Magic Never Dies :: Sorciers recensés :: Autour du role play :: Intrigues :: Event contexte :: RPG décisifsPartagez | 


Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
profil +
Message
Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Dim 18 Fév - 2:47


Nouvel an 2006 : Jeu de masques
Avec un bon nombre de sorciers de Grande-Bretagne

❖ 31 décembre 2005 - 20H ❖

L'heure approchait, les réjouissances commenceraient bientôt. Encore quelques minutes et le Ministre pourrait inaugurer la soirée avec un discours aussi concis qu'efficace, comme il aimait les faire. Préparer celui de ce réveillon l'avait poussé à s'interroger sur ce que l'année suivante leur réservait. Il doutait malheureusement de sa tranquillité. Un nouvel ennemi rôdait et ils en savaient toujours si peu à son sujet qu'il était délicat d'aborder la question. Les meilleurs aurors et langues-de-plomb enquêtaient et il ne pouvait qu'espérer obtenir d'autres informations au plus vite. Voyant la queue s'agrandir plus rapidement que prévu devant le portique du parc, Shacklebolt chassa ces pensées de son esprit pour se consacrer à la fête.

D'ici quelques heures, 2006 tendrait ses bras à la foule de sorciers élégamment vêtus pour l'occasion. Chacun d'eux avait reçu une invitation nominative précieusement conservée pour la présenter aux agents de sécurité peu souriants.

V O T R E   I N V I T A T I O N :
 

Les sorciers affluaient dans leurs tenues toutes plus soignées les unes que les autres. Ils avaient ajouté à leurs robes colorées et costumes classieux le masque obligatoire qui définissait la soirée. Shacklebolt connaissait les risques qui en découlaient : derrière chaque masque pouvait se cacher un truand qui aurait usurpé l'identité d'un citoyen blanc comme neige sur une invitation falsifiée, mais ses agents les plus doués veilleraient au bon déroulement des festivités. Si un individu en profitait pour semer la zizanie, ils s'en chargeraient. Quelque part, c'était une tactique comme une autre. La soirée était un appât acidulé...

Une foule d'anonymes envahissait donc le jardin public situé au coeur du Londres sorcier. Le lieu avait soigneusement été aménagé pour l'occasion ; en son centre trônait une immense place bordée par la végétation sur laquelle étaient parsemées ici et là des buffets fort bien garnis. Les plus gourmands seraient assurément comblés par ces mets !

A n'en pas douter, toutes les femmes avaient dû prendre un soin tout particulier à parer leurs courbes des plus beaux tissus signés madame Guipure ou Tissard et Brodette, autant que le choix affuté des hommes pour leur masque énigmatique. Toutes ces âmes vagabondes flottaient entre les herbes hautes et les lanternes étincelantes, encouragées par l'orchestre à quelques mètres de là. Même un sorcier pouvait identifier une "magie" différente de celle qui bordait son quotidien. Pourtant, ces figures ombrées semaient le trouble dans l'esprit des convives. Qui était qui ?

Certains étaient accompagnés, d'autres déambulaient au hasard en quête d'un baiser pour parfaire les douze coups de minuit. D'autres préparaient secrètement un mauvais coup, et pour l'heure il était impossible de les identifier. Seuls les rires enfantins résonnaient sur les balançoires, et les voix féminines charmaient vils séducteurs et hommes rangés. Le coeur était à la fête, et rien d'autre ne semblait compter... Pas même le vent glacé de décembre qui était annihilé par un maléfice très puissant de magie élémentaire sous les différentes arcades. Tout était joyeux, paisible, insouciant...

...pour combien de temps ?
HRPG : Sujet accessible dès le 18 février IRL qui se clôturera le 28 à minuit. Dix jours seront donc consacrés à cette soirée du nouvel an pour permettre à un maximum de membres d'y faire un tour quand ils en auront la possibilité. Par ailleurs, des interventions seront prévues pour faire évoluer la fête !

Libre à vous de venir accompagné(e) ou de vous infiltrer incognito. A ce propos, il serait bienvenu d'afficher votre tenue + masque dans une balise spoiler au sein de votre premier post (sinon de les décrire à l'écrit) puisqu'en toute logique, vos partenaires devront vous désigner par ce biais si vous ne leur dites pas explicitement que c'est bien vous derrière votre masque... Il faudra jouer le jeu ! Wink

Ce topic est ouvert à tous, même aux criminels recherchés par le Ministère (merci les masques...). Si c'est votre cas, on dira simplement que vous êtes très doué pour esquiver la sécurité !

Pour ceux qui auraient encore la tête dans les nuages avec les rennes du père Noël, n'oubliez pas l'event de la chorale ! Votre participation risquerait de vous rendre riche...

PS: Oui, Kingsley ne sait pas mettre un masque correctement. Vous l'avez noté vous aussi ? =)

> Merci à Héra Greengrass qui a contribué à la rédaction du texte. <3


Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Dim 18 Fév - 18:38

Nous protégeons ceux qui ne peuvent se protéger eux-mêmes.Un voile tombe, un autre se lève. Mouvements simultanés dans leur opposition, intangibles pourtant, le vent qui s’élève, souffle dans un éternel mutisme, sur les murs, sur des peaux qui ne sentent solennellement rien. Un frisson rampe, peut-être, sur l’épiderme comme l’air qui, doucement, se froisse, ondule, à l’image de l’aura brûlante d’un bout de métal grillé par un terrible soleil au-dessus de nos têtes, provoquer par le décor chaleureux, l’ambiance douce et évaporeuse qui nous entoure, qui silencieusement, me rassure et me réconforte dans mon désespoir à peine, perceptible.  Souvenirs impossibles à capturer, cible potentielle, je suis à même de pouvoir dire que l’on porte tous et toutes, un masque, ce soir. Peu importe l’individu qui s’y cache derrière. Son passé qui vous suit comme une ombre. Tout le monde en possède une et personne ne peut la perdre. Fin de l’acte 1 et me voilà, à arpenter les combles pour remplir le vide dans la pièce, comme si je cherchais à combler le vide qui brise mon cœur en permanence. Lysandre était la moitié de ma vie, pas au sens amoureux, mais au sens fraternel, c’était ma sœur de sang, ma sœur jumelle.

Ainsi, j’observe la deuxième personne qui a su effriter un peu, mon cœur gelé. Elle porte sa magnifique robe en dentelle d’un rouge sang aussi coloré que le liquide qui s’écoule dans mes veines. Son masque assorti sur son visage de porcelaine, m’arrache un frisson au sein de ma colonne vertébrale. Du haut de ma tenue de chapelier fou, passant par toutes les nuances de gris, ce bon vieux pantalon noir, la chemise à rayures verticale aux nuances grisées, mon veston sans manche en soie noir et ma veste noire, jusqu’à mon masque vénitien, j’étais méconnaissable. Peut – être qu’elle pourrait me reconnaitre, soit à ma démarche ou mon franc parlé. Allez savoir. Alors, tel un brasier qui consume tout sur son passage, je m’approche près du bar, le sourire aux lèvres, l’air purement désintéressé de ce qui m’entoure. Il me plait de croire que ce soir, je trouverais peut – être une distraction assez puissante qui m’empêchera de sombrer bien bas. C’est ainsi, qu’après avoir vogué entre guirlandes et personnes masquées, je remarque une personne et son masque mal fixé sur son visage. Étrange, à la vue de ce numéro, je n’écarquille que de peu de centimètre, mes douces lèvres qui laissent entrevoir, un fin sourire amusé.

Et dans cette vrille véhémente et silencieuse, je laisse mon souffle s’embraser et consumer l’air que j’inspire une énième fois en m’approchant de ma cavalière qui m’avait si poliment et chaleureusement convié à ce bal. Si proche d’elle et si loin à la fois, laissant cette part sombre s’initier en moi, je me laisse me plonger dans son regard, m’entrainant ainsi dans des abîmes si profonds, si sombre que seul ma main, semble trouver refuge auprès de la sienne. C’est dans un soupire à peine audible, que je finis par tirer ma révérence avant d’embrasser sa main, en guise de bien séance, pour le plaisir des yeux de la galerie et de cette douce compagnie. Puis, tel un félin en quête de pouvoir, je me redresse gracieusement, retrouvant mon indolence et mon impertinence d’autrefois. Baguette plantée sous ma manche, prêt à bondir sur la moindre proie qui oserait s’en prendre à elle, un souvenir me parvient jusqu’à mes oreilles. Je pense entendre la voix de Lysandre, une fantôme du passé qui me suggère de profiter de cette soirée et pourquoi pas, cette fois – ci, de me détendre un peu.

- ☾ Mademoiselle Greengrass, me voici comme convenue, j'espère ne pas t'avoir déçu en étant ponctuel, mmh ? ☽

 En vérité, je sais que je n’ai pas besoin de faire ce genre de cirque, avec elle, je suis simplement naturel, il n’y a que quand je suis forcé d’être en public que je ne suis que l’ombre de moi – même. Cette part d’innocence qui tente encore, vainement de se battre pour rester accroché au peu de lumière qu’il me reste. Peut – être que je suis en train de perdre la tête…
© 2981 12289 0 & Azryel - RP with everybody.
PS:
 
 




profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Dim 18 Fév - 20:40

Nouvel an 2006 : Jeu de masques


Drago n'avait pas envie de revêtir un banal costume d'homme d'affaires à cette soirée, et même s'il était réticent à y mettre les pieds, force était de reconnaître qu'aucune alternative ne s'imposerait à lui. Quitte à s'y pointer, autant faire une entrée remarquée. De toute façon il le savait, ça jaserait dans les allées... Il avait même poussé le vice à vouloir recycler son bon vieux masque de mangemort pour l'occasion, imaginant l'air terrifié des invités en le voyant faire usage d'un tel culot. S'il n'avait pas été Drago Malefoy il l'aurait peut être fait, rien que pour voir la mine effarée des bien-pensants de l'événement. A la place, il opta pour un masque d'un or assez froid et finement sculpté qui laissait entrevoir une partie de son visage diaphane, mettant en valeur la pâleur de son teint autant que les reflets polaires de sa tignasse. Son costume mi-vénitien / mi-militaire d'un vert tout aussi froid accentuait son allure statufiée. C'était l'effet recherché. Clou du spectacle, sur ses épaules reposait une cape sombre, longue et fine discrètement parée de dorures effilées et de broderies vert-d'eau d'une valeur indécente.

Tenue :
 

Pour surmonter cette épreuve passablement ennuyeuse, il avait convié l'aristocratique juge Parkinson à l'accompagner, la cousine de sa plus vieille amie, Pansy, qu'il comptait bien kidnapper entre deux dégustations de petits fours elle aussi. Comme lui avec le ministère, Amaryllis avait pour devoir de faire acte de présence en tant que vitrine du magenmagot. Ce duo ferait forcément parler, et les deux s'en amuseraient gracieusement, ou comment mettre un peu de piment à une petite fête bordée de paillettes vomitives.

Malefoy n'était pas encore arrivé sur les lieux. En bon gentleman, il avait jugé bon de chercher la Dame à son domicile. S'il restait bien un peu de distinction chez les sang-purs, c'était bien à travers leurs traditions. Une sorcière de la trempe de Parkinson apprécierait sûrement cette considération sachant que ces valeurs se perdaient dangereusement. A la première apparition de la femme fatale, l'ancien Serpentard avait difficilement contenu l'agitation hormonale qui le saisissait, lui qui était pourtant si rôdé de la compagnie féminine et ses atouts. Elle portait une robe d'un bleu profond, fendue de toute part avec une classe et une suggestivité insolente. Elle la portait de la plus belle des manières, sans vulgarité aucune. Tout homme normalement constitué n'aurait eu qu'une idée en tête à ce moment là: la débarrasser de ce surplus de tissus pour y découvrir les courbes harmonieuses qu'il renfermait. Amaryllis avait ce pouvoir de faire ressortir la part animale en chaque noble qui se respectait. Pourtant Drago resta droit et digne, se contentant de déglutir un bref instant en la zyeutant dans un profond respect malgré un apparent soupçon de lubricité.

- Tu es délicieuse Amaryllis, avait-il dit d'une voix traînante et maîtrisée qui ne trahissait pas son envie soudaine de la posséder, comme une évidence qu'elle ne devait pas ignorer.

Le blond aimait les jolies choses et encore plus les jolies femmes. Amaryllis serait sa plus belle décoration ce soir, et il espérait bien le lui rendre autant que faire des envieux.

Après un transplanage rondement mené par son experte de cavalière, ils arrivèrent devant le portique de sécurité. Si un anonyme s'était attardé sur leur attitude à ce moment là, il aurait certainement pensé que ce couple n'était pas le plus avenant du monde, et avec raison. Drago pestait d'avance.

- Si un agent me fouille, m'effleure ou me touche, achève-moi.

Sans doute qu'une fois la limite dépassée, ils se gausseraient joyeusement devant les tenues à trois noises de la majorité des invités. Pour l'instant en ce qui le concernait c'était un véritable supplice...

HRPG :
 


Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Dim 18 Fév - 21:03



S'il vous vient l'envie de voir l’entièreté de sa robe ::
 

Héra observait distraitement le fond de son verre. Quelques gouttes translucides s'y trouvaient encore, ondulants suivant la position qu'elle donnait au contenant. Elle était là, seule, à attendre que quelque chose se passe et n'avait rien trouvé de mieux que commencer à siroter une boisson choisie au hasard. Celle-ci s'était révélée particulièrement sucrée mais elle l'avait tout de même terminée en quelques gorgées. Qu'est-ce qu'elle s'ennuyait. Elle était arrivée au jardin en compagnie de Pansy mais la Parkinson avait presque immédiatement rejoint son cavalier.

Les deux jeunes femmes avaient passé l'après-midi ensemble avant de se préparer. Pour l'occasion la brunette avait ressorti une robe rouge au corsage en dentelle qui avait appartenu à sa mère. Les quelques vêtements de bonne qualité qu'elle possédait étaient tous un héritage de celle-ci. Elle n'aimait pas vraiment les porter mais n'aurait pu se permettre de venir habillée n'importe comment. C'était bien notifié sur l'invitation. Désireuse de respecter les consignes, elle avait également décidé de porter un masque vénitien de satin assorti à sa tenue. Cela n'avait finalement aucun intérêt.

Elle observait la foule en quête d'une silhouette familière, en vain. Par contre, elle remarqua bon nombre de duos. Si tout s'était passé comme elle l'avait prévu elle aussi aurait été accompagnée, mais ce n'était pas le cas. Alexander Avery n'avait jamais répondu à son courrier. Le tireur d'élite lui avait semblé être en bien mauvais état lorsqu'ils s'étaient revus et elle avait pensé que cela aurait pu lui faire du bien de sortir. Elle voulait également savoir ce qui lui arrivait pour essayer de l'aider. Voir les gens malheureux lui était insupportable et elle aimait leur redonner le sourire si elle le pouvait. Ce n'était pas toujours aisé mais les efforts qu'elle pouvait faire étaient parfois nécessaires.

Alors qu'elle commençait à divaguer, elle aperçu quelqu'un avancer vers elle. Il portait une tenue des plus particulières.

" - Mademoiselle Greengrass, me voici comme convenue, j'espère ne pas t'avoir déçu en étant ponctuel, mmh ? La salua-t-elle tout en lui baisant la main.

Elle reconnue sa voix et ne put cacher son étonnement. Ainsi donc, il était là.

- Comme convenu ? Encore aurait-il fallu que tu me répondes pour que nous convenions de quoi que ce soit.

On sentait à son ton qu'elle avait été vexée sans le lui reprocher vraiment. Elle eut même un léger sourire.

- Ainsi donc, tu as décidé de m'honorer de ta présence ... Remarqua-t-elle presque ironiquement. "





Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://www.magicneverdies-rpg.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Dim 18 Fév - 21:27

Amaryllis jaugea les robes qu'elle avait désigné pour la soirée. Une robe rouge vive, une robe noire et une robe bleue nuit. Les trois respiraient le luxe, l'élégance, la richesse et surtout la luxure. Comme toujours, Amaryllis aimait jouer la carte de la provocation. Voir les réactions effarées de ces vieilles femmes frustrées sexuellement était un régal. Observer les regards outrés de ces femmes effarouchées était un plaisir. Mais le plus agréable, c'était de sentir les regards emplis de désir venant des hommes.

Elle essaya d'abord la robe rouge. Celle-ci lui donnait un teint radieux. Malheureusement, le rouge était une couleur bien trop commune lors de ces soirées mondaines. Surtout que le juge n'allait pas à ce réveillon de nouvel an par envie. L'acte de présence n'était pas une option à cause de son statut. Résignée, elle avait accepté de s'y rendre. Fort heureusement pour elle, le jeune Malefoy l'avait invité.

Ce fut au tour de la robe noire. Elle était simple et élégante, mais ce soir elle voulait sortir du lot. Elle n'éveillait pas assez la lasciveté. Elle comprenait que ce jeune homme veuille avoir une femme magnifique à son bras, après tout, elle aussi pourrait se vanter d'avoir un cavalier des plus charmants à ses côtés. Mais pour cela, sa robe devait être impeccablement choisie. La sorcière imaginait déjà les critiques s'élever entre les sorciers. Elle avait hâte d'entendre les commentaires acerbes.

D'un geste ample, elle jeta la robe noire qui se retrouva aux côtés de la rouge. Finalement, c'était la robe bleue nuit qui devrait faire l'affaire. Elle se glissa dedans, et se sentit à l'aise. Les manches de la robe étaient longues, et ses épaules étaient légèrement dénudées. Sa poitrine était à la vue de tous, et en voyant cela dans le miroir, son sourire de séductrice apparu. Fendue de part et d'autre de ses jambes, on pouvait observer chaque centimètre carré de sa peau, de la cheville jusqu'au haut de la cuisse.

- Parfait, soupira-t-elle d'aise.

Elle opta pour un simple collier dont la chaîne était en argent et le pendentif, un diamant resplendissant. Elle assorti son collier à ses boucles d'oreille. Avec une robe aussi simple, les accessoires devaient l'être tout autant. De même pour son maquillage. Simple, mais ravissant. Elle troqua son rouge à lèvres vif pour un ton plus clair, soulignant ses lèvres pulpeuses avec légèreté. Ses yeux subirent le même sort, quelques fards de couleur neutre et un peu de mascara. Finalement, il ne restait plus que ses cheveux.

Se regardant dans le miroir, la Parkinson hésita. Ses cheveux étaient si beaux au naturels. Pour une fois, elle les laisserait en cascade, chatouillant son dos et sa nuque. Elle plaça son masque sur le visage. Magistral. Elle se sentait comme une reine, prête à régner sur le monde, dominant indubitablement sur ce dernier par sa beauté.

Il était tout juste l'heure de partir. Elle se glissa dans ses chaussures à talons et ouvrit la porte en offrant un sourire au Malefoy qui l'attendait sagement. Elle aurait été terriblement déçue s'il n'avait pas respecté les convenances de leur rang, mais il restait un Malefoy. La brune appréciait ce côté gentleman, très avenant envers les femmes. En d'autres termes, un véritable charmeur. Amaryllis comprenait parfaitement que les femmes puissent se pavaner aux pieds du blond. Peut-être qu'elle-même en aurait fait partie si elle n'était pas qui elle était.

La sorcière capta le regard légèrement perturbé de Drago, ce qui l'amusa. Voilà comment elle pourrait rendre la soirée intéressante : tester un peu les limites de ce jeune homme. La tête haute, un sourire obscène, Amaryllis salua son cavalier.

- Drago, toujours aussi charmant, souffla-t-elle sensuellement.
- Tu es délicieuse Amaryllis.

Le ton contrôlé de Drago étonna le juge. Les hommes sachant refouler leurs désirs étaient les plus intéressant. Les rendre fous c'était encore plus amusant et jouissif. Elle tendit son bras pour que le sorcier la prenne, et ainsi ils transplanèrent avec soin. Ce n'était pas forcément le moyen de voyage le plus agréable, mais c'était très certainement le plus rapide. Les voilà devant l'entrée, à attendre de passer la sécurité.

- Si un agent me fouille, m'effleure ou me touche, achève-moi.
- Ne t'inquiète pas, je me chargerais personnellement de ta fouille, répondit-elle d'un ton tout à fait suggestif.

Finalement, ils n'eurent qu'à présenter leur invitation, la robe d'Amaryllis ayant perturbé les membres chargés de la sécurité à l'entrée. Cela l'arrangeait bien au final. Elle se pressa contre Drago, nouant son bras autour du blond et l'entraîna dans le jardin où avait lieu les festivités.

- La décoration ne semble pas trop mauvaise cette année, dit-elle d'un ton las. Mais avec un Malefoy à mon bras, elle est tout de suite meilleure.

Elle offrit un sourire entendu à son cavalier et déjà, les chuchotements leur parvenaient. Si certains avaient reconnu Drago à ses cheveux, Amaryllis restait encore inconnue aux yeux des autres. Soit. Ca ne durerait pas longtemps. Vivement que d'autres convives arrivent.




profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Dim 18 Fév - 23:07

Nouvel an 2006 : Jeu de masques

ft. Amaryllis Parkinson et cie

- Ne t'inquiète pas, je me chargerais personnellement de ta fouille, avait-elle répondu à ses craintes.

Quelle insolence ! Quel instinct prédateur ! Le programme promettait d'être intéressant, si bien qu'il lui devenait difficile de masquer son rictus licencieux... Malheureusement il ne connaîtrait pas ce plaisir puisqu'ils passèrent le barrage sans encombre au déballage de leurs invitations, comme si leur prestance suffisait à inspirer la bonne foi. Curieux, lui qui pensait être doublement surveillé par le ministère... Sa cavalière lui conférait sans doute une certaine immunité. Peut-être même qu'elle était chargée de le surveiller personnellement... Fait avéré ou pas, cela n'entacha pas sa satisfaction. Si Amaryllis voulait l'utiliser d'une quelconque manière, il se délecterait de l'y encourager sensuellement.

L'exquise brune noua sans attendre son bras au sien pour l'entraîner au coeur de la fête. Il se trouva intérieurement fort émoustillé à son contact, fait qui lui arrivait si peu... Le jeune homme blasé avait enfin une partenaire à sa mesure, c'était un challenge plus que revigorant. Et il lui montrerait toute sa vigueur pour lui changer les idées. Combien de vieux libidineux devait-elle croiser dans les couloirs du ministère ? Un peu de chair fraîche ne pouvait qu'être bienvenue, non ?

- La décoration ne semble pas trop mauvaise cette année, dit la Dame. Mais avec un Malefoy à mon bras, elle est tout de suite meilleure.

En plus elle le flattait, et le blond adorait la flatterie depuis toujours. Il aimait la représentation aussi, montrer sa puissance et sa fortune. Cependant depuis la déchéance de son nom après la guerre, ces manifestations publiques lui étaient moins agréables. Avec Amaryllis, il avait la sensation de retrouver sa noblesse d'antan, celle qu'on tentait de lui arracher mais qui persistait dans son allure. Il se sentait surpuissant à parader dans la foule, rendant son sourire à la femme de qualité qui, tout comme lui, semblait entendre les chuchotements racoleurs. Ca n'avait pas loupé : en une poignée de minutes, quelques groupes se demandaient qui étaient ces deux silhouettes remarquablement assorties qui inspiraient un prestige inaccessible.

Fierté. Voilà ce que Drago ressentait principalement. Il avait l'impression de ne plus affronter la mesquinerie des petites gens seul, mais de s'élever à un rang supérieur, celui auquel il appartenait depuis toujours. Ces gens qui avaient besoin de gros titres dans la Gazette, il les méprisait ardemment. Pourtant ce soir, il en jouait. Des elfes avides de chaussettes. Voilà ce qu'ils étaient. Façon de parler, mais l'image était parlante.

- Ne dis pas de bêtise, le panache de la déco se résume à ta seule présence Amaryllis, répondit-il très sérieusement, comme un constat évident. Tu as vu comme ils bavent ? C'est d'une indélicatesse... Des animaux. Ce sont des animaux qui ne savent pas se tenir, acheva-t-il de tout son mépris.

Tous deux en chemin vers le buffet où ils se rassasieraient d'un breuvage sophistiqué, l'ancien vert et argent remarqua un profil qui lui était familier. Une robe rouge faussement innocente, une gestuelle chaste. Héra. Un mince sourire se dessina sur ses lèvres. Elle était occupée à faire la causette à un gus accoutré curieusement et, de toute évidence, ne l'avait pas encore remarqué. Il profita de passer dans son dos pour poser furtivement sa main sur sa hanche, l'espace d'un quart de seconde, et lui chuchoter quelques mots au creux de son oreille avant de s'éclipser comme il était venu.

- Quand tu en auras marre de faire de l'humanitaire Greengrass, viens goûter à la luxure.

Il pensait la choquer un peu, c’était le but. Il n’y avait rien de plus amusant que les yeux offusqués et affligés de son amie, alors la provocation était toute indiquée.

Au buffet, soit dit en passant pas si exceptionnel que ça, le blond bougonna. La marque de son whisky n'y était pas. La médiocrité, toujours la médiocrité... Il se contenterait donc d'un whisky médiocre. N'oubliant pas sa délicieuse cavalière à sa gauche et toujours en pleine réflexion devant ces boissons discutables, il glissa sa main sur la cambrure de son dos pour concrétiser sa prévenance.

- Etonnamment, commença-t-il sarcastique, je crois que rien ne fera honneur à tes goûts de luxe mais il faudra faire avec. Qu'est-ce que je te sers ?

Après le verdict, il s'exécuta. Il lui servit un verre et en fit autant pour sa pomme. Une fois parés à observer la foule, il plissa ses yeux anthracites comme pour mieux voir. C'était le moment le plus intéressant. Confessions sur l'oreiller, chercher les faux pas, ceux qui, malgré un effort considérable, n'avaient pas réussi à briller. Il esquissa un sourire et sonda la juge. Elle portait bien son titre...

Serait-elle aussi médisante que lui ? Drago était une concierge, et il avait beaucoup de venin à déverser pour pas grand chose. Il commencerait sobrement en parlant des tenues "originales" qui s'imposaient à eux.

- Celui-là a des goûts plus que douteux si tu veux mon avis. Jaune et bleu ? Qui fait ça ?

Ce n'était qu'un costume mais penser que des individus avec de telles préférences vestimentaires possédaient une baguette magique et avaient le droit d'en user le consternait.

Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Lun 19 Fév - 13:33

La soirée du nouvel an... Plus que par envie, Archie comptait s'y rendre par curiosité. L'invitation dans sa poche, il s'était approché des jardins. Il se sentait observé, mis à nu. Si cela aurait pu en déranger certains, lui, ça ne le dérangeait absolument pas. Cependant, il ne comprenait pas pourquoi il attirait autant les regards curieux.

Il haussa des épaules. Après tout, si quelque chose n'allait pas chez lui, on viendrait le lui dire, n'est-ce pas ? Son masque (ou plutôt casque) sous le bras, il s'approcha à quelques grandes enjambées du lieu de la fête. Il espérait que cette soirée serait amusante, et que tout se passerait pour le mieux.

Il cala son casque sur sa tête. Il était prêt. Tel un viking, il voguera entre les gens. Il se dit que le seul détail qui lui manquait véritablement, c'était des cheveux longs et une barbe. Devait-il en transfigurer ? Il secoua la tête. Au lieu de ça, il présenta son invitation - tout en récoltant des regards ébahis ou amusés - et entra dans le lieu de la soirée.

- Oh...

Il nota les costumes grandioses, l'ambiance élégante et ce buffet splendide. Le buffet d'apéritifs avec plein de petits fours et de mises en bouche... Si Archie ne se reprenait pas rapidement, la bave risquerait d'inonder l'endroit. Ah, ce n'était pas bien grave. Après tout il était un viking ! Le côté rustre en moins sans doute.

Le sorcier s'approcha du buffet. Il avait faim. Et soif. Et tout lui faisait envie. Il commencerait par un petit toast par ici, puis par une petite gourmandise par là. Trop de choix, mais heureusement pour lui, ce n'était que le début de la soirée !

Attrapant quelques mets, il se tourna alors vers la foule. Est-ce qu'il arriverait à reconnaître des gens dans le lot ? C'était son défi du soir : reconnaître autant de gens connus que possible.




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Lun 19 Fév - 16:02

( Jade & Archie & Evan + les gens )

On va remuer ce nouvel an


Hiiii le nouvel an ! Comme tout le monde, j'avais reçu l'invit' du ministère et j'avais hâte d'y aller. En dehors du fait que cette célébration me renvoyait inévitablement au temps qui passe, nous échappe, nous rend vieux et spodfjsdfijqogjeoijgoegsqflisdjifodf [...], c'était surtout l'occasion de voir plein de têtes joyeuses et de faire la fête !

Cette fois, j'avais tenté un peu d'originalité dans ma tenue. Au gala elle était plutôt jolie mais un peu convenue... Puisque le thème était au masque, j'avais décidé de jouer la carte "costumée" plus qu'"habillée", même si selon moi j'avais très bien réussi à concilier les deux. J'avais choisi une robe dans les tons chauds, entre jaune orange et kaki, aux inspirations moyenâgeuses sans pour autant être trop pouilleuse, agrémentée d'une étole couleur grenat et d'un masque doré habitant une plumasse sur son côté droit (CLIQUE). Ca encadrait bien ma figure, j'aimais bien.

Evan m'avait proposé de l'accompagner et, bien-sûr, j'avais accepté ! Je l'aimais bien Evan, il était drôle et on ne s'ennuyait jamais en sa compagnie. Le seul problème, c'est qu'il n'était pas très ponctuel... J'étais donc là avant lui, à siroter un petit cocktail d'herbes et de fruits confits, errant au hasard parmi les convives. Heureusement qu'on pouvait toujours compter sur le buffet !

Alors que je me régalais d'un canapé salé après avoir enfourné un tas de litchis aux bulles d'orchidée dans mon bec, je notai la présence d'une femme à ma droite.

- Cha alors ! dis-je en croyant reconnaître la MÊME vioque qu'au gala, celle sur qui j'avais accidentellement craché tous mes petits fours prémâchés. Ch'est vous non ?

Question bête ! Malgré nos masques, nous nous étions reconnues... Aussitôt prise d'un malaise paralysant, j'eus un réflexe absurde. Je lui souris. La bouchée que je peinais à mâcher depuis cinq minutes avait infesté les interstices de mes grandes dents, et un petit morceau tomba lamentablement au sol. Plop. Je mis de suite ma main devant ma bouche en faisant de grands yeux, et me retournai pour mourir paisiblement dans un coin. Mortifiée. J'étais mortifiée. Au moins, cette fois je ne lui avais rien sali !

Au passage, je me saisis d'un verre qui n'attendait que moi sur le plateau d'un serveur. Je me fichais du liquide qu'il contenait, il fallait juste faire glisser tout ça. Que faisait Evan ? J'avais beau le chercher des yeux, cette fois il n'était pas là pour me sauver la mise. En scannant la foule je reconnus toutefois une silhouette amicale adossée à un buffet voisin.

- ARCHIIIIE, YOUHOUUUU ARCHIIIIE ! dis-je en agitant la main dans les airs, sautillant sur place, et manquant de recracher la boisson dans mon verre.

J'étais tellement heureuse de le voir ! Enfin, il me semblait bien que c'était lui... Qui d'autre aurait eu l'audace d'employer un costume de viking pour une soirée du nouvel an tout en restant proche des gourmandises ? PERSONNE. Et puis il y avait la carrure, le sourire qu'on pouvait distinguer sous son casque cornu, et surtout la posture... J'en étais sûre, c'était lui !

Sans attendre j'allai dans sa direction puisqu'il n'avait pas l'air de m'avoir entendue.

- SSSAAAALUT ! DEVINE QUI C'EST ?

Quelstion définitivement idiote. Comme si un masque éclipsant uniquement le contour de mes yeux allait l'empêcher de me resituer ! Sans patience aucune, je coupai sa réflexion qui n'avait pas lieu d'être.

- Oui, bon. c'est Jade... rajoutai-je. MAIS T'ES SUPER COMME CA ! Archie ? Tu es bien Archie hein ? Holyhead ?

J'avais un petit doute tout à coup... Et si c'était pas lui c'était encore plus débile de citer l'adresse d'un inconnu. Foutu pour foutu...


Jade & DM




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Lun 19 Fév - 17:57

La brune remarqua l'allure de son cavalier. Il semblait si fier en cet instant, qu'elle se sentit frémir pendant quelques secondes. Ainsi donc, lorsque l'on donnait à un sang pur de quoi honorer son statut, il pouvait faire autant d'effet ? Elle passa sa langue sur lèvre supérieure, comme si elle se délectait d'être aux côtés d'un sorcier avec cette prestance soudaine.

- Ne dis pas de bêtise, le panache de la déco se résume à ta seule présence Amaryllis. Tu as vu comme ils bavent ? C'est d'une indélicatesse... Des animaux. Ce sont des animaux qui ne savent pas se tenir.

Le mépris évident dans la voix de Drago la fit frissonner. Depuis quand n'avait-elle pas été fascinée par un homme ? Peut-être depuis son mariage. Elle pouffa dignement - si cela était possible - et se pencha un peu plus vers Drago. Ses sens de séductrice semblaient s'éveiller en compagnie du blond. Ne pas s'amuser dans ces circonstances semblait impossible.

- Ils te jalousent Drago. Ils bavent parce qu'eux ne peuvent pas former un duo aussi sublime que nous, un duo qui coupe le souffle, répondit-elle suavement. Laissons-leur leurs instincts primitifs, c'est tout ce qui leur reste après qu'on ait écrasé leur ego.

Elle renversa sa tête en arrière pour rire, laissant à la vue de tous sa poitrine à moitié dénudée. Ils se dirigèrent vers le buffet pour prendre un rafraîchissement. En chemin, le sorcier se détacha du juge un court instant. Curieuse, elle suivit des yeux le mouvement de l'homme. Il effleura une femme en robe rouge. Elle semblait familière à Amaryllis, pourtant cette dernière n'aurait su remettre un prénom.

Elle jeta néanmoins un regard méprisant à la femme, plus pour la forme que par réelle méprise. La brune nota également un échange, mais tellement furtif qu'elle n'entendit rien. Elle haussa les épaules, se disant que ce n'était pas grave. Après tout, avec une robe aussi chaste, elle ne risquait pas d'avoir la vedette volée.

- Etonnamment, je crois que rien ne fera honneur à tes goûts de luxe mais il faudra faire avec. Qu'est-ce que je te sers ? demanda Drago en s'approchant du buffet, la main glissée dans le bas du dos d'Amaryllis.
- En effet... Tout semble si... pauvre ? fit-elle avec un certain dédain. Je vais prendre un verre de ce cocktail là, le rouge un peu bizarre, grimaça-t-elle.

Elle attrapa le verre que lui tendit le sorcier et le porta à ses lèvres. Le goût était à peine passable. Elle renifla de dégoût et se tourna vers la foule avec son cavalier. Ses yeux scrutèrent les convives. Y avait-il un concours de tenue du plus mauvais goût ? Et comme s'il avait capté ses pensées, la voix de Drago s'éleva pour commenter un convive.

- Celui-là a des goûts plus que douteux si tu veux mon avis. Jaune et bleu ? Qui fait ça ?
- Erk, où sont les aurors du bon goût ? Tout à fait pitoyable.

Elle fronça le nez, signe évident de dégoût. Elle ne voulait pas connaître la personne sous ce masque. D'ailleurs, elle en aperçu un autre avec un accoutrement absolument absurde, accompagné d'une sorcière aux goûts aussi douteux.

- Regarde donc ceux-là. Ils sortent tout droit d'un cirque. Ca devrait être interdit d'oser sortir de chez soi affublé de tels vêtements, s'exaspéra-t-elle.

Elle se sentait vraiment à l'aise, ainsi. Amaryllis était vraiment contente d'avoir accepté l'invitation du blond. Au moins sa soirée aura été égayée par la vue de quelques créatures se prétendant sorciers - ou du moins humains. Elle roula des yeux, franchement, leur honte n'avait tout simplement aucune limite. A leur place, la brune n'oserait même pas se regarder dans un miroir.

- Tu as prévu de retrouver des gens ? demanda-t-elle innocemment. Un jeune homme avec une classe telle que la tienne doit forcément être très demandé, non ?

Elle comprenait qu'il l'ait invité vis-à-vis de leur rang, mais de la à se dire qu'elle était la seule prétendante... Elle était persuadé qu'il avait du essuyer une bonne dizaine d'invitations d'un revers de la manche. Mais toujours était-il que son choix final l'avait surpris. Mais comme elle l'avait noté dans sa réponse : une agréable surprise.

Elle entraîna Drago au milieu de la foule. Les sorciers semblaient devenir une mer qui se sépare en deux. Elle voulait qu'ils soient vus. Et elle ne doutait pas un seul instant que cela flatterait aussi l'ego de Drago.

- Ils ont les yeux rivés sur nous, glissa-t-elle discrètement à son cavalier. J'avoue jubiler en voyant les regards jaloux de ces dames. Tout le monde ne peut pas se vanter d'être au bras du sorcier le plus élégant de Grande-Bretagne.




profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Lun 19 Fév - 19:38



Vous pensiez que je ne serais pas de la partie ?
SURPRISE !

Me voilà munie de ma plume à papote qui se fera toute discrète, c'est promis.

Par contre mes oreilles seront baladeuses, sachez-le. Je me nourris de vos vies et cette petite soirée risque de me régaler !

Lâchez-vous, mettez-y du vôtre et rendez-moi fière ! Peut-être même que vous figurerez sur le récapitulatif de l'évènement.

Si vous estimez que je devrais être alerte avec tel ou tel individu plutôt qu'un autre en mettant un peu d'huile sur le feu, ça peut se négocier autour d'un verre en privé.

3, 2, 1, BUVEZ ET CANCANEZ ! Twisted Evil

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Lun 19 Fév - 20:38

Jeu de masques

Nouvel an 2006


Assise sur une chaise de son petit appartement, Astrid observait le reflet que lui rendait son miroir d'un air pensif. Au bout de plusieurs heures de galère, elle avait enfin réussi à se préparer convenablement pour l'événement de ce soir : le nouvel an chez les sorciers anglais. Dans son pays, les festivités devaient sûrement se célébrer aussi, et elle était bien heureuse de ne pas y être. Ce que la blonde espérait ce soir, c'était d'enfin pouvoir passer du bon temps, s'amuser, rire et découvrir les différents sorciers de la Grande Bretagne. Elle avait si hâte ! Jusqu'à présent, elle ne connaissait pas grand monde, voire même personne, mises à part sa première patiente, sa secrétaire et sa colocataire.
Pour l'occasion, elle n'avait pas souhaité se perdre dans l'extravagance, ce n'était pas son genre de chercher à se faire remarquer. Elle s'était contentée de tresser ses cheveux de sorte à réaliser une petite couronne qu'elle avait agrémentée de fleurs blanches et en ce qui concernait son visage, elle ne s'était permise que d'une timide touche de mascara et d'un rouge à lèvre rose pâle. Satisfaite de ses dernières retouches, la sorcière se leva afin de se contempler une dernière fois dans son intégralité : elle avait choisi une robe assez simple de couleur rose pastel. Telle une gamine qui voulait faire la princesse, elle se mit à tourner devant la glace, faisant tournoyer le bas de sa tenue. Astrid trouvait cette robe magnifique, c'était sa grand mère qui la lui avait envoyée lorsqu'elle lui avait annoncée qu'elle était invitée à cette soirée du ministère. La vieille femme lui avait laissé un petit mot, souhaitant que dans cette robe, sa petite fille ressemble à une de ces princesses moldues dont elle lui avait si souvent conté les histoires. La grand-mère d'Astrid était une sang pur, mais avait toujours éprouvé une grande passion pour les histoires moldues qu'elle avait découvertes grâce à son mari. La blonde savait que la sorcière serait ravie de la voir habillée ainsi, dans cette tenue qui rappelait toute son innocence et sa bonté.
Le sourire aux lèvres, elle saisit le masque posé sur la petite table, parfaitement assorti à sa tenue. Tout était parfait. C'est donc toujours guillerette qu'elle transplana au point de rendez-vous et présenta sa chère invitation. Elle y était enfin.
Autour d'elle, une foule monstre de sorcier se mouvait, offrant à sa vue une spectaculaire diversité de costumes. Elle adorait. Ne sachant vraiment que faire d'autre pour le moment, elle se dirigea vers le buffet, là où visiblement l'affluence était la plus importante. Peut-être allait-elle rencontrer des gens sympathiques ? A peine l'avait-elle pensé qu'elle remarqua un homme en costume de viking. Comment ne pas le remarquer ? Elle sourit à la vue de cet accoutrement des plus originaux. Il était en compagnie d'une femme aux cheveux blonds qui semblait débordante de vie. Astrid hésitait à les rejoindre, elle avait peur de déranger. D'autant plus que même sans son masque, ils ne la connaissaient pas. Ah ! Elle et sa fichue timidité ! Elle en avait assez. Décidant que ce soir, elle voulait s'amuser et que ce ne serait jamais le cas si elle n'osait approcher personne, elle se lança dans la direction du duo.

- Je pensais qu'il n'y avait des Vikings que chez nous dans le Norrrd, déclara-t-elle en arrivant à leur hauteur, son maudit accent lui collant à la peau. Je suis rravie de voirr que l'Angleterrre est pleine de surrprrrises !

DEV NERD GIRL





Happiness can be found even in the darkest times if one only remembers to turn on the light.

   (c) crackle bones

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t457-voliere-d-astrid-olsen-chemin-de-traverse http://www.magicneverdies-rpg.com/f306-lysandre-armand-astrid-olsen http://www.magicneverdies-rpg.com/t440-astrid-olsen-la-candide-norvegienne http://www.magicneverdies-rpg.com/t456-inventaire-d-astrid


avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Lun 19 Fév - 22:01

Tranquillement en train de grignoter, Archie laissait ses yeux vagabonder dans la pièce. Il se demandait quelle animation il y aurait ce soir. C'était vraiment curieux. En plus, il aurait juré avoir vu Skeeter traîner par-là... Enfin, c'est à cause d'une plume à papote qui volait derrière une sorcière qu'il en était venu à cette conclusion. Dans tous les cas, il commençait à s'ennuyer.

- ARCHIIIIE, YOUHOUUUU ARCHIIIIE !

Il sursauta, il était perdu dans ses pensées et surtout, il ne s'attendait pas à être reconnu. Il avait mis un masque pourtant ! Il regarda sa tenue de haut en bas. Il était impeccable, il ne voyait pas ce qui l'avait trahi. Ses chaussettes dépassaient-elles de ses bottes en fourrure ? Non, même pas. Mais alors comment ? C'était un véritable mystère...

- SSSAAAALUT ! DEVINE QUI C'EST ?

Il plissa des yeux en regardant la nouvelle arrivante. Sa tenue semblait simple et en même temps, il n'en avait pas vu de semblable ce soir. +1 point en originalité. Ca faisait plaisir de voir quelqu'un qui sortait du lot un peu ! A fur et à mesure qu'elle s'était approchée et que sa voix s'était faite plus distincte, il se demandait où est-ce qu'il avait pu la rencontrer. La jeune femme était vraiment familière...

- Oui, bon. c'est Jade... MAIS T'ES SUPER COMME CA ! Archie ? Tu es bien Archie hein ? Holyhead ?

Il écarquilla les yeux. Jade ? LA Jade du bal du ministère six mois auparavant ? AH mais oui ! Il attendait encore son hiboux ! C'était assez fou de la revoir ici. Il afficha un immense sourire, et hocha de la tête pour répondre sa dernière question.

- Archie, en chair et en os pour vous servir ! Elle est cool ma tenue hein ? En plus, le top du top, c'est qu'elle tient chaud ! s'exclama-t-il en pointant la fourrure de son costume. Je crois que je fais des jaloux, y a plein de gens qui me regardent. Mais et toi, t'es pas mal toi-même. Un peu classique, si tu veux mon avis, mais tellement mieux que les autres !

Il allait prendre de ses nouvelles, lui poser un tas de questions, profiter de la soirée lors qu'une autre femme arriva près du duo. Archie la détailla avec curiosité. C'était plutôt inhabituel d'attirer autant de femmes en une soirée.

- Je pensais qu'il n'y avait des Vikings que chez nous dans le Norrrd. Je suis rravie de voirr que l'Angleterrre est pleine de surrprrrises !

La mâchoire d'Archie tomba, sa bouche formait à présent un "O" parfait. Son accent ! Son accent était parfait ! Elle devait lui apprendre comment parler comme elle le faisait. Ca serait parfait pour sa tenue ! Et surtout : "chez nous" ?

- T'es une viking ? lâcha-t-il sans délicatesse.

Il était en proie à une admiration intense. Il donna un coup de coude à Jade et pointa la blonde qui venait d'arriver.

- C'est une viking Jade... Mais elle est où sa fourrure ? Et sa hache ? Ah ! Et dis, comment tu fais ton accent là ? s'enquit-il soudainement envers la nouvelle arrivante.

Il en oubliait toute politesse. Mais fallait le comprendre aussi : qui pouvait se vanter de rencontrer un viking ? Maintenant, lui le pourrait. Cette nouvelle rencontre le faisait tomber en enfance.




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Lun 19 Fév - 22:49

( Jade & Archie & Astrid & Evan + les gens )

On va remuer ce nouvel an


- Archie, en chair et en os pour vous servir ! Elle est cool ma tenue hein ? En plus, le top du top, c'est qu'elle tient chaud ! Je crois que je fais des jaloux, y a plein de gens qui me regardent. Mais et toi, t'es pas mal toi-même. Un peu classique, si tu veux mon avis, mais tellement mieux que les autres !

- Tu m'étonnes ! T'as pas fait les choses à moitié toi ! répondis-je en riant de bon coeur.

J'étais sincèrement admirative du soin apporté à son accoutrement mais en même temps ce n'était pas incongru venant de lui. Je le connaissais peu, mais déjà au gala quelques mois auparavant il m'avait fait une forte impression! Je n'oubliais jamais un visage, et même si le sien était à moitié obscurci par des cornes factices, je me félicitai d'avoir reconnu cette mâchoire atypique et bien apparente!

N'empêche que je regardai ma robe en faisant la moue. "Un peu classique"? Moh... MOH! Je décidai de ne retenir que "mieux que les autres". Après tout les vêtements c'était pas mon truc... Dans les magasins je me perdais toujours dans les rayons, pas parce que je m'y sentais bien mais réellement parce que je m'égarais. Par où fallait-il commencer ? Y'avait-il une logique entre les robes à froufrous de grand-mère et les étoles de luxe qui ne m'étaient pas destinées ? J'avais toujours l'impression d'être une enfant qui se déguisait quand je les essayais. Rien ne me convenait jamais... Alors en tombant sur celle-ci, je n'étais pas peu fière ! D'où mon petit pincement au coeur au jugement du gourou des podiums marginaux. Je me disais justement qu'une session shopping avec Archie, ça devait valoir le détour ! La prochaine fois je l'embarquerai avec moi dans les méandres des rayons, tiens !

- A la prochaine soirée je ferai de toi mon styliste personnel ! Qu'est-ce que tu dis de ça ? Tu prends le poste ? Dis ? Tu m'aideras à choisir une tenue plus audacieuse ! relançai-je en tapant son épaule dans un élan de camaraderie. Héé mais quand même, c'est vachement drôle de te recroiser ici, comme ça, POUF! J'ai repensé à toi tu sais? Je t'ai jamais oublié! J'avais très envie de t'envoyer un hibou mais le temps passait, j'étais crevée par le boulot, la vie, encore la vie, tu vois le genre, et puis je me suis dit que tu trouverais peut-être ça bizarre, et en fin de compte j'ai laissé traîner et je t'ai pas contacté. Mais te voir ici c'est le destin Archie! Tu crois au destin?!! Moi j'y crois!

Je parlais vite et avec enthousiasme, comme d'habitude quand j'étais... et bien, enthousiaste ! Il n'eut pas le temps de répondre qu'une jeune femme entrait en scène.

- Je pensais qu'il n'y avait des Vikings que chez nous dans le Norrrd. Je suis rravie de voirr que l'Angleterrre est pleine de surrprrrises !

Bouche bée, je regardai la nouvelle arrivante qui irradiait d'une aura angélique des plus charmantes! Sa robe virginale s'accordait parfaitement à ses cheveux froids. Il y avait une pureté et une gentillesse incroyable qui se dégageait de sa voix, sans parler de son exotisme fort à propos! Je jetai un bref regard au viking qui, lui aussi, arborait la mine d'un croyant assistant à une apparition divine. Il rompit le silence avant moi.

- T'es une viking ? C'est une viking Jade... Mais elle est où sa fourrure ? Et sa hache ? Ah ! Et dis, comment tu fais ton accent là ?

- Je, je... Ouais ! renchéris-je vainement, le regard toujours englué sur elle.

A ce train là on allait lui faire peur mais qu'est-ce qu'elle était belle ! Si y'avait bien une chose qui me fascinait dans ce monde, c'était la beauté. La beauté de la nature, d'un cours d'eau, d'une âme, d'un visage... Et là on était en plein dedans! Le masque ne trompait personne. Cette nana là dégageait un truc fou ! Mes yeux papillonnaient toujours jusqu'à me ressaisir inévitablement. Question de politesse!

- SALUT! Moi c'est Jade! révélai-je enfin dans un immense sourire. Pardonne notre copain, il est juste fou de ton accent je crois. Sérieusement tu pouvais pas tomber mieux, c'est complètement dans le thème! Comment tu t'appelles? T'es là depuis longtemps? Je veux dire en Angleterre? Et ça te plait?

Fâcheuse habitude qui revenait au galop : je la mitraillais de questions! S'en sortirait-elle entre celles d'Archie et les miennes? Pouah, on n'était peut-être pas sortables! Je ne voulais pas qu'elle se sente analysée comme une bête curieuse non plus!



Jade & DM




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Lun 19 Fév - 22:57

Réveillon du nouvel an (2005)

Le disciple ondulait entre les invités. Il avait lui aussi été convié à la réception. Il avait d'abord pensé ne pas venir puis avait changé d'avis. Même s'il trouvait que l'idée de fêter la nouvelle année était stupide il pourrait peut-être s'amuser. Ce soir, au milieu des masques, il n'était qu'un inconnu entouré par beaucoup d'autres. Un anonyme qui pouvait œuvrer dans l'ombre. Faire ce qu'il voulait sans être suspecté plus qu'un autre.

Deux choix s'offraient à lui : il pouvait observer ou agir. Il fallait qu'il décide lequel l'intéressait le plus. Avec le premier il pouvait se dresser à lui-même un rapport intéressant. Avec le second pousser le vice ou même se faire bien voir de Gustav. S'il y trouvait un intérêt il était prêt à tout.

Il était presque certain de passer à l'action avant la fin de la soirée. Il devait alors trouver ce qu'il ferait. Il fallait avant d'agir qu'il sache précisément ce qu'il voulait. Pour le moment il suivait le chemin qui lui était proposé et il se débrouillerait pour faire machine arrière s'il voulait se rétracter. Pour le moment il allait regarder et contrôlerait au fil du temps. Mieux : il alimenterait le système dans lequel il s'était engagé. Il voulait voir ce que ça pourrait donner.

Une idée commença à germer dans son esprit. Elle s'amplifiait, se développait et se précisait. Elle était bien noire ce qui la rendait attrayante. Le disciple devait encore se désigner une proie. Il ne devait rien laisser au hasard en analysant tout ce qui l'entourait. Ce ne serait qu'après qu'il se permettrait de jeter son dévolu sur une victime en particulier.

Il était méticuleux et ne laissait pas de trace et aucune chance au hasard. C'était lui qui décidait. Lui seul. Même la vie n'avait rien à redire à ses choix. Elle pliait comme toute chose devant lui.

Il continua à errer dans sa tenue sombre comme s'il ne préparait rien. Les modestes sorciers verraient bien assez tôt ce à quoi ils étaient confrontés.
© CRIMSON DAY




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Lun 19 Fév - 23:02

Nouvel an!
Selene Gaunt
Avatar Le Regard
J'aurais pu passer le nouvel an toute seule. Je n'aime pas trop les mondanités et ceux qui me sont proches ne sont pas en Angleterre. Ma meilleure amie et la femme qui m'a élevé me manquent c'est indéniable. Mais lorsque j'ai eu mon invitation, je n'ai pas pu m'empêcher de leur en parler par hibou. J'ai alors eu droit aux remontrances de Morgana. Elle ne voulait pas que je sois toute seule. Elle ajoutait aussi que je me devais d'être sociable et de me faire des amis afin de passer une bonne soirée et commencer une nouvelle année sous le signe de l'amour, l'amitié et la cohésion. Elle n'est pas avec moi mais j'entend le son de sa voix résonner dans ma tête. Je sais qu'elle ne veut pas que je m'isole. Elle a peur pour moi mais je resterais plus ou moins renfermée avec ce que j'ai connu. Je changerais probablement un jour mais pour l'heure c'est ainsi. Ma meilleure amie quant à elle, s'était décidé de me conseiller sur ma tenue à porter lors de cet événement. Mieux même... Elle m'avait fait parvenir la tenue "idéale", selon elle. Elle avait pris les devant. Il faut dire qu'elle me connaît bien. Mise à part les pantalons et du noir, je ne sais pas mettre autre chose. Je déballe le colis reçu et mes yeux s'écarquillèrent. Nom d'une citrouille! Je ne me vois pas du tout avec ce genre de robe! Ni même avec les chaussures à talons qu'elle m'a dégoté. Mais bon après tout, je peux faire un effort. Me voilà alors partie à me préparer. Coiffure, maquillage, tenue, mais je ne dois pas oublier une chose essentielle: le masque. Evidemment elle a penser à tout. Elle m'en a trouvé un plus ou moins assorti à ma tenu doré. Je ne manque pas de me le poser sur le visage puis me voilà partie à la soirée du nouvel an.

Tenue:
 

Le monde est déjà présent sur les lieux. Je garde ma longue veste tombant jusqu'au dessous des genoux pour ne pas avoir froid. Je m'avance pour prendre un verre et je scrute la foule. Je n'arrive pas à reconnaître les gens, peut être mise à part la journaliste Rita Skeeter. Toujours là pour des potins, celle là. J'en souris. De toute évidence, la soirée allait être longue mais j'ai promis de faire l'effort. Je m'enfonce donc à la recherche d'une personne connue tout en sirotant mon verre.
Codage par Libella sur Graphiorum




profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Mar 20 Fév - 3:44

Nouvel an 2006 : Jeu de masques

ft. Amaryllis Parkinson et cie

Il n'aurait pas rêvé meilleure cavalière pour écouler le temps aussi agréablement durant cette soirée. Quand Amaryllis avait dit "Ils te jalousent Drago", il avait frissonné, et lorsqu'il avait manifesté tout son mépris à ces jaloux, elle l'avait suivi en affirmant avec assurance "Ils bavent parce qu'eux ne peuvent pas former un duo aussi sublime que nous, un duo qui coupe le souffle. Laissons-leur leurs instincts primitifs, c'est tout ce qui leur reste après qu'on ait écrasé leur ego." Tout dans les paroles et attitudes de la juge le mettaient à l'aise, et bien au delà. Elle savait s'adresser à lui comme un chuchoteur à des hippogriffes. C'était exquis !

Lui qu'on avait traîné dans la boue à cause de son père, à cause des choix qu'il n'avait pas eus, à cause d'une guerre qui l'avait dévoré... Lui qu'on avait amoindri, lui qui persistait à "être". Ca faisait longtemps qu'il ne s'était pas senti comme ça, aussi estimé par une femme qu'il pouvait tout autant estimer.

Amaryllis lui redonnait toute sa grandeur et cela ne faisait que le rendre plus présomptueux, plus fougueux. Elle avait quelque chose de plus mobilisant que les petites groupies qu'il avait l'habitude d'accueillir dans son lit. Amaryllis était une femme, une vraie, qui avait de l'expérience et des exigences, un prestige indéniable qui forçait son respect. C'était différent. C'était galvanisant. Il le réalisait fortement ce soir là. Ce cocktail de pouvoir, de décadence, de désir et d'insolence le rendait plus ivre que le mauvais whisky qu'il sirotait du bout des lèvres. Du reste la boisson rougeâtre de sa cavalière n'avait pas l'air tellement plus appétissante.

Pour entamer une distraction éphémère, ils étudièrent les accoutrements des uns et des autres. Là encore, Amaryllis le rejoignait.

- Erk, où sont les aurors du bon goût ? Tout à fait pitoyable.

Il nota sa façon de froncer son nez, un peu comme lui le faisait lorsqu'il était dégoûté. Ce dégoût, il avait appris à le masquer après son procès, ayant bien compris qu'il serait dorénavant dans la ligne de mire des divers agents du ministère et que cet air là deviendrait suspect, sans parler de ce type de soirées qui étaient peu propices à ses écarts faciaux. Il devait "bien se tenir", faire bonne figure. Seulement, donnez à Drago Malefoy un masque pour dissimuler son rictus et une Amaryllis Parkinson à son bras pour l'encourager à pêcher, et il se sentira libre comme l'air de faire ressurgir certaines mauvaises habitudes...

- Regarde donc ceux-là, reprit-elle. Ils sortent tout droit d'un cirque. Ca devrait être interdit d'oser sortir de chez soi affublé de tels vêtements.

- Les voies du ministère sont impénétrables, persifla-t-il entre ses dents serrées avec un affront certain. En cela, il voulait dire que les dirigeants se montraient fort tolérants pour certaines ignominies vestimentaires, et trop peu pour des fatalités plus profondes qui impliquaient davantage de réflexion. Définitivement, son air de dégoût refit surface et ses narines se retroussèrent comme si une odeur nauséabonde se dégageait du spectacle.

- Tu as prévu de retrouver des gens ? lui demanda-t-elle innocemment en captant son regard translucide instantanément plus apaisé. Un jeune homme avec une classe telle que la tienne doit forcément être très demandé, non ?

Elle ne cessait de le flatter, et plus elle le flattait plus il frissonnait. Pourtant il s'évertuait à garder une certaine droiture, à ne pas faillir devant cette Femme qui n'était pas n'importe qui. Jusqu'à présent ça fonctionnait plutôt bien, mais elle le poussait à bout. Plus elle l'effleurait, le complimentait, l'induisant à perdre son regard dans son décolleté plongeant, plus il la désirait ardemment et voulait la posséder dans un moment d'égarement. Ce désir était absolument délicieux. Les autres filles étaient bien gentilles mais la juge avait certains atouts...

Il la regarda intensément et s'autorisa un sourire en coin satisfait, puis usa de sa voix la plus grave et charmeuse pour lui offrir la réponse sincère qu'elle attendait.

- Parce que tu penses que je mettrais de côté la plus séduisante des femmes de cette soirée pour perdre mon temps avec une autre de second plan ? Ca serait de la pure folie, tu ne crois pas ?

Le ton était maîtrisé mais à tous les coups, Amaryllis ne manquerait pas la lueur immorale et émoustillée dans son regard. Pourtant, il se reprit bien vite. La réalité s'imposa à lui comme une évidence. Il y avait bien quelqu'un qu'il kidnapperait quelques instants, et pas n'importe qui...

- En fait, se reprit-il d'un ton plus anecdotique pour éclipser son léger trouble, il est convenu que j'aille voir ta cousine à un moment ou un autre.

La situation était délicate. Sauf erreur de sa part, Pansy ne savait pas qu'il serait présent avec Amaryllis, et lui avait un petit doute quant à sa réaction. Même si rien d'officiel n'était déclaré et que pour l'instant, l'heure était à l'amusement, pas sûr que cela n'enchante sa brune... Autant l'avis des anonymes il s'en fichait, autant celui de sa plus vieille amie le touchait plus directement. Drago avait fait son petit caprice de Drago... Il avait voulu Amaryllis à son bras, et elle était à son bras. Malgré tout son désir et tout son égo, il espérait ne pas froisser sa première Parkinson.

Toute manière, cela ne désarçonna pas la Dame qui l'entraîna au milieu de la foule. Cet élan eut le mérite de chasser tous ses doutes en un clin d'oeil. De la représentation, des chuchotements curieux, de l'importance. Il se sentait puissant avec Amaryllis.

- Ils ont les yeux rivés sur nous, lui glissa-t-elle discrètement. J'avoue jubiler en voyant les regards jaloux de ces dames. Tout le monde ne peut pas se vanter d'être au bras du sorcier le plus élégant de Grande-Bretagne.

Une fois de plus, il serra les dents dans la retenue. Elle allait finir par le rendre fou... Le cherchait-elle ? Elle le trouverait.

Ils avaient atterri à quelques mètres des danseurs de la première valse dont les mouvements faisaient peine malgré la qualité étonnante de l'orchestre, il fallait bien le reconnaître. Lassé de contenir son désir dans la contraction des muscles de sa mâchoire, il regarda longuement sa cavalière et, sans lui demander son approbation, la rapprocha brusquement contre lui, glissant fermement sa main à la naissance de la cambrure de ses reins, de sorte à ce qu'elle puisse mesurer toute sa vigueur et son audace. Voilà qui était mieux. Un parfum enivrant lui chatouillait les narines, leurs peaux se frôlaient, et leurs corps se confondaient presque... Ses lèvres assoiffées se rapprochèrent de son oreille pour lui susurrer quelques mots.

- Tu les vois ces hommes à côté de leurs femmes défraîchies qui ne savent rien susciter d'autre que platitude et morosité ? Ces hommes là vendraient leur âme pour être à ma place. A mesure qu'il parlait, sa main se faisait baladeuse. Il parcourait le long de son dos du bout des doigts pour venir caresser ses épaules, s'attardant sur le triangle dénudé à cet endroit, tournoyant son index sur sa nuque pour en dresser le duvet, en proie aux frissons, laissant langoureusement vagabonder son souffle chaud derrière son oreille... Tout le monde ne peut pas se vanter d'avoir approché d'aussi près la sorcière la plus désirable de Grande-Bretagne...

Peut-être qu'elle trouverait cette initiative de rapprochement irrévérencieuse, et peut-être qu'elle y prendrait goût...

Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Mar 20 Fév - 11:36

- Les voies du ministère sont impénétrables.

Amaryllis sourit, dévoilant ses dents blanches. Elle retint un rire, il ignorait combien elle approuvait cette simple déclaration remplie de sarcasme et d'ironie. C'était diablement amusant de voir à quel point Drago pouvait mettre dans le mille avec ses petites réflexions, et cela n'était pas pour déplaire au juge.

Après qu'elle lui eut posé la question s'il devait rejoindre quelqu'un, elle sentit un regard électrique de désir. Elle était terriblement satisfaite de savoir qu'elle faisait autant d'effet au vigoureux Malefoy. Cela ne la laissait pas elle-même indifférente. Elle sentait la chaleur de Drago près d'elle, et si elle était tout à fait honnête, elle lui aurait dit qu'ils feraient mieux de s'éclipser pour aller faire des choses nettement plus intéressantes.

- Parce que tu penses que je mettrais de côté la plus séduisante des femmes de cette soirée pour perdre mon temps avec une autre de second plan ? Ca serait de la pure folie, tu ne crois pas ?

Le ton qu'employait le sorcier éveillait en la femme ce sentiment de force et de délectation. Il y avait comme un goût d'interdit dans tout cela, comme si la morale trouverait cela répréhensible qu'une femme de trente-six ans ait des affaires avec un homme de douze ans son cadet.

- En fait, il est convenu que j'aille voir ta cousine à un moment ou un autre.

Le tourbillon de bien-être qui s'était insinué en elle s'échappa aussi vite qu'il était arrivé. L'ambiance chargée de phéromones retomba au point mort. Sa cousine ? Très sérieusement ? Amaryllis ne l'avait rencontré qu'à de très brèves reprises, et très franchement, elle ne lui avait jamais fait grande impression. Pansy avait fait preuve de soumission à ses parents, fait totalement absurde alors qu'Amaryllis avait pu s'en libérer.

Tant pis. Elle n'aurait qu'à le faire changer d'avis. Après tout, Drago, c'était un homme qui avait de grandes aspirations, et il avait besoin d'un contrôle aussi grand que son ambition. En cela, le juge était la seule personne qui pourrait le lui donner. Bien remise de ses émotions, Drago était maître de ses émotions. Il se contrôlait beaucoup mieux que ce que la sorcière avait anticipé. Une petite phrase lors de leur parade, et soudain, la situation changea.

Drago rapprocha la femme contre lui avec une certaine brusquerie. La main ferme de l'homme la tenait prisonnière, une emprise forte et dominatrice. Une vague de chaleur monta en elle. Si cela continuait, elle allait se faire avoir à son propre jeu, celui-là même qu'elle avait initié au début de la soirée pour tester ses limites.

Le parfum musqué de l'homme emplit ses narines, une odeur élégante - à l'image de son porteur. Ses sens s'emballaient, c'était enivrant. Et il se pencha vers son oreille pour lui chuchoter quelques mots.

- Tu les vois ces hommes à côté de leurs femmes défraîchies qui ne savent rien susciter d'autre que platitude et morosité ? Ces hommes là vendraient leur âme pour être à ma place.

Tout en disant cela, sa main courrait sur le tissus le long de son dos. Elle réprima difficilement un frisson, mais elle abandonna toute lutte lorsqu'il atteint son épaule, puis sa nuque. Ses yeux papillonnèrent un court instant, savourant le contact de ses doigts contre sa peau. Depuis quand est-ce qu'elle n'avait pas trahi autant d'émotions ? En plus, le blond semblait se délecter de ce jeu. Heureusement qu'elle était mauvaise perdante, parce qu'elle refusait de jeter les armes maintenant.

- Tout le monde ne peut pas se vanter d'avoir approché d'aussi près la sorcière la plus désirable de Grande-Bretagne...

Elle sentit le souffle de l'homme derrière son oreille. Un peu plus, elle allait soupirer d'aise. Elle se contenta de se mordiller la lèvre inférieure pour retenir tout relâchement. Le fait qu'il se soit pris au jeu, et qu'il ait même pris une initiative avait créé un besoin convoitise en la femme. Elle le voulait, lui. S'il s'était lancé dans le jeu, cela voulait dire qu'il était prêt à assumer les conséquences de ce jeu, n'est-ce pas ? Mais pas tout de suite.

- Drago, je t'ignorais aussi charmeur, susurra-t-elle. Tu ne cesseras donc jamais de me surprendre ?

Elle adressa un sourire ensorceleur à l'homme. Son regard se voulait envoutant, et elle se pressa un peu plus contre lui, si cela était possible. Elle prit la main de son cavalier et laissa ses propres doigts caresser la paume de Drago. Elle ne dit rien pendant un instant, laissant un silence planer pendant quelques secondes.

- Y a-t-il d'autres choses que je devrais savoir ? Réfléchis à ta réponse pendant que je vais me refaire une petite beauté.

Elle se détacha du sorcier, rompant le contact de leurs mains au tout dernier moment. Elle se glissa dans la foule en accordant un dernier regard à Drago. Ils se retrouveraient plus tard, à ne pas en douter.




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Mar 20 Fév - 14:12


Jeu de Masques

ft. les sorciers de Grande-Bretagne

Les gens se pressaient tous pour rentrer dans le jardin public. Tout le monde voulait assister à la soirée de fin d'année. En voyant tout ce monde, Persei hésita. Qu'allait-elle faire si on la reconnaissait ? Non, personne ne la reconnaîtrait. Et dans le pire des cas, elle n'aurait qu'à prendre la forme de renard et s'enfuir en douce, n'est-ce pas ?

Elle prit une grand inspiration, et marcha en direction de la sécurité. Elle vérifia que son masque était solidement attaché avant de rentrer de se mêler à la foule, et elle emprunta une invitation d'une femme qui ne prêtait pas attention à ses affaires. Elle n'avait pas reçu d'invitation, mais au final, ce n'était pas bien grave : elle s'en était procuré une au tout dernier moment. Pas de chance pour cette femme.

Lorsque la rouquine passa la sécurité, son coeur tambourinait encore dans sa poitrine. Elle était aussi stressée que soulagée. Elle défroissa sa robe noire dans un geste nerveux. Elle avait choisi une robe passe-partout. On ne pouvait pas en dire autant pour son masque... Mais en étant reclus à l'Allée aux Embrumes pour faire ses achats, on faisait comme on pouvait.

Le comble dans toute cette histoire, c'était la forme de son masque : un renard. Elle n'aurait décidément pas pu le faire exprès. Soit. De toute façon, personne ne pourrait la reconnaître avec son visage entièrement couvert. Et elle, réussirait-elle à reconnaître des gens ?

Marchant entre les gens, sa précédent tension s'évapora rapidement. Depuis combien de temps n'avait-elle pas assisté à une soirée avec le gratin du Londres sorcier ? Trop longtemps. Cela lui avait manqué. Néanmoins, elle se sentait seule. Auparavant, elle était toujours accompagnée de son cousin pour ce genre de soirée, ou du moins des connaissances. Persei était seule. Un peu de compagnie lui aurait fait le plus grand bien, mais pas avec n'importe qui.

Elle bougonna contre elle-même. Elle aurait pu inviter un crétin de l'Allée, mais avec du recul, non. Elle était bien mieux comme ça. Mieux valait être seul que mal accompagné. Sur ces petites pensées, elle bouscula quelqu'un.

- Crétin, tu peux pas faire attention ? pesta-t-elle contre l'inconnu.

Elle le bouscula à nouveau pour la forme, sans même s'excuser ou se remettre en question : les habitudes ont la vie dure dit-on. Elle se sentit observée, oups, s'emporter dans un tel endroit n'était pas une bonne idée. Elle se fit une note mentale : éviter de se donner en spectacle vers la piste et les musiciens. Rapidement, elle s'éclipsa entre les sorciers, veillant à se faire oublier pendant quelques instants.





profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Mar 20 Fév - 17:47

Jeu de masques

archie & jade


L'instant qui suivit, Astrid regretta d'avoir ouvert la bouche. Qu'avait-elle dit pour que le duo la dévisage ainsi comme si elle venait d'une autre planète ? Elle ne savait plus où se mettre. L'avaient-ils prise pour une folle ? Était-ce à cause de son accent étranger ? Alors qu'elle pensait avoir complètement échoué sa première impression auprès d'inconnus anglais et songeait à la meilleure manière de s'enfuir au plus vite, l'homme au casque prit la parole :

- T'es une viking ?

Il ressemblait soudain à un enfant qui venait de voir le Père Noël. Reportant son attention sur la blonde il enchaîna :

-  C'est une viking Jade... Mais elle est où sa fourrure ? Et sa hache ? Ah ! Et dis, comment tu fais ton accent là ? 

Cette dernière question lui était directement posée et la blonde ne plus s'empêcher de rire face au brusque enthousiasme de l'homme. La dénommée Jade, quant à elle, n'avait pas détaché son regard de la jeune fille, et semblait impatiente de connaître elle aussi les réponses à ces questions.

- J'ai laissé tout mon attirrrail à la maison, il fait bien plus chaud ici que dans mon pays et je ne voulais pas déjà effrrrayer les anglais ! répondit-elle amusée. Pourrr mon accent... Je ne sais pas... Je fais juste... Comme ça ?

Elle haussa les épaules ne sachant vraiment expliquer la situation. Elle roulait les "R" et prononçait souvent les "e" avec le son "é". Même si elle s'efforçait à parler comme une anglaise, c'était clairement impossible pour elle.

- Mon grrrand pèrr se vantait toujourrs de descendrre des Vikings, ajouta-t-elle avec un grand sourire. Je pourrrrais te le présenter... Mais attention, lui sait manier la hache !

Alors qu'elle s'adressait au fameux Viking, la blonde à ses côtés sembla sortir de son état de léthargie puisqu'elle s'exclama :

- SALUT! Moi c'est Jade! Pardonne notre copain, il est juste fou de ton accent je crois. Sérieusement tu pouvais pas tomber mieux, c'est complètement dans le thème! Comment tu t'appelles? T'es là depuis longtemps? Je veux dire en Angleterre? Et ça te plait?

Astrid sourit de plus belle. Elle adorait déjà cette fille, c'était clair ! Sa spontanéité et sa bonne humeur chassait loin le précédent malaise de la norvégienne. C'est donc avec sa plus grande sympathie qu'elle lui répondit :

- Salut Jade ! Moi c'est Astrrrïd et je viens de Nôrrvèg. Ça fait pas longtemps que je suis là non, envirron un mois... Je connais pas beaucoup de gens à parrr au trravail... Saint' Mangoust, précisa-t-elle. Quand je vous ai vus je me suis dite que c'était l'occasion ! Vous aviez l'airrr sympa et je me suis pas trrompée, en plus vos tenues sont carrrrément géniales ! J'adôrrre !

Elle marqua une petite pause, contemplant une fois encore leur costumes de fête. Elle trouvait vraiment ça top pour le nouvel an !

- Et sinon toi Jade tu fais quoi dans la vie ?
demanda-t-elle poliement à la blonde. Et toi le Viking ? Tu fais parrrtie de quel clan ?

Finalement, Astrid était vraiment contente d'être venue leur parler. Elle sentait qu'elle allait passer une bonne soirée, totalement en opposition avec les festivités scandinaves. Ici, l'ambiance était chaleureuse, elle ne regrettait en rien d'être venue.

DEV NERD GIRL


Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t457-voliere-d-astrid-olsen-chemin-de-traverse http://www.magicneverdies-rpg.com/f306-lysandre-armand-astrid-olsen http://www.magicneverdies-rpg.com/t440-astrid-olsen-la-candide-norvegienne http://www.magicneverdies-rpg.com/t456-inventaire-d-astrid


profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Mar 20 Fév - 22:20

C'était le trente-et-un décembre et je dormais paisiblement sur un canapé qui ne m'appartenait pas. Je devais retrouver Jade pour l'espèce de soirée qu'organisait le Ministère mais il aurait fallu pour cela que je sois éveillé. La veille nous avions testé un nouveau concept avec quelques potes : faire une fête de pré-reveillon. On réveillonnait le réveillon quoi. Ça avait été sympa mais j'avais fini complètement éclaté et j'étais bien trop crevé. C'est pour cette raison que je réussi à superbement rater l'heure de départ pour rejoindre ma cavalière. Je serais en retard et je n'en avait nullement conscience. La seule chose qui m'intéressait en l'instant était la belle brune que je ne connaissais pas mais qui était le sujet de mon rêve. Elle fut contrainte de me quitter quand on me ramena à la réalité.

" - Dégage un peu Evan, tu prend toute la place. "

J'émergeais et me relevais non sans un grognement. Quelle heure était-il ? Bien trop tard, m'apprit-on. Dans la précipitation je ne pris même pas la peine de me changer et gardait mon costume de paysan de la veille. Ce n'était pas bien grave, même comme ça je restais beau. J'empruntais une sorte de vieux masque en plastique blanc à l'un de mes amis et me dépêchais d'aller au jardin public sans même leur dire au revoir. Heureusement que je savais que je valais le coup d'attendre. J'étais donc pas inquiet - fallait bien se laisser désirer, c'était rien de bien grave. C'était pas comme si j'étais le dernier des pouilleux non plus. Ma courte absence était excusable. Puis de toute manière j'avais pas besoin qu'on me pardonne. Je faisais ce que je voulais et on l'acceptait, comme tout ce qui venait de moi, évidemment.

Il me fallu quelques minutes pour repérer Jade mais je l'avais suffisamment observée pour savoir à quoi elle ressemblait même si son visage été dissimulé. La sorcière était accompagnée. Il avait fallu qu'elle aille s'encombrer d'un espèce de viking - comment pouvait-on sortir avec un accoutrement aussi ridicule ? Certains avaient fait l'effort de bien se vêtir - et d'une blondinette plutôt mignonne mais qui paraissait bien trop innocente. Sans les prendre en considération je m'approchais de la serveuse et la prenais par la taille.

" - Jade ! Ces quelques jours sans te voir étaient tellement longs. C'est cool de te retrouver, la saluais-je tout en lui faisant un clin d’œil. "

Au final j'offrais également un sourire charmeur à l'autre demoiselle (c'était mon côté généreux) et un autre plus modéré à notre soldat.

Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Mar 20 Fév - 22:43

- J'ai laissé tout mon attirrrail à la maison, il fait bien plus chaud ici que dans mon pays et je ne voulais pas déjà effrrrayer les anglais ! Pourrr mon accent... Je ne sais pas... Je fais juste... Comme ça ?

Archie hochait la tête avec l'air très sérieux, prenant des notes mentales. L'accent : juste comme ça. OK. Non, pas OK ! Ca ne faisait aucun sens ! Il plissa des yeux, s'entendant mentalement parler avec un accent bizarroïde non-identifié. Il secoua la tête de gauche à droite, légèrement dépité. Il devra prendre des cours intensif d'accent viking.

La blonde ajouta même que son grand-père descendait des vikings et le mis en garde contre sa fervente utilisation de la hache. Ses yeux brillèrent d'admiration. Il voulait lui demander s'il accepterait de lui donner des cours de maniement de hache, mais Jade le coupa dans son élan. C'était à son tour de faire preuve de curiosité avec son entrain habituel.

- Quand est-ce qu'elle respire ? chuchota Archie pour lui même.

Mais cela n'intimida pas la descendante des vikings du grand Nord. Elle entreprit même de répondre à chacune des questions de Jade. Ainsi donc, il appris qu'elle s'appelait Astrid (? il n'était pas certain de l'accent par contre) et qu'elle était norvégienne. Il bomba le torse lorsqu'elle avoua adorer leurs costumes. En même temps, ils avaient forcément la classe !

- Et sinon toi Jade tu fais quoi dans la vie ? Et toi le Viking ? Tu fais parrrtie de quel clan ?

Alors qu'il ouvrit la bouche pour répondre, un jeune homme arriva, coupant court à l'élan d'Archie. Il était terriblement familier avec Jade, aussi, le brun conclut que ce devait son petit-ami. Après tout, il ne connaissait pas vraiment Jade.

- Jade ! Ces quelques jours sans te voir étaient tellement longs. C'est cool de te retrouver.

Cette petite phrase le conforta dans son idée précédente. Surtout qu'ils avaient des costumes assortis : un paysan servant sa reine. Ce ne pouvait pas être une simple coïncidence. Il fut salué d'un sourire poli, qu'Archie lui rendit.

- Salutations le gueux ! fit-il en direction du nouvel arrivant. Ah, je viens du clan des Newton, Astrid-la-vraie-descendante-des-Viking ! ajouta-t-il en se tournant vers Astrid.

Il se pencha sur le côté pour attraper un petit four rapidement. Leur petite réunion était drôlement bien placée. Heureusement qu'ils n'avaient pas migré vers un autre endroit. Il l'enfourna dans sa bouche.

- Mais du coup, pourquoi l'Angleterre ? C'est pas une terre trop hostile ? demanda-t-il soudainement envers la norvégienne.




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Mer 21 Fév - 0:15

( Jade & Archie & Astrid & Evan + les gens )

On va remuer ce nouvel an


- Salut Jade ! me répondit-elle. Moi c'est Astrrrïd et je viens de Nôrrvèg. Ça fait pas longtemps que je suis là non, envirron un mois... Je connais pas beaucoup de gens à parrr au trravail... Saint' Mangoust. Quand je vous ai vus je me suis dite que c'était l'occasion ! Vous aviez l'airrr sympa et je me suis pas trrompée, en plus vos tenues sont carrrrément géniales ! J'adôrrre!

- Merciii! Ta robe est vraiment sympa aussi ! répliquai-je touchée par son compliment qui transpirait la bienveillance et la sincérité.

- Et sinon toi Jade tu fais quoi dans la vie ? Et toi le Viking ? Tu fais parrrtie de quel clan ?

- Alooors, moi je...

Et je fus coupée par la venue tonitruante de mon +1 pour la soirée qui commençait à se faire désirer. Evan s'était immiscé sans prévenir dans la conversation en me prenant par la taille, ce qui me fit sursauter en plein élan de parlotte...

- Jade ! Ces quelques jours sans te voir étaient tellement longs. C'est cool de te retrouver.

Je gloussai. Il était vraiment IN-COR-RI-GIBLE mais je commençais à bien le cerner!

- Ah te voilà toi ! Héééé mais regarde comme on est super bien assortis! dis-je époustouflée par ses haillons qui rappelaient les miens. J'ADORE TA TENUE! Non mais sérieusement, regardez-nous! Quel quatuor on fait!! Pour info MONSIEUR LE RETARDATAIRE, j'allais justement dire à notre nouvelle copine venue de Norvège - Astrid ? proposai-je en me tournant vers celle-ci pour lire une confirmation dans son regard glacé, que je n'étais qu'une vagabonde dans les rues d'Angleterre, souvent accompagnée de sa guitare, et qui servait accessoirement les ivrognes à l'auberge la plus connue de Pré-au-Lard. Ca fait envie hein! Je parie que tu es jalouse.

Je passai en revue ce qu'elle avait dit un peu avant. Elle bossait à Sainte Mangouste depuis un mois alors? Une personne qui vouait sa vie au bien-être des gens. Ca collait tellement bien avec la première impression que je m'étais faite de cette fille! Soudain, je réalisai la pénibilité de sa position. La pauvre! Je n'osais même pas imaginer à quel point ce devait être intimidant de débarquer sur une terre étrangère avec des coutumes différentes, dépourvue de ses points de repère habituels...

- Tu vas voir, tu vas vite t'intégrer! rajoutai-je avec toute ma sympathie. 'Suffit juste de traîner avec les bonnes personnes et ce soir c'est un bon début! Moi je roule pas sur l'or et j'ai pas de contacts "importants" mais je pourrai toujours te refiler des biéraubeurres à l'oeil aux Trois Balais si tu passes me voir!

- Salutations le gueux ! enchaîna Archie du tac au tac en direction du retardataire. Il se tourna ensuite vers celle qui avait gagné notre intérêt. Ah, je viens du clan des Newton, Astrid-la-vraie-descendante-des-Viking ! Mais du coup, pourquoi l'Angleterre ? C'est pas une terre trop hostile ?

Curieuse à mon tour d'entendre ses motivations, je regardai la jeune femme dans l'attente de sa réponse, m'empiffrant de petits fours sans cligner d'un oeil comme on enchaîne les pop-corn au cinéma par chez moi (ou les cacahuètes pour accompagner l'apéritif, à la rigueur).


Jade & DM




avatar
Invité
profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Mer 21 Fév - 1:09

Nous protégeons ceux qui ne peuvent se protéger eux-mêmes.Et tandis qu’elle déblatère son discours, je me rappelais de vagues souvenirs, la concernant. D’intenses, de courte durée et pourtant, même si une part de moi reste attachée à elle, je prends toujours le soin d’étouffer l’affaire et faire en sorte, que je ne ressente rien pour elle, comme pour qui que ce soit, d’ailleurs. Chaque geste, chaque parole, chaque pas provoquée par la demoiselle, me poussait à vouloir prendre la fuite, me disant qu’être venu à la soirée, était une grave erreur de ma part. Je n’ai jamais vraiment apprécié les évènements publics, encore moins depuis que Lysandre ne peut plus les partager avec moi. Alors, comme dans un manège hanté, je me lance et entraine la demoiselle, dans une semi – valse, juste le temps de pouvoir me retrouver derrière elle, juste assez pour lui murmurer à l’oreille, une excuse de plus pour pouvoir prendre la fuite et m’évader un peu plus loin, préférant la solitude d’un coin plutôt que la foule qui commençait à se faire plus dense.

- ☾ Il m'arrive de faire des efforts pour des personnes qui en valent la peine... En revanche, je ne vais pas m'éterniser devant le buffet, tu connais mon aversion pour les soirées mondaines. Du coup, tu sais où me trouver si tu as envie de danser ou que sais - je, peut - être faire la conversation... ☽

Et sur ces quelques mots, de loin, mon corps s’élance et trouve un tronc d’arbre assez grand pour pouvoir y poser mon postérieur, laissant Héra seule de son côté. Par contre, dans mes songes s’y trouvait un carrousel, mécanisme rouillée tout droit sortie d’une poubelle, mes pensées torturées brisent mon âme et elle, elle les enchaine à mon cœur qui n’en fait qu’à sa tête. Mélange de bonheur et de peine, épris d’une belle hirondelle, envoûté d’une soyeuse ritournelle. Comme un Sombral des bois, dans mes songes, s’y tiennent les souvenirs d’enfance que j’avais partagé avec Héra. Et j’avais pour détraqueurs, mes impérial désirs vengeurs. Je suis un être désillusionné de la vie et ma vie, n’est qu’un poison sur ma toile maudite, sur le tableau que lentement, je peints de mes doigts ensanglantés.

De mon trône de bois, j’influe dans mon coin, du haut de mes hauteurs prodigieuses et prestigieuses, maitre de cérémonie, je me fais ma propre fête à moi – même, dans ma propre tête, comble de l’ironie, personne ne peut le remarquer, parce que je porte un masque invisible sous mon masque perceptible. Alors, je pique, je provoque, sifflant comme un serpent, je mords mes proies d’un regard sournois à quiconque osera le défier. Ainsi, en tout bien, toute honneur, je m’isole avec mon doux breuvage, me délectant de ce délicieux nectar, en me rafraichissant le palais du contenue de mon verre, en diverses gorgées de ce début de soirée. Laissant, ainsi, l’ancienne élue de mon cœur, vaguer à ses occupations de son côté, pendant que je me distraire à ma manière.
© 2981 12289 0 & Azryel - RP with everybody.
PS:
 
 




profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Mer 21 Fév - 2:25



Alors qu'elle discutait avec Alexander, la journaliste sentit une main se poser sur sa hanche. Elle eut à peine le temps de sursauter que celle-ci s'était déjà retirée. Dans un même temps on lui soufflait quelques mots à l'oreille. Quand tu en auras marre de faire de l'humanitaire Greengrass, viens goûter à la luxure. Elle fut étonnée de reconnaître immédiatement la voix qui lui paraissait si familière. C'était celle de Drago Malefoy. La sorcière n'essaya pas de le retrouver dans la foule et préféra se concentrer sur son interlocuteur pour ne pas paraître trop distraite même si elle repensait à la phrase qu'on venait de lui chuchoter. Elle n'arrivait pas à définir si cela l'amusait ou la désolait. Si elle savait ce qu'il pensait d'Alexander, il était peu probable qu'il l'ai reconnu. C'était donc sur la seule impression qu'il s'était fait ce soir-ci qu'il se permettait de juger qu'elle faisait de " l'humanitaire " en sa compagnie. C'était dommage. Elle finit donc pas lever les yeux au ciel, un geste de fatalité qui s'associait tout de même à un léger sourire qui se dessinait sur ses lèvres.

Alors qu'elle se perdait dans ses pensées son compagnon l'empoigna pour un pas de danse duquel il profita pour lui glisser qu'il s'en allait.

" - Il m'arrive de faire des efforts pour des personnes qui en valent la peine... En revanche, je ne vais pas m'éterniser devant le buffet, tu connais mon aversion pour les soirées mondaines. Du coup, tu sais où me trouver si tu as envie de danser ou que sais - je, peut - être faire la conversation... "

Elle haussa les sourcils, surprise, sans pour autant le retenir. C'était hors de question qu'elle lui court après. Si elle n'en valait pas la peine,  et bien c'était tant pis pour lui. Tout ce qu'elle avait voulu faire c'était l'aider à se sortir un peu de sa solitude et voilà comment il réagissait. Pourtant elle savait qu'elle ne le laisserait pas se morfondre éternellement. Elle se montrerait un peu égoïste mais ce serait fini au matin.

Désœuvrée, elle commença à errer et observer ceux qui l'entouraient. Il y avait tant de robes et costumes classieux qui l'entouraient, assortiments originaux et colorés. Devant tant de splendeur elle se trouvait insignifiante. C'était un sentiment qui l'avait souvent envahit depuis la fin de la guerre mais qu'elle avait toujours caché. Ses problèmes, surtout aussi futiles, ne regardaient personne d'autre qu'elle-même. Elle n'avait pas besoin de les exprimer à qui que ce soit. Ce n'est pas pour autant qu'elle parvenait à les chasser.

Soupirant, elle décida de partir à la recherche de Pansy. Elle ne savait même pas qui était son cavalier mais avait hâte de le rencontrer. Encore fallait-il la repérer ... Elle s'enfonça dans la masse humaine pour tenter de la trouver mais on la poussa ce qui la fit dévier de sa trajectoire. La brunette rentra donc dans un autre passant vers lequel elle se tourna pour s'excuser. Face à elle, elle découvrit le jeune homme qui l'avait brièvement abordé un peu plus tôt. Elle n'avait pas eu l'occasion de porter attention à sa tenue et laissa donc son regard parcourir ses vêtements. Ceux-ci reprenaient les teintes de son ancienne maison, ce qu'elle ne put s'empêcher de remarquer. L'ensemble ne la marqua pas mais il n'en fut pas de même en ce qui concernait sa cape. Elle était merveilleuse, comportant une infinité de détails. Ses dorures répondaient au masque tout aussi fin qu'il portait et qui mettait en valeur les traits délicats de son visage qu'il ne couvrait pas dans son entièreté.

" - Salut, se contenta-t-elle de dire.

Ses propos furent confus ; elle voulait le complimenter mais ne savait comment s'exprimer.

- Tu ... J'aime beaucoup comment tu es habillé. "

Elle n'avait même pas vérifié qu'il s'agissait bien de la personne à laquelle elle songeait, mais c'était inutile. Sa chevelure singulière ne trompait personne.



Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://www.magicneverdies-rpg.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Nouvel an 2006 : Jeu de masques   Mer 21 Fév - 3:55

Nouvel an 2006 : Jeu de masques

ft. Amaryllis, Héra, et cie

Amaryllis semblait réceptive à son petit jeu, et cela l'encouragea à persévérer.

- Drago, je t'ignorais aussi charmeur, susurra-t-elle. Tu ne cesseras donc jamais de me surprendre ?

Oh, il continuerait à la surprendre aussi longtemps que besoin se ferait ! Le regard envoûtant de la Dame qui se pressait contre lui ne faisait qu'attiser sa détermination. Elle lui prit la main pour caresser sa paume du bout des doigts, comme pour mimer les images scandaleuses de ce qu'ils pourraient être dans un ailleurs pas si lointain... Après un silence évocateur, elle reprit les rênes.

- Y a-t-il d'autres choses que je devrais savoir ? Réfléchis à ta réponse pendant que je vais me refaire une petite beauté.

S'en était fait. Amaryllis s'était tout bonnement volatilisée pour se repoudrer le nez. Pince-sans-rire et cordes vocales envolées, le jeune alchimiste resta planté là dans un ricanement caustique, manquant de s'étouffer un bref instant, mordillant sa lèvre inférieure de frustration. Sa Dame n'aurait qu'à le retrouver au bar miteux précédemment essayé, là où il chercherait un whisky plus satisfaisant.

Pour parvenir à son but, il n'eut d'autre choix que de s'engouffrer dans la foule. Ca piaillait, ça gouaillait, ça gloussait, et ça le fatiguait. L'aspect plaisant de cette soirée laissait place à une sombre irritation, jusqu'à ce qu'une voix familière le sorte de sa léthargie.

- Crétin, tu peux pas faire attention ?

Sa main dans la gueule d'un hippogriffe qu'il connaissait cette voix ! Il l'aurait reconnue entre mille ! Il se retourna vivement pour déterminer son possesseur et il lui sembla distinguer une silhouette noire se mouvoir entre les convives, tellement mouvante qu'il n'en retint qu'une chevelure flamboyante et un masque animal. Cela le frappa comme un coup de poignard dans le coeur. L'espace d'une demie seconde, il crut voir sa cousine Persei. Impossible ! Ce ne pouvait être qu'une hallucination ! Non seulement Persei était en cavale mais en plus, jamais elle n'aurait mis les pieds à cette soirée. Ni par choix, ni par possibilité, pas avec autant d'aurors dans le coin. Il chassa cette pensée ridicule et retrouva bien vite ses esprits.

Quelque part, sa cousine l'avait toujours un peu effrayé tant sa folie lui rappelait celle de sa tante Bella, mais à Poudlard ils demeuraient très proches. Jamais il ne s'était ennuyé à ses côtés, et elle avait constitué un allié plus que précieux à Serpentard. Un duo terrible qui partageait les mêmes valeurs, le même dédain, les mêmes vices et atouts... Aujourd'hui évaporée, elle lui manquait cruellement, si bien que son esprit la matérialisait à son insu. La belle affaire !

Sans doute trop accaparé par ses songes, il buta contre une sorcière qui se tenait sur sa trajectoire. Après un bref moment d'égarement, il entendit un timide "Salut". Il reconnut instantanément la fille dans sa robe rouge. Un sourire enchanté s'empara alors de ses lèvres. Héra.

- Tiens ! La plus douce des Greengrass, dit-il amusé par cet heureux hasard.

- Tu ... J'aime beaucoup comment tu es habillé, lui concéda-t-elle.

Il s'en sentit fort aise. Héra le trouvait donc bien apprêté ! Lui arracher un tel compliment était une victoire dont il pouvait se vanter.

- Merci, dit-il fièrement en l'observant à son tour, plus longuement que la première fois ceci dit. Je dois dire que tu n'es pas mal non plus. Ravissante...

Et il le pensait. La fausse candeur qu'inspirait la brunette dans sa parure sanguinolente n'était pas déplaisante.

- Alors ? reprit-il victorieux de sa voix la plus vaporeuse. Tu es venue voir si tu t'amuserais plus du côté de la luxure ?

Il la taquinait. De toute évidence elle n'était plus accompagnée de son cavalier. Quelle en était la raison ? Il ne stoppa l'asticotage qu'à moitié pour s'y intéresser de plus près.

- Ta soirée se passe bien ? Ton abruti masqué est parti te chercher un verre donc tu bouscules les gens pour passer le temps ? Ca marche bien ? Dis-moi tout, sur une échelle de 1 à 10 ?

Son sourire était goguenard à présent. Il adorait embêter Héra... C'était devenu son grand passe-temps.

Codage par DM

Voir le profil de l'utilisateur https://magicneverdies.forumactif.com/t190-drago-lucius-malefoy-alchimiste-pour-vous-servir-ou-pas https://magicneverdies.forumactif.com/t168-chemin-de-traverse-voliere-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/f263-cave-de-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t145-drago-malefoy https://magicneverdies.forumactif.com/t167-inventaire


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006
» En 2005-2006 le CEP a dépensé plus de 100 millions pour les élections.
» Se nouvel sa yo ki enteresem- Le gouvernement veut construire une capitale moder
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Unforgiven 2006 - 17 septembre 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: Sorciers recensés :: Autour du role play :: Intrigues :: Event contexte :: RPG décisifs-


Sauter vers:  
1ère partie de Juin 2006

Plan des quartiers