Magic Never Dies :: 
Contrées lointaines
 :: Reste du monde :: Europe
Partagez


profil +
Message
Obscure   Obscure EmptyMar 4 Juin - 4:52






Obscure

Avec Trystan Kane

La demeure était plongée dans la noirceur. À cette heure tardive de la nuit, nul n'était encore éveillé et plus un bruit ne se faisait entendre. Dans la suite principale les aînés dormaient paisiblement, cernés par la beauté outrageuse d'une chambre pompeuse. Le silence berçait leur sommeil et on ne pouvait que deviner leurs soupirs paisibles. Ils ne se préoccupaient ni de la misère de ceux qu'ils écrasaient, ni du mal qu'ils faisaient vivre aux propres membres de leur famille, moins encore de celui des innocents que leur fils assassinait avec fierté de l'autre côté de l'Europe. Leurs rêves se nourrissaient des cauchemars qu'ils imposaient à d'autres.

À leur opposé, dans une pièce tout aussi spacieuse, Gemma rompait cette atmosphère tranquille de ses pensées agitées. Elle se tenait assise face à son bureau et envahissait des feuilles de parchemin depuis des heures déjà. Son corps était prisonnier mais son esprit pouvait s'évader autant qu'elle le lui permettait. Ce n'était pas suffisant mais elle était contrainte de se contenter du peu de liberté qu'elle arrivait à voler. Levant les yeux de ses pages qui s'accumulaient et s'éparpillaient, elle s'attarda sur les aiguilles du pendule qui lui indiquaient qu'il était trois heures déjà. La sorcière se mourrait de fatigue mais avait encore d'autres mots à noter, des envies à évacuer et souffrances à exprimer. Elle ne pourrait s'abandonner au repos que lorsqu'elle aurait achevé ses récits ou se serait évanouie d'épuisement. Les secondes qui suivraient pourraient assister à son effondrement, tout comme le lendemain ou même d'autres jours. Un événement extérieur l'extirpa de sa frénésie.

Le retentissement de pas relativement discrets émanèrent du couloirs. L'adolescente s'interrompit dans l'instant, suspendant son geste, pour s'y faire attentive. Ceux-ci persistèrent alors elle laissa tomber sa plume et saisit le chandelier à trois branches qui l'éclairait. Les bougies dégoulinantes était la principale source de lumière en cette maison, désir comme un autre de la matriarche Landre. Elle veilla à éloigner la flamme du tissu de satin émeraude de son ensemble de pyjama tout autant que de ses mèches volages qu'elle gardait détachées. En poussant la porte elle découvrit une silhouette avançant dans sa direction. Le jeune homme dont le visage lui était vaguement familier se trouvait près d'elle et ne pouvait de ce fait s'enfuir.

" - Qu'est-ce que tu fais là ? "

Ce fut la première question qui lui vint tant son étonnement la tenait. Peut-être était-ce la douceur de ses traits, peut-être cet air mesquin qu'ils portaient ou sa propre surprise, mais il ne l'effraya pas. Il en fallait plus à la serpentard pour s'écraser. Ne fallait-il même pas tout.








Gemma Landre

Silence.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1062-epopees-de-gemma-landre http://www.magicneverdies-rpg.com/t1081-chemin-de-traverse-voliere-de-gemma-landre#7738 http://www.magicneverdies-rpg.com/t804-gemma-landre?nid=17#5646


profil +
Message
Re: Obscure   Obscure EmptyJeu 6 Juin - 1:28




Obscure

Avec Gemma Landre

-C’est lui qui en a la plus grosse. Ah, si tu ne me crois pas, tu n’as qu’à aller vérifier…

-Bien sûr, je vais gentiment sonner à la porte et lui demander de me la montrer.

Trystan secoua la tête, mi-agacé mi-amusé par les provocations de son ami. Quand bien même celui-ci disait vrai, et que les Landre avaient donc la plus importante collection d’objets de magie noire des alentours, il n’avait absolument aucune envie de croiser le propriétaire. D’un autre côté, il ne pouvait nier que l’idée le tentait, de découvrir ces trésors mystérieux…

-Tu sais où il les garde ? A tout hasard, bien sûr.

L’air faussement détaché, il mâchonna la brindille dont il avait plus tôt ôté les feuilles une à une, ignorant le sourire moqueur de son comparse.

-Bien sûr. Non j’sais pas, t’as qu’à visiter et tu me diras. Si tu reviens.




Il était donc allé « visiter ». Il n’avait absolument pas prévu de voler quoi que ce soit – quoi que… sur ce point, ca pouvait se discuter – mais était bien décidé à aller contempler et découvrir les merveilles de l’art obscur qui se dissimulaient dans l’immense demeure des Landre. Il n’était toutefois pas complètement fou ; non seulement il y allait de nuit, mais avait également essayé de savoir s’il y avait quelques bêtes dangereuses pouvant garder la propriété. A priori, la réponse était négative, ce qui n’était pas forcément pour le rassurer : cela signifiait qu’ils ne s’inquiétaient pas beaucoup des possibles intrusions. Et donc, qu’il y avait quelque chose de potentiellement louche. Sortilèges mortels ? Impossibilité de repartir ? Il n’avait absolument pas l’intention d’être transformé en courgette, citrouille, ou autre cucurbitacée pour une curiosité mal placée. Mais ses sortilèges de détection n’avaient rien repéré de spécial lorsqu’il était entrée en contact avec la limite du domaine et il avait donc pénétré celui-ci avec une certaine autosatisfaction. Ne lui restait plus qu’à… trouver la maison elle-même. Ainsi qu’une entrée.
Laissant derrière lui les clôtures incroyablement inefficaces, Trystan s’en alla mener son enquête, finissant bouche-bé en comprenant que l’ombre immense qui le surplombait était en réalité la bâtisse qu’il cherchait. Le nez en l’air, il tenta vainement de chercher du regard les entrées mais la lune s’était faite discrète ce soir-là : à peine voyait-il où il marchait. Il ne pouvait se le reprocher puisque c’était précisément pour cette raison qu’il avait choisi cette nuit-ci. Peut-être aurait-il dû s’abstenir, songea-t-il quelques minutes plus tard, émergeantes à demi trempé de la piscine dans laquelle il glissé. Une plus mûre réflexion aurait d’ailleurs pu être nécessaire dès le début… mais on ne vivait qu’une fois, alors quitte à devoir mourir un jour, autant qu’ils voient ces damnés objets, et ce ne serait pas une flaque d’eau géante qui le ferait renoncer.
Un sort rapide lui fit sécher ses vêtements et reprit son chemin, remerciant silencieusement les maîtres des lieux pour l’entretien impeccable de la pelouse, éternuant moins silencieusement en sentant le frisson du vent, jusqu’à ce qu’enfin, une fenêtre assez grande pour qu’il puisse s’y glisser apparaisse.
La déverrouiller ne fut pas le plus ardu. Trouver la fameuse cache, en revanche, s’avérait être autrement plus complexe. Errant comme une âme en peine de pièce en pièce, le gallois constata que la décoration laissait à désirer – beaucoup trop chargée, et qui avait eu l’idée d’acheter cet affreux tapis ? – qu’il y avait probablement la place pour loger une famille de trolls et que la famille avait probablement assez d’argent pour racheter l’ensemble des stocks de sang de licorne d’Angleterre. Mais du fameux butin, il n’y avait goutte. Il avait bien murmuré quelques accio ou revelio en espérant découvrir une cache secrète, en vain. Aussi se décida à monter d’un étage, estimant que quitte à être venu jusqu’ici, autant finir. La seule chose qu’il n’avait pas prévu, c’était qu’alors qu’il marchait le long d’un couloir en admirant les quelques tableaux et autres objets qui l’ornaient, une silhouette se dessine à contre-jour dans l’encadrement d’une porte tout juste ouverte.

- Qu'est-ce que tu fais là ?

Ah, d’accord, c’était comme ça, ils en étaient déjà au tutoiement ? Soit, parfait, très bien. Statique devant la jeune femme qui lui faisait face, il se souvint l’avoir déjà croisé quelques fois pendant ses étés en Italie, mais pas seulement. Il était certain qu’elle était également à Poudlard.

-Je me suis perdu. Et toi ?

Non, c’était parfaitement idiot. Pas qu’il se soit perdu – quoi que – puisque c’était vrai, mais plutôt qu’il lui demande ce qu’elle faisait. C’était la fille Landre, il en était – presque – certain, elle était donc chez elle.

-Pardon, je ne t’ai pas réveillée j’espère.

Il eut une moue désolée et ouvrit de grands yeux innocents. La fille en face de lui ne semblait absolument pas intimidée par lui, mais avec un peu de chance, elle aurait au moins le bon goût de ne pas réveiller toute la maisonnée.


Par Héra Greengrass

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1254-trystan-kane


profil +
Message
Re: Obscure   Obscure EmptyJeu 6 Juin - 3:49






Obscure

Avec Trystan Kane

Dévisageant le visage de l'intrus plus intensément, elle approcha la chandelle du visage de l'intrus en restant à distance pour ne pas risquer de le brûler. Elle était prudente, hargneuse, revancharde, mais certainement pas une tortionnaire. Du moins, pas lorsqu'il s'agissait de porter atteinte à l’intégrité physique d'une personne. Après pour ce qui était de la morale ...

" -Je me suis perdu, eut-il l'impudence de lui répondre. Et toi ?

En plus de pénétrer dans sa demeure (ou celle de ses grand-parents, mais c'était un détail), il se permettait de se moquer d'elle. Savait-il seulement le danger qu'il encourrait en se permettant de lui parler ainsi ? L'adolescente revêche pouvait vite devenir injuste lorsqu'on s'attaquait à elle. Il n'était jamais bon d'être foudroyé par ses flammes et aucun n'en sortait indemne.

- Le fait que j'habite ici me semble évident.

Un ton méprisant pour une personne qui était méprisable. Son comportement jusqu'à cet instant le laissait présager. Il en faudrait beaucoup pour qu'elle le décide moins misérable qu'elle ne l'avait déjà définit.

- Pardon, je ne t’ai pas réveillée j’espère. 

D'étonnement, de lassitude, de désarroi, elle laissa échapper un rire désabusé.

- Est-ce que tu plaisantes ? Tu oses t'excuser dans l'éventualité où tu m'aurais réveillée ? Ça n'a strictement aucune importance.

Menaçante, elle se rapprocha encore d'un pas. Elle avait beau ne pas avoir de baguette elle n'avait pas à le craindre. De puissants sortilèges - certains purs, d'autres plus sombres - cohabitaient pour veiller sur la demeure et ses habitants. Il ne pourrait rien contre elle.

- Par contre je te préviens que tu as intérêt à me donner tes réelles motivations. Que tu te trouves ici, à cette place, ça m'est égal. Je veux savoir ce que tu fais dans cette maison. Quoi qu'il en soit, si tu savais ce qui t'y attend, tu n'aurais même pas pensé à y mettre un pieds. Sans mon aide tu ne repartiras jamais d'ici et regretteras toute ta vie de t'être essayé à pénétrer chez nous. C'est à moi de décider ce qu'il adviendra de toi comme je t'ai découvert, alors sois convaincant. Et surtout, ne me ment pas. "

L’hypocrisie était peut-être ce qu'elle abhorrait le plus, concurrençant la médiocrité. Mais après tout, que ne détestait-elle pas.








Gemma Landre

Silence.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1062-epopees-de-gemma-landre http://www.magicneverdies-rpg.com/t1081-chemin-de-traverse-voliere-de-gemma-landre#7738 http://www.magicneverdies-rpg.com/t804-gemma-landre?nid=17#5646


profil +
Message
Re: Obscure   Obscure EmptyDim 9 Juin - 18:29




Obscure

Avec Gemma Landre

Sale caractère, cette sorcière. Mais d'où lui venait donc son agressivité ? Certes, Trystan s’était légèrement invité chez elle en pleine nuit, à l'improviste, mais de là à se montrer aussi hargneuse... Dommage pour elle que son pyjama bon chic bon genre ne gâche quelque peu la menace de son attitude, lui donnant l’air d’une gamine outrée drapée dans l’arrogance familiale.

- Les gens tirés de leur sommeil sont souvent plus hargn… commença-t-il sur le ton de la confidence, avant de s’arrêter face à ses yeux incendiaires : désolé, désolé, je t’explique ! Soit, je suis venue par simple curiosité.

Il était inutile de mentir, comme l'autre l'avait si bien dit, non seulement parce qu'il n’était pas idiot au point de ne pas savoir que des deux, c’était elle en position de force, ensuite parce qu’elle ne pourrait théoriquement pas lui reprocher de s’intéresser de près à un domaine dans lequel était si profondément plongée sa propre famille.

- Non, vraiment. On dit que votre famille possède l'une des plus grandes demeures des alentours et a de nombreux artefacts exceptionnels. J’espérais donc avoir l'occasion d'en apprendre davantage dessus, on va dire que la magie noire, ce n’est pas toujours le plus accessible quand on ne connait pas trop les bons plans. Malheureusement, j’ai eu quelques doutes sur le fait que sonner pour demander à visiter me permette de parvenir au bon résultat – sans compter que ses propres géniteurs n’apprécieraient pas beaucoup de le savoir intéressé par de telles études, mais cela, il préféra le taire – aussi me suis-je dit que… et bien, je serai mieux servi par moi-même. Pas forcément la meilleure idée qui soit, c’est vrai, surtout que je ne les ai finalement pas vu…

Le gallois haussa les épaules, se doutant qu’elle avait très bien compris qu’il s’était égaré dans les étages, errant d’une pièce à l’autre victime de ce qui pouvait s’avérer plus mortel que n’importe quel maléfice : une curiosité doublée d’une imprudente insouciance. Celles-là même qui, plutôt que se méfier du visage dur qui lui était opposé, le laissait trainer ses yeux vers la porte ouverte derrière la demoiselle au fin minois. La lumière et l’angle de vue étaient tous deux trop mauvais pour qu’il n’y découvre grand-chose, toutefois l’endroit semblait être de toute beauté, comme le reste des pièces de la demeure.

- Sérieusement, tu ne t’ennuies jamais dans cette maison immense ? Et, du coup, si ce n’est pas indiscret, qu’est-ce qui m’attends précisément ?

Il aurait dû avoir peur, peut-être. Ce n’était pourtant pas dans son caractère, aussi passait-il d’une réflexion à une autre sans beaucoup y prêter attention. Il n’était qu’un adolescent dont la courte vie avait été pour la plus grande partie que félicité, aussi ignorait-il quand il devait faire profil bas, aussi pensait-il que les malheurs n’arrivaient qu’aux autres. Et puis, quelle raison aurait cette voisine revêche de le torturer ? Était-elle en vérité une psychopathe adepte de sang et de la douleur d'autrui, qui n'aspirait qu'à attirer dans ses griffes quiconque aurait le malheur de trop s'approcher de son repère ? Une affreuse sorcière, comme Trystan avait pu les voir représentées dans quelques livres d’illuminés de moldus ?


Par Héra Greengrass

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1254-trystan-kane


profil +
Message
Re: Obscure   Obscure EmptyLun 10 Juin - 2:30






Obscure

Avec Trystan Kane

Et la pièce continua. À croire que son intervention n'avait pas effrayé l'intrus qui n'eut la présence d'esprit de se taire autrement que pour répondre à sa question. Au contraire, il s'ensevelissait dans sa bêtise pour bientôt laisser les marécages de son idiotie le submerger et y succomber.

" - Les gens tirés de leur sommeil sont souvent plus hargn …

Elle l'aurait tué. Un coup de baguettes, quelques mots, et son avada l'aurait achevé sans plus de cérémonie. Comment osait-il s'adresser à elle ainsi ? D'autant plus qu'elle ne dormait pas, il ne pouvait pas trouver autre excuse que son comportement insupportable.

- Désolé, désolé, se reprit-il, je t’explique ! Soit, je suis venue par simple curiosité.

Ça, c'était déjà plus compréhensible. Les Landre intriguaient comme ils fascinaient, comme ils terrorisaient. C'était le propre des tyrans et ils en étaient les rois. Comment le lui reprocher ? Ne serait-ce que pour les apparences, elle saurait tout de même s'y obliger.

- Non, vraiment. On dit que votre famille possède l'une des plus grandes demeures des alentours et a de nombreux artefacts exceptionnels. J’espérais donc avoir l'occasion d'en apprendre davantage dessus, on va dire que la magie noire, ce n’est pas toujours le plus accessible quand on ne connait pas trop les bons plans. Malheureusement, j’ai eu quelques doutes sur le fait que sonner pour demander à visiter me permette de parvenir au bon résultat – sans compter que ses propres géniteurs n’apprécieraient pas beaucoup de le savoir intéressé par de telles études, mais cela, il préféra le taire – aussi me suis-je dit que… et bien, je serai mieux servi par moi-même. Pas forcément la meilleure idée qui soit, c’est vrai, surtout que je ne les ai finalement pas vu…
Les italiens parlaient, parlaient, et leurs mots se confondaient d'absurdité pour élever des rumeurs toutes plus absurdes les unes que les autres. Étonnement, celle-ci se révéla être vraie. Elle s'apparentait plus à une légende que des racontages admis comme étant censés, et qu'il les ait prit en considération était absurde.

- Sérieusement, tu ne t’ennuies jamais dans cette maison immense ? Et, du coup, si ce n’est pas indiscret, qu’est-ce qui m’attends précisément ?

Elle l'avait laisser parler, ne voyant aucun intérêt à l’interrompre. C'était toujours lorsque ses adversaires pouvaient s'exprimer sans contraintes qu'ils dévoilaient les informations qu'elle convoitait. Sciemment ou non.

- Je ne sais pas encore.

Un silence encore. Comme il n'ajouta rien, elle poursuivit.

- Tu me sembles bien trop … Nonchalant pour découvrir le moindre trésors qu'abriterait cette maison. La connaissance se mérité et tu ne m'as pas encore prouvé que je te la devais. Que tu sois entré ici ne signifie rien, si ce n'est que tu étais prêt à renoncer en mourant. Le principe même de sécurité de cette bâtisse empêche les étrangers de trouver ce qu'ils cherchent, pas plus que la sortie. Si je ne décide pas de t'en libérer, tu erreras éternellement entre nos murs. Peut-être y croiseras-tu d'autres voyeurs ceci-dit.

Elle aurait probablement pu agir comme lui mais avec moins de légèreté néanmoins. Ce désintérêt apparent l'empêchait de penser qu'il ne s'agissait que de recherches et non d'un vol.

- Pourquoi voulais-tu tant accéder à cette hypothétique collection ? "








Gemma Landre

Silence.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1062-epopees-de-gemma-landre http://www.magicneverdies-rpg.com/t1081-chemin-de-traverse-voliere-de-gemma-landre#7738 http://www.magicneverdies-rpg.com/t804-gemma-landre?nid=17#5646


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde de l'Obscure
» Et si Obi-Wan était passé du Côté Obscur ?
» Keichiiro l'obscure
» Une ptite signature pour Jey' (:
» Shad Howl, créature obscure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Contrées lointaines
 :: Reste du monde :: Europe
-


Sauter vers:  
Août 2006
2ème partie

Plan des quartiers