Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Chemin de Traverse :: Chaudron Baveur
Partagez | 


profil +
Message
Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Lun 25 Juin - 9:51

Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante

Lorsque Amy arriva au Chaudron Baveur, il était onze heures et trois minutes. Soit deux heures trois après son heure de début de service. Mais elle avait eu le temps de se préparer, de se coiffer, de se maquiller, et même d'enfiler sa tenue de serveuse. Une preuve qu'elle allait travailler cette année.

Même si elle se fichait complètement des horaires. Non mais sérieusement, des horaires de travail ? On se serait cru de retour à Poudlard. Sauf qu'à cette époque là, elle séchait. Mais ici, elle venait quand elle avait envie. Ils avaient déjà de la chance d'avoir une serveuse aussi belle qu'elle. Elle ferait bonne image auprès des clients.

Cependant, des clients, il n'y en avait pas des masses. En fait, il n'y en avait même pas du tout. Il était à peine onze heures, et elle avait raté le service du petit déjeuner, tandis que celui de midi n'avait pas encore lieu.

Nettoyer les tables ? Le gérant pensait sincèrement qu'elle allait nettoyer ? La brune faillit rire tellement c'était risible. Et puis, elle avait deux collègues. La charmante Céleste et l'autre, dont elle ne connaissait pas encore le nom, pourraient s'en occuper.

En attendant le déjeuner, elle s'assit à une table qui venait d'être lavée et s'installa confortablement, sortant même un livre de son sac à main
Codage par Libella sur Graphiorum




Dernière édition par Amelia Lockwood le Ven 29 Juin - 8:42, édité 2 fois

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Lun 25 Juin - 11:42

Batailles d'assiettes, retard

injustifié et animosité ambiante


Ce matin-ci, Adélia avait dû opérer le service seule avec l'aide du gérant, ce qui n'était pas normal. Les horaires des trois serveuses avaient été conçues pour qu'elles ne soient jamais seules en salle, toujours par deux. Aujourd'hui, ce devait être cette Amélia qui l'aidait à s'occuper de clients. Mais il fallait croire qu'elle avait oublié de se lever.

Lorsque sa collègue passa le pas de la porte, Adélia leva les yeux vers elle et la suivit d'un regard assassin, délaissant un instant sa vaisselle. Dommage, leur patron s'était absenté pour une course. Il n'aurait sans nul doute pas manqué de lui remonter les bretelles. Et cela aurait fait tellement plaisir à la brésilienne. Elle baissa les yeux sur l'assiette qui lui restait à laver et s'empressa de le faire. Ce n'était pas une petite précieuse qui allait lui faire oublier son boulot, dont elle avait grandement besoin.

Le gérant et elle avaient du courir toute la matinée. Si à cette heure-là, il n'y avait plus grand monde, tout le monde venait prendre son petit déjeuner juste avant. C'était inadmissible. Surtout qu'Amélia venait tout juste de s'asseoir à une table pour lire un livre. Elle se foutait vraiment de sa gueule.

Adélia savait parfaitement qu'elle n'était pas non plus un exemple de bonne conduite. Mais elle se savait tout de même plus respectable que cette fille.

Alors, elle posa l'assiette qu'elle était en train de laver, coinça son torchon à sa ceinture - qu'est-ce qu'elle avait envie d'en fouetter la mine adorable de sa collègue - et s'approcha à grands pas déterminés d'elle. Porté à sa hauteur, elle se saisit du livre qu'elle arracha des mains d'Amélia pour avoir son attention. Il n'était pas question d'être tendre avec quelqu'un comme elle.

- Mademoiselle a passé une bonne nuit j'espère ? Tu as du bien te reposer, je me trompe ? Qu'est-ce que c'est plaisant de faire une grasse matinée. Peut-être que Mademoiselle souhaiterait un peu de thé ?
Codage par Libella sur Graphiorum



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://www.magicneverdies-rpg.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://www.magicneverdies-rpg.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Mar 26 Juin - 16:25

Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante

Amy regarda la jolie métisse avec un air tellement blasé que tout le monde aurait été énervée. Mais l'autre serveuse, non ? Comment s’appelait elle déjà ? La brune n'avait même pas regardé le tableau des horaires avec le nom des serveuses.

Ça devait être une Vanélia, ou Anyla, ou Amélie, ou Vadélie.

Au final, la brune décida de la renommer Débilline. C'était bien mieux comme ça. Célinceste et Débilline. Une belle paire.

Amy releva les yeux au moment ou le bruit des paroles de Débiline, qui formaient un espèce de bruit de fond ambiant, se furent arrêtés depuis un assez long moment pour que cela devienne gênant.

Elle avait un jolie visage Débiline. Dommage qu'elle soit si ... colérique. Quoi, elle s'énervait juste parce qu'elle avait deux heures trois de retard ? Mon dieu, comment allait elle la supporter toute l'année ?

- Non, j'ai trèèèèèèèèèès mal dormis. En plus, j'ai du me lever à huit heures et demi ! Je te raconte pas la galère, quoi. Et puis j'ai failli être à la bourre, j'ai même pas eu le temps de finir de me maquiller ! Un thé me ferait effectivement un grand plaisir, comment t'as su ? Tu lis dans les pensées ? Mais pas besoin de m'appeler Mademoiselle, je t'en pris, on va être collègue. Juste Amy. Et toi, tu t'appelles ?

Elle finit sa tirade par un sourire angélique.
Codage par Libella sur Graphiorum




Dernière édition par Amelia Lockwood le Ven 29 Juin - 8:44, édité 2 fois

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Mer 27 Juin - 10:00

Batailles d'assiettes, retard

injustifié et animosité ambiante


Adélia avait la folle envie de lui faire bouffer son livre. Ou de lui jeter son thé tant désiré au visage. Elle lui casserait peut-être moins les pieds ainsi. Une Amélia avec la bouche pleine de pages imprimées serait certainement la plus belle vision du monde. Au moins, elle fermera son clapet qui s'ouvrait un peu trop souvent.

- Non, j'ai trèèèèèèèèèès mal dormis. En plus, j'ai du me lever à huit heures et demi ! Je te raconte pas la galère, quoi. Et puis j'ai failli être à la bourre, j'ai même pas eu le temps de finir de me maquiller ! Un thé me ferait effectivement un grand plaisir, comment t'as su ? Tu lis dans les pensées ? Mais pas besoin de m'appeler Mademoiselle, je t'en pris, on va être collègue. Juste Amy. Et toi, tu t'appelles ?

Soi elle se moquait clairement d'elle, soi Adélia avait affaire à une idiote. Et elle ne savait pas vraiment quelle était la bonne solution, il fallait dire que cette fille n'aidait pas avec son attitude gamine.

- Oh… pauvre chouquette, ça dû être tellement dur pour toi… Se lever à huit heure et demi ! Alors qu'à ce moment-là, j'étais déjà en salle pour préparer les tables… Tu sais quoi ? Si tu ne viens pas tout de suite faire la vaisselle, je jette ton livre au feu.

Et Adélia n'aurait aucune hésitation à le faire. Il fallait dire qu'elle n'avait jamais aimé la lecture et que ces objets avaient été des moyens de torture très efficaces envers elle durant sa scolarité. Se venger en en jetant un au feu n'était pas pour lui déplaire, loin de là. Ce serait même un plaisir.

Le livre de sa collègue à la main, elle tourna les talons pour retourner derrière du bar. Il valait mieux s'éloigner de cette peste, au risque de commettre un meurtre. Et ce n'était pas forcément le livre qu'elle tuerait, ce ne serait qu'une mise en bouche, l'apéro de sa réelle action. Elle aurait bien besoin de se détendre avec un verre d'alcool, il était vrai. Il faudrait voir ce soir, elle trouverait bien quelqu'un avec qui sortir pour cracher sur sa nouvelle collègue autour d'un verre.
Codage par Libella sur Graphiorum



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://www.magicneverdies-rpg.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://www.magicneverdies-rpg.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Ven 29 Juin - 8:28

Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante
- Oh… pauvre chouquette, ça dû être tellement dur pour toi… Se lever à huit heure et demi ! Alors qu'à ce moment-là, j'étais déjà en salle pour préparer les tables… Tu sais quoi ? Si tu ne viens pas tout de suite faire la vaisselle, je jette ton livre au feu.

Amy n'eu même pas le temps de s'insurger de l'utilisation du mot chouquette pour la décrire, car Débiline lui avait déjà arraché son livre des mains et s'enfuyaient maintenant en direction des cuisines.

Oh la garce.

Elle ne pensait tout de même pas qu'elle allait faire la vaisselle ! C'était complètement insencé.

De toute façon, elle pouvait toujours rêver. Amy ne savait pas comment faire de la plonge, vu qu'elle n'avait jamais eu à la faire de sa vie. Et si Débiline - qui ne lui avait toujours pas dis son nom, cela devait donc être quelque chose de bien laid, du genre Gertrude ou Hildegarde - lui ordonnait, on pouvait d'ors et déjà savoir qu'elle ne le ferait jamais.

Néanmoins, il y avait une toute petite contrainte qui se dressait sur son chemin. Déjà, il y avait son livre. Cette lâche l'avait emmené avec elle en cuisine. Résultat ? Si la brune venait à passer par là, on lui ferait immanquablement remarquer son retard et c'était sûr qu'elle devrait récurer les assiettes.

Et puis ... Elle n'avait pas envie d'être virée dès son premier jour. Elle ne serait jamais ré - embauchée par n'importe quelle boîte après ça.

Aussi se dirigea - t'elle vers la cuisine en trainant ostensiblement les pieds. Il ne fallait pas non plus croire qu'elle faisait ça avec plaisir. A vrai dire, la jolie brune angoissait. Elle avait peur de se casser un ongle.

Et elle avait aussi peur qu'on remarque qu'elle ne savait pas faire la vaisselle. Parce qu'en plus de la honte qu'elle ressentirait, elle se ferait renvoyer. Il fallait donc qu'elle imite Débiline de manière convaincante.

C'est alors qu'une idée jaillit dans son esprit. Une idée pour se venger de l'autre garce .... C'était de cette sorte d'idées que l'on ne réfléchit pas avant d'executer. Même s'il faudrait.

Mais après tout, trois assiettes de plus ou de moins, quelle différence ?
Codage par Libella sur Graphiorum



Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Dim 1 Juil - 10:10

Batailles d'assiettes, retard

injustifié et animosité ambiante

Depuis qu'elle était petite, la cuisine était un lieu privilégié pour Adélia. Il fallait dire que c'était ici qu'on gardait et préparait à manger. Elle avait tant de fois concocté des plats avec sa mère dans un tel endroit pour piquer quelque chose à grignoter de manière tout à fait innocente. Elle s'y retrouvait presque dans celle du Chaudron Baveur.

Sauf que chez elle, jamais on n'aurait accepté de garder quelqu'un qui ne faisait rien tout en étant payer.

Elle ne jeta même pas un coup d'œil à sa collègue lorsqu'Amélia vint la rejoindre. Elle se contenta de noter qu'encore une fois, cette pauvre petite princesse ne faisait rien. Incroyable. Elle n'aurait jamais cru que pareille feignardise et mauvaise fois puisse exister. Et pourtant, si, c'était bien le cas. C'était fort dommage.

- C'est pas compliqué de faire la vaisselle, tu verras. Il suffit juste de ne pas avoir peur de se salir les mains. Mais tu n'en as pas envie hein ? C'est dommage, pour vivre et gagner un salaire, on est souvent obligé de faire cela.

Tandis que ses paroles flottaient dans l'air, elle continua la vaisselle à laquelle elle était affairée. Elle n'allait tout de même pas lui faire l'honneur de s'adresser à elle les yeux dans les yeux… C'était pour les gens en qui elle avait un minimum de respect. Et elle n'en avait pas une once pour cette Amélia Lockwood. Qu'elle aille plutôt brûler en enfer. Elle y retrouverait sûrement son précieux livre, qu'elle avait soigneusement caché.

Dès son plus jeune âge, malgré ses bêtises et son manque de sérieux, Adélia avait appris à se débrouiller par elle-même, à savoir faire les choses sans que l'on vienne l'assister comme une handicapée. Tout le monde n'avait pu bénéficier de pareille éducation il fallait croire, comme sa nouvelle collègue pourrie gâtée.
Codage par Libella sur Graphiorum



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://www.magicneverdies-rpg.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://www.magicneverdies-rpg.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Dim 8 Juil - 10:46

Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante
Mais quel genre de personne était Débiline pour travailler ? Le travail, c'était les autres qui profitaient de toi. La preuve, est - ce que les hauts gradés travaillaient ? Non. Ils se prélassaient dans leurs richesses gagnées grâce au dur labeur des autres. Des autres comme Amy, Céleste ou Débiline.

Mais Amy était intelligente, elle. Personne ne profitait d'elle de la sorte.

- C'est pas compliqué de faire la vaisselle, tu verras. Il suffit juste de ne pas avoir peur de se salir les mains. Mais tu n'en as pas envie hein ? C'est dommage, pour vivre et gagner un salaire, on est souvent obligé de faire cela.

Débiline n'avait même pas daigné lever les yeux pour lui dire ça. La garce. Non seulement elle lui volait son livre, elle l'obligeait à travailler et en plus elle ne tentait même pas de masquer son manque de respect pour elle ?

La jolie brune ne prit pas la peine de lui répondre, pour montrer sa superiorité intellectuelle face à la stupidité naturelle de Débiline. Même si une répartie cinglante lui pendait à la bouche. Une remarque, et elle explosait.

En plus, Amy ne parvenait pas à trouver son livre du regard. L'autre serveuse l'avait sûrement bien caché, ce qui empêchait la brune de le prendre et de partir en courant façon ninja.

Avait - elle donc tout prévu ?

En ruminant, Amélia retourna à ses assiettes, tentant tant bien que mal de les nettoyer en imitant Celle - Dont - Elle - Ne - Connaissait - Pas - Le - Nom, alias Débiline. Elle parvint effectivement à finir de laver une assiette sans se casser un ongle. En un quart d'heure. L'autre bécheuse en avait fait au moins sept.

Cependant, il était hors de question qu'elle reste comme ça, sans se venger. Il était temps ...

Elle empoigna une nouvelle assiette particulièrement sale, avant de commençer à la nettoyer distraitement. Puis, paf ! Elle lâcha le couvert sur les doigts de Débiline. Le morceau de porcelaine se brisa.

- Oups, désolé. Elle m'a glissé des mains.
Codage par Libella sur Graphiorum



Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Lun 16 Juil - 10:22

 
Batailles d'assiettes, retard

injustifié et animosité ambiante

Adélia avait finit par croire que cette Amélia allait se mettre au boulot. Bon, elle avançait à la vitesse d'un escargot, mais… elle bossait. Ou en donnait l'impression. La brésilienne trouvait cela révoltant de voir qu'elles gagnaient le même salaire alors que la britannique ne faisait rien de ses journées. Elle se sentait presque d'humeur délatrice, quelque chose qui ne lui arrivait pourtant jamais. Mais se voir travailler à la place d'une petite princesse… très peu pour elle.

Soudain, une assiette échappa des mains d'Amélia pour s'écraser sur la main de la brésilienne, cassant le couvert en plusieurs morceaux qui coupèrent la peau d'Adélia. Avec un sursaut, elle s'éloigna de sa vaisselle, refusant de sacrifier son travail à cause d'un peu de sang et d'une abrutie.

- Oups, désolé. Elle m'a glissé des mains.

Adélia n'y croyait pas le moins du monde. Dès le début, elle n'avait pas eu une bonne intuition concernant la brune. Cela ne l'aurait pas étonné qu'elle l'ait blessé de manière délibérée. Elle renvoya un regard noir à la petite pourrie gâtée tandis qu'elle enroulait sa main dans un torchon. Elle attrapa sa baguette qui reposait près de la vaisselle et lança un bref sort pour amoindrir les dégâts sur ses doigts. Elle n'avait aucune envie de finir handicapée de ces derniers, rien que pour se servir de la magie, une bonne prise était demandée.

Après avoir réparé l'assiette cassée d'un simple éclair de lumière, elle repartit à la tâche. On ne lui ferait pas perdre d'argent à cause de simples enfantillages d'une idiote finie. Sa baguette en main, elle s'escrima à laver chaque couvert. Puis, un mouvement vint rompre la routine des gestes qu'elle avait retrouvé et le robinet se tordit. La bouche se tourna vers Amélia et déversa un torrent d'eau glaciale qui trempa la britannique des pieds à la tête.

- Oups, désolée. Elle m'a glissé des mains.

Adélia lança un sourire mi-penaud, mi-victorieux à sa collègue avant de se remettre au travail. Tant d'heures passées à se préparer, réduite à néant… Elle soupçonnait la jeune femme d'en faire une crise cardiaque.
Codage par Libella sur Graphiorum



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://www.magicneverdies-rpg.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://www.magicneverdies-rpg.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Sam 21 Juil - 15:09

Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante
De l'eau. Un torrent d'eau.

Savait - elle donc combien de temps cela prenait de se préparer comme Amy le faisait ? Tous ses efforts réduits à néant. Tout son mascara coulant sur ses joues.

A la limite, la brune aurait préférait qu'elle tente de la noyer, pas de détruire sa manucure complète. Au moins, elle aurait eu une raison de se plaindre au gérant. Et de faire renvoyer l'autre bêcheuse. Alors, elle laisserait tout le travail à faire à Céleste tandis qu'elle se prélasserait. Et personne ne viendrait la saouler avec ses idées progressistes de travail.

De plus, elle ne pouvait pas se présenter comme ça pour le service de midi. Elle alla donc remettre un nouvel uniforme, et se sécha les cheveux magiquement. Adieu, tous les soins prodigués à sa magnifique chevelure noisette. Adieu, son maquillage parfaitement étalé sur son visage.

C'était impossible que Débiline n'ait pas fait exprès de l'arroser. Si elle recommençait, Amy ne répondait plus de ses actes.

Elle voulait la guerre ? Elle l'aurait. La jolie anglaise n'en avait pas fini avec elle.

Elle se re-dirigea vers l'évier, et se remis au travail. Elle apprenait vite à nettoyer une assiette. De plus en plus vite. Paniquée, elle vit qu'il ne restait plus que sept assiettes sur la pile. Vite, vite, vite ! Il lui fallait quelque chose de méchant. Quelque chose de diabolique. De machiavélique. Qui ferait regretter son geste à cette peste de Débiline. Digne d'elle.

Elle empoigna trois assiettes sales. Aucune ne finit propre, dans l'évier. En fait, aucune n'arriva jusqu'à dans l'évier. Car la brune cria :

- Aïe !

Elle lâcha les trois assiettes sur les pieds de la brésilienne. Un sourire se dessina sur son visage, avant qu'elle prenne rapidement un air penaud de circonstance.

- Je suis vraiment désolée. J'ai du lâcher ses assiettes, je crois que quelque chose m'a piqué et j'ai paniqué ...

Bien evidemment, c'était faux et il n'y avait rien.
Codage par Libella sur Graphiorum



Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Sam 25 Aoû - 11:29






  • Adélia Flores



  • Amélia Lockwood


Batailles d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante




  • Malheureusement, Adélia n'eut pas de longs moments de paix comme elle l'avait espéré. Bien sûr, sa collègue alla se changer, se refaire une beauté et perdit du temps sur son travail. Mais elle revint bien trop vite au goût de la brésilienne. Cette peste ne méritait vraiment pas sa paie. Mais, même si elle détestait l'anglaise, la jeune femme n'était pas du genre à balancer au patron.

    En revenant, Amélia parut décidée à se mettre au travail. A moins que ce ne soit qu'une autre de ses ruses pour endormir la vigilance de sa collègue. Il fallait s'attendre à tout d'une vipère pareille. Enfin, pas à un peu de bon sens ou un gramme d'intelligence, cela, l'ancienne Serdaigle semblait l'avoir oublié. Et pourtant, on disait que les élèves de sa maison se devaient de posséder ces qualités. Dommage qu'elle soit passée à la trappe.

    Amélia avançait de mieux en mieux. La brésilienne ne savait pas si elle devait se réjouir de voir qu'elle ne ferait peut-être pas tout le travail ou pester de ne plus avoir cette occasion-là de la faire renvoyer. Enfin, l'anglaise n'avançait tout de même pas aussi vite qu'elle, ce qui lui procurait une certaine fierté teintée d'agacement. Qu'elle se mette enfin au boulot !

    - Aïe !

    Lorsque trois assiettes échappèrent à sa collègue pour venir s'écraser sur ses pieds, Adélia vit rouge. Tout d'abord, parce qu'elle était du genre à se trimballer en sandales à l'intérieur - à défaut de ne pouvoir être pieds-nus sur son lieu de travail - et ensuite parce que cette cruche prenait un air innocent. Et puis quoi encore ?

    - Je suis vraiment désolée. J'ai du lâcher ses assiettes, je crois que quelque chose m'a piqué et j'ai paniqué...

    - Ce doit être ta connerie qui t'a piqué, lâcha Adélia d'un ton vénéneux.

    Elle se baissa pour déblayer les morceaux qui étaient tombés sur ses pieds. Elle l'aurait bien étripée cette sorcière anglaise. Heureusement que ses coupures n'étaient pas trop graves. Ce n'étaient que des égratignures qui auraient vite fait de cicatriser. Il n'y avait pas d'inquiétude à avoir. Mais tout de même… Elle se redressa pour contempler le désastre. Mais quelle belle idiote cette Amélia.

    - Eh bien, il va falloir informer le patron de ces assiettes cassées pour qu'il nous en procure d'autres. Leur coup risque d'être retenu sur ta paie, quelle dommage…

    Adélia lança un sourire moqueur à sa collègue. Qu'elle s'en prenne donc plein les dents, ça lui ferait les pieds. Quoique, ce n'était pas elle qui se verrait obligée de s'occuper des plaies superficielles que les assiettes lui avaient infligées. Mais bon, elle s'en remettrait. Ce qui la dérangeait le plus, c'était bien l'intention de sa collègue de lui nuire.

    - Oh, et si tu ne veux pas que le patron ne t'en veuille encore plus, je te conseille de ramasser ça. Enfin, à tes risques et périls, tu fais bien comme bon te semble.

    Et elle détourna la tête pour se remettre au travail. Ce n'était pas une petite peste comme celle-ci qui l'empêcherait de mériter son salaire. Car, contrairement à certaine, elle en avait réellement besoin.

    Spoiler:
     




D.M.



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://www.magicneverdies-rpg.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://www.magicneverdies-rpg.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Sam 29 Sep - 12:26

family=Sancreek" rel="stylesheet">
Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante

Comme d'habitude, Amy ne réfléchissait pas aux conséquences. Tant pis. Même si elle avait besoin de ce salaire pour payer son loyer. Débiline n'avait donc t'elle pas de cœur ?

Probablement pas, sinon elle accepterait de payer à sa place et de l'empêcher de finir à la rue. Non mais vraiment, quel être impossible à vivre cette Brésilienne.

- Ça doit être ta connerie qui t'a piqué, lâcha - t'elle.

Mais quelle peste ! si dit la brune, en le gardant pour elle même, sans se dire que c'était elle la peste dans l'histoire. Quoi, ouai elle avait commencé, et alors ? Débiline était venue l'embêter et prendre son livre en plein milieu de son chapitre, alors que, gros twist, on révélait que Jonathan était en fait un dragon et que puisque Farrah était aveugle, elle ne s'en était jamais rendu compte. Incroyable. Vraiment, on ne s'y serait jamais attendu.

- Et bien, il va falloir informer le patron de ces assiettes cassées pour qu'il nous en procure d'autres. Leur coup risque d'être retenu sur ta paie, quelle dommage…


Zut. Ça coûtait combien une assiette ? Et trois ? Au pire, elle pourrait bien dire que c'était l'autre serveuse qui avait causé ce bazar et que c'était une vraie terreur, qu'elle la terrorisait et que ce serait une bonne idée de la virée.

Hmm ... Oui, c'était un bon plan. Il plan de génie, comme les aimait Amy. Et puis, elle lui demandait vraiment de ramasser les assiettes brisées ?! A elle ?! C'était incroyable d'être bête à ce point. Probablement une ancienne Poufsoufle.


Non, Amy n'avait rien contre les blaireaux jaunes et noirs. De toute façon, Adélia était allée à l'école de Castelobrouxo, au Brésil.

Et puis la jolie brune balaya tout de même les morceaux de porcelaine, espérant que les plaies faites dans les pieds de sa collègue soient profondes et mortelles. Mais bon, c'était seulement un rêve ... Elle avait de la chance que Débiline porte de simples sandalettes, mais malheureusement les entailles étaient superficielles.

- Rooh, ça va ! T'es vraiment pas drôle comme fille ! Ta vie doit être tellement ennuyeuse ! grommela la jeune fille en mettant la vaisselle dans la poubelle dans un grand bruit.

Spoiler:
 

Codage par Libella sur Graphiorum



Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Dim 30 Sep - 10:48






  • Adélia Flores



  • Amélia Lockwood


Batailles d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante




  • Difficile de croire en ce qui se passait sous ses yeux. Pourtant, elle ne rêvait pas, Adélia le savait bien. Cette peste qu'était sa collègue balayait bien les débris d'assiette répandu par terre. Elle ne mettait pas non plus grand cœur à l'ouvrage, mais c'était déjà une grande avancée pour quelqu'un comme Amélia. Il valait mieux ne pas s'attendre à trop de sa part, on pouvait ainsi être agréablement surpris si Merlin le voulait bien.

    Adélia contempla la pile d'assiette qui lui restait. Ce n'était pas grand chose, elle aurait bientôt finit et pourrait surement repartir en salle pour s'occuper des clients, tâche bien plus agréable sachant qu'elle passait beaucoup moins de temps près de sa détestable collègue et bien plus avec les clients, toujours plus sympathiques.

    Elle attrapa une nouvelle assiette, déterminée à en finir au plus vite avec cette tâche. Au moins, elle serait enfin tranquille. Sa baguette s'agitait pour faire voler assiette et éponge, frottant énergiquement les plats pour faire disparaître la crasse sous un nuage de mousse odorante. Elle ignorait ainsi superbement Amélia, qui ne semblait toujours pas avoir compris ce pourquoi on la payait. Une véritable incapable.

    - Rooh, ça va ! T'es vraiment pas drôle comme fille ! Ta vie doit être tellement ennuyeuse !

    Adélia leva les yeux au ciel, tout en continuant de laver ses assiettes. Bien sûr, c'était elle qui avait une vie ennuyeuse. Pourtant, elle préférait de loin être à sa place plutôt que d'avoir l'état d'esprit d'Amélia. C'était bien cette dernière qui devait se morfondre, peu de personnes devaient bien vouloir être amies avec elle, au vu de son caractère détestable. Ou du moins, pas des personnes très intéressantes.

    - C'est vrai qu'avec toi et ton humour décapant, on se roule par terre.

    Enfin, c'était plutôt les assiettes qui finissaient sur le parquet, dans ce cas-ci.



D.M.



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://www.magicneverdies-rpg.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://www.magicneverdies-rpg.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Dim 30 Sep - 11:54

rel="stylesheet">
Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante

- C'est vrai qu'avec toi et ton humour décapant, on se roule par terre.

Amy soupira ostensiblement. Oui, elle était une peste ; elle même l'avouait. Elle en était fière, en plus. Mais les gens tels qu'Adélia ne voyaient que ça. Un joli visage, une poupée avec un esprit de garce. Sauf qu'elle était beaucoup plus que ça. En plus d'être belle, avec sa magnifique chevelure ébène, ses lèvres pulpeuses, ses traits fins et ses yeux noisettes, elle était drôle et intelligente. Sinon, elle ne serait jamais allée dans la maison Serdaigle à Poudlard.

Et narcissique, aussi. Mais ça aussi elle ne l'avouerait pas. La jeune femme finit de balayer le sol, de mauvaise grâce, et versa les restes de porcelaine dans la poubelle, avant de se remettre aux côtés de Débiline près du lavabo. Sans pour autant l'aider à nettoyer les dernières assiettes.

De toute façon, elle se débrouillait très bien toute seule, la brésilienne. Elle n'avait pas besoin d'elle pour racler des couverts.

- Bon. Je vais faire comme si c'était un compliment et ne pas te provoquer en duel, d'accord ? Ça vaudra mieux pour toi. Et puis c'est mieux d'avoir mon humour que pas du tout.

Elle se sentait d'une humeur belliqueuse. Après tout, elle était sûre de gagner ce duel contre l'imbécile finie qui lui servait de collègue, cela ne devrait pas trop être compliqué ... Disons que l'ancienne serdaigle était presque sûre. Quasiment sûre. Sûre à 98 %. Bon, okay, un peu moins.

Mais battre Débiline et chacun des crétins qui l'a méprisait ( et c'était réciproque ) dans un duel à la loyale lui procurerait une joie immense et indescriptible.

Quoi, elle n'avait qu'à s'amuser un peu ! Elle avait l'air tellement coincée ... Pourtant, Céleste l'avait décrit comme une fêtarde invertébrée. Quelqu'un dedrôle ; malheureusement, Adélia Flores était loin de la description. Elle paraissait austère et tristement insipide.

Codage par Libella sur Graphiorum



Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Mer 3 Oct - 20:00






  • Adélia Flores



  • Amélia Lockwood


Batailles d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante




  • Adélia se retint de rire en entendant le soupir que sa collègue laissa filer entre ses lèvres. Toujours dans ostentatoire et le spectacle, même devant les gens qui n'en avaient rien à faire, de sa petite personne vaniteuse. Elle était ridicule et ne s'en rendait pas compte.

    Il n'y avait pas de doute, Amélia n'était pas des plus connes, bien au contraire. La brésilienne se savait incapable de réaliser la moitié de ce que pouvait faire cette peste. Elles n'avaient pas les mêmes capacités intellectuelles et Adélia n'étaient pas du genre à se voiler la face, elle en avait bien conscience.

    Mais dans la vie, il n'y avait pas que ce potentiel du cerveau qui comptait. Même en se sachant plus capable qu'Adélia, l'ancienne Serdaigle ne faisait rien de sa vie, n'exploitait pas ce qu'elle possédait. C'était ce qu'il y avait de plus dommageable. La brésilienne n'avait pas vraiment d'autres fois que de devenir serveuse ou un autre métier au maigre salaire qui demandait peu de qualification. Mais Amélia aurait pu, elle. Sauf qu'elle ne se donnait pas les moyens, trop satisfaite de son propre confort et sa paresse.

    Au final, Adélia préférait bien être elle-même.

    - Bon. Je vais faire comme si c'était un compliment et ne pas te provoquer en duel, d'accord ? Ça vaudra mieux pour toi. Et puis c'est mieux d'avoir mon humour que pas du tout.

    Pourquoi chaque réaction de cette fille la poussait à éclater de rire ? Ce n'était vraiment pas bon pour son boulot, ça, de rire à tout bout de champ. Mais Amélia était tellement ridicule... Il y avait de forte chance qu'elle soit meilleure qu'elle en duel, Adélia n'en doutait pas. Mais l'anglaise n'avait pas l'air du genre à transgresser les lois pour laisser un corps trop amoché dans le caniveau et s'en aller sans se retourner. La brésilienne savait bien qu'elle ne craignait pas grand chose en se battant en duel contre elle.

    - Ouh ! Maman, j'ai peur ! Une méchante anglaise au cul blanc de cachalot veut me trucider à coups d'étincelles colorées et me lancer des assiettes ! s'écria Adélia, goguenarde.

    Elle posa enfin la dernière pièce de sa vaisselle et agita sa baguette pour faire souffler un vent qui sécha rapidement chaque couvert présent, sans manquer de décoiffer sa collègue au passage.



D.M.



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://www.magicneverdies-rpg.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://www.magicneverdies-rpg.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Ven 5 Oct - 16:38

Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante

- Ouh ! Maman, j'ai peur ! Une méchante anglaise au cul blanc de cachalot veut me trucider à coups d'étincelles colorées et me lancer des assiettes ! s'écria Adélia, goguenarde.

Une "méchante anglaise au cul blanc de cachalot" ?
Serieusement ?
Elle avait pas mieux comme insulte ?

Rah, qu'elle était saoulante Adélia ! Elle ne pouvait pas être sympa, drôle et arrêter d'être si rabat - joie ? Non ? C'était si compliqué que ça ?

Et trouver de meilleures insultes ? Enfin, ça ne la dérangeais pas vraiment d'être appelée "méchante anglaise au cul de cachalot", mais bon ... Elle avait plus l'impression d'être avec une enfant de cinq ans qu'une adulte responsable.

C'est vrai, elle était censée être sympa, selon Céleste. Mais bon, il ne faut jamais se fier à Céleste. Bon, elle avait raison sur le fait qu'elle était belle. Très belle, même. Moins qu'Amy, bien sûr. Jamais la brune n'avouerait que quelqu'un soit plus beau qu'elle. Que voulez - vous, elle pouvait être gentille, mais certainement pas arrêter d'être narcissique.

La jeune femme sentit un petit vent la décoiffer. Mais c'était pas vrai ! Elle le faisait exprès, non mais !

A l'évidence, et au vu des relations qu'entretenaient les deux filles, oui, elle le faisait exprès. Amy remit en place ses mèches de cheveux. Travailler au côté d'une fille ainsi insupportable que celle là nécessitait quelques changements de sa routine matinale, du genre ne pas se coiffer, ni se maquiller, si on ne voulait pas ruiner toutes ses préparations. Ah, et arriver à l'heure, aussi.

Dans tous les cas, même sans maquillage, elle restait la plus belle. Et la plus intelligente. Donc Débiline pouvait aller se rhabiller.

Qu'elle aimerait faire un duel et faire ravaler son clapet à cette peste ! C'était une bonne idée.

- Ce serait toujours mieux que d'arroser ou de balancer du vent dans la gueule, non ?

Malheureusement, les lois britanniques ne lui permettaient pas de faire plus que quelques sortilèges peu meurtriers. Et la brunette n'était pas du genre à désobéir aux lois. D'autant plus que si elle lançait un sortilège impardonnable sur Débiline, le ministère la retrouverait ... Et Céleste lui en voudrait probablement.

Dommage. Laisser la brésilienne dans le caniveau, c'était une bonne idée.
Codage par Libella sur Graphiorum



Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Ven 5 Oct - 22:33






  • Adélia Flores



  • Amélia Lockwood


Batailles d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante




  • Il était toujours amusant de voir les gens tenter de regagner en semblant dignité. Exactement ce que faisait Amélia en ce moment même. Peine perdue. Un jour, elle tomberait de haut en comprenant qu'elle s'était envolée depuis bien longtemps, cette expression noble qu'était la dignité. En vérité, Adélia doutait que sa collègue en comprenait le réel sens.

    Mais il était toujours amusant de la voir ainsi se recoiffer, son petit menton pointu tendu vers le haut, comme pour braver le sort, elle qui était déjà perdue.

    - Ce serait toujours mieux que d'arroser ou de balancer du vent dans la gueule, non ?

    Tiens, comme c'était étrange, comme c'était bizarre, quelle coïncidence... Amélia ne classait donc pas les malencontreux lâchers d'assiettes comme gamineries ? Il était triste de constater à quel point elle se voilait la face, cette pauvre enfant. Si Adélia n'avait pas été aussi occupée, peut-être aurait-elle fait preuve d'un peu de charité et aurait tenté de la remettre dans le droit chemin, qu'elle n'oublie pas trop non plus quelle était sa place : au même niveau que tout un chacun.

    - Parce que tu comptes faire quoi toi ? Me lancer un Avada Kadavra ? gloussa la brésilienne, amusée.

    Amélia avait l'air sir sûre d'elle et de son succès... C'en était risible. Un duel entre elles deux n'iraient jamais bien loin, malgré tout ce que pouvait faire croire la jeune femme. Adélia connaissait bien cet état d'esprit. Elle aussi avait la belle qualité de parler beaucoup sans qu'il n'y ait jamais rien derrière. Ce qu'on appelait plus communément une grande gueule.

    - Pour ton information, chérie, même les petites filles pourries gâtées peuvent finir à Azkaban.

    Elle n'osait même pas imaginer Amélia à Azkaban, dans tout le confort que pouvait offrir la prison. Un véritable paradis pour cette petite peste... Assurément, elle s'y trouverait dans de formidables conditions. Même pas besoin de respecter d'horribles horaires et de supporter de terribles collègues de travail. Il faudrait juste s’accommoder de quelques détails gênants, mais avec un peu de ménage et de rénovations, Amélia se plairait bien dans cet endroit.

    Fort heureusement, le Ministère ne devait pas avoir beaucoup de temps et d'argent à consacrer à ces choses-là. Mieux valait qu'Amélia n'y soit pas trop confortable non plus.



D.M.



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://www.magicneverdies-rpg.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://www.magicneverdies-rpg.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante   Sam 6 Oct - 11:05

Bataille d'assiettes, retard injustifié et animosité ambiante

- Parce que tu comptes faire quoi toi ? Me lancer un Avada Kadavra ? gloussa la brésilienne.

C'était une bonne idée. Qui avait décidé que l'on ne pouvait pas tuer les garces enquiquineuses comme sa collègue ? C'était nul comme loi !

- Pour ton information, chérie, même les petites filles pourries gâtées peuvent finir à Azkaban.

Là, ça allait trop loin. Adélia ne savait rien de sa vie, de son enfance, de son père absent ou de sa mère étouffante, de ses frères et sœurs étranges. Elle ne savait rien des années Poudlard d'Amy, puisqu'elle avait grandis au Brésil et donc, était probablement allé dans l'école de magie de ce pays, Castelobruxo. Et elle osait la traiter de fille pourrie gâtée alors qu'elle ne savait rien d'elle ?

Amy, elle, avait dit qu'elle était rabat - joie et qu'elle ne savait pas s'amuser. Mais ça, elle avait le mérite de le voir de ses propres yeux, et pas de supposer qu'elle avait toujours eu une vie rose et facile.

Sauf que Débiline s'en foutait totalement. Débiline aimait penser qu'Amy était juste une peste intelligente, sans chercher à creuser parce que Débiline était assez satisfaite d'elle même et de la personne qu'elle était.

Respire, Amy, se dit la brune, qui commençait à avoir un souffle tremblant de haine.

Jetant un coup d'oeil à la vaisselle, elle se rendit compte qu'elle avait fini de nettoyer. Elle pouvait très bien partir, et planter Adélia sur place.

Sauf que ...

Sauf qu'elle était encore en colère. Et qu'elle voulait à cette fille qui s'estimait si supérieure qu'elle pouvait juger les autres sans les connaître.

Et si ...

Oui.

C'était une bonne idée. Une TRÈS bonne idée.

- Je te défie en duel, dit - elle avec une théâtralité alarmante.

Puis, voyant la mine d'Adélia, elle dit :

- Maintenant.

Elle la prit par le bras pour la traîner dehors, vers le club de duel dont elle faisait partie. Elle n'allait pas laisser l'autre serveuse s'en tirer comme ça. Amy l'a battrait, de toute façon.

Codage par Libella sur Graphiorum



Voir le profil de l'utilisateur


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Élections-US :La bataille des sondages ?
» rapport de bataille apocalypse
» Règle sur la bataille navale.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Chemin de Traverse :: Chaudron Baveur
-


Sauter vers:  
IRP - 2ème partie de Mai 2006

Plan des quartiers