Magic Never Dies :: Comptoir d'accueil :: Démarches administratives :: Recensement :: Dossiers classés :: OubliettesPartagez | 


avatar
Invité
profil +
Message
Amaryllis Parkinson   Sam 18 Nov - 1:50


Amaryllis Parkinson


avec Monica Bellucci



:: Nom complet :: Amaryllis Parkinson
:: Âge :: 36 ans
:: Statut :: Sorcier
:: Ascendance :: Sang-Pur
:: Nationalité / Origines :: Anglaise
:: Père :: Crocus Parkinson, sang-pur
:: Mère :: Adhara Beurk, sang-pur
:: Statut marital :: Célibataire
:: Baguette :: Vigne - Épine de monstre du Fleuve Blanc
:: Métier :: Juge
:: Don(s) :: Légilimens - Occlumens



Etudes & examens à Poudlard

:: Ancienne maison :: Serpentard
:: B.U.S.E :: Diplôméé

• Métamorphose → O
• Sortilèges → O
• Potions → E
• Histoire de la magie → O
• Défense contre les forces du Mal → O
• Astronomie → A
• Botanique → P

• Etude de runes → O
• Arithmancie → A

:: A.S.P.I.C :: Diplômée

• Métamorphose → E
• Sortilèges → O
• Potions → A
• Histoire de la magie → O
• Défense contre les forces du Mal → O

• Etude de runes → O
• Arithmancie → E

 
Histoire & personnalité

:: Qualités :: Rigoureuse - Ambitieuse - Juste
:: Défauts :: Franche - Orgueilleuse - Critique

:: Si vous étiez un sortilège :: Salveo Maleficia, le sortilège de dissimulation. Très pratique, surtout lorsqu'on est juge et qu'on a envoyé un certain nombre de criminels faire un tour à Azkaban. Il n'y a que les sots qui soient assez naïfs pour croire qu'un juge ne surveille jamais ses arrières.

:: Si vous étiez une créature magique :: Un sorcier. Les sorciers font partie de la catégorie êtres magiques, qui fait elle-même partie à la catégorie créatures magiques. Je ne désire rien d'autre que d'être une sorcière.

:: Si vous étiez un rêve :: La justice pour tous. Les gens devraient avoir le droit de voir que justice leur a été faite. Tout le monde devrait pouvoir avoir les mêmes droits, ils devraient pouvoir connaître l'égalité. Ils n

:: Si vous étiez un pêché inavouable :: Je hais ma famille. Ils ont trop souvent soutenus les mauvaises causes, ils ont trop souvent forcé les autres à rejoindre leur cause, et c'est justement pour ça que je les hais. Je n'ai pas pu avoir mon opinion, je n'ai pas non plus pu l'exprimer. Il n'y a jamais eu aucune justice là-dedans, et mon dégoût pour eux et aussi immense que la Sibérie est grande.

:: Si vous étiez une odeur :: Le magasin de Florian Fortarôme. Les nombreux parfums des glaces que dégage le magasin est un régal avant même de pouvoir manger les glaces. Mais si vraiment je devais venir à choisir un parfum qui se distingue des autres dans le magasin, je dirais la camomille. La glace à la camomille de Florian Fortarôme... c'est à tomber par terre !

:: Si vous étiez une colère :: Perpétuelle. J'enrage de voir ces injustices tous les jours, et même si colère n'est pas le terme approprié, je pense que c'est un sentiment récurrent alors une colère perpétuelle décrirait cela au mieux.

:: Si vous étiez une faiblesse :: Mon orgueil. C'est clairement ma plus grande faiblesse. Cela m'a déjà posé de nombreux problèmes relationnels et c'est pourquoi aujourd'hui je suis encore célibataire. Mais ce n'est pas important. Je peux bien être célibataire, personne n'a su me charmer.

:: Si vous étiez une passion :: La passion dévorante d'un amour charnel. Deux corps qui s'enlacent et qui perdent haleine, deux âmes qui n'ont pas à communiquer, simplement deux personnes qui sont perdus au milieu de leurs pensées, mais aussi deux amours qui se déchirent car la passion était trop forte, deux êtres qui se séparent pour ne jamais se revoir.

:: Si vous étiez un dégoût :: Me salir. C'est tellement répugnant. Pourquoi n'ai-je jamais continué la botanique pour les ASPIC ? Parce que la botanique, c'est un travail pour les domestiques. Si les fleurs sont magnifiques une fois épanouies, le travail à fournir avant est inélégant, répétitif et trop physique.

:: Si vous étiez une discipline magique :: Les runes. Ces écritures anciennes, ces sortilèges démontrant la naissance, l'essence et l'élégance de la magie sont surprenantes. Je pense que cette discipline exige une certaine rigueur que peu ont, ainsi que la patience. Chaque rune est unique et ne se ressemble pas ce qui me fascine d'autant plus.

:: Si vous étiez un secret :: Les secrets sont faits pour être tus. Je pourrais être n'importe quel secret que je n'en dirai pas un mot...

:: Si vous étiez une cause pour laquelle vous battre :: La cause pour laquelle je souhaite me bettre est la même que mon rêve : une justice pour tous. Une justice synonyme d'égalité, pour le plus grand bien. L'injustice est une raison pour laquelle je souhaite me battre. D'une part parce qu'à cause de mon nom, je suis victime d'injustice, mais pour tous les autres sorciers dans la même situation que la mienne. D'autre part, au delà des noms des uns et des autres, il y a tout un tas d'injustices qui sont faites. Je ne peux fermer les yeux sur une telle situation.

:: Si vous étiez quelqu'un qui vous fait du bien :: Il y a un homme que j'admire. Il a toujours eu les bons mots pour m'aider dans les moments les plus difficiles. Si je devais être une personne, je serais cet homme.




Amaryllis est née parmi la famille Parkinson lors d'un mois de Décembre. Première héritière - et seule héritière de ce côté de la famille, Crocus Parkinson se fit la promesse d'élever sa fille en respectant la morale et les valeurs de leur nom. Ainsi donc, Amaryllis Parkinson reçu des cours de diction, de morale, et tenue. On lui apprit comme se tenir lors des soirées, mais également la généalogie de sa famille, les noms des familles respectées et enfin les bases de la magie.

Même si elle ne pratiquait pas la magie, avant de rentrer à Poudlard, elle connaissait déjà une bonne partie des sorts utilisés en première année mais aussi la moitié du grimoire Histoire de la magie. Au final, Amaryllis pouvait se targuer d'être une intellectuelle, ou simplement d'une enfant douée d'une mémoire à toute épreuve. La fillette faisait la fierté de ses parents, et elle devait reconnaître qu'elle n'en était pas peu fière.

Cette fierté fut d'autant plus importante lorsqu'elle reçu sa lettre d'acceptation à Poudlard. Quel bonheur et joie d'être scolarisée dans la plus grande école de magie et de sorcellerie qu'il existe. Ses parents s'empressèrent de l'amener au Chemin de Traverse pour faire tous les achats nécessaires à sa rentrée, mais lui offrirent également de nombreux présents à cette occasion. La jeune sorcière ne souvint pas d'être aussi gâtée, pas même pour ses anniversaires. C'était aussi enivrant qu'impressionnant.

La rentrée, après cette sortie, arriva bien rapidement. La plateforme 9 3/4 de King's Cross Station était intimidante. Le Poudlard Express encore plus. Mais c'est avec une certaine positivité qu'elle monta dans le train à vapeur. Elle savait déjà dans quelle maison elle serait répartie : Serpentard, comme ses parents avant elle. De toute façon, il ne pouvait en être autrement. Et fort heureusement pour elle, c'est ce que le choixpeau fit.

Une lettre plus tard, et elle recevait de nouveaux présents. Choyée, ça elle l'était. C'est à peu près à ce même moment qu'elle fit plus ample connaissance avec une de ses camarades : Honoria Yaxley. Cette dernière était très différente d'Amaryllis : plus effacée, moins assurée... Pourtant les deux fillettes s'entendaient à merveille. Très rapidement, elles se lièrent et rapidement ne se séparèrent jamais.

Lors de la seconde année à Poudlard, la Serpentard reçu une missive inhabituelle de son oncle. Ce dernier lui annonçait la naissance de sa fille unique : Pansy. L'idée d'être une cousine laissait Amaryllis de marbre. En réalité, ce n'était ni une mauvaise ni une bonne nouvelle. Ca ne changeait tout simplement pas la vie de l'apprentie sorcière qui était déjà réglée comme les pages du grimoire de l'Histoire de la magie.

Si les années à Poudlard se passèrent avec un calme relatif, elle se distingua avec les résultats de ses BUSES. Certains de ses professeurs la félicitaient, et regrettaient presque qu'elle n'ait pas été répartie à Serdaigle. C'est l'été suivant la réussite de ses BUSES que sa vie si parfaite commençait à se déchirer.

Amaryllis avait 15 ans. Pour elle, tout se passait pour le mieux partout dans tous les domaines, qu'ils soient d'ordre scolaire, sentimental ou familial. A son retour de Poudlard, Crocus Parkinson annonçait son ralliement officiel avec les mangemorts et son soutien indéfectible pour le Seigneur des Ténèbres, Voldemort. Pour l'adolescente, c'était complètement insensé. Voldemort mangeait les pissenlits par la racine, et depuis trois ans déjà après qu'il eut échoué de tuer l'élu.

Mais son père lui soutint qu'il reviendrait. Amaryllis refusait cela, elle refusait de soutenir un homme mort et enterré. C'était impensable et d'une imbécilité sans nom. C'est à ce moment qu'elle comprit qu'elle n'avait rien en commun avec ses parents - ou ceux qu'elle appelait parents. Si elle ne soutenait pas les moldus, et n'appréciait pas les né-moldus, ceux-ci lui étaient complètement indifférents et ne représentaient aucunement une menace. Elle essaya de comprendre le choix de son père, mais en vain. Alors se promit une chose : ne jamais suivre les traces de ses parents, deux sorciers irresponsables et irréfléchis. Amaryllis deviendrait alors une justicière, pour soutenir ses opinions et pour se rebeller contre les opinions de ses parents.

Un nouveau projet en tête, avec de grandes ambitions, la sorcière fut diplômée de Poudlard avec des notes d'exception. Dès à présent, libérée du joug perpétuel des attentes de ses géniteurs, elle pouvait choisir quelle voie était la meilleure pour sa vie, pour elle. C'est ainsi qu'elle commença des études de droit magique pour bien faire comprendre à sa famille à quel point elle désapprouvait leur choix. C'était également une manière de leur transmettre un message : "Faites un faux pas, et je n'hésiterais pas à vous détruire, lien du sang ou pas."

Quelques années plus tard, elle a un nouveau coup dur. Sa meilleure amie, Honoria, lui avoue qu'elle aussi a rejoint les rangs du Seigneur Noir. Elle assure même à Amaryllis que son retour est pour bientôt et qu'elle devrait choisir son camp, le bon camp. Le déchirement avec sa famille lui avait semblé très naturel et indolore, mais le déchirement qu'elle ressentit avec Honoria était si douloureux qu'elle aurait pu en mourir. Les deux femmes se séparèrent ce jour là, se faisant la promesse de ne jamais se revoir, mais de souhaiter le meilleur l'une pour l'autre. Et si une nouvelle rencontre devait se faire et qu'elles n'avaient toujours pas changé de camp, alors la pitié n'était pas une option.

Suite à ce drame, Amaryllis se plongea encore plus dans ses études et devint avocate à 25 ans. Elle avait une carrière prometteuse devant elle, de nombreux atouts - intellectuels mais aussi physiques. En bref, elle réussirait sans l'aval de ses parents, sans le soutien de son amie et sans l'idéologie absurde que représentait Voldemort à ses yeux et dont ses proches tenaient absolument à la rallier. C'est cette même année que le Roi des Idiots - comme elle se plaisait à surnommer Voldemort - revient d'entre les morts à la grande stupeur de tous. Amaryllis n'était pas exclue de ces gens qui croyaient son retour impossible.

Le climat dans le monde des sorciers devenait instable, sombre et dangereux. Et il ne fallu pas longtemps à Voldemort pour renverser le ministère et faire un grand nettoyage. La femme qu'était devenue Amaryllis était protégée par son nom, mais elle refusait de se soumettre à la volonté du nouveau manipulateur du ministère. Son indépendance et son côté borné aurait pu la mener tout droit à la mort si ses parents n'avaient pas intervenu. Ils l'envoyèrent en Europe de l'Est sans lui demander son avis, pour qu'elle se fasse oublier. N'ayant pas d'autre choix, pour la dernière fois de sa vie, elle se plia à l'ordre de ses parents.

Elle voyagea de pays en pays : Roumanie, Moldavie, Ukraine, Slovaquie, pour terminer en Russie. Durant ses voyages, elle continue sa carrière d'avocate et reprend même ses études pour devenir juge. Pour elle, devenir juge, c'était l'achèvement de son but et surtout une manière de crier son insoumission. Être juge, c'était un moyen de se défendre mais de défendre les gens comme elle. Ainsi donc, elle étudia sans relâche. Et pendant ses études, elle fit la rencontre d'Ivan Pustovoit, un riche sorcier sang-pur russe. Tous les deux auront une aventure, ils se marièrent même. Mais ce mariage n'était pas fait pour durer. En effet, après six mois, Amaryllis demande le divorce, ne donnant aucune réelle raison. Ivan mettra cela sur sa personnalité volage et ses ambitions.

Elle apprend entre temps la défaite de Voldemort mais se refuse à rentrer en Angleterre. Elle voulait rentrer dans son pays natal victorieuse, telle une reine ayant remporté une bataille. Mais une nouvelle n'arrivant jamais seule, Amaryllis tomba quelque peu des nues en apprenant le décès de sa mère lors de la grande bataille et de l'envoi de son père à Azkaban. Ses derniers repères, bien qu'elle les répugnait, venaient de disparaître telle de la poudre de cheminette.

Au final, elle devint juge à l'âge de 33 ans. Le courage pour rentrer en Angleterre n'était pas présent, ni même vif. Elle n'avait personne qui l'attendait là-bas, quel intérêt d'y retourner ? La vie n'était pas aussi facile qu'elle l'aurait souhaité. Elle avait 33 ans, était divorcée, ses parents étaient des criminels reconnus - dont un ne faisait plus partit des vivants - et sa meilleure amie était à présent en cavale. Tout semblait si compliqué aux yeux de la sorcière...

Se plonger dans le travail corps-et-âme ne lui fit jamais autant de bien. Elle pu prendre du recul sur tout, sa vie, sa situation et ce qu'elle voulait. Cette introspective la mena à la décision suivante : l'Angleterre la reverrait, c'était certain. Et à 35 ans, elle foulait à nouveau du pied la terre anglaise avec une idée en tête. Amaryllis souhait montrer à tous que ce n'était pas parce qu'elle avait un nom de sang-pur qui par le passé avait soutenu les causes de Voldemort qu'elle était pareille. Elle voulait montrer que tous les sang-purs n'étaient pas des crétins avec des idéaux trop grands pour eux, et surtout elle voulait venir en aide à ses semblables.

A 36 ans, Amaryllis Parkinson est rapidement devenue une juge respectée et respectable. Au sein du ministère, peu de gens ignorent qui elle est. Et même si tous n'approuvent pas forcément qu'elle soit juge de part son nom, tous sont bien obligés de reconnaître sa justesse dans chaque sentence. C'est par ailleurs à cause de cette qualité subjective qu'elle se faisait de nombreux ennemis et notamment auprès des anciens mangemorts... Si elle ne surveille pas ses arrières, qui sait ce qui pourrait lui arriver ?



Partie du joueur

:: Votre pseudo / votre âge :: Archibald, Premier du nom - 22 ans
:: A première vue, comment trouvez-vous le forum ? :: Toujours aussi génial hein !
:: Comment l'avez-vous déniché ? :: J'ai déjà un compte ici.
:: Qu'attendez-vous de lui ? :: Que je m'éclate !
:: Avez-vous un double-compte ici ? Si oui lequel ? :: OUI ! Archie Newton !
:: Souhaitez-vous être guidé(e) dans vos premiers pas ? :: Non c'est cool !
:: Quelque chose à rajouter ? :: All the singles ladies !






avatar
Invité
profil +
Message
Re: Amaryllis Parkinson   Sam 18 Nov - 1:52

mais mdr, je pensais qu'il fallait attendre un mois pour faire son double compte ou alors j'ai mal compris --' sinon bienvenue encore




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Amaryllis Parkinson   Sam 18 Nov - 1:55

En fait y a eu une annonce dans la CB, que comme le forum venait d'ouvrir et qu'il n'y avait pas encore beaucoup de membres et qu'on était actifs, on bénéficiait tous d'une dérogation spéciale What a Face Donc tu as bien compris le règlement mais cette autorisation est à titre exceptionnelle Wink Donc tu peux toi aussi avoir un DC




profil +
Message
Re: Amaryllis Parkinson   Sam 18 Nov - 4:26

Hello Billie ! Et re-bienvenue Amaryllis / Archie Razz

Voyant les envies / frustrations des uns et des autres à ce sujet sur la CB, l'annonce a effectivement été faite à cet endroit ce soir-même. C'est tout frais Wink Ca sera propagé très vite de manière plus officielle. Et comme le dit Archie, le forum étant tout nouveau, et le petit noyau de membres étant déjà bien actif, je ne vois aucune raison de vous priver d'un DC dans ces conditions Very Happy

Bécots !



BIENVENUE
En Grande-Bretagne !
Modalités complémentaires




Chère Amaryllis Parkinson,

Au regard de la loi britannique, vous êtes admissible sur le territoire en tant que résidente permanente à titre de juge au Magenmagot. Postez régulièrement les liens de vos missions dans le compte Gringotts que vous créerez sous peu. Votre salaire tombera à la fin du mois, soit 30 gallions par affaire classée.

Maintenant le verdict : calme et nourrie aux parchemins, nous vous avons classée parmi les sorciers cérébraux dans notre base de données.

Par où commencer ?

Vous devez d'ores et déjà inscrire votre avatar dans le registre identitaire, ouvrir un compte chez Gringotts et vous mettre en quête d'une cave pour entreposer vos effets personnels à l'emplacement de votre futur logement, jusqu'à ce que vos gallions soient suffisamment conséquents pour transformer cette cave en incroyable manoir accessible au RPG. Château ou pas, c'est à cet endroit qu'une pensine prête à recevoir vos récits achevés sera entreposée par l'un de nos employés. Vous y trouverez aussi un inventaire dans lequel vous pourrez régulièrement poster les codes d'objets que vous gagnerez/trouverez/achèterez. Vous pourrez affirmer posséder un objet sans qu'il figure sur cette liste, mais vous ne pourrez en user. Pour recevoir votre courrier, vous devrez inscrire votre volière très rapidement dans l'annuaire de Grande-Bretagne. Vous aurez également la possibilité de raconter plus amplement votre histoire en proposant un livret personnalisé. Pour commencer votre épopée britannique, n'hésitez pas à poster dans la section de recherche "Need RPG", qu'il s'agisse d'un lien ou d'un contexte. Et pour pimenter vos missions sur le forum, pensez à jouer à l'Impero Game.

Le gala du Ministère n'attend plus que vous ! Il se tient en juillet 2005 (léger flashback, donc), il est accessible à tous les sorciers, et il introduira votre histoire en plus de vous faire découvrir les autres plumes qui peuplent la Grande-Bretagne.

Si des questions demeurent, faites-en part à ma secrétaire, et si vous avez besoin de corriger n'importe quel soucis technique lié à votre participation il faudra vous diriger vers le bureau des réclamations. Vérifiez toutefois qu'aucune interrogation n'a été traitée dans le règlement.


Bien cordialement,

- K. Shacklebolt
Ministre de la Magie





Ministre de la Magie

Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
profil +
Message
Re: Amaryllis Parkinson   Sam 18 Nov - 9:22

Re bienvenue Archie/Amaryllis! Une juge bonne idée ca Wink

Étant pas sur la CB hier soir, j'en apprend une mais pour le moment moi je préfère me concentrer sur Selene. Merci en tout cas! Trop gentille cette admin!




profil +
Message
Re: Amaryllis Parkinson   Sam 18 Nov - 14:46


Certificat
Achat d'un bien immobilier
" Pour une vie de rêve "





Le 18/09/2005

Je, soussigné(e) Amaryllis Parkinson, atteste par la présente l'acquisition du bien immobilier "Cave 3" d'une valeur de 0 gallions, situé en Ecosse, L'île de Drear.


Amaryllis Parkinson







Ministre de la Magie

Voir le profil de l'utilisateur


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Amaryllis
» Présentation de Pansy Parkinson
» Pansy Parkinson
» Pansy Parkinson in the place!
» KEITH PARKINSON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: Comptoir d'accueil :: Démarches administratives :: Recensement :: Dossiers classés :: Oubliettes-


Sauter vers:  
1ère partie de Juin 2006

Plan des quartiers