Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Autres quartiers & logements :: Angleterre
Partagez | 


profil +
Message
Quelques bruits étranges   Ven 13 Juil - 15:34




Quelques bruits étranges


Avec Juliet Ollivander

" La maison aux esprits "

Un sorcier avait contacté Héra quelques semaines auparavant pour lui proposer de consulter des documents importants concernant la seconde guerre des sorciers. Il ne lui avait pas expliqué avec exactitude ce sur quoi ils portaient mais elle avait tout de même décidé de le rencontrer. Si ce n'était pas intéressant, elle aurait juste perdu son après-midi, et ce ne serait pas si grave en comparaison avec la possibilité de passer à côté de précieuses révélations. Une entrevue à laquelle la journaliste avait convié sa stagiaire avait été organisée au domicile de l'inconnu. Celui-ci se trouvait dans un petit village isolé et il avait été difficile de le rejoindre, mais elles y étaient tout de même parvenues et ce sans arriver en retard.

Alors qu'elles se trouvaient devant l'imposante porte massive de la bâtisse, l'appréhension de l'historienne enfla en un étrange pressentiment. Elle n'avait pas compris pourquoi l'homme était venu à elle alors qu'il aurait directement pu partager ses archives avec tous mais n'avait pas voulu s'en préoccuper. C'était inutile de s'affoler d'un rien. Pourtant une aura presque inquiétante émanait de la maison et elle n'avait aucune envie d'entrée. Afin de puiser en elle le courage nécessaire, elle rationalisa en décrétant qu'il ne s'agissait probablement que de son imagination. Après avoir adressé à Juliet un sourire rassurant, plus pour se donner contenance que tout autre chose, elle toqua.

Un vieillard à l'allure on ne peut plus bienveillante leur ouvrit. Il paraissait tellement heureux d'avoir de la visite, tellement inoffensif, que ce seul accueil parvint à effacer toutes les craintes d'Héra. Une fois qu'ils se furent salués et eurent échangé quelques mots, il fit entrer ses invités. Si ce n'était pas le cas de leur hôte, sa demeure était affreusement austère. Le plafond soutenu par des murs aux sombres papiers peints gravés était extrêmement élevé, tandis que le plancher de bois brunâtre grinçait sous leurs pas. Une odeur indescriptible mêlant renfermé, poussière et terreau emplissait l'espace. L'ameublement était soigneux, bien que passé, d'antiquité valant certainement une fortune. On ne semblait rien avoir touché depuis une éternité.

Le maître des lieux les laissa dans un vaste salon alors qu'il leur dit aller préparer du thé et chercher quelques biscuits. La lumière filtrait difficilement à travers d’épais rideaux, et seul un lustre aux nombreuses bougies éclairait la pièce d'une lueur morbide. Osant à peine s'y asseoir, Héra s'installa sur un des canapés qui se trouvait là. Un profond malaise l'habitait mais elle tenta de le dissiper comme elle put.

" - Je ne pense pas qu'il tarde beaucoup, émit-elle à l'adresse de Juliet. "

Ses mots se voulaient combler le vide, mais elle n'aurait su dire s'ils étaient très efficaces. Ni si elle désirait vraiment le retour qu'elle avait évoqué ...


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://www.magicneverdies-rpg.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


profil +
Message
Re: Quelques bruits étranges   Mar 7 Aoû - 23:08



Quelques bruits étranges



Avec Héra Greengrass



La pluie était battante. Les gouttes tombant du ciel gris et brumeux se précipitaient sur le sol avec la force de poignards. C’était déjà le mois d’avril, mais ça n’avait visiblement pas incité le temps à se montrer le temps plus clément. Les délices de l’Angleterre… Quelques minutes sous la pluie avaient suffi à Juliet pour être complètement trempée. Un coup d’œil lui suffit pour distinguer qu’Héra avait subi le même sort. La jeune Ollivander priait pour qu’elles arrivent toutes deux à destination le plus vite possible, la brune avait pourtant assuré qu’elles n’étaient plus très loin du but. Enfin malgré la météo exécrable, la stagiaire était plutôt contente que la journaliste l’ait invitée à l’accompagner en dehors de la capitale afin de faire quelques recherches. Les jeunes femmes devaient se rendre chez un sorcier qui possédait selon ses dires des documents importants sur la Seconde Guerre. De quoi aviver la curiosité de Juliet qui se demandait de quoi il en retournait. Apparemment ce sorcier vivait dans l’un des villages les plus perdus d’Angleterre, petite agglomération au fin fond de la campagne.

Les deux femmes s’arrêtèrent finalement devant une propriété qui se démarquait des autres habitations par sa taille et son élégance. La porte massive était impressionnante et il était impossible de nier le charme ancien de la bâtisse. Et surtout il s’en dégageait une atmosphère mystérieuse qui plaisait à Juliet. Héra se tourna vers elle, un sourire un peu inquiet sur le visage avant de frapper à la porte. La stagiaire comprit que là où elle voyait une maison recelant probablement de nombreux secrets, d’autres pouvaient craindre cette aura un peu effrayante qu’elle possédait.

Après quelques secondes d’attente, c’est un vieillard qui vint leur ouvrir, les invitant à entrer. Elles ne se firent pas prier plus longtemps, et pénétrèrent dans la maison qui s’annonçait à la hauteur de l’extérieur. Le plafond haut, les meubles anciens et le parquet grinçant semblaient sortir d’une autre époque. L’isolation avait sûrement quelques défauts puisque Juliet pouvait sentir le froid glacial de l’extérieur geler ses os, et les courants d’air ne parvenaient pas à chasser complètement l’odeur de renfermé. Et puis la poussière recouvrait tout, donnant l’impression que la demeure n’était pas habitée. Le propriétaire offrait un grand sourire chaleureux qui contrastait étrangement avec sa maison. La jeune Ollivander le trouvait inquiétant, ce vieil homme pâle à la peau parcheminée qui semblait être effacé peu à peu avec le temps. Comme s’il n’était rien d’autre qu’un spectre hantant la bâtisse… La sorcière commençait à saisir qu’il y avait quelque chose d’étrange chez le maître de maison et sa demeure.

Le vieillard les guida jusqu’à une grande pièce de vie où il laissa les deux jeunes femmes pour aller chercher du thé et des biscuits. Du thé c’était une bonne idée : Juliet était frigorifiée. Le salon était bien lugubre, l’obscurité y régnait, à peine éclairée par quelques bougies. Ne sachant que faire, les sorcières s’installèrent, Juliet s’assit à côté d’Héra sur le canapé positionné face à une table basse.

-Je ne pense pas qu’il tarde beaucoup, déclara la Greengrass pour briser le silence.

La jeune Ollivander salua sa tentative, l’atmosphère était on ne peut plus étouffante.

-Non bien sûr, j’imagine que c’est le thé qui lui prend un peu de temps, répondit Juliet pensive.

Mais les minutes passaient et aucune trace du maître des lieux. Préparer un goûter ne durait pourtant pas si longtemps. Un frisson parcourut l’échine de la jeune femme. Elle ne parvenait à refouler le mauvais pressentiment qui naissait en elle. Quelque chose ne tournait pas rond ici. Alors que le vieillard avait disparu depuis une vingtaine de minutes, Juliet n’y tint plus.

- Peut-être devrions-nous partir à sa recherche ? Il doit bien être facile de se perdre dans une telle maison.


Par Héra Greengrass


Ses sentiments étaient invisibles, enfouis au plus profond d'elle même, si bien qu'elle en vint à oublier leur simple existence .  

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t606-les-maux-qui-sommeillent-sous-sa-plume-juliet-ollivander http://www.magicneverdies-rpg.com/t486-chemin-de-traverse-juliet-ollivander http://www.magicneverdies-rpg.com/f313-juliet-ollivander http://www.magicneverdies-rpg.com/t465-juliet-ollivander#2697 http://www.magicneverdies-rpg.com/t474-inventaire


profil +
Message
Re: Quelques bruits étranges   Lun 20 Aoû - 0:46




Quelques bruits étranges


Avec Juliet Ollivander

" La maison aux esprits "

Réceptive, Juilet ne semblait pas être contre discuter pour combler le vide qu'avait laissé l'absence de leur hôte. D'autant plus que cela leur permettait de se détacher quelque peu de leur décortication du lieu presque sinistre.

" - Non bien sûr, j’imagine que c’est le thé qui lui prend un peu de temps.

Soupirant, Héra décida de se plonger dans la lecture de la documentation qu'elle avait apportée afin de s'occuper. Elle ne voyait que répondre et le silence ne devrait plus peser très longtemps. Le vieillard ne tarderait pas à revenir vers elles. Pourtant, malgré le temps qui passait bien trop lentement, personne. L'eau aurait normalement dû bouillir en quelques courtes minutes ce qui signifiait que ce n'était pas ce qui le retenait.

Alors que la cadette allait se lever pour quelques investigations, sa stagiaire prit les devants

- Peut-être devrions-nous partir à sa recherche ? Il doit bien être facile de se perdre dans une telle maison.

Il était assez peu probable qu'un sorcier se perde dans sa propre demeure, mais elle ne releva pas. C'était sûrement un moyen comme un autre de se rassurer.

- Peut-être que ce serait effectivement une bonne idée. "

Sans rien ajouter - une certaine inquiétude commençant à s'insinuer en elle -, elle avança jusqu'à la porte, veillant à ce que Juliet la suive. Elle ne comptait pas la laisser seule ici et s'enfuir au plus vite. Si elles commençaient à se séparer, la situation ne deviendrait que plus compliquée encore.

Sortant de la pièce, elles retombèrent sur le couloirs par lequel elles étaient entrées. Sauf que ce n'était absolument plus le même. Héra jeta un regard angoissé à sa compagne avant de reporter son attention sur là où elles se trouvaient. Pour rien au monde elle ne le lui révéleraient, mais il était exactement similaire à celui qui emplissait ses rêves. Ou ses cauchemars, elle aurait été incapable de le définir. Comment était-ce possible ? Elle était désormais clairement effrayée, sans oser le formuler.

Avant même qu'elle n'ait le temps de plus se questionner ou continuer ses investigations, un bruit sourd se fit entendre un peu plus loin. La journaliste se tourna instantanément de l'endroit duquel il semblait provenir. Elles ne pouvaient rester sans rien faire, il fallait qu'elles se déplacent, d'un côté ou d'un autre.

- Tu veux qu'on aille voir ? Chuchota-t-elle en direction de la Ollivander afin de s'assurer qu'elle était prête à s'y risquer. "

En aucun cas elles ne devraient se scinder pas chez cet inconnu, pas dans ces circonstances ...


Par Héra Greengrass



Sage comme un orage.
Elle mentait à tous. À sa famille, à ses amis, aux inconnus. Elle mentait au temps, aux lieux, au monde. Elle mentait à son passé, à son présent, à son futur. Mais surtout, elle se mentait à elle-même.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t195-pages-colorees-d-hera-greengras?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/t174-allee-des-embrumes-hera-greengrass?highlight=h%C3%A9ra http://www.magicneverdies-rpg.com/f286-studio-d-hera-greengrass http://www.magicneverdies-rpg.com/t142-hera-greengrass-un-monde-sombre-dans-lequel-sourire?highlight=h%C3%A9ra


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ces mots étranges, venus d'ailleurs ...
» Quelques souvenirs de fête ...
» Ces vérités étranges qui parfois vous traversent l'esprit
» Quelques compliments et une question.
» Des manières quelques peu cavalières. [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Autres quartiers & logements :: Angleterre
-


Sauter vers:  
IRP - 2ème partie de Mai 2006

Plan des quartiers