Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Chemin de Traverse :: Chaudron Baveur
Partagez


profil +
Message
Une jolie chanson ...   Une jolie chanson ... EmptyMar 2 Oct - 17:08

Une jolie chanson ...


Amy servit le repas du couple assis à la table sans aucune mauvaise grâce, ce qui était rare. Elle s'améliorait vraiment. Rien qu'aujourd'hui, elle avait servis cinq plats sans râler, nettoyé dix assiettes et avais tenu le bar pendant une demie heure. Bientôt, elle pourrait dépasser Adélia et Céleste, et deviendrait la meilleure serveuse du Chaudron Baveur !

Oui, Amy avait beaucoup tendance à vouloir être la première, la gagnante. Même si elle détestait travailler ; elle n'avait jamais eu à le faire.

La jolie brune s'arrêta soudain pour écouter le jeune homme qui s'était mis à chanter. Elle avait suivi avec intérêt l'installation du piano sur lequel il jouait. Il était arrivé ce matin. Elle avait demandé à quoi cela servirait de mettre un piano dans un bar ; apparemment, c'était pour l'animation. Bien sûr, elle n'était pas convaincue que cela serait utile de faire de la musique dans un bar. Avec tous ces bruits de gens qui mangeaient, de chopes de Bièrobeurre et de serveuses qui criaient le nom des plats.

Mais finalement, elle reconnaissait que c'était plutôt incroyable. Le chanteur et pianiste était un virtuose. Ses doigts tapaient avec frénésie sur le clavier, et il avait les yeux plongés dans la vague. Amy ne pouvait détacher ses yeux des touches blanches et noires qu'il martelait si rapidement. Et puis, sa voix ... Il avait une si belle voix. Amy aurait voulu la décrire ; elle voulait dire qu'elle était grave, virile, ou alors chantante. Mais la vérité, c'est qu'elle était juste ... indéscriptible. Tout le monde avait arrêté de faire un seul geste, de parler. On ne pouvait qu'être pendu aux lèvres de ce jeune et bel inconnu.

Car oui, comme sa musique, il était beau. Quel était son nom, déjà ? Gaspert, comme le fantôme ... Non, Casper ! Casper Fawley ! Un Fawley ... Ce n'était pas une de ces vieilles familles de sorciers ? Il n'y avait pas eu une histoire de mangemorts ? Un sang - pur musicien ? Original.

- Il chante plutôt bien, non ? dit Amy, sous le charme du jeune homme, à l'autre serveuse avec elle.


Codage by LaxyDunbar


Une jolie chanson ... Jenna_louise_coleman_signature_by_pizza_lisaa-d8irvzd

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Une jolie chanson ...   Une jolie chanson ... EmptyMer 3 Oct - 19:26






  • Casper Fawley



  • Amélia Lockwood


Casser la tirelire






  • Si Adélia n'était pas une grande mélomane, elle n'avait absolument rien contre un peu de musique. Elle était bien la première à rompre le silence en allumant la radio ou en fredonnant un air entêtant. Malheureusement, elle avait toujours été dénuée de talent en la matière, que cela soit pour se servir correctement de ses dix doigts sur un instrument de musique ou encore chanter de manière juste et harmonieuse.

    Ce n'était pas le cas du pianiste qui donnait une représentation dans l'établissement. Sans beaucoup s'y connaitre, elle ne pouvait qu'apprécier le son rendu par ses doigts qui voltigeaient sur les touches du clavier. Une très bonne ambiance pour travailler, tout ce qu'il y avait de plus relaxant. Et elle en avait bien besoin sachant qu'elle partageait ce service avec Amélia Lockwood.

    - Il chante plutôt bien, non ? fit d'ailleurs remarquer cette dernière.

    En temps normal, avec une personne à qui elle vouait un minimum de respect, Adélia en aurait tout à fait convenu et aurait sûrement fait d'autres remarques sur ledit chanteur, tout à fait indépendamment de la musique. Mais elle n'avait jamais pu encadrer sa collègue et cela ne changerait sûrement jamais, à son plus grand bonheur. On ne faisait pas plus peste que l'ancienne Serdaigle.

    - Aussi bien que toi quand tu essaies de te faire virer.

    Autant dire, il chantait merveilleusement bien, Amélia n'avait pas son pareil pour accumuler les fautes professionnelles.

    Adélia lui adressa un sourire resplendissant d'innocence et d'hypocrisie avant de retourner vers le bar, à l'abri des piques mesquines de sa collègue, auprès du gérant de l'auberge qui offrait un semblant de calme au milieu de ces services parsemés de minuscules disputes entre les serveuses.

    - Tu crois qu'il veut boire quoi ? lui demanda son patron en contemplant le musicien.

    Elle se contenta d'un haussement d'épaules. Elle n'en savait absolument rien. Elle n'était pas payée à deviner ce que voulait les clients, mais à prendre les commandes, encaisser et servir, ce qui était déjà bien assez. Elle n'avait malheureusement aucun don de devineresse - ou alors, il était bien caché ce coquin - surtout dans la mesure qu'elle ne connaissait pas le monde de la musique. Que pouvait-elle savoir des lubies des musiciens, elle ?

    - T'as qu'à lui apporter un verre d'eau. Tu sais, les gens qui se représentent, ils ont toujours un verre d'eau ou une bouteille près d'eux, pour se désaltérer. Il en a sûrement besoin, non ?

    Nouveau haussement d'épaule. Il avait sans doute raison. Mais Adélia n'en savait rien, n'était pas en capacité de lui répondre. Elle se contenta donc de remplir une carafe d'eau, d'attraper un verre et de sortir de derrière le bar.

    Personnellement, elle aurait préféré qu'on lui amène de l'alcool. Mais déjà que le Chaudron Baveur s'offrait le luxe de payer un musicien alors que sa clientèle n'était pas vraiment du genre à apprécier le doux son d'un piano, ils n'allaient pas non plus lui accorder de grosses consommations gratuites. Dès qu'il s'agissait d'argent, les raisonnement d'Adélia étaient plus performants.

    Elle s'approcha de l'estrade et grimpa prestement la marche qui l'en séparait. Concentré comme il était sur son piano, elle ne tenta pas de lui adresser la parole, de peur de le distraire. Elle préféra plutôt poser la carafe et le verre près de lui, dont il pourrait se servir au cours d'une pause. De près, le son rendu par l'instrument était bien plus prenant et elle eu un sourire, sans pour autant qu'il ne soit adressé au musicien, qui devait être trop occupé pour s'occuper d'une serveuse.




D.M.



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://www.magicneverdies-rpg.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://www.magicneverdies-rpg.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Une jolie chanson ...   Une jolie chanson ... EmptyJeu 4 Oct - 11:02

Il était rare que Casper soit aussi calme derrière son piano.
Le jeune homme faisait partie de ces artistes habités par une sorte extase métaphysique dès qu'ils commençaient à créer et qui vivaient physiquement leurs musiques. Ses moindres émotions prenaient des proportions dantesques sur une partition et chaque notes vibraient de leurs intensités dévastatrices. Il finissait généralement ses concerts en nage, essoufflé et épuisé, aussi bien mentalement que physiquement.
La musique était un exutoire, son champs de bataille où mener les combats intérieurs.
Pourtant cette fois, elle était à son image : douce et limpide . Un état de fait tellement exceptionnel qu'il y croyait à peine.
Ses doigts parcouraient le clavier avec une aisance toute naturelle, délivrant la mélodie de son carcan de noir et d'ivoire. Les yeux mis-clos, il laissait la musique le prendre par la main et porter ses mots avec elle.

"She wore blue velvet
Bluer than velvet was the night
Softer than satin was the light
From the stars"



Sa voix, qui était très belle, il fallait bien le dire, avait capté l'attention de quelques âmes présentes en ce bar. Même si elle ne captivait pas tous les regards, sa musique donnait à l'endroit une agréable ambiance qui ravirait les clients présents. De toutes façons, sa performance n'était pas rémunérée pour autre chose. On ne lui demandait pas de soulever les foules après tout, simplement d'être le fond sonore. Ca lui convenait aussi. Après tout, il ne pouvait pas toujours être un artiste torturé, non ?

"She wore blue velvet
Bluer than velvet were her eyes
Warmer than may her tender sighs
Love was ours"

Tandis qu'il chantait, une serveuse du bar attira son attention. Une petite brune, au visage mutin et au regard pétillant. Le genre d'électron pleine de vie, son parfait opposé. Tandis qu'il essayait de se concentrer de nouveau sur son instrument, il remarqua qu'elle s'adressait à une collègue tout en l'observant. Intimidé d'être ainsi le centre d'interêt de quelqu'un, ce qui était très ironique au vue de sa présence sur une scène, il détourna vite les yeux pour se concentrer sur ce qu'il faisait. Casper n'avait jamais été à l'aise avec les gens. La musique était un de ses rares liens avec le monde extérieur, sans pour autant le sortir de sa bulle de solitude.
Il continua de jouer tranquillement, quand une présence à ses côtés le fit sortir de sa léthargie. Une serveuse s'approchait avec une carafe d'eau et un verre près de lui. Le regard de Casper suivait chacun de ses mouvements, tandis que ses mains continuait de jouer.
"Merci." lui dit il d'une voix si basse qu'il n'était pas sur qu'elle l'ait entendu.
Aussi perturbé mentalement soit le jeune homme, il savait reconnaître une jolie fille quand il en voyait une. Et elle était vraiment très jolie. Surtout pour quelqu'un issu de la populace.
Sa présence lui inspirait un certain morceaux sans qu'il ne sache vraiment pourquoi. L'intuition d'un artiste peut-être ?
Tandis qu'il pianotait sur les touches d'une main, il attrapa son gobelet d'eau de l'autre. Concentré qu'il était sur sa musique, et la serveuse, il ne fit pas attention à la carafe que son coude avait heurté...jusqu'à ce qu'un bruit de verre brisé ne le fasse sursauter. Marmonnant, et bafouillant, des excuses à la serveuse qui avait maintenant les pieds trempés, il s'empressa de quitter son instrument pour ramasser les morceaux.
Décidément, ça ne lui réussissait pas d'interagir avec autrui.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t901-casper-fawley


profil +
Message
Re: Une jolie chanson ...   Une jolie chanson ... EmptyJeu 4 Oct - 18:37

Une jolie chanson ...


- Aussi bien que toi quand tu essaies de te faire virer, répondit Adélia, toujours aimable.

Rah, vraiment, quelle plaie cette Débiline ! Et dire qu'elle essayait d'être gentille, et elle, elle préférait se quereller avec elle comme une gamine ! Bon, en même temps ... Amy n'avait pas été très sympa avec elle ; la dernière fois, elle lui avait planté des morceaux d'assiettes en porcelaine dans les pieds, et l'autre serveuse l'avait arrosé copieusement alors qu'elles lavaient ensemble les couverts. Enfin, Adélia lavait et la brune la regardait faire était plus une description correcte de la scène. Mais bref.

Et puis, elle était sûre qu'Adélia voulait le draguer. Sinon, pourquoi serait - elle aller lui donner un verre et une carafe ? Bon, probablement parce que le Boss lui avait demandé. Mais quand même. De toute façon, la brésilienne, elle avait ce petit insupportable de Sam. Qu'elle lui laisse le beau chanteur.

L'ancienne serdaigle ferma les yeux, et préféra se concentrer sur la voix terriblement envoûtante du chanteur que sur Adélia - La - Peste.

- "She wore blue velvet
Bluer than velvet was the night
Softer than satin was the light
From the stars ..."


La mélodie était belle, et la voix du jeune homme encore plus. Elle aurait pu l'écouter toute la journée sans se lasser. Après, ce serait lui qui se serait lassé de chanter la même chose toute la journée avec un fan collée aux basques. Mais comme même.

Perdue dans ses pensées, Amy n'entendit le bruit de verre brisé que lorsque Casper Fawley, elle était sûre que c'était son nom maintenant, se leva pour ramasser les débris de la carafe détruite ( R.I.P la carafe ) en bafouillant des excuses à Adélia.

Peut - être qu' Adélia avait fait tombé la carafe exprès pour que les pieds du pianiste soient trempés !

De toute façon, Amy avait toujours dit que cette jolie fille cachait quelque chose, derrière sa carapace d'insupportable mégère. C'était le diable, sous forme humaine.

La jolie brune, sans se poser de questions, se leva et se dirigea avec aisance jusqu'au piano, à Casper et à Débiline. Il était hors de question qu'elle le laisse sympathiser avec Adélia avant qu'elle ai le temps de lui expliquer qui elle était réellement. Un démon sans coeur et sadique.

- Laisse, je vais le faire, retournes à ton piano, dit la jolie brune avec un sourire entendu au beau jeune homme.

Elle écarta Adélia d'un DISCRET coup de pied en se baissant. Pour une fois qu'elle faisait ce qu'on lui demandait, c'est à dire du nettoyage, elle n'allait pas laisser sa peste de collègue lui voler sa place ! Si elle tentait de s'interposer entre elle et son futur grand amour dont elle ne connaissait que le nom, elle n’hésiterai pas à la vaincre de la manière forte.


Codage by LaxyDunbar


Une jolie chanson ... Jenna_louise_coleman_signature_by_pizza_lisaa-d8irvzd

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Une jolie chanson ...   Une jolie chanson ... EmptyJeu 4 Oct - 21:34






  • Casper Fawley



  • Amélia Lockwood


Casser la tirelire




  • Adélia n'avait rien contre le fait qu'on la regarde, au contraire. Voir qu'elle pouvait retenir un temps soit peu l'attention de quelqu'un faisait toujours plaisir, surtout quand elle ne faisait pas grand chose pour, si ce n'était que pour apporter un verre d'eau.

    - Merci.

    Pas très causant le musicien. Mais comme elle l'avait dit, il s'agissait seulement d'un verre d'eau.

    Et surtout, d'une carafe.

    Après réflexion, Adélia n'avait rien contre le fait qu'on la regarde, tant que cela n’occasionnait pas que l'on s'attaque une nouvelle fois à ses pieds. Elle avait l'impression de cumuler en ce moment. D'abord, on s'amusait à lâcher des assiettes sur sa peau fragile et, maintenant, on y renversait de l'eau. Mais cette fois-ci, elle était plutôt contente de porter des sandales. Avoir des chaussures fermées trempées... Quelle plaie. Bien plus profonde que ceux que des débris d'assiettes pouvaient causer.

    Mais au moins, il ne la laissait pas tout faire elle-même. Rare était les clients qui comprenait que les serveuses n'avaient pas à réparer toutes leurs boulettes et les prenaient pour des chiens.Pourtant, il s'affairait déjà à ramasser les morceaux, ce qui occasionna un sourire amusé à Adélia. Surtout en le voyant se confondre en excuse, tout penaud.

    - Laisse, je vais le faire, retournes à ton piano

    Serait-ce vraiment Amélia Lockwood qui venait de parler ? Qui avait ainsi pris son corps pour se montrer aussi obligeant ? La transformation était vraiment incroyable, Adélia s'y serait trompée.

    Le musicien devait avoir tapé dans l’œil de sa collègue. Mais se faire passer pour ce qu'elle n'était pas n'était pas forcément la bonne solution, un jour ou l'autre, il découvrirait la supercherie.

    Et puis, vraiment, qu'elle idée de s'enticher d'un pianiste qui jouait dans un bar. Il ne devait pas être bien riche pour faire ce genre de métier. C'était vraiment dommage avec sa belle bouille. Mais Amélia ne devait pas avoir le même sens des priorités, après tout, il n'y avait qu'à voir la manière dont elle travaillait. L'argent ne semblait pas représenter grand chose pour sa petite personne. Dommage pour elle le jour où elle se retrouverait à la rue. Adélia se délectait d'avance de cette idée.

    Mais appréciait beaucoup moins qu'on lui envoie des coups de pieds, aussi discrets puissent-ils être.

    Si personne ne les regardait, elle le lui aurait rendu au centuple. Mais sur son lieu de travail, son gagne pain, elle savait se retenir. C'était pour la bonne cause. Surtout qu'elles se trouvaient actuellement sur l'estrade, en belle vue. Ce n'était vraiment pas une bonne idée.

    - De rien, finit-elle par déclarer avec un - tout léger - temps de retard. Ma collègue est une experte en ramassage de couverts brisés, ne t'inquiète pas, elle va se débrouiller, je n'en doute pas une seconde. Le patron ne savait pas trop ce que tu voulais boire, une préférence ?

    Adélia ne laissa pas transpirer le moindre désarroi face à ses pieds trempés. Elle s'en remettrait. Enfin, il s'agissait surtout d'être sympathique - elle l'était toujours - avec le client. Quoique, il n'était même pas client. Potentiel client alors ?




D.M.



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://www.magicneverdies-rpg.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://www.magicneverdies-rpg.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Une jolie chanson ...   Une jolie chanson ... EmptyDim 7 Oct - 1:05

Une jolie chanson...
Céleste... était en retard.

Ça lui arrivait rarement d'être en retard. Très rarement. Trop rarement pour que ce soit de sa faute. En vérité, la sorcière avait été recrutée pour une mission des plus importantes.

Trouver du beurre.

En effet, il y avait foule au Chaudron Baveur. C'était en grande partie grâce au musicien qui faisait l'animation ce soir-là. Grâce ou à cause, elle ne savait pas trop. En tout cas, il s'était produit quelque chose d'inédit, un genre de catastrophe en ces lieux.

Plus de beurre. Plus de Bièraubeurre. Plus d'argent. Plus rien, mis à part des clients mécontents.

L'apocalypse.

Alors elle avait été missionnée, elle, Céleste, pour sauver le Chaudron Baveur de cette crise cauchemardesque. Elle ne savait pas trop pourquoi. Adélia s'en serait sûrement mieux sortit qu'elle, qui était restée coincée dans l'artère principale avec son beurre à la main pendant au moins vingt minutes. Pas sa faute aussi si le monde entier avait décidé de faire leurs petites emplettes au même moment qu'elle et que sa taille ne lui permettait pas de lutter contre une foule. Elle avait fini par s'énerver et par pousser tout le monde sans ménagement, ce qui ne l’empêchait pas d'avoir perdu vingt minutes à s'excuser en espérant que quelqu'un se montre clément.

Mais, elle avait son beurre. Elle avait son beurre, elle était vivante et elle revenait à temps avant que les clients aient cramé le Chaudron Baveur. Pas mal non ?

Oui, c'était bien. Et vu son humeur massacrante, personne n'avait intérêt à lui faire la moindre remarque. Elle avait froid, ses pieds avaient été piétinés une centaine de fois et elle était loin d'avoir fini son service.

Alors le beurre était là et ils allaient devoir s'estimer contents.

La blondinette entra dans le pub, soupirant d'aise en voyant à quel point il faisait chaud à l'intérieur. Le concert avait d'ailleurs commencé, et Adélia et Amélia étaient sur scène.

Et ça, c'était pas bon. Pas bon du tout.

Une carafe était déjà morte, elle espérait qu'elle serait la seule à périr ce soir. Elle les avisa longuement, jugeant s'il était ou non nécessaire de s'interposer entre elles en hurlant que la paix, c'était l'avenir. Après étude, elle n'en savait toujours rien. C'était très compliqué de savoir quand Adélia et Amy allaient se sauter à la gorge et pour l'instant, elle devait sauver son beurre.

Et puis...

Son regard se posa sur le musicien.

Ce fameux musicien qui avait attiré tant de clients au Chaudron Baveur.

Elle le connaissait. Elle en était persuadée. Elle ne s'en était pas rendue compte avant mais maintenant qu'elle l'observait en détail...

- Casper...


Le même choc, le même désespoir que lorsqu'elle avait retrouvé Amélia. La même peur. Elle ne voulait pas. Elle ne voulait pas se rappeler, ni qu'on lui rappelle de ces années à la fois tant regrettées et tant maudites. C'était ce garçon. Ce garçon qu'elle croisait parfois lors de réceptions, à certains dîners. Fawley, sang-pur. Elle jouait encore la petite fille parfaite à cette époque, avait encore ses deux sœurs et ses parents. Il la faisait franchement flipper d'ailleurs, n'arrêtait pas de l’embêter en lui tirant les couettes à table. La plus jeune de sa fratrie l'aimait bien pourtant, elle avait toujours essayé de le comprendre. En même temps, sa petite sœur était un ange. Spécialiste des causes perdues.

Elle ferma les yeux un instant et partit se réfugier dans la cuisine.

Le beurre, il fallait sauver le beurre.   

HRPG:
 

© 2981 12289 0


★ She never wanted to leave ★
High in the halls of the kings who are gone
Jenny would dance with her ghosts
The ones she had lost and the ones she had found
And the ones who had loved her the most

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t642-jeune-femme-compliquee-qui-reve-d-une-vie-simple-celeste-grym#3193 http://www.magicneverdies-rpg.com/t638-chemin-de-traverse-celeste-grym http://www.magicneverdies-rpg.com/f305-celeste-grym http://www.magicneverdies-rpg.com/t632-celeste-grym?nid=14#3147


profil +
Message
Re: Une jolie chanson ...   Une jolie chanson ... EmptyMer 10 Oct - 23:50

Trop.
Trop de gens. Trop de mouvements. Trop de mots. Trop d'informations à la seconde. Son regard passa de la jolie serveuse à l'autre jolie serveuse. Il déglutit. D'un naturel solitaire et méfiant, Casper n'appréciait guère d'être ainsi au centre de l'attention.
"- Laisse, je vais le faire, retournes à ton piano."
Il secoua vaguement la tête et continua de récolter les fruits de sa maladresse. Ni elle, ni sa collègue brésilienne -du moins, il soupçonnait qu'elle le soit, en réalité il n'en avait aucune certitude- de ramasser ce dont il était la cause. Sans dire mot, il acheva sa besogne et se releva. Il aurait été facile d'utiliser sa baguette pour nettoyer tout ça, mais l'idée ne lui avait même pas effleuré l'esprit. Ca faisait si longtemps qu'il n'avait pas jeté un sort qu'il en oubliait parfois qu'il était sorcier.
"-Encore désolé..." marmonna-t-il d'une voix rauque, avant de se tourner vers la jeune femme au teint hâlé. Enfin, il était difficile de savoir s'il la regrdait vraiment, dans la mesure où son visage était caché par une masse informe de cheveux noirs."-...Est-ce-que je pourrais avoir une Bièraubeurre...?
Sans avoir fait les comptes de son porte-monnaie, étonnement maigre de la part d'un héritier sang-pur, il doutait être en mesure de s'offrir plus qu'un unique verre pour la soirée. En temps que musicien, on ne pouvait pas dire qu'il roulait sur l'or. Bien décidé à trouver refuge dans son antre, son palais sacré, son rempart face à tous problèmes, il retourna à son piano. Ayant interrompu sa musique assez brutalement, il peinait à retrouver le calme et la sérénité nécessaire. Pianotant sans grande conviction Für Elise, il laissait son regard parcourir l'endroit...avant de s'arrêter sur une silhouette qui lui était familier. Il eut à peine le temps de froncer les sourcils qu'elle avait disparue, en un coup de vent. Ces cheveux si blonds qu'ils paraissaient presque blancs...Une Malfoy, ici ?
Perturbé par cette vision qui lui évoquait des souvenirs loin d'être agréables, il inspira un grand coup et marmonna à l'attention des deux jeunes filles près de lui.
"-....Dites...la fille avec les cheveux blonds...qui vient d'entrer dans la cuisine. Qui est-ce ? "

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t901-casper-fawley


profil +
Message
Re: Une jolie chanson ...   Une jolie chanson ... EmptyJeu 11 Oct - 8:03

Une jolie chanson ...


- ...Dites...la fille avec les cheveux blonds...qui vient d'entrer dans la cuisine. Qui est-ce ?

Amy n'avait pas vu la dite fille à la chevelure blonde, mais il n'y avait clairement qu'une seule personne possédant une chevelure si mémorable. Et puis, cette jeune femme était la seule à avoir accès aux cuisines, mis - à part Adélia et elle - même, qui étaient toutes deux brunes, et les cuisiniers. Et aussi que cette personne était allée chercher du beurre pour faire de nouvelles bièraubeurres.

- Ça doit être Céleste, qui revient avec le beurre. Notre collègue, expliqua - t'elle.

Pourquoi le chanteur était - il si préoccupé par la jolie blonde ? Ils se connaissaient, lui et Céleste ? Cool, cette dernière pourrait la présenter au bon et beau chanteur. Et puis, c'est vrai que son nom de famille était Fawley ; un sang-pur. Toutes les familles de sangs - purs se connaissaient entre eux, et les Fawley et les Grym ne devaient pas faire exception.

Casper s'était arrêté de jouer un morceau qu'Amélia connaissait. C'était Für Elise, inventé par des moldus. C'était parce qu'elle provenait d'une famille moldue - enfin, sang - mêlé, mais elle n'avait jamais revu son père, donc cela ne comptait pas.

Le jeune homme termina toutefois d'aider à ramasser les débris de verre en s'excusant toujours aux jeunes femmes. Puis, il commenda une bièraubeurre à Adélia. Heureusement, Céleste venait de rentrer avec le beurre ; sinon, le Chaudron Baveur entrerait en faillite.

Amy jeta un coup d'oeil à Adélia. C'était à elle qu'il avait demandé d'aller chercher la boisson ; Amy voulait bien faire preuve d'un peu de bonne volonté, de temps en temps, disons ... Une fois par mois. Mais elle avait déjà ramassé un peu des bouts de verre par terre, il ne fallait pas trop lui en demander dans la même journée. Et puis, Amy voulait rester aux côtés du musicien. Céleste allait vite les rejoindre.

Codage by LaxyDunbar


Une jolie chanson ... Jenna_louise_coleman_signature_by_pizza_lisaa-d8irvzd

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Une jolie chanson ...   Une jolie chanson ... EmptyJeu 11 Oct - 18:04






  • Casper Fawley



  • Amélia Lockwood


Casser la tirelire




  • Le pauvre musicien avait vraiment l'air chamboulé. Adélia pouvait comprendre que l'idée de casser des objets pouvaient mettre mal à l'aise, mais tout de même, il avait l'air particulièrement désolé, presque catastrophé. Elle n'avait pas été méchante, non ? Elle n'aurait pas voulu le brusquer non plus, pas un gentil client qui ramassait à sa place.

    - Encore désolé...

    - C'est rien, c'est rien, assura-t-elle.

    S'il n'avait pas été musicien - et donc sans le sous - Adélia l'aurait bien épousé. Beaucoup trop gentil comme gars. Et bien trop drôle de le voir aussi mal à l'aise, à se cacher sous ses boucles brunes pour éviter les regards. Il avait l'air tout chétif, tout timide. Etrange pour quelqu'un qui se produisait sur scène, tout de même. Mais elle ne jugerait pas ses choix, ce n'était pas son genre. Elle jugeait rarement, tant qu'il ne s'agissait pas de Lockwood.

    - Est-ce-que je pourrais avoir une Bièraubeurre...?

    - J't'apporte ça !

    Il n'y avait plus qu'à espérer qu'il serait moins maladroit avec une Biéraubeurre qu'une carafe d'eau.Il était beaucoup plus difficile de laver le sol après le passage de la boisson fétiche des sorciers. Quoique, si c'était Amélia qui nettoyait... Peut-être devrait-elle souffler l'idée au musicien. Mais il avait l'air tellement gêné qu'elle doutait qu'il accepte sa demande. Vraiment trop dommage.

    Adélia quitta les deux nettoyeurs pour rejoindre le bar. Tandis qu'elle préparait la chope du chanteur, elle aperçut Céleste qui revenait de sa course, qui était censée être express. Délaissant son boulot, elle rejoignit la jeune femme, le sourire aux lèvres, décidée à taquiner sa pauvre amie.

    - Bah alors, Cécé, t'en as pris du temps ! J'espère que t'as pas marché sur la queue d'un Charretier, tu serais sûrement restée face à lui, immobile, muette de stupeur. C'est ça, la cause de ton retard ?

    Avec un sourire et un clin d’œil pour sa collègue, sans même attendre une réponse, elle abandonna Céleste pour attraper la Biéraubeurre qu'elle devait servir. Elle appréciait beaucoup sa colocataire, mais les Gallions avant tout. Adélia rejoignit rapidement la scène pour livrer sa commande, observant sa collègue faire. Peut-être qu'un peu de beurre fondu ferait un shampoing parfait pour Lockwood. Idée à murir.




D.M.



ADELIA
FLORES

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t667-journal-d-adelia-flores#3314 http://www.magicneverdies-rpg.com/t624-chemin-de-traverse-adelia-flores#3075 http://www.magicneverdies-rpg.com/f242-adelia-flores-celeste-grym-victor-amelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t622-adelia-flores?highlight=adelia http://www.magicneverdies-rpg.com/t626-inventaire#3156


profil +
Message
Re: Une jolie chanson ...   Une jolie chanson ... EmptyLun 15 Oct - 19:45

Une jolie chanson...
Décidée à se cacher, Céleste ne revint dans la salle principale qu'après avoir déposé son beurre et seulement car elle y était obligée. Elle déposa alors son manteau à l'endroit adéquat et reprit son uniforme de serveuse. Elle se risqua une ou deux fois à regarder le jeune homme qui chantait sur scène... étrange effectivement. Elle n'eut cependant pas le temps de trop s'y attarder puisqu'Adélia venait déjà la charrier.

En même temps, il fallait s'y attendre.

- Addie, je t'em...

Sauf que la brésilienne avait déjà disparue. Triste, elle n'avait même pas pu lui montrer à quel point elle était devenue une vraie dure depuis qu'elle vivait avec elle.

Bon, c'est sûr que c'était vite dit mais tout de même. La Céleste d'aujourd'hui n'avait plus rien à voir avec celle qu'il y a quelques mois...

...

Enfin c'est ce qu'elle aimait se dire quoi.

En tout cas, ses collègues ne s'étaient pas encore étripés. Miracle. Et elle avait du boulot à rattraper. Que demander de plus ? Comme ça, elle pourrait faire son travail tout en évitant consciencieusement le musicien qui se trouvait sur scène. Enfin, elle ne savait même pas si elle le connaissait au final. Si ça se trouve, le pauvre garçon n'avait aucun lien de parenté avec aucun sang-pur et n'avait jamais été le gamin flippant qui terrifiait Céleste à l'époque.

En fait, elle aurait aimé avoir une machine qu'elle aurait pu placer sur la tête des gens qu'elle pensait connaitre et qui lui aurait dit si c'était bien le cas ou non. Ça aurait été bien plus rapide que de s'interroger des millénaires juste pour savoir si elle l'avait déjà vu ou non.

Ou alors... elle pouvait aussi lui demander...

Ouais mais... non.

Elle allait demander à ses collègues, voilà le super plan. Malheureusement, elles semblaient toutes deux attirées par le musiciens telles deux mouches se regroupant autour d'un gros tas d'excrément. C'était peu flatteur comme comparaison, mais assez imagé.

Alors, comment faire ?

Céleste tapota l'épaule d'un habitué, se penchant vers lui pour échanger quelques mots à voix basse.

Très basse.

- Dites, vous sauriez pas quel est le nom du musicien sur scène ?


- Ah, toi aussi t'as un faible pour le petit ?


Céleste ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel. Vieux réflexe qu'elle avait encore lorsqu'elle était excédée par une situation. Elle travaillait sur elle pour le faire disparaître.

- Non. Non, non. Vous n'y êtes pas du tout. Alors, son nom ?


Le vieux bonhomme se renfrogna, clairement déçu de ne pas pouvoir lancer une énième rumeur sur une des serveuses du Chaudron Baveur.

- Gaspard quelqu'chose. Qu'est-ce j'en sais moi. Avery, ou un autre sang-pur de mes c...

- D'accord, merci.

Casper Fawley donc.

C'était bien son gamin bizarre.

Merde.

Elle aurait dit que ça n'arrivait qu'à elle, ce genre de trucs...
© 2981 12289 0


★ She never wanted to leave ★
High in the halls of the kings who are gone
Jenny would dance with her ghosts
The ones she had lost and the ones she had found
And the ones who had loved her the most

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t642-jeune-femme-compliquee-qui-reve-d-une-vie-simple-celeste-grym#3193 http://www.magicneverdies-rpg.com/t638-chemin-de-traverse-celeste-grym http://www.magicneverdies-rpg.com/f305-celeste-grym http://www.magicneverdies-rpg.com/t632-celeste-grym?nid=14#3147


profil +
Message
Re: Une jolie chanson ...   Une jolie chanson ... EmptyVen 30 Nov - 17:01

Il fallut une dizaine de secondes, longues et silencieuses, pour que Casper détache son attention de la porte qui s'était renfermée derrière cette chevelure immaculée, éclats de souvenirs enfouis.
Céleste Grymm. Evidemment. Il sentit comme le sol s'effondrer sous ses pieds à l'évocation de ce nom intrinsèquement lié à son enfance, à son passé. Une main glacée l'enserrait. Il ne voulait pas se rappeler de cette époque. Le temps où il était heureux.
Enfin...heureux...avait il seulement été heureux un jour ? A chaque instant de sa vie, l'ombre de son père, de son héritage et de ses crime avaient englouti tout ce qui pouvait s'apparenter à une étincelle de joie. Machinalement, son corps spectral s'installa derrière son piano tandis que ses mains s'y accrochaient avec raideur. C'était son fief, sa dernière forteresse face à la vague d'émotions contradictoires qui l'assaillait. Une sorte de nostalgie gâtée par la rancoeur. S'obligeant à détendre ses articulations, il commença à jouer de nouveau.
Il n'avait pas répondu à la serveuse brune qui lui parlait, à vrai dire il semblait l'avoir totalement oublié. Ses pensées étaient entièrement tournées vers ses notes. Il espérait, vainement, qu'elles suffiraient à chasser les ombres qui rampaient jusqu'à lui depuis les coins reculés de son esprit. Dommage pour lui, même la musique avait ses limites.
Céleste, Céleste.. ils n'avaient jamais été amis. Peu de gens avaient eu le privilège, si ça en était un, d'avoir cette place dans sa vie, et elle n'en était pas. Non pas qu'il ne l'appréciait pas, en vérité il l'aimait bien, quand il était enfant. Déjà à l'époque, sa bizarrerie s'exprimait de façon ostensible. Il se souvenait qu'elle n'avait pas bien réagit à l'oiseau mort qu'il lui avait montré dans son jardin, et qu'il lui avait tiré les cheveux le même jour, mais il ne savait plus pourquoi. Sans doute s'était il vexé qu'elle n'aime pas son oiseau mort.
La fin de la mélodie fut particulièrement lourde et difficile à achever. On sentait dans sa musique le poids de son anxiété exponentielle. Il ne devrait pas être là.

"...Je ne devrais pas être là." murmura-t-il en figeant ses doigts dans leurs mouvements artistiques.

Il fuyait comme la peste la compagnie de ceux et celles qui l'avaient connu avant. Avant la Guerre, avant qu'il ne devienne un monstre. Cela n'était du qu'à sa paranoïa maladive, mais il avait l'impression que leurs regards étaient plein de jugement à son encontre. Il se sentait mal-à-l'aise, malade même. Il se sentait vacillant, brûlant de l'intérieur. Fragile. Sa seule envie était de quitter cet endroit et de ne jamais revenir. Son regard passa sur les gens autours de lui, la jolie serveuse brune. Son sourire était décoré de faussette. Mon Dieu, est-ce-qu'elle aussi elle savait ? La tête lui tournait. Ses poumons se remplissait d'air mais sans l'expirer.

"...Je...dois prendre l'air." Articula le jeune homme dans un souffle rauque avant de se lever brutalement de sa chaise, la renversant presque au passage. Ses grandes enjambées lui firent traverser la salle en un temps record. Il arrivait à peine à respirer. On le suivait du regard. Il gardait le sien, mortifié, derrière ses cheveux ébène.

Le souffle du vent contre sa peau le calma aussitôt. S'appuyant contre l'embrasure de la porte, il se permit de reprendre son souffle. Une sortie. Une possibilité de fuir. Cette idée le tentait terriblement, mais il n'oubliait pas ses poches vides et son absence de lit pour la nuit. Il ne pouvait pas partir comme un voleur ainsi. Se faisant violence pour ne pas se transformer en loup et partir à toutes vitesses, il ferma les yeux et inspira profondément.

Encore quelques instants, et il y retournerait...



HRP:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magicneverdies-rpg.com/t901-casper-fawley


profil +
Message
Re: Une jolie chanson ...   Une jolie chanson ... EmptyJeu 6 Déc - 9:57

Une jolie chanson ...

Bon, il se prenait pour qui, le Mec Beau Gosse ? Certes, il était beau, mais c'était pas une raison pour l'ignorer à ce point. Jamais on ne l'avait autant oublié ; elle n'était pas du genre invisible. D'ailleurs, elle sentait le regard goguenard d'Adélia derrière elle. Elle était sûre qu'elle riait intérieurement.

"...Je...dois prendre l'air." articula le jeune homme d'une voix rauque, s'empressant de fuir, renversant presque sa chaise au passage.

Il se précipita dehors, tandis que les yeux des clients et ceux d'Amy le suivaient, intrigués. Waaaa ... Il était bizarre. La brune n'était pas sûre d'en vouloir, finalement. Un gars un peu trop fragile, bizarre, plein de secrets et surtout, qui l'ignorait ? Non, très peu pour elle.

Malgré tout, il était très attirant. Et elle était sûre qu'il avait une bonne raison pour fuir ainsi. De toute façon, il avait dit qu'il revenait, non ? Elle espérait. Il avait une jolie voix. Il jouait bien, aussi.

La brune se tourna vers Céleste. Un silence gênant régnait dans le Chaudron Baveur après le départ du musicien, et on entendait les moindres paroles, les moindres bruits de pas sur le sol. Puis, brusquement,les discussions reprirent comme si rien n'était. Ils avaient déjà oubliés l'incident.

L'autre serveuse blonde avait, elle aussi, un drôle d'air. Bon, Céleste avait toujours l'air bizarre mais là, ses grands yeux étaient encore plus globuleux que d'habitude. Il était désormais sûr qu'ils se connaissaient. En même temps, elle était une Grym, et lui un Fawley ... Les familles de sangs-purs se connaissaient, c'était bien connu. Peut - être un mariage arrangé, une histoire d'amour ? Ce serait probable ... Ou juste des exs.

- Céleste ? Tu le connais, non ? Il m'a demandé ton nom avant de fuir, et vous faites tous les deux une tête bizarre ... demanda-Amy, interrogatrice.

Ou alors, c'était une personne de son passé, mais du côté sombre de son passé ... Auquel cas elle comprenait sa moue étrange.

Codage by LaxyDunbar


Une jolie chanson ... Jenna_louise_coleman_signature_by_pizza_lisaa-d8irvzd

Voir le profil de l'utilisateur


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joli-Trou, une localité succulente
» HAITI ELECTIONS 2011: Michel Martelly, de la Chanson à l’Election
» myrtille , jolie petite caniche noire 2 ans ( thiernay 58)
» Ségo se reconvertit dans la chanson nunuche ?
» Pour se réchauffer, petite chanson de La Réunion...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: 
Coins populaires
 :: Chemin de Traverse :: Chaudron Baveur
-


Sauter vers:  
2ème partie de Juin 2006

Plan des quartiers