Magic Never Dies :: 
L'élite & les rouages
 :: Ministère de la Magie :: Niveaux employés :: Niveau -V
Partagez


profil +
Sorcier de sang-pur Legilimens (faculté innée, fait inconnu du Ministère) Occlumens (faculté innée de pair avec la légilimancie, fait inconnu du Ministère) Vent de panique qui se joue du hasard Empty

Disponibilité RP : Free
Parchemins : 9
Niveau : Débutant
Son âge : 33
Nationalité : Franco-anglaise
Origines : Française
Baguette : Chêne rouge, une plume de phœnix
Permis de transplanage : Oui
Activité : Consul du Département de la Coopération Magique Internationale section française sur le territoire anglo-saxon.
Gringotts : Coffre-fort

CV : *Consul du Département de la Coopération Magique Internationale section française sur le territoire anglo-saxon.
*Chargé de cabiner du département de la coopération magique internationale pour la section anglaise sur le territoire Français.
Patronus : Faucon
Epouvantard : loup-garou
Poudlard - Matière préférée : Métamorphose
Poudlard - Matière détestée : Botanique
Message
Vent de panique qui se joue du hasard   Vent de panique qui se joue du hasard EmptyMar 6 Aoû - 21:07


Vent de panique qui se joue du hasard

Ambroise venait de prendre son poste de bon matin. C'était déjà l'effervescence au sein de son ministère. Les hiboux fusaient de toute part. L'heure était dès plus grave, l'archimage de France envoyait des missives aux quatre coins du monde afin de prévenir tous les ressortissants français de ce qui s'était passé sur le territoire. Un meurtre atroce venait d'être commis. Quand le premier parchemin arriva sur son bureau, Ambroise se décomposa. C'était bien sa chance. Il venait de prendre le poste de consul magique et c'était déjà la panique à bord. Le gouvernement français demandait à ce que tous ses concitoyens soient sur le qui-vive. Ambroise devait garder la tête froide et organiser une réunion de crise sans plus tarder.
*C'est bien ma chance.* pensa Ambroise légèrement débiter par la situation. Enfin il se devait d'agir et sans plus tarder. Il ordonna à ses plus proches collaborateurs de cesser toutes activités. Il passa des ordres claires. Il fallait envoyer des hiboux à travers tout le pays, à tous les ressortissants français et tout particulièrement les couples mixtes ou bien les né-moldus afin de les mettre en garde sur la situation. La nouvelle de toute façon ferait bientôt le titre de tous les choux gras. Ambroise insista surtout de bien les alerter mais de ne pas les apeurer. Ces derniers devaient prévenir en cas de sentiment d'insécurité. Les ordres étaient clairs, les concitoyens devaient se rapprocher le plus rapidement du consulat en cas de doute. Le consulat serait vigilant à assurer leur sécurité, du mieux que possible avec les autorités locales.
Ambroise venant d'arriver demanda à ce qu'on lui liste aussi les mangemorts du pays et des activistes sorciers les plus recherchés. A la fin de la réunion, il était vidé. Il avait une pile de parchemins qu'il prit dans ses bras. Il sortit tranquillement d'un des nombreux couloirs; quand dans l'empressement d'un corridor au vu de la crise générale, un de ses collaborateurs le heurta de plein fouet. C'est ainsi que volèrent tous les documents que porter Ambroise à travers le couloir.  L'homme s'excusa, visiblement embarrassé par la situation. Surtout qu'il reconnut le grand patron. Ambroise n'était pas d'humeur et cela se voyait à sa figure maussade. Avec un ton peu clément Ambroise l'expédia.
« C'est bon, je vais m'en occuper. Aller faire le travail que je vous ai demandé. » Lui lança t il.
Sans demander son reste, l'employé de bureau parti, laissant le consul seul avec ses parchemins éparpillées à travers le sol. Ambroise poussa un léger, soupir et marmonna pour lui-même.
« Dans quel pétrin tu t'es mis, mon pauvre ami. »
Il sortit sa baguette, mais avant de jeter un sortilège. Il prit une profonde respiration. Il sentait son estomac noué. S'il avait eu l'excitation de sa prise de poste, il devait admettre que maintenant il se sentait mal au vu de l'ampleur de la tâche qui allait l'attendre. Il se demandait s'il serait en mesure de protéger les sorciers français sur ce territoire qui avait déjà connu une guerre. Les victimes avaient été déjà si nombreuses, il ne voulait pas voir un massacre de français ici. Il ferma les yeux un instant, sa main massant le dessus de ses sourcils. Il sentait que s'il ne faisait pas retomber la pression rapidement, une migraine allait se profiler. Il devait reprendre de la constance. Il se devait de garder la tête froide. Son poste lui imposait une certaine retenue, mais être plongé dans le feu de l'action aussi vite n'avait rien de rassurant. Il ne se sentait pas prêt , mais il n'avait pas vraiment le choix que de faire face. Cette journée s'annonçait être longue et sûrement dure.*Reprend toi et vite.* Il devait retrouver un peu de force intérieur, afin d'affronter cette maudite journée. Il ne s'attendait pas à la tournure que prendrait cette fin de matinée.
Codage par Libella sur Graphiorum

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1321-les-parchemins-gribouilles-d-ambroise-de-beauregard http://www.magicneverdies-rpg.com/t1312-voliere-d-ambroise-de-beauregard http://www.magicneverdies-rpg.com/t1296-ambroise-de-beauregard


profil +
Sorcier de sang-mêlé (sorcier/vélane) Vent de panique qui se joue du hasard Empty

Disponibilité RP : Free
Parchemins : 186
Niveau : Intermédiaire
Son âge : 23 ans
Nationalité : Britannique
Origines : Anglaise née d'une mère française
Baguette : Bois d'Aubépine - cœur en ventricule de dragon
Permis de transplanage : Non
Activité : Serveuse au Chaudron Baveur
Gringotts : Coffre-fort

Patronus : Cygne
Epouvantard : Inconnu
Poudlard - Option #1 : Etude des runes
Poudlard - Option #2 : Soins aux créatures magiques
Poudlard - Matière préférée : Astronomie
Poudlard - Matière détestée : Potions
Avatar : Emilia Clarke
Crédit(s) : Avatar : Ivy Signature : 2981 12289 0
Message
Re: Vent de panique qui se joue du hasard   Vent de panique qui se joue du hasard EmptyVen 9 Aoû - 3:03









Ambroise







Céleste
Vent de panique qui se joue du hasard


- Mademoiselle, je vous explique simplement qu'un...

Céleste soupira pour la énième fois depuis son arrivée au Ministère. Elle ne voyait pas ce qui clochait, elle était quelqu'un de très rigoureux, de très méticuleux. Jamais elle n'aurait permis qu'une telle chose arrive.

- Et moi je vous dis que vous faites erreur sur la personne, mon balai est parfaitement aux normes. Je n'aurais jamais pris le risque de voler avec un balai défectueux, vous pouvez en être assuré. Alors j'aimerais que...

Cette fois, c'était elle qui fut interrompue. Interrompue par l'arrivée d'un homme qui chuchota quelque chose à l'oreille de son interlocuteur. Ce dernier blêmit d'un coup, comme si on venait de lui annoncer que son chat était en fait un dinosaure.

- Excusez moi, je dois vous laisser un instant.

Ce genre de choses, ça n'arrivait qu'à Céleste. Il n'y avait que Céleste pour se retrouver au beau milieu du ministère de la magie, dans un de ses couloirs, seule, et sans aucune idée du moyen qu'elle allait employer pour se sortir de là. Elle attendit un moment, un long moment.

Personne ne vint la chercher.

Alors voilà, Céleste s'était mis à marcher. Bien décidée à retrouver cet impoli qui l'avait planté là alors qu'elle était complètement étrangère au labyrinthe souterrain qu'était ce maudit bâtiment. Elle avait marché longtemps, pris quelques ascenseurs et rencontra de nombreuses personnes qui étaient toutes préoccupées et qui ne lui portaient pas la moindre attention. Au bord de la crise de nerf, la blonde était sur le point d'abandonner et de s’asseoir dans un coin pour attendre la mort.

Sauf que...

Sauf qu'elle vit quelqu'un, quelqu'un qu'elle vit tout d'abord comme un possible allié pour l'aider à sortir de cette prison. Alors elle s'approcha, d'un pas, de deux pas. D'ici, l'inconnu ne lui semblait déjà plus si inconnu que ça. Elle reconnaissait quelque chose, un air de quelqu'un qu'elle connaissait sans pour autant parvenir à déterminer qui. La blonde s'avança encore un peu, puis encore, jusqu'à distinguer un visage préoccupé et quelque peu déboussolé. En s'y attardant un peu plus, Céleste reconnut Ambroise. Ambroise, elle se souvenait parfaitement de lui désormais. Sa famille et la sienne étaient il y a une éternité en de très bons termes si bien que les parents de Céleste ne manquaient jamais une occasion pour rendre visite à ceux d'Ambroise lors de leurs voyages en France. Elle se souvenait de lui comme d'une figure fraternel, mais elle savait que le temps avait passé et qu'il l'avait sans doute oublié. Ou peut-être que c'était encore une fois son esprit qui lui jouait des tours en ramenant des fantômes de son passé disparus il y a bien longtemps. Céleste s'approcha pourtant une dernière fois, avisant son air ennuyé et ses affaires sur le sol.

- Ambroise ? C'est bien toi ?

La blondinette sourit, sans oser manifester une quelconque forme d'affection. Elle ne savait pas quel comportement adopter face à lui, elle ne savait vraiment pas.

- Tu... tu vas bien ?

C'était une question quelque peu idiote, il n'allait pas bien et ça se voyait. Céleste fronça les sourcils et sortit de son sac à main sa baguette magique, qu'elle pointa d'un geste souple vers les feuilles et dossiers au sol.

- Wingardium leviosa

Et le tout s'éleva jusqu'à atteindre la hauteur que Céleste jugea nécessaire pour procéder à leur ré-assemblage. Elle tendit ensuite le tout à son ancien ami de sa main libre.

- Mieux comme ça, non ?

Elle eut l'inquiétante pensée qu'elle venait peut-être de passer pour une folle doublée d'une indiscrète devant un parfait inconnu.

D.M.


★ She never wanted to leave ★
High in the halls of the kings who are gone
Jenny would dance with her ghosts
The ones she had lost and the ones she had found
And the ones who had loved her the most

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t642-jeune-femme-compliquee-qui-reve-d-une-vie-simple-celeste-grym#3193 http://www.magicneverdies-rpg.com/t638-chemin-de-traverse-celeste-grym http://www.magicneverdies-rpg.com/f305-celeste-grym http://www.magicneverdies-rpg.com/t632-celeste-grym?nid=14#3147


profil +
Sorcier de sang-pur Legilimens (faculté innée, fait inconnu du Ministère) Occlumens (faculté innée de pair avec la légilimancie, fait inconnu du Ministère) Vent de panique qui se joue du hasard Empty

Disponibilité RP : Free
Parchemins : 9
Niveau : Débutant
Son âge : 33
Nationalité : Franco-anglaise
Origines : Française
Baguette : Chêne rouge, une plume de phœnix
Permis de transplanage : Oui
Activité : Consul du Département de la Coopération Magique Internationale section française sur le territoire anglo-saxon.
Gringotts : Coffre-fort

CV : *Consul du Département de la Coopération Magique Internationale section française sur le territoire anglo-saxon.
*Chargé de cabiner du département de la coopération magique internationale pour la section anglaise sur le territoire Français.
Patronus : Faucon
Epouvantard : loup-garou
Poudlard - Matière préférée : Métamorphose
Poudlard - Matière détestée : Botanique
Message
Re: Vent de panique qui se joue du hasard   Vent de panique qui se joue du hasard EmptyDim 11 Aoû - 15:54


Vent de panique qui se joue du hasard .

Ambroise sursauta légèrement, il ne s'attendait pas à entendre son prénom. Il était tellement plongé dans ses pensées qu'il n'avait pas entendu qu'une personne était arrivée dans le couloir. Il en fut d'autant plus surpris puisqu'elle venait de l'appeler par son prénom. En effet ici, il n'avait que des collaborateurs et il n'était pas assez intime avec qu'eux pour qu'ils puissent l’appeler Ambroise. Au sein du ministère on lui donnait du Monsieur de Beauregard à tout va. En général c'était même « Yes Mister », les pauvres anglais ayant un peu de mal à prononcer son nom de famille. Il ouvrit les yeux, un air interloqué s'afficha sur son visage. Son regard intense se posa sur la jeune personne qui venait de l'interpeller. L'espace d'un instant Ambroise se crut dans un rêve. Le visage lui était vaguement familier. Une sorte de spectre surgit de son passé. Après quelques instants de réflexion, il reconnut la jeune fille. C'était la petite Céleste Grym qui venait de faire son apparition. Cela faisait quelques années qu'Ambroise ne l'avait pas vu. La jeune adolescente qu'il avait gardé en souvenir avait fait place à une charmante demoiselle. Il reconnaissait ses traits même s'il devait reconnaitre qu'elle avait légèrement changé avec le temps.
« Oui, c'est bien moi. Céleste... Je suis heureux de te croiser ici. Tu devais avoir dix-sept ou dix-huit ans la dernière fois que je t'ai vu. Que le temps passe si vite.»
Il avait toujours eu une profonde affection pour cette jeune fille. Elle était pratiquement du même âge que sa sœur et il avait joué tout naturellement les grands frères à chacune de leur rencontre. La puberté avait bien fait son œuvre. Il devait admettre que la jeune adolescente de ses souvenirs était devenue une charmante jeune fille. Leurs familles avaient toujours été très proches. Ambroise avait eu bien des occasions à la côtoyer. Cependant il lui fallut quelques secondes pour se reprendre. Son cerveau était encore dans un état de confusion et il essayait de remettre de l'ordre dans son esprit.
« Heuuu... Oui je vais bien, merci. Et toi?  Heuu même si effectivement c'est un peu la pagaille, comme tu peux le constater. Petit accident de la route. Dirons nous.»
Il esquissa un petit sourire. Il se sentait pataud. Il n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit, Céleste avait déjà remis de l'ordre dans les parchemins qui virevoltaient dans sa direction. Il ne resta plus qu'à Ambroise de prendre les documents que venaient de lui tendre Céleste.
« Merci bien ... »
Il se sentait légèrement embarrassé qu'elle puisse l'avoir vu perdu et dans une telle pagaille. Ce n'était pas vraiment dans ses habitudes de se retrouver en situation de faiblesse. Il passa sa main gauche derrière sa tête, ébouriffant machinalement les cheveux, histoire de reprendre un peu de constance. Il devait se ressaisir et vite.
« Oui beaucoup mieux. » Marmonna t-il presque pour lui-même.
« Que veux tu, mes parchemins étaient d'humeur taquin à vouloir se faire la malle. »
Il essaya de blaguer un peu histoire de dissimuler son malaise. Il devait au plus vite essayer de chasser les idées noires qui l'avaient envahi un peu plus tôt.
Soudain il fut intrigué de savoir ce que Céleste pouvez faire au sein du ministère. Surtout que son niveau n'était pas dès plus côtoyé.
« Visiblement tu es venu à mon secoure. Mais que me vaut ta visite dans nos locaux ? Un pur hasard ou bien est-ce une visite officielle ? »
Il se demandait si la jeune femme avait eu vent de ce qui se passait. Après tout elle avait des origines françaises, tout comme lui. Il ne devait pas oublier sa fonction et il se doutait que Céleste n'était pas encore au courant de sa prise de poste. Il ne devait pas pour autant en oublier sa tâche et il s’inquiétait déjà qu'elle puisse venir afin de demander sa protection.

Codage par Libella sur Graphiorum

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t1321-les-parchemins-gribouilles-d-ambroise-de-beauregard http://www.magicneverdies-rpg.com/t1312-voliere-d-ambroise-de-beauregard http://www.magicneverdies-rpg.com/t1296-ambroise-de-beauregard


 Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vent de panique au Collège St-Paul (koté sa pralé mezanmi)
» vent malin
» Elvira Heian [Mage du vent & Danseuse]
» En un coup de vent Haru est là
» Se croiser par hasard [pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
L'élite & les rouages
 :: Ministère de la Magie :: Niveaux employés :: Niveau -V
-


Sauter vers:  
ContexteVoir la date du jourRythme de jeuMétéo britannique
Sept. 2006
2ème partie
Plan du forum


Event' actif
» L'univers alternatif
Jusqu'au 30 août