put être dures mais rien ne justifiait qu'elles l'aient tant bouleversé. Surtout pas lui qui avait un self-contrôle impressionnant et une réserve tout aussi conséquente, de ce qu'elle avait pu en voir.


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.


Félix Harrington
VAIL. Auror :: Ministère
VAIL. Auror :: Ministère
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 106
Avatar : Jordan Connor
Statut HRPG : Absent
Activité RPG : Régulière
Nouveaux RPG : Acceptés
MC : Pansy Parkinson / Astrid Olsen
Sorcier de sang inconnu
Métamorphomage (faculté innée, fait connu du Ministère)
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Niveau : Débutant
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Son âge : 29
Origines : Anglaise / ?
Baguette : Bois de frêne et cœur en crin de Centaure
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 102
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Auror
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Lien CV : 10 mois de stage pour être tireur d'élite
Stage complet d'auror

Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Epouvantard : Inconnu
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Défense contre les forces du mal
Matière ⚡️ : Histoire de la magie
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t726-felix-harrington
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Re: Un remède contre la peine   Un remède contre la peine EmptyJeu 6 Juin - 0:46

UN REMEDE CONTRE LA PEINE
HERA GREENGRASS
Bizarrement, après avoir lâché tout d'un coup ce qu'il s'était passé, après l'avoir dit à haute voix et l'avoir entendu de ma propre bouche, j'avais l'impression de me sentir mieux. Mes tremblements se calmaient tandis que je caressais un Iako apaisant, installé sur mes genoux. A présent, le silence dans la pièce s'était fait plus lourd et je me focalisais sur les paupières de mon chien qui semblaient s’alourdir, préférant ne pas regarder l'expression d'Héra. Pourquoi lui avais-je raconté tout ça ? Quel en était l'intérêt ?

- Ton père semble avoir sacrifié sa vie à de nobles causes. Ses convictions d'abord, puis sa famille. Il a préféré mourir que risquer de vous condamner ce qui prouve qu'il était une bonne personne. En un sens c'est beau qu'il vous ait tant aimé.

J'hochai la tête dans le vide, sans réelle réaction. Elle n'avait pas tort, je le savais et je n'avais rien à ajouter à ça de toute façon. Un silence s'en suivit une fois de plus, silence qu'elle brisa encore :

- Mais Félix ... Ce que je ne comprend pas, c'est pourquoi ça t'a mis dans un état pareil.

Cette fois, je relevais les yeux vers elle, les sourcils froncés. Les choses me paraissaient évidentes : mon père était mort, je ne l'apprenais que maintenant, après tant d'années à le détester pour ce qu'il n'avait pas fait. Mais j'oubliais dans tout ça qu'Héra n'en savais rien... Encore quelque chose que j'allais devoir expliquer. Je commençais à fatiguer. Je voulais dormir. L'alcool ne m'avait pas réussi...

- J'étais toujours parti du principe que mon père était partit parce qu'il n'assumait pas ma naissance. Je pensais qu'il avait fait le lâche avec ma mère, avec moi, qu'il ne valait rien. Pour moi, j'étais né-moldu hier, aujourd'hui je suis de sang-mêlé.

J'hésitais à tout déballer. Mais l'alcool m'emportait encore dans la prise de risques. Puis les mots étaient au bord de mes lèvres, désirant enfin sortir, quitter une bonne fois pour toute ce corps qui les retenait depuis tout ce temps.

- Je le détestais, dis-je d'une voix faible. Pour être parti, pour avoir laissé ma mère m'élever seule dans la misère, pour ne pas avoir été à ses côtés quand je prenais le Poudlard Express pour la première fois, pour ne pas avoir été là pour elle quand je la laissais seule pour l'école, pour ne pas...

Les larmes me montaient aux yeux en repensant à ce moment. Je n'avais jamais dit à Héra que j'étais orphelin. Que ma mère était morte pendant la guerre et que c'était pour ça que je les détestais tous autant, que j'étais débordant de préjugés, que je ne voulais pas faire de différence et que pour moi, ils étaient tous responsables de la mort de Maman. Moi y compris.

- Pour ne pas l'avoir protégée sur le Millenium Bridge, quand les mangemorts ont attaqué...

Je me rendis compte que ma voix tremblait, il y avait là un mélange de colère et de tristesse. Une larme roula sur ma joue.

- Ça fait trente ans que je le déteste pour ce qu'il n'a pas fait. Ce qu'il n'a pas fait parce qu'il était mort. Et je ne le savais pas... Il est mort pour nous protéger pendant que je réagissais comme un gamin. Maintenant je l'admire et c'est moi que je déteste...




   
Where there is anger,

“There is always pain underneath.”

   


Héra Greengrass
TEN. Journaliste ☨ Admin' / Animation
TEN. Journaliste ☨ Admin' / Animation
profil +
Pseudo IRL : Mystère !
Parchemins : 956
Avatar : Adélaïde Kane
Crédit(s) : Pas trouvé oups
Statut HRPG : Présent
Activité RPG : Ralentie
Nouveaux RPG : Limités
MC : Evan Jones - Gemma Landre
Sorcier de sang-pur
Legilimens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
Occlumens (faculté apprise, fait connu du Ministère)
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Niveau : Confirmé
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Son âge : 25 ans
Baguette : Bois d'aubépine - coeur de plume d'oiseau-tonnerre
Permis de transplanage :

Porte-monnaie (G) : 874
Gringotts : Coffre-fort

Activité propre : Journaliste à la Gazette
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Patronus : Inconnu
Epouvantard : Inconnu
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Matière ♥ : Astronomie
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide
Un remède contre la peine 1567615149-du-vide



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://www.magicneverdies-rpg.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra
Afficher les informations du joueur ↓

Message
Re: Un remède contre la peine   Un remède contre la peine EmptyJeu 6 Juin - 2:39




Un remède contre la peine


Avec Félix Harrington

La question d'Héra ne lui avait pas parue invraisemblable mais il n'en fut pas de même pour son hôte. Ce fut les sourcils froncés qu'il l'observa avant de revenir à son récit, répondant ainsi à ses interrogations. À croire qu'il n'entendait rien d'autre que des aberrations.

- J'étais toujours parti du principe que mon père était partit parce qu'il n'assumait pas ma naissance. Je pensais qu'il avait fait le lâche avec ma mère, avec moi, qu'il ne valait rien. Pour moi, j'étais né-moldu hier, aujourd'hui je suis de sang-mêlé. 

Elle ne voyait absolument pas l'intérêt de porter attention à un détail comme celui-ci. À l'entendre la nature de son sang changeait sa personne alors que ce n'était qu'accessoire. S'en préoccuper et surtout le considérer, c'était comme s'il se découvrait être brun ou ayant des origines irlandaises et s'imaginait par ce fait devenir autre. Rien en réalité ne touchait à son âme.

- Je le détestais. Pour être parti, pour avoir laissé ma mère m'élever seule dans la misère, pour ne pas avoir été à ses côtés quand je prenais le Poudlard Express pour la première fois, pour ne pas avoir été là pour elle quand je la laissais seule pour l'école, pour ne pas...  Pour ne pas l'avoir protégée sur le Millenium Bridge, quand les mangemorts ont attaqué…

De qui était-il question ? Sa mère qu'il avait citée plus tôt ? Ou n'avait-ce aucun rapport ? Il n'avait fait mention de personne d'autre mais pouvait très bien, surtout dans cet état, s'être perdu dans ses pensées. Ses mots diffus étaient probablement à l'image de ses idées.

- Ça fait trente ans que je le déteste pour ce qu'il n'a pas fait. Ce qu'il n'a pas fait parce qu'il était mort. Et je ne le savais pas... Il est mort pour nous protéger pendant que je réagissais comme un gamin. Maintenant je l'admire et c'est moi que je déteste... 

La rancune qui l'avait longtemps habitait et qu'il exprimait en cet instant perturba la journaliste à cause de ce qu'elle éprouvait elle-même. Sa réponse fusa.

- Certains n'ont pas la chance de se tromper quant à leur abandon. Ils sont obligés de vivre avec les actes abjects de ceux qu'ils aimaient.

Déglutir pour se taire. Nier, auprès de Félix mais surtout d'elle-même. Elle se devait de continuer à parler pour dissimuler son trouble.

- Tu ne devrais pas être désolé d'avoir abandonné cette haine. Ça te soulage d'un poids, en ayant ces réponses tu n'as plus à ressasser le passé. Juste à l'accepter. Sauf si ... "

Un doute l'effleura, et elle comprit. Les mots résonnèrent et prirent sens. Toute ma vie. Toujours. Félix avait grandit avec et en elle, s'était construit en la considérant. Le temps passant ils étaient l'un de l’autre devenus indissociables au point de se confondre. Cette hargne l'avait bercé, soutenu, fait grandir. A chaque étape de sa vie elle l'avait accompagné, chaque jour plus présente, chaque jour plus forte. Qu'était-il sans elle, il ne le savait sûrement pas tout en ayant la certitude de ne plus pouvoir être le même. Il ne pleurait pas la perte de sa colère. Il pleurait la perte de lui-même.


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.


 Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Levée partielle de l’embargo contre la mangue haïtienne
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama
» Clinton : Une bataille féroce contre Obama
» Rapport de bataille Eldars d'Iyander contre Korsairs Orks
» contre le rhume, la toux et les maux de gorge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Angleterre - Chemin de Traverse :: Chaudron Baveur
-


Sauter vers:  
ContexteVoir la date du jourRythme de jeuMétéo britannique
Plan du forum


Event' actif
» En préparation
Sans pression