Magic Never Dies :: 
L'élite & les rouages
 :: Les médias :: La Gazette :: Parutions
Partagez


profil +
Message
À la une - Ce que vous ne devez pas manquer   À la une - Ce que vous ne devez pas manquer EmptyDim 8 Avr - 4:11








Petits Sorciers Menteurs

Cessons la désinformation

Magicobus à Londres
Foule Londonnienne












Pour rester fidèles à leurs habitudes, les sorciers anglais fanfaronnent et énoncent mille faits plus factices les uns que les autres. Le dernier en date : l’hypothétique attaque d'un grand mage noir sur les esprits de nos contemporains … Comment ? Qu'est-ce que ? Pourquoi ? Nous allons tenter de répondre à toutes vos questions dans cet article !

Comme vous avez pu l'entendre lors du dernier flash info d'une radio dont nous tairons le nom pour ne pas les incriminer, eux et toute la stupidité de leurs propos, Gustav G. aurait prétendument pénétré l'esprit de certains de nos pauvres concitoyens démunis face à cette attaque pour tenter de les rallier à son camp. Poussant leur fable à son paroxysme, ils avancent même qu'il aurait dit être le fils de Gellert Grindelwald. Et pourquoi pas un Gaunt, un Galvin ou même le père caché de la miss Granger ? Si vous voulez du G, je peux vous en trouver ! Tout le monde peut ouvrir un livre contenant quelques grands noms de ces dernières décennies ...

Certains les incriminent pour leurs mensonges, d'autres les appuient au contraire et s'embourbent avec eux. Il y a ceux qui se placent du côté du Ministre et conçoivent que ces racontars ont effectivement trop bu sans oser l'assumer, et ceux qui préfèrent nier l'évidence, quelques adeptes de la théorie du complot que nous démonterons dans quelques lignes.

Comment alors distinguer ce qui est vrai de ce qui est issu de leur imagination ? Cela me semble bien simple : on ne peut rien croire de leurs élucubrations, destinées seulement à s'accorder un peu d'attention. Voyez-vous, s'exposer de la sorte leur permet d'attirer tous les regards et c'est ce qu'ils recherchent. Ils ont tentés d'élaborer un conte qu'ils voulaient probablement plausible, sans grande réussite.

N'est-ce donc pas bien pratique pour eux que le terrifiant criminel ait - aurait - utilisé une sorte de magie noire si peu commune, si méconnue même que nul n'aurait de connaissances suffisantes pour venir légitimement réfuter leurs dires ? C'est également étrange qu'ils sachent nommer cette technique et en sache tant sur son utilisation alors que seul un nombre trop restreint d'entre nous ont conscience de son existence ?  Un membre de leur petit groupe a du trouver son nom quelque part au hasard, ou peut-être pire, lors de recherches servant à rendre crédible toute leur invention et lui apporter quelques fondements. Malheureusement pour eux, nous ne sommes pas tous si crédules pour croire en ce qu'ils nous énoncent !

Avec tout ce qu'on a déjà pu en constater, on aurait pu conclure que toute cette machination ne servait qu'à sortir de l'ombre et s'apporter un peu de médiatisation, mais on peut y dénoncer un autre aspect bien plus sombre : une tentative de décrédibilisation du Ministère, et donc par conséquent du Ministre. Ils l'ont condamné en avançant qu'il connaissait la véritable identité de Gustav G. et sa soi-disant affiliation avec les Grindelwald.

Ne font-ils pas donc là preuve d'une immense ingratitude ? Lors de l'après-guerre, quand nous étions tous perdus et incapables de savoir comment nous relever, qui a accepté de nous guider ? Qui a ramené la quiétude dans notre pays ? Qui nous protège et nous préserve ? Surtout, et un trop grand nombre semble l'avoir négligé, qui a organisé un gala à la fin de cet été dans l'unique but de nous tenir informés ? Ils me faut bien avouer que ces accusations me sont risibles de part leur ridicule. Si leur groupuscule tient donc à perdre toute crédibilité, qu'ils fassent, mais personne ne pourra plus les soutenir sans faire preuve d'une incroyable bêtise ...

Enfin, ce ne sont pas et ne seront pas les derniers pitoyables sorciers à faire preuve de tant d’inventivité pour tenter de s'approprier une gloire des plus imméritées. C'est à croire qu'ils se disputent la place du prochain Lockhart. Quoi-que, lui avait au moins le mérite de s'appuyer sur un fond de vérité ... Par Merlin, cessez-donc, vous voyez bien que nous ne sommes pas dupes !




Toujours là pour vous informer,
2 février 2006 - B. Braithwaite

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: À la une - Ce que vous ne devez pas manquer   À la une - Ce que vous ne devez pas manquer EmptyMar 25 Déc - 12:35








Un nouveau juge au Magenmagot

Le Ministère garde la situation sous contrôle

Atherol Powell
Margaret Katrux












Les rumeurs vont bon train dans nos belles contrées britanniques. De tout temps, et quel que soit le gouvernement en place, une partie du peuple s'est toujours insurgée des méthodes avancées par son gouvernement. C'est le principe de liberté que nous revendiquons. Chacun peut y aller de sa réflexion, alimenter des théories du complot, laisser voguer son imagination au fil des faits divers alarmants et tristement sorciers.

Retour au concret ! En janvier dernier, nous avons tous eu peur pour le président du Magenmagot, Atherol Powell, après son agression à la soirée du nouvel an qu'organisait le Ministère de la Magie. Les plus favorables à la conspiration ont accusé des Mangemorts en cavale ou les partisans d'un original que personne n'a jamais vu sur nos terres. Cessons ces élucubrations et, en tant que journalistes, observons les faits. Que tout le monde se rassure, six mois après ce sombre épisode les agents du Ministère ont enfin trouvé les coupables. Il s'agit de deux individus aux troubles mentaux bien connus des services de Sainte-Mangouste, Peter Caldwell et son épouse, Greta. Un couple fantasque qui s'est longtemps revendiqué en marge de la société jusqu'à attaquer tout représentant du système. En 2000, ceux-ci ont été internés et finalement libérés en 2004 pour bonne conduite et, plus largement, un diagnostic favorable à leur réinsertion, diagnostic visiblement erroné. Pour cette récidive, les deux amants récoltent une cellule à Azkaban en attendant leur procès pour une sentence plus définitive. Toujours fidèle au poste, la Gazette suivra de près ce procès pour vous en synthétiser les moments forts !

Bonne nouvelle, après des mois de convalescence et de repos bien mérité, Monsieur Powell se porte comme un charme si bien qu'un élève de onze ans pourrait lui envier sa santé de fer ! Cependant, ce dernier a déclaré ne pas souhaiter reprendre ses fonctions à la tête du Magenmagot, préférant saisir le phénix en plein vol pour se retirer et profiter pleinement de la vie avec ses petits enfants. Une décision que le Ministère accepte et comprend avec toute son empathie et son soutien, évidemment. Son successeur sera donc celui qui l'a remplacé ces derniers mois, Margaret Katrux, dont la position discrète et temporaire devient officielle et permanente. Et ce n'est pas la Gazette qui se plaindra de l'arrivée d'une femme dans les sphères du pouvoir !

Puisqu'on vous dit de dormir sur vos deux oreilles ! Croyez bien que le Ministère assure vos arrières à chaque instant.
12 juin 2006 - B. Braithwaite

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: À la une - Ce que vous ne devez pas manquer   À la une - Ce que vous ne devez pas manquer EmptyLun 4 Mar - 15:51








La parole aux Aurors

Offrons-leur leur droit de réponse

Félix Harrington
Elza Rowle












La diffamation massive dont ont été victimes les aurors ces derniers mois a atteint son apothéose lorsque des professionnels se sont emparés de rumeurs pour les utiliser comme des informations avérées. Nous avons donc contacté trois d'entre eux en les personnes d'Elza Rowle, Félix Harrington et de l'un de leurs collègues qui par humilité a préféré resté anonyme, afin de leur permettre d'éclaircir cette situation. La vérité s'offre à vous dans les prochaines pages.

Vous êtes aurors pour le Ministère de la magie, défendant les intérêts du peuple en combattant toutes menaces qui se présenteraient sur notre territoire. Pouvez-vous nous donner la définition que vous feriez de votre profession, nous expliquer la vision que vous avez de celle-ci ?

Félix Harrington : Vous avez très bien défini le métier d'auror, ça va bientôt faire une dizaine d'années que j'exerce mon métier et je suis voué corps et âme à la protection du peuple anglais pour n'importe quelles situations.

Anonyme : Personnellement, je dirais qu'un Auror est le premier rempart qui préserve notre société telle une nous la connaissons, garantissant à la fois la liberté de chaque sorcier tout en préservant leur sécurité.

Elza Rowle : De mon point de vue, en devenant Auror, nous nous engageons à la sécurité du pays, nous nous mettons au service de ses habitants pour les protéger. Nombre d'entre nous se sont engagés suite à la chute de Voldemort, dans l'espoir de contribuer à la paix qui devait s'installer, inspirés par les actions des héros de la guerre. Beaucoup ont abandonné peu après, parce qu'ils se sont rendus compte qu'être Auror, ce n'est pas seulement arrêter quelques méchants. C'est un engagement, un mode de vie. Je ne compte plus le nombre d'employés du bureau qui ne parviennent pas à concilier une vie personnelle épanouie à côté de leur travail. On ne peut se permettre de devenir Auror sans s'investir dans la mission qui nous a été confié. Le bureau ne dort jamais, il y a toujours des duellistes présents, affairés.

Vous veillez donc au bien-être des sorciers et à leur sécurité qui est votre principale préoccupation. Pourquoi est-ce si important pour vous ?

A. : J'ai connu la guerre lorsque lors du second règne du Seigneur des Ténèbres, comme beaucoup. J'ai perdu des proches et fait face au totalitarisme d'un système dément, qui asservissait la majeure partie de la société magique pour le profit d'une minorité infime qui la compose. Je me souviens encore des Mangemorts, des arrestations arbitraires et des meurtres gratuits, sous prétexte que n'étiez pas né avec un sang assez pur pour que l'on vous considère comme un sorcier détenteur de droits. Je ne souhaite jamais revivre des jours si sombres. C'est pourquoi j'ai choisis de protéger la société, ce qui me permet de protéger ceux et celles qui en font partie contre de telles pratiques.

F. H. : La dernière attaque de mage noir que nous avons subi a eu de terribles conséquences sur le territoire anglais. Je ne veux plus revoir cette sombre et triste Grande Bretagne que nous avons connu pendant cette période, tout ce que je souhaite c'est que notre communauté vive en paix le plus longtemps possible et se sente protégée. D'où notre importance à nous, les aurors.

E. R. : Je n'ai commencé ma carrière d'Auror qu'après la guerre, auquel j'ai participé activement au sein de l'Ordre du Phénix. A mon sens, il était inadmissible que d'autres personnes tentent ainsi de prendre le pouvoir, de la pire des manières possibles, et bafouent tous les droits des sorciers comme des Moldus. Si je pouvais agir d'une quelconque manière, alors je le ferais.

Malgré votre bonne foi évidente certains de vos détracteurs portent des accusations honteuses à votre encontre. Vous vous permettriez d'user de pratiques barbares lors d'arrestations injustifiés – entre autres. Ait-ce vrai, ou ces histoires sont-elles inventées du début à leur fin ?

A. : Il s'agit de mensonges proférés par certains, rien de plus. Je ne sais pas quel est leur but, mise à part peut-être de faire assez parler d'eux pour nourrir leurs théories complotistes et farfelues à coup de titre provocateurs. Un Auror agit dans le cadre d'une procédure bien précise et n'en en aucun cas omnipotent. Il est tenu de tenir des rapports de ses agissements à ses supérieurs, lesquels ne manquant pas de sanctionner celui qui outrepasserait le règlement du Bureau, qui est très stricte en matière de droit des sorciers. Nous pouvons être amenés, en tant que professionnels, à une situation qui exigera qu'on procède à une interpellation sensible, c'est à dire que les agents devront utiliser la force pour arrêter un suspect récalcitrant où menaçant. Cela fait partie du métier, mais nous sommes formés à agir dans la préservation du suspect en question, via des méthodes qui ne mettront pas sa vie en danger et n'outrepassent pas ses droits en tant que citoyen.

F. H : Les pratiques barbares, comme vous dites, sont proscrites à la formation des aurors. Chacun d'entre nous est passé par là et je n'ai pas eu vent de ces histoires dont vous parlez étant donné que je ne prête aucune attention aux rumeurs qui courent, qu'importe leur nature. Je préfère m'intéresser aux faits et à ce dont je suis témoin.

Rappelons qu'au-delà du fait d'être duellistes, vous êtes d'abord des hommes comme vous et moi. Quel est l'effet produit lorsque vous apprenez le peu de considération, pour ne pas dire la haine, que certains ressentent à votre égard et ce en négligeant votre dévotion ?

F. H. :  Comme je viens de le dire, je ne prends pas en compte les rumeurs qui courent, ni ce que les gens peuvent penser de moi ou ma manière d'exercer ma profession. Je sais que mon intérêt principal vise à la protection des sorciers anglais, rien de plus. Peut-être que ceux qui nous méprisent s'estiment suffisamment à même d'assurer leur propre sécurité, néanmoins je suis certain que ce n'est pas la manière de penser de tout le monde et je serais heureux de continuer à me dévouer corps et âme pour ces gens qui continuent de nous faire confiance.

E. R. : L'Homme a toujours eu besoin d'un bouc émissaire. Durant un temps, cela a été le rôle d'Harry Potter, dites l'Elu. Les différents Ministres ont tour à tour été maudits par la population. Aujourd'hui, ce sont les Aurors qui sont mis en porte à faux. Ce qui ne m'étonne guère, puisque je sais à quel point notre travail est peu visible. Nous agissons souvent dans l'ombre ce qui provoque le doute. Donc aucune surprise de mon côté. Triste à dire, mais je m'y attendais presque. Ce qui ne m'empêche pas d'y trouver une grande injustice. J'aurais aimé voir d'autres personnes à notre place, pour voir s'ils sauraient mieux se débrouiller que nous. Il est facile de juger sans savoir.

Selon d'autres journalistes peu éthiques enclins à la désinformation, le Ministère mentirait, dissimulant des informations cruciales qui devraient être rendues publiques. Que pouvez-vous répondre ?

Anonyme : Il s'agit de mensonges visant à affaiblir la position du Ministère. Ce dernier a pris le soin de rendre publique chaque information, sans filtre ni tromperie, en fournissant des preuves concrètes et détaillées. Certains préfèrent se passer de leur éthique professionnelle en publiant des articles volontairement à décharge, bourrés d'incohérences et ne se basant que sur une interprétation des faits fantaisistes, jamais soutenue par un argumentaire pour établir la véracité de l'information ainsi présentée.

F. H. : Selon moi, le Ministre gère parfaitement la situation. Mieux vaut ne pas se laisser influencer par des informations non officielles.

Nous finirons avec une question sur le mystérieux Gustav G. Il paraîtrait que l'enquête patauge, que vous êtes incompétents et vous vengez sur le peuple pour évacuer votre frustration. Est-ce la cas ?

A. : Ces accusations qui suggèrent que les aurors abusent de leur autorité auprès de la population civile sont infondés, comme j'ai pu le dire précédemment en répondant à vos questions. Un auror est tenu de respecter les règles de procédures admises par le bureau. Toute transgression de ces règles entraîne invariablement une sanction auprès du duelliste fautif allant de la suspension au renvoi pur et simple.

F. H. : C'est faux. Je suis moi même en mission et je peux vous affirmer que les choses avancent parfaitement. En aucun cas, un auror ne se vengera sur le peuple. Ceux qui pensent ça n'ont sûrement pas compris en quoi consistait le métier d'auror. Je les laisse donc se réorienter à votre question numéro une.

Tous mes remerciements à nos trois duellistes pour leur honnêteté et leur dévotion. N'oublions jamais que ce sont grâce à eux que nous vivons dans un pays en paix dont la quiétude n'est jamais longtemps menacée.


Toujours là pour vous informer,
16 juillet 2006 - B. Braithwaite

Voir le profil de l'utilisateur


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rendez-vous à (ne pas) manquer | Ferdinand
» Un rendez-vous à ne pas manquer.
» Kick-Ass ? Moi ? ... Noooon ! Vous devez faire erreur ! Moi c'est Val ;)
» Vous devez être habitués…
» Quel sport faite vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
L'élite & les rouages
 :: Les médias :: La Gazette :: Parutions
-


Sauter vers:  
2ème partie de Juin 2006

Plan des quartiers