Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Chemin de Traverse :: Logements :: Eden Taylor
Partagez | 


profil +
Message
La candeur du silence   Ven 21 Sep - 0:42




"There is truth even in the darkest places"

La candeur du silence

En solo

Eden senti ses bottes s’enfoncer dans la neige dès le premier pas à l’extérieur. La fraîcheur du vent fit virevolter ses mèches brunes autour de son visage olivâtre. La jeune fille continua à avancer malgré le froid qui lui mordait le visage et la neige qui continuait de tomber, elle avait un rendez-vous et ne comptait pas être en retard. Elle savait que James l’attendait au bord du Lac Noir et elle ne tenait plus en place. Elle ne rêvait que de le revoir, de sentir à nouveau son parfum contre sa peau, de sentir ses bras musclés la serrer contre lui. Elle marchait entre les arbres avec un stupide sourire imprimé sur ses lèvres pulpeuses. A quatorze ans, tout le monde lui disait qu’elle ressemblait plus à sixième année qu’à une quatrième. Elle jouait avec son apparence physique et c’était en partie grâce à ça qu’elle avait séduit James King. Elle en allait très fière. Lorsque ses yeux aperçurent les yeux sombres du lac de Poudlard, ils cherchèrent la figure familière de son petit ami. Elle ne mit pas bien longtemps à repère sa silhouette masculine assise au bord de l’eau. Elle le rejoignit en quelques foulées et s’assit auprès de lui. Elle regarda la fumée blanche et épaisse s’échapper des lèvres du jeune homme tandis que l’halo rougeâtre de sa cigarette faisait tâche sur la candeur de la neige.

- C’est pas trop tôt Ed, lâcha-t-il enfin après quelques minutes. Je pensais que tu serais pas venue.

- Je comprends pas pourquoi on peut pas se voir dans le cachot de Serpentard. Pourquoi est-ce que tu as si peur que ça se sache ? répliqua la brunette en observant les cendres de la cigarette de James s’envoler à la première rafale.

Il était le premier sorcier qu’elle voyait fumer. Elle savait que son grand-père fumait dans le temps de son vivant la pipe, les cigarettes étaient beaucoup plus rares dans la communauté magique. Même si elle savait que c’était courant chez les moldus, elle avait toujours été intriguée par ces petits rouleaux de tabacs qui semblaient dominer James.

- Tu sais très bien que nous deux c’est compliqué et je ne fais pas ça pour te causer du tort, répondit-il en posant, pour la première fois depuis son arrivée, son regard sur Eden.

Il lui offrit un sourire mielleux qui la fit fondre sur place. Elle avait toujours trouvé James extrêmement beau, et ce depuis le premier instant où elle avait posé les yeux sur lui. Il s’approcha un peu d’elle et, d’un geste affectueux, il caressa ses cheveux. A ce signal, la Taylor posa sa tête contre l’épaule du jeune homme et ils restèrent quelques minutes en silence à observer le blanc immaculé du paysage qui s’étendait devant leurs yeux. Puis il se détacha d’elle et lui laissa un baiser sur le front avant de se relever.

- Tiens, attrape !

Et il lança à Eden une boîte métallique. Elle la réceptionna à la perfection et l’ouvrir, ne pouvant noyer sa curiosité. Une dizaine de cigarettes y étaient alignées, accompagnées d’un briquet noir. Elle lança un regard interrogateur à son partenaire qui s’empressa de répondre :

- Tu me regarde toujours fumer, je me suis dit que t’étais peut-être intéressée. Essaye, ça coûte rien.

Eden bu ses paroles comme toujours et en attrapa une. Ses doigts tremblaient lorsqu’elle l’alluma et toussa à la première bouffée. James rit de bon cœur en la voyant s’étouffer et s’approcha d’elle.

- Regarde, souffla-t-il en attrapant la cigarette des mains de la brune.

Il aspira et lui souffla toute la fumée au visage. Elle secoua la tête pour la faire partir ce qui le fit à nouveaux rire. Il se pencha un peu plus vers elle et l’embrassa tendrement. La cigarette tomba à côté des deux jeunes tourtereaux quand James prit le visage de la Taylor entre ses mains. Elle glissa ses mains dans la masse de cheveux châtains clair de son copain alors que l’espace qui séparait leur deux corps était de plus en plus réduit. Eden profitait de ses instants de douceur entre les deux, elle était désespérément amoureuse de James, elle pensait que leur amour durerait toujours.

- Viens Ed on y va il fait froid, déclara James en se séparant d’elle.

Il se releva en premier et tendit sa main à la fille pour l’aider à se relever. Sur le chemin de retour, il l’aspergea de neige. Elle se sentait heureuse et complète avec lui. Il lui dit au revoir sur le pas de la porte de son cours de potion.

- Au revoir princesse, chuchota le brun tandis qu’elle se perdait dans le bleu de ses yeux. On se voit après ton cours.

Eden se réveilla en sursaut. Elle regarda rapidement autour d’elle et souffla en voyant qu’elle était dans son appartement sur le Chemin de Traverse. Elle prit son visage entre ses mains en pensant à James King. Son rêve était un souvenir d’une de leur dernier après-midi ensemble. Quelques jours après elle l’avait découvert entrain de la tromper. Mais lorsqu’elle revoyait ses instants elle se disait qu’elle n’avait jamais été aussi heureuse avec quelqu’un et encore moins un homme. Ce qui faisait qu’elle ne pouvait que le détester encore plus. Elle passa instinctivement sa main sur la cicatrice qu’elle avait sur la hanche, dernier vestige de ces fois où il était allé jusqu’à la battre. Elle était soulagée de savoir qu’il ne pourrait plus jamais lui faire de mal. Il était mort pendant la guerre, après avoir rejoint le camps des Mangemorts. Elle secoua la tête avant de se lever de son lit, . Elle fit quelques pas avant d’entendre quelque chose qui tapait contre la vitre de sa fenêtre. Elle se tourna et remarqua une petite chouette qui venait  de se poser sur le rebord de celle-ci. Elle alla lui ouvrir pour récupérer la lettre qu’elle tenait dans son bec. Elle fut étonnée de voir qu’elle ne connaissait pas l’animal mais prit tout de même la missive qui lui était destinée, non sans remercier la chouette avec quelques caresses. Elle ouvrir l’étrange lettre sans hésiter une seule seconde.

Chère Eden,

Je sais que tu n’a pas eu de nouvelles de moi depuis des années maintenant et j’en suis désolé. Mais si je t’écris aujourd’hui c’est pour te demander un service d’ami en ami. Je suis de retour en Angleterre et j’ai besoin d’un lieu pour me cacher, du moins pendant quelques jours, le temps de trouver un autre arrangement. Si tu acceptes, je te serais redevable pour le restant de mes jours.

Ton dévoué James King.


Elle se figea immédiatement en lisant les derniers mots de cette lettre. C’était impossible.

- Tu es mort James, souffla la jeune femme. On me l’a juré.

Puis elle réalisa le reste de la lettre. Comment osati-il lui demander une chose pareille après ce qu’il lui avait fait subir ? Elle n’allait bien évidemment pas accepter, il était la personne qui l’avait plus blessée au monde. Elle jeta la lettre au sol tandis qu’une larme solitaire vint rouler sur la joue. Sa candeur d’antan avait laissé place à son arrogance. James avait enterré la vieille Eden en silence.


Par Héra Greengrass




The taste of the truth
The perfume of the lie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t408-eden-taylor-la-voix-de-la-verite http://www.magicneverdies-rpg.com/t379-chemin-de-traverse-voliere-de-eden-taylor http://www.magicneverdies-rpg.com/f91-cave-d-e-taylor http://www.magicneverdies-rpg.com/t328-eden-taylor


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Candeur - Lluvia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Chemin de Traverse :: Logements :: Eden Taylor
-


Sauter vers:  
2ème partie de Juin 2006

Plan des quartiers