Magic Never Dies :: Coeur du Londres sorcier :: Hide Park :: Terrain de QuidditchPartagez


profil +
Message
Missive perdue   Missive perdue EmptyLun 6 Mai - 0:59

@Jonah Brooks

Missive perdue
Jonah Brooks



Le crissement de la plume sur le parchemin était le seul bruit venant troublant la quiétude de l’appartement, faiblement éclairée par une chaude lumière tamisée qui éclairait le plafond blanc de quelques jeux d’ombres mystérieux. Dansant sur le papier en délicates arabesques, laissant derrière elle pleins et déliés soigneusement exécutés, ladite plume semblait avoir sa vie propre à parcourir la feuille claire à un rythme régulier. Sur quelques mots, la voilà qui hésitait, soudain intimidée de ce qu’elle devait tracer, tandis qu’elle se précipitait sur d’autres pour s’arrêter essoufflée lorsque venait le point. Pleine de colère, elle raturait rageusement quelques mots ou expressions peu à son gout ; empreinte d’une attendrissante timidité, elle en commençait d’autres qu’elle ne finissait jamais. Séductrice redoutable, elle passait de papier en papier, les laissant uses et froisses, terminant leur courte existence dans le cimetière plein de la corbeille un peu plus loin. Certaines fois, assoiffée, elle attendait pensivement dans les airs, ne sachant quelles lettres réaliser, alors qu’à d’autres, elle suffoquait d’avoir trop d’encre, recrachant le surplus sur un brouillon déjà noirci de taches et consacré à ce seul rôle. Enfin, épuisée de cette nuit de frivolité intellectuelle, la plume métallique clôtura son ballet d’un dernier mouvement avant de s’effondrer dans son écrin, laissant luire l’encre fraiche de la signature tout juste tracée : Akiyama Mitsuhane.

La jeune femme se repoussa sur sa chaise, regardant l’heure avant de reporter ses yeux sur la lettre qu’elle venait enfin d’achever, propre et clairement exprimée. Son regard erra un instant vers la poubelle emplie des brouillons qu’elle venait de jeter tout au long de la soirée, et elle étouffa un bâillement : il était déjà bien tard, elle n’avait qu’une envie, se coucher. Griffonnant rapidement l’adresse de son destinataire, Mitsuhane glissa la lettre dans l’enveloppe prévu à cet effet et la laissa en évidence sur son bureau : elle la porterait au bureau des courriers le lendemain, afin de l’envoyer rapidement par hibou.



Quelques jours plus tard, le 3 aout 2006

L’attrapeuse des Pies de Montrose effectua un dernier virage avant que sa main ne se referme enfin sur le vif d’or qui tentait vainement de lui échapper depuis trop longtemps déjà. A peine ses doigts recouverts de mitaines de cuir renforcé se refermaient-ils sur le métal froid qu’un coup de sifflet retentissait dans le terrain, signifiant la fin de cet entrainement. Dirigeant son balai vers le sol, l’asiatique se posa en douceur avant de se diriger vers la capitaine qui les attendait pour leur faire part de ses conseils et remarques après leur exercice de la journée.

-Ok mes poussins, c’était pas mal, mieux que mardi c’est clair. Les batteurs, soyez plus coordonnés entre vous, n’essayez pas de vous démarquer l’un l’autre et concentrez-vous sur votre travail. Akiyama, fais un peu plus attention à ce qui t’entoure, qu’on soit sûr de marquer des points d’avance avant que tu ne l’attrapes ou qu’au contraire tu nous permettes de limiter la casse. Les poursuiveurs, vous etes trois, pas un duo, alors jouez à trois et si vous avez des soucis personnels réglez les avant que je ne m’en charge. On est une équipe, on joue en équipe, ok ? Bart, change de balai le tien commence à etre plus un boulet qu’autre chose.

Mitsuhane hocha brièvement la tête lorsque sa supérieure s’adressa à elle, sachant désormais que ces critiques franches cachaient quelques compliments qu’il fallait simplement savoir repérer. La capitaine était pleinement dans son rôle et il n’y avait pas une séance pendant laquelle elle ne se montrait pas particulièrement féroce dans ses critiques. Cela ne dérangeait guère la japonaise, qui estimait que tant que l’autre était compétente, alors elle pouvait se montrer dure à juste titre ; au moins donnait-elle le meilleur d’elle-même ainsi sans jamais se relâcher. La séance complètement achevée, la jeune femme se dirigea vers les vestiaires pour se désaltérer et faire une toilette très rapide.

-Eyh, Mimi ! Tu viens avec nous boire un verre ? On ira danser après !

Jetant un regard neutre à sa collègue qui n’avait d’autre plaisir que de la taquiner en se montrant toujours plus familière, l’attrapeuse prit le temps de finir de se rincer le visage avant de lui répondre :

-Non, j’attends quelqu’un, une prochaine fois.

Elle laissa donc ses collègues s’éloigner en bavardant joyeusement, leur rendant leur salut et, enfin seule, hésita sur la tenue à mettre : devait-elle remettre ses vêtements de ville ? Vêtir sa tenue de Quidditch de rechange ? Felix viendrait-il seulement ? Elle n’avait reçu aucune réponse de sa part mais peut-être n’avait-il pas eu le temps d’en rédiger une ? Un peu impatiente, elle décida finalement d’aller discrètement voir s’il était arrivé avant de prendre sa décision. Conservant donc pour l’heure sa tenue d’entrainement, elle passa la tête discrètement par la porte du vestiaire. Personne… vraiment ? Elle apercevait une silhouette un peu plus loin. Il ne lui fallut guère de temps pour remarquer que celle-ci ne correspondait pas avec le souvenir qu’elle gardait de son cousin. Après avoir envisagé un instant de refermer la porte et d’espérer qu’il s’en aille, elle finit néanmoins par sortir et s’en approcher, décidée à éloigner l’importun rapidement.

-Excusez-moi ? Monsieur ? Que venez-vous faire ici ? Les entrainements sont terminés, il faut revenir ultérieurement si vous souhaitez rencontrer une équipe.

La jeune femme eut la vague impression d’avoir déjà rencontrée l’individu mais, incapable de mettre un nom ou une situation à ce visage familier, elle ne s’en préoccupa guère plus et espéra simplement qu’il quitte rapidement les lieux.

Codage par Rosalind Fawley


Missive perdue 181122091356725514

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t965-notes-et-memoires-d-akiyama-mitsuhane http://www.magicneverdies-rpg.com/t966-chemin-de-traverse-voliere-de-mitsuhane-akiyama http://www.magicneverdies-rpg.com/t923-mitsuhane-akiyama


profil +
Message
Re: Missive perdue   Missive perdue EmptyMar 28 Mai - 19:53

Missive perdue
Jonah Brooks & Mitsuhane Akiyama
Je replaçais ma veste sur mes épaules en un geste teinté de malaise. Je se dirigeai vers l'entrée du terrain de Quidditch, fermé pour entrainement, et fus rapidement dépassé par un groupe de joueuses en sueur, sortant visiblement d'entrainement. Je me contentai de suivre les indications notées dans la lettre que j'avais reçue quelques jours auparavant. Elle ne m'était pas destinée mais je comptais bien la rendre à la personne qui me l'avait envoyée. J'aurais pu aller la donner directement au destinataire, Félix Harrington, mon ancien camarade de classe, mais depuis la fin de la guerre le jeune homme me terrorisait plus que tout. Je se retrouvai bien vite dans le couloir qui menait au vestiaire des joueuses. J'étais de plus en plus mal à l'aise, je ne savais plus où me mettre et je commençais à me dire que venir ici n'était pas une si bonne idée. Je vis alors la porte du fameux vestiaire s'ouvrir et une jeune asiatique en sorti. Elle se dirigea vers moi, l'air intrigué. Son visage m'était vaguement familier.

-Excusez-moi ? Monsieur ? commença-t-elle une fois à ma hauteur. Que venez-vous faire ici ? Les entrainements sont terminés, il faut revenir ultérieurement si vous souhaitez rencontrer une équipe.

Je fus immédiatement tétanisé. Elle était plutôt belle et semblait très sure d'elle. Ma timidité légendaire refaisait surface une fois de plus.

- Je ... Je ... Je suis ici pour rencontrer une joueuse, dis-je en m'efforçant de ne pas bégayer. Je crois qu'elle m'attend ... Enfin pas vraiment, c'est qu'elle m'a envoyé une lettre qui n'était pas pour moi donc j'ai pensé que je pourrais la lui rendre. Elle donnait rendez-vous à une personne ici du coup j'ai décidé de venir à la place du destinataire originel pour lui donner la missive. Finalement, maintenant que je suis ici ça ne me parait pas une si bonne idée. J'aurais mieux fait de la lui renvoyer simplement. Pardon du dérangement. Si vous voyez Misthuhane Aki-quelque chose dites lui que Jonah Brooks à sa lettre et qu'il va la lui envoyer. Ou à Félix Harrington directement. Enfin comme elle préfère ... Sinon ne dites rien, parce que je ne vois pas comment elle pourrait répondre à cela.

Je me rendais bien compte à quel point j'étais ridicule avec mes phrase enchainée à toute vitesse. A trente ans je n'étais même pas capable d'avoir un rapport social normal avec un inconnue.

- Bonne journée, excusez-moi du dérangement, finis-je avant de tourner les talons pour me diriger vers la sortie.

:copyright:️ 2981 12289 0


Jonah Brooks
Comment peux-tu continuer de sourire avec tous ces malheurs qui tombent du ciel ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t753-jonah-brooks-la-douceur-d-un-passe-fleuri


profil +
Message
Re: Missive perdue   Missive perdue EmptyMar 28 Mai - 21:45

Missive perdue
Jonah Brooks



Elle s’était attendue à ce qu’il se plaigne, s’excuse, tempête, se montre curieux ou insistant, mais certainement pas à une telle timidité. En l’entendant bégayer son premier mot, Mitsuhane se sentie vaguement mal à l’aise de lui faire un tel effet ; décidément, Hoshiyo avait peut-être raison, elle devrait se montrer plus agréable avec les inconnus. Le pauvre hère ne paraissait pas le moins du monde avoir envie d’être ici, et sa voix mal-assurée convainquit la japonaise qu’il ne lui était pas inconnu. Elle n’eut toutefois pas le temps de creuser plus longtemps, les propos débités par l’inconnu l’interpellant désagréablement. Comment cela, sa lettre n’était pas arrivée au bon destinataire ? Quel était le hibou incapable responsable de cette méprise ? Un instant, elle se sentit des envies meurtrières envers le malheureux volatile. Les services nationaux postaux étaient-ils donc si peu fiables, qu’à peine elle en usait et déjà ils se trompaient dans la distribution ? Elle s’en irait à tire d’aile livrer ses prochains courriers elle-même, à l’avenir.

- Attendez !

A nouveau, l’attrapeuse rattrapa l’inconnu en quelques pas précipités. Toute à ses réflexions, elle avait eu un instant de flottement un peu hébété qu’avait mis à profit le visiteur pour s’échapper au plus vite. Le bougre, il était rapide. Était-ce le lieu qui le pressait tant à s’éloigner, sa personne, ou bien était-il toujours ainsi ? En entendant son nom, elle avait été certaine de l’avoir déjà croisé, mais gardant l’information dans un coin de son esprit, la jeune femme relégua ce problème au second plan pour se concentrer sur l’essentiel.

- Je suis Mitsuhane Akiyama, c’est ma lettre que vous avez.

En songeant qu’il avait récupéré son courrier qui ne lui était pas le moins du monde adressé, Mitsuhane se sentit profondément mal à l’aise et comprit finalement mieux la gêne de son interlocuteur, la sienne augmentant proportionnellement à ce dont elle se remémorait avoir écrit dedans. Son regard glissa un bref instant jusqu’aux mains du timide trentenaire, cherchant des yeux l’éclat pâle de l’enveloppe blanche dans laquelle était glissée sa missive égarée, avant de revenir se poser sur le visage de Jonah.

- … Est-ce que vous l’avez ramené ? Et… hum, est-ce que… l’avez-vous lu ?

Pudique, elle ne pouvait qu’espérait entendre un non. Mettre par ses émotions, ses ressentis, lui avaient déjà coûté beaucoup, à elle qui n’aimait guère s’épancher de la sorte ; les confier à un étranger, de façon qui plus était parfaitement involontaire, lui donnait envie de retourner s’enfermer dans le vestiaire, attraper son balai et aller se dépenser dans le ciel qu’elle avait quitté à peine quelques minutes plus tôt. Vainement, la japonaise tenta de se souvenir de ses formulations, mais ayant écrits de trop nombreux brouillons tous différents, elle était incapable de se remémorer si elle avait eu la bonne idée de donner rendez-vous dès le début du courrier ou au beau milieu. Au moins pouvait-elle se consoler que son cousin n’ait finalement pas à lire ses états d’âme, et que le destinataire imprévu ait eu l’amabilité de lui retourner son bien.

Codage par Rosalind Fawley


Missive perdue 181122091356725514

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t965-notes-et-memoires-d-akiyama-mitsuhane http://www.magicneverdies-rpg.com/t966-chemin-de-traverse-voliere-de-mitsuhane-akiyama http://www.magicneverdies-rpg.com/t923-mitsuhane-akiyama


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Douce Missive... [Shaelyss]
» Cybèle, l'elfe perdue
» Missive pour l'Intendant d'Oësgard
» Inscription Partie 86 - MAYDAY! L'île perdue de l'Atlantique
» Gagnée ou perdue, toute guerre se réduit à une défaite de l'homme ♦ Victoria N-G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: Coeur du Londres sorcier :: Hide Park :: Terrain de Quidditch-


Sauter vers:  
Sept. 2006
1ère partie

Plan des quartiers