Magic Never Dies :: 
Alentours & lointaines contrées
 :: Dans vos rêves...
Partagez


profil +
Sorcier de sang inconnu / Occlumens

Disponibilité RP : Free
Parchemins : 62
DC : Juliet Ollivander
Niveau : Disparu(e)
Son âge : 29 ans
Nationalité : Britannique
Origines : Inconnues, supposées britanniques
Baguette : Hêtre et plume d'oiseau-tonnerre, 31,5 cm
Permis de transplanage : Oui
Activité : Langue-de-Plomb
Gringotts : Pas de compte

Patronus : Méduse
Epouvantard : Inconnu
Poudlard - Option #1 : Divination
Poudlard - Option #2 : Etude des runes
Poudlard - Matière préférée : Sortilèges
Poudlard - Matière détestée : Divination
Message
Sans-titre   Sans-titre EmptyLun 20 Aoû - 18:26

Sans-titreHôtel du Dieu PouletAndrew sortit de l’eau. Il avait apprécié se baigner mais pour l’instant il avait surtout soif, et la vue de toute cette eau salée avait quelque chose de rageant. Or, le sorcier n’avait rien pris à boire et il lui fallait rentrer pour assouvir sa soif. Il retourna à sa serviette et se changea. Une fois correctement vêtu, il ne lui restait plus qu’à transplaner. Moriarty s’exécuta, les yeux fermés. Mais quand il les rouvrit, le brun se trouvait toujours au même endroit, sur cette immense et désertique plage. Comment avait-il pu rater son coup ? Il n’avait pourtant aucun mal à transplaner normalement. Andrew réessaya, mais le résultat était le même. Il allait devoir rentrer à pied…

Le sorcier finit de remballer ses affaires puis leva le camp. Il n’avait pas de temps à perdre, mais une longue distance à parcourir. Marcher dans le sable n’était pas très agréable mais pas le choix pour sortir de la plage, il fallait d’ailleurs franchir les grandes dunes qui cachaient la forêt.  Cependant il semblait que rien ne devait se passer comme prévu car impossible d’atteindre la fin de la plage. Le langue-de-plomb était monté en haut des dunes, mais l’étendue de sable se poursuivait, l’horizon marqué par d’autres collines ocre. Ainsi Andrew marcha et marcha, franchissant dunes sur dunes. Il était accablé par la chaleur et sa soif n’en était qu’amplifiée. Le jeune homme perdit rapidement le fil du temps. Il pouvait parcourir ce qui apparaissait comme un immense désert depuis des heures, ou depuis quelques minutes à peine…

Moriarty finit par se rendre à l’évidence. Soit il allait mourir, soit il était dans un énième cauchemar. Le sorcier s’apprêtait à se pincer - geste très cliché – quand son salut apparut derrière une ultime dune de sable. Un grand bâtiment était perdu au beau milieu de l’immensité désertique mais Andrew ne comptait pas perdre son temps à le détailler. Il dévala la pente sableuse, prenant cent fois le risque de chuter et courut jusqu’à la grande demeure. Une fois proche, il remarqua la gigantesque enseigne qui indiquait « HOTEL DU DIEU POULET ». Un nom extrêmement bizarre qui collait très mal avec l’architecture gothique de la bâtisse. Sauf qu’entre boire et décéder prématurément de déshydratation, le choix était vite fait et le brun entra. Une petite cloche s’agita lorsqu’il pénétra dans un grand hall dans lequel aurait facilement pu tenir un appartement de taille moyenne. Cependant, l’ensemble était dénué de mobilier ou d’ornement, si l’on ne comptait pas le comptoir en bois derrière lequel étaient assis un homme et une femme. Andrew s’avança jusqu’à eux, uniquement guidé par la soif.

-S’il vous plait, commença-t-il, auriez vous…

Mais la femme, une brunette aux  yeux très doux le coupa :

-Bienvenue à l’Hôtel du Dieu Poulet ! Que pouvons-nous faire pour vous ?

-J’aimerai de…

Impossible de finir sa phrase. L’homme, un blond très pâle qui fusillait Moriarty de son regard glacé répliqua :

-Voyons ma chère, tu sais bien que tu es la seule déesse ici. Si tu veux quelque chose étranger, agenouille toi devant la déesse de l’Herbe Verte !

Le brun cligna des yeux, interloqué mais ces deux fous se contentèrent de lui sourire. Abandonnant sa fierté, il fit ce qu’il fallait pour obtenir un peu d’eau et s’abaissa tout en psalmodiant :

-O Herbe Verte accepte ma prière et donne moi un peu de ton eau !

-De l’eau ? Si ce n’est que ça, tu n’as qu’à aller en réclamer aux cuisines ! C’est par là.

Le blond lui indiqua une porte à droite du comptoir et Andrew l’emprunta sans demanda son reste. Mais la pièce dans laquelle il pénétra ressemblait à tout sauf à une cuisine. Il aurait plutôt appelé ça une salle de bal. Des couples en tenue de gala dansaient sur une musique désuète, mais tous tournèrent la tête vers lui quand la porte se referma derrière le langue-de-plomb. Et là, vision de cauchemar, les femmes avaient toutes le visage la brunette et les hommes celui du blond.

-S’il vous plait, sauriez-vous où se trouvent les cuisines ? demanda Andrew, brisant le silence qu’il avait causé.

Aussitôt, l’agitation reprit et tout le monde ignora la question du brun. A part l’un des hommes blonds, qui s’avança vers lui. Peut-être que le jeune homme allait obtenir une réponse, mais ce blond là n’avait pas l’air très sobre.

-Eh mon mignon, je viens te montrer la cuisine si t’acceptes de visiter ma chambre d’abord !

La fille qui l’accompagnait s’indigna, sa figure colérique inquiéta Andrew qui commença à reculer doucement. Dans quel asile de fous était-il tombé ?

-Je vous dérange là ? Dégage de là toi ! cria-t-elle à l’arrivant, acariâtre.

-Désolé mais je crois que j’ai plus envie de toi, tu ne fais pas le poids ! répliqua l’homme.

La brune le gratifia d’une claque magistrale.

Andrew écarquilla ses yeux, réveillé. Merlin soit loué, tout ça n’était qu’un rêve. Le seul fait qui s’avérait réel était sa soiffe. Le sorcier se précipita vers sa salle de bain où il se remplit un grand verre d’eau qu’il avala d’un coup. Ses cauchemars étaient de plus en plus étranges, c’était à se demander s’il ne valait pas mieux ingérer une potion de sommeil sans rêve avant de se coucher. Dans tous les cas, le langue-de-plomb prit la décision de boire une potion d’oubli afin de ne conserver aucun souvenir de cet affreux rêve.
© 2981 12289 0

Voir le profil de l'utilisateur


 Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hazel ❀ sans titre, comme tous les chefs d'oeuvres ❀
» Fiction de Nust : Sans titre pour l'instant je cherche
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Alentours & lointaines contrées
 :: Dans vos rêves...
-


Sauter vers:  
ContexteVoir la date du jourRythme de jeuMétéo britannique
Sept. 2006
2ème partie
Plan du forum


Event' actif
» L'univers alternatif
Jusqu'au 30 août