Magic Never Dies :: 
Affaires de moldus
 :: Oubliettes :: RPG abandonnés
Partagez | 


avatar
Invité
profil +
Message
En l'absence d'une lettre ft. Héra   Dim 20 Mai 2018 - 1:31

Héra
Greengrass

Temperance
Rozenfeld

En l'absence d'une lettre
Temperance était seule en ce jour pluvieux. Son parapluie en main, elle marchait dans les rues de Londres, elle venait de rentrer de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Temperance cherchant des informations précises sur les Moremplis. Elle n'en trouvait pas en Grande-Bretagne, ou alors, les informations étaient très partielles ou complètement fausse.

Cette créature encore mal connue intéressait vraiment la jeune femme. Elle voulait trouver de nouvelle façon de le repousser sans utiliser de sortilège.

Finalement, elle était rentrée à Londres complètement bredouille. Elle n'avait rien trouvée, les témoignages n'avaient rien donné et ses nombreuses nuits sur place également.

La jeune femme s'était promis d'y retourner quand ses finances lui oseront autant de folie. Elle n'était pas riche et devait quand même s'occuper des créatures et animaux britanniques.

Temperance finit par se réfugier sous la devanture d'un magasin, les pluies étant devenues bien trop fortes. Ses cheveux roux ne ressemblait plus à rien, ayant commencé à friser à cause de l'humidité. Malgré son parapluie, ses vêtements étaient trempés.

Elle ressemblait à une éponge ou à une serpillière au choix des passants. Elle voulait rejoindre le Chaudron Baveur pour s'y sécher d'un coup de baguette et y boire un chocolat chaud ou un thé. La jeune femme ne rentrait pas encore à Cardiff ayant des achats à faire au Chemin de Traverse. Elle devait en plus déposer de l'argent à Gringotts.

Rassemblant son courage, elle traverse encore quelques rues, son parapluie la protégeant plus ou moins. Temperance finit enfin par rejoindre l'auberge. Elle se secoue à l'entrée pour chasser quelque goutte avant de se sécher d'un coup de baguette comme elle en rêvait.

- Tergeo.

La rouquine, enfin propre s'assoit à une table et commande un simple chocolat chaud qui ne tarde pas à arriver. Temperance l'avale à une vitesse record laissant quelques pièces sur la table pour payer sa boisson, elle se dirige enfin vers l'arrière de l'auberge allant tapoter le mur de sa baguette, le Chemin de Traverse lui ouvrant ses portes. La pluie semblait plus fine ici, ce qui plaisait à Temperance.

Elle prenait son temps pour faire un peu de lèche-vitrine. Fleury et Bott puis la Ménagerie Magique.

Reculant sans regarder derrière elle. L'ancienne Serdaigle heurte une de ses anciennes camarades Serdaigle. Temperance lui avait envoyé tellement de lettres... Sans réponse.

- Héra ?




profil +
Message
Re: En l'absence d'une lettre ft. Héra   Mar 22 Mai 2018 - 19:49




En l'absence d'une lettre


Avec Tempérance Rozenfeld

" Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles. "

Saluant vaguement ses collègues, Héra quitta les bureaux de la Gazette pour rejoindre les rues grisonnantes du chemin de Traverse. Elle avait terminé sa journée de travail et tentait de rejoindre l'Allé des Embrumes pour retrouver son studio en se protégeant de la pluie du mieux qu'elle pouvait. Celle-ci était légère mais n'empêchait tout de même pas l’atmosphère de s'alourdir ni le ciel de s’obscurcir. La luminosité assombrie qui en émanait rendait la rue presque sinistre. Gardant le visage baissé pour qu'il ne recueille pas trop de gouttes, la sorcière n'observait que le sol et les pieds des passants pour se situer. Leurs visages demeuraient inconnus.

Alors qu'elle avançait vivement, elle sentit quelqu'un la heurter sur sa droite. Elle tourna la tête par réflexe pour dévisager celui qui l'avait bousculée. C'était une jeune femme, une jeune femme qu'elle connaissait. Tempérence Rozenfeld, une serdaigle plus âgée de quelques années qu'elle avait déjà fréquentée et de laquelle elle aurait pu devenir l'amie si elles avaient été de la même promotion. Cela faisait bien longtemps qu'elle ne l'avait pas croisée. Après la guerre elle avait voulu rompre tout lien avec ceux qui avaient pu faire parti de son quotidien avant ou pendant celle-ci, et c'était le cas de Tempérence. Elle avait d'ailleurs tenté de la contacter à plusieurs reprises au moyen de lettres, désireuse de prendre de ses nouvelles mais Héra n'avait jamais osé répondre ni voulu qu'elles entrent à nouveau en contact.

" - Héra ? Interrogea la rouquine, visiblement surprise.

- Tempérence ! Comment vas-tu ? Ça fait tellement longtemps qu'on ne s'est pas vues !

Elle ne savait que dire pour rendre la conversation plus vivante et ne parvenait même pas à décider si elle en avait vraiment envie. Consciente cependant de devoir faire preuve d'un minimum de politesse avant de s’éclipser, elle lui lancerait quelques phrases quelconques en passant sous silence le fait qu'elle l'avait ignorée.

- Alors ? Qu'est-ce que tu deviens ? "

Au-delà des apparences, sa curiosité la poussait elle aussi à se renseigner sur la vie qu'elle menait désormais.


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://www.magicneverdies-rpg.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


avatar
Invité
profil +
Message
Re: En l'absence d'une lettre ft. Héra   Sam 9 Juin 2018 - 16:18

Héra
Greengrass

Temperance
Rozenfeld

En l'absence d'une lettre
Temperance reste interdite un moment, horriblement surprise. Héra... Elle avait appréciés la jeune femme à Poudlard et l'appréciait toujours. Malgré le côté où elle s'était rangée lors de la bataille de l'école. Elle savait, dû moins espérait, que Héra regrettait ce qu'elle avait pu faire et les choix qu'elle avait faits lorsqu'elle était adolescence. On fait tout des erreurs. Du point de vue de Temperance. Personne n'a jamais été parfait et personne ne le sera jamais. La rouquine ne savait pas vraiment quoi dire d'autres. Comme si sa langue lui avait été volée. Elle ravale discrètement sa salive avant d'essayer de dire quelques mots.

- Comment je vais ? Je pen- Enfin, non, ça va et toi ? Puis oui. Quelques années et quelques lettres sans réponses.

Il faillait l'avouer. Temperance avait... Mal pris ? Le fait d'être ignoré de la sorte. La jeune femme voulait seulement des nouvelles de son amie après tout ça. Toute cette violence, toute cette destruction. Elle ne comprenait pas. Comment et pour Héra avait été influencée de la sorte.

Malgré cela, elle reste souriante, heureuse de la revoir après tant d'années passé. Elle ne voyait que rarement ses anciens camarades de Poudlard, que ce soit à cause de ses voyages ou de son temps passé dans les livres à chiner des informations ici et là.

Fleury et Bott étaient l'endroit où elle s'arrêtait à chaque voyage passant par sa chère ville de Londres. Elle prenait également le temps de saluer ses parents. Comme toujours.

- Je voyage un peu partout. Je suis magizoologiste. J'ai entendu dire que tu étais journaliste. Je viens de rentrer de Papouasie-Nouvelle-Guinée. J'étais allée chercher des infos sur les Moremplis. Je crois que je t'en avais parlé à l'école.

Temperance en avait parlé à Poudlard. Elle avait lancé sans pareil à la plupart de ses camarades qui maintenant avait peur de disparaître dans leurs sommeils. Oups ?




profil +
Message
Re: En l'absence d'une lettre ft. Héra   Lun 25 Juin 2018 - 21:12




En l'absence d'une lettre


Avec Tempérance Rozenfeld

" Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles. "

Tempérance trahit sa surprise par son silence. Elle était plus étonnée encore qu'Héra par cette rencontre fortuite. Pourtant, si on y songeait un instant, elles auraient du se retrouver depuis bien longtemps déjà : Londres n'était pas une ville immense, et elles l'arpentaient toutes deux depuis des années maintenant. Sauf si, bien sûr, l'aînée avait déménagée depuis. Ce n'était pas inenvisageable même si ça aurait surprit la journaliste. Elle n'avait pas imaginée que Tempérance ait pu décider de quitter l'Angleterre et sa capitale, mais elle ne voyait en réalité personne s'en échapper. Comme si ses anciennes connaissances se devaient de rester statiques, garder toujours la place qui avait été la leur lorsqu'elle les avait laissé. Bien évidemment, il n'en était rien. Ils vivaient, évoluaient, changeaient. Tous n'étaient pas aussi ancrés dans le passé qu'elle.

"  - Comment je vais ? Je pen- Enfin, non, ça va et toi ?

Pourquoi donc cette infime hésitation ? La Greengrass ne sut comment l'interpréter ni ce que la rousse avait failli laisse échapper. Elle ne pouvait que tenter de le découvrir à travers les divagations de son esprit sans pour autant être certaine de se rapprocher d'une quelconque réalité.

- Puis oui. Quelques années et quelques lettres sans réponses.

La brunette dissimula tant bien que mal son malaise. Qu'aurait-elle pu prétexter pour l'avoir de la sorte ignoré ? Aucune des excuses qu'elle n'aurait pu lui faire ne paraîtrait crédible. Seule la vérité l'était mais il était hors de question qu'elle la lui livre. Encore aurait-il fallu qu'elle l'accepte elle-même ...

Je voyage un peu partout. Je suis magizoologiste. J'ai entendu dire que tu étais journaliste. Je viens de rentrer de Papouasie-Nouvelle-Guinée. J'étais allée chercher des infos sur les Moremplis. Je crois que je t'en avais parlé à l'école.

Magizoologiste, voilà bien un métier qui lui convenait parfaitement. Cette nouvelle parvint à repousser le trouble d'Héra qui se reconcentra sur cette nouvelle information.

- Ça me dit vaguement quelque chose, oui ! Même si je t'avoue que ça commence à faire longtemps et que je ne m'en souviens pas bien …

Elle marqua une légère pause ponctuée d'un rire léger.

- Et alors, qu'as-tu découvert d'intéressant ? Ça doit être super de pouvoir parcourir le monde comme ça, en faisant un métier qui te plaît …. "

Enthousiaste, elle l'avait relancée sur son activité en oubliant complètement de confirmer la sienne. Elle ne trouvait pas qu'il s'agissait d'un sujet très intéressant et préférait se consacrer à celle de sa compagne, comme si elle cherchait indirectement à se faire pardonner tout en rattrapant le temps perdu ...


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://www.magicneverdies-rpg.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Lettre de George Sand à Musset.
» LA LETTRE DES SENATEURS AU PREMIER MINISTRE
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» La lettre du Président Aristide ici au forum Haïti.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Affaires de moldus
 :: Oubliettes :: RPG abandonnés
-


Sauter vers:  
1ère partie de Juin 2006

Plan des quartiers