Magic Never Dies :: Sorciers recensés :: Histoire des résidents :: LivretsPartagez | 


profil +
Message
Owen et la vie, une grande histoire   Mar 9 Oct - 16:42


VOTRE NOM ICI

SOUS-TITRE ICI

◊ Naissance DATE (AGE)◊ Nationalité REPONSE ICI◊ Ascendance REPONSE ICI◊ Baguette BOIS / COEUR◊ Groupe / Ex maison REPONSE ICI / Recensement◊ Activité REPONSE ICI◊ Don(s) REPONSE ICI◊ Qualités REPONSE ICI◊ Défauts REPONSE ICI



Caractère

VOTRE CARACTERE ICI



Histoire

1980 - 1991, naissance et enfance ...
Owen Alexander III Page naquit le 21 juin 1980, le jour du solstice d'été, dans l'État du Vermont. Ses parents étaient deux sangs - purs ; son père, Alexander Page, le deuxième du nom, descendait d'un des premiers sorciers arrivés en Amérique, se mêlant parmi les colons venus sur le continent. Quant à sa mère, anciennement Calixte d'Erminaye - Mimérande, c'était une sorcière française de bonne famille, comme son nom le laissait entendre, qu'Alexander II avait rencontré lors d'un voyage d'affaires en France. Elle était de huit ans plus jeune que lui, mais ils s'aimaient d'un amour véritable. Enfin ... Pour Alexander. Calixte, elle ... Bref. Père sang - pur, mère sang - pur ... Cela lui assurait de grandes richesses, arrivé à l'âge adulte, ainsi qu'une vie aisée. De l'union d'Alexander et Calixte, Owen fut le premier et unique enfant. Pourquoi unique ? Et bien, parce que son père est mort peu après. Owen n'avait que six ans ans. Un accident, apparemment. Le feu a ravagé le village moldu à côté, comment est-ce que cela aurait pu être prémédité ? Sauf que le fils Page n'y croit pas. En effet, il a vraiment vu ce qu'il s'est passé, ce soir là, dans la vaste demeure des Page.
Sa mère n'était pas là. Elle était ... ailleurs, il se souvient juste de ça, mais plus d'où. Et aussi qu'elle partait souvent. Même cette nuit là, cette nuit noire, sans étoile éclairant le soir. Une nuit parfaite pour un meurtre. Owen était dans sa chambre et Alexander au salon. La cloche avait sonné et son père était allé ouvrir. Puis, il y avait des paroles, des cris. Dans la maison, il y avait quatre étages : le rez- de - chaussée, le premier étage, où toutes les salles de réception, salles de bal et salons se trouvaient, le troisième étage, où Owen avait sa chambre et le quatrième étage, le grenier. Alexander était donc remonté au premier étage en courant, jetant des maléfices à qui pouvait les recevoir. Ils étaient montés à leur tour et avaient sorti des pistolets. Owen ne savait pas ce que c'était à l'époque ; plus tard, il comprit que c'était une arme moldue. Et aussi qu'ils avaient utilisés ces revolvers parce que le MACUSA ne les repaireraient pas avec une arme à feu, un objet moldu ; s'ils avaient utilisé un sortilège impardonnable, ils auraient été immédiatement retrouvé.
À l'époque, il avait juste vu l'homme au regard fou, le chef du groupe, les autres étant ses hommes de main, aux fossettes et à la moustache tressautante s’avancer et faire un bang avec l'objet métallique. Owen regardait par la fissure du plancher de sa chambre, à l'étage supérieur. Puis les hommes de main de Moustache Qui Tressautait avaient incendié magiquement la demeure et Owen, plutôt pragmatique pour son âge, s'était dit qu'il ne servait à rien d'aller voir comment allait son père ; il ne bougeait déjà plus. Il préféra s'enfuir par le passage secret et partir le plus loin possible, même s'il ne savait pas où aller, étant resté toute sa vie dans le Manoir, qui lui manque à présent.
Il n'a parlé à personne de ce qui s'était passé cette nuit là. Il ne sait même pas pourquoi, mais il avait déjà l'intuition que cela ne lui apporterai que des ennuis et que sa vie se raccourcirai considérablement.
Et puis, quelques mois plus tard, le deuil de son époux passé, Calixte Page s'est remariée au riche Lancelot Pinkerstone. Il était le concurrent direct dans les affaires d'Alexander, lorsque celui-ci était de ce monde. C'était un homme présumé fou et violent, avec un regard d’assassin et une moustache qui tressautait. Lorsqu' Owen l'a vu, il l'a immédiatement reconnu. Et sa mère, qui était absente ce soir-là ... Était-ce prémédité ? Était-elle au courant ? Que son mari l'avait tué ? Et ... était-elle complice ? Il aurait du en parler ...
Mais ça ne l'aurait pas aidé. Surtout pour la suite. Tout le monde pense que la vie de riche est joyeuse, toujours parfaite et dorée. Mais c'est faux ; chez Owen, la vie était horrible. Son père adoptif était un monstre, qui les battaient, lui et sa mère. Et il abusait d'Owen sexuellement. Celui-ci le détestait. Sa lettre d'entrée à l'école Ilvermorny fut une bénédiction. Même si, par sa fuite à l'académie américaine, par sa lâcheté, il laissait sa mère à la merci de ce salaud ...

1991 - 1998 : Adolescence et Ilvermorny
Owen Page est donc parti pour le Massachussets, sur le mont Greylock, là où se trouve la célèbre école d'Ilvermorny. Il a adoré l'endroit. Ce grand château de granit, plein de tourelles aux toits foncés lui a vraiment plu et il a oublié sa vie de terreur. Il a pénétré le grand Hall, où il y avait quatre statues sur les murs de la pièce : un Serpent Cornu, un Puckwoodgenie, un Oiseau - Tonerre et un Womatou.
A Ilvermorny, les statues choisissent leurs élèves en faisant un petit signe de vie : le Serpent Cornu illumine le cristal sur son front, le Womatou rugit, l'Oiseau - Tonerre bat des ailes et le Puckwoodgenie lève sa flèche dans les airs. Comme à Poudlard, chaque maison recherche un certain caractère ; le serpent cornu favorise les érudits, le puckwoodgenie, les guérisseurs ; le womatou, les guerriers et l'oiseau - tonerre, les aventuriers. Les traits d'esprit sont cependant moins marqués, et les statues peuvent être plusieurs à demander l'élève dans leur maison. La personne doit alors choisir. Il arrive aussi, tous les dix ans environ, que les quatre statues s'animent pour un même élève ; comme pour Séraphine Picquery, qui était la présidente du MACUSA pendant huits ans, de 1920 à 1928.
Pour Owen, le Serpent Cornu battit des ailes et le Womatou rugit. Il choisit cette dernière maison. La maison des guerriers. Et il aime cette maison et cette école pendant sept ans. Owen était très intelligent ; c'était un excellent élève dans les matières qu'il aimait. Et puis, il avait cette manière de parler, cette aisance qui faisait que l'on avait vraiment envie de l'écouter. Il avait cette belle voix, lente et grave.
Owen se sentait si bien, à l'école. Il en oubliait presque qu'il devait retourner dans le manoir avec sa mère et son père, tous les étés ... Il avait enfin trouvé sa place. Populaire, ce n'était pas si étonnant, étant donné qu'Owen est un garçon un peu bizarre, mais beau, drôle et intelligent. Il avait tout pour réussir. Excellent joueur de Quidditch, il intégra rapidement l'équipe de l'école en tant qu'attrapeur et se promit qu'il en ferait un métier.
Chaque année, il avait le sourire aux lèvres lorsqu'il revenait à l'école, l'été d'enfer étant derrière. Mais à chaque fois que l'été approchait, il devenait instable et se cachait. Très vite, Owen apprit l'Occlumencie, entraîné par un des professeurs de l'école, qui n'était au courant de rien, pour échapper à son beau-père, un sadique, qui aimait s'amuser avec lui. Encore aujourd'hui, Owen garde des séquelles aussi bien psychologiques que physiques.
Et puis, lors des vacances précédant sa dernière année, il fit ce qu'il voulait faire depuis le début, cet acte qu'il n'avait jamais osé faire. Tout se passa comme dans un rêve, ou un cauchemar. Cela dépend des jours. Son beau-père allait encore une fois lever la main sur Calixte et sur lui, lorsqu'Owen a enfin osé se lever contre l’assassin de son père. Ils en vinrent aux mains, enfin, aux sortilèges. Sauf que si le jeune homme avait intégré la maison des guerriers, c'était pour une bonne raison. Il n'utilisa aucun sortilège interdit, mais, sous le feu de la rage, de la haine et de la peur qu'il avait accumulé depuis tant d'années, il décida de faire subir à son beau-père ce que lui-même avait fait à son père ... Il le tua en le brûlant vivant. Puis, il se rendit compte ce qu'il avait fait, mais ne ressentit aucun remords. Juste de la peur d'être découvert. Le Ministère aurait forcément l'idée inspecté sa baguette, alors il se précipita chez le vendeur de baguettes le plus proche, en ayant au préalable détruit sa propre baguette. Il en acheta une nouvelle rapidement.
Lorsque que l'on vient s'occuper d'enquêter sur le meurtre de Lancelot, il fut immédiatement soupçonné. Mais les enquêteurs ne trouvèrent rien. Aucune preuve n'avait été trouvée pour ce meurtre horrible. Owen soupçonne sa mère d'avoir graissé la patte des agents. Encore aujourd'hui, le dossier de la mort de son beau - père est encore ouvert.
Il retourna à Ilvermorny, où il passa la meilleure année de sa vie, sans la peur de son beau - père toujours présente ... Il se sentait libre.

1999 - maintenant : Âge adulte
Cette fois, Owen pouvait vraiment profiter de sa richesse. L'âge adulte lui offrait toutes les possibilités d'avenir qu'il voulait. Il passa d'abord un an à voyager autour du monde, allant en Egypte, en France, au Brésil et dans beaucoup de pays magiques ... Il n'avait plus à vivre dans la peur permanente de son père.
Puis, il revient aux États - Unis où il décida d'avoir un vrai métier. De travailler, chose qu'il n'avait jamais fait de sa vie, en tant que gosse de riche intelligent, mais excessivement flemmard. Mais il fallait quelque chose qui lui plaisait. Et il se souvient de son rêve d'enfant : devenir joueur de Quidditch. Cela pouvait marcher. Il était doué ...
Et puis, il eut également beaucoup de chance. L'attrapeur de l'équipe des Vipères de Vikirstone, une grande équipe des États - Unis, venait de subir une blessure qui l’empêchait de jouer à vie. Owen se présenta et montra tout son talent ; il fut recruté par le club. Et devient le nouvel attrapeur de l'équipe. Il fut aussitôt propulsé sur le devant de la scène. Il était, jeune, charismatique, intelligent et riche ... Ah, et célibataire aussi. De quoi attirer de nombreuses demoiselles. Mais Owen est loin d'être intéressé, tout d'abord à cause des sévices qu'il a subi durant toute son enfance, qui le rendent méfiant, voir paranoïaque à tout ce qui est relations, aussi bien amoureuse que sexuelles. Il se cache derrière ce masque d'assurance, mais en vérité, il a toujours un peu peur et ne s'est jamais confié sur son traumatisme.
En dehors de ça, Owen parait être un jeune homme tout à fait charmant. Drôle, avenant, il est profondément gentil. C'est quelqu'un qui n'a pas froid aux yeux et adore l'aventure, lorsque cela n'entre pas en contradiction avec sa flemmardise légendaire ... Si c'est pour être le premier à tester une nouvelle bièraubeurre, il est pour. Cependant, comme tout le monde, Owen possède une part d'ombre. La sienne est seulement plus grande que certaines. Ce qu'il a fait, ce qui lui a été fait ne laisse personne sain d'esprit. Il a toujours des séquelles ... Il a une personnalité beaucoup plus colérique, dangereuse, instable ... Il peut être très violent, mais cette part de lui-même lui fait peur.
Habituellement, il est quelqu'un de très enthousiaste, qui affiche une joie de vie permanente et contagieuse. Il aime être proche des gens qui l'acclament. Néanmoins, je ne vous conseille pas de vous confronter à Owen lorsqu'il perd le contrôle de son personnage et devient dangereux ... Après tout, il a le sang de son beau - père sur les mains ; et s'il a eu peur d'être découvert pendant un temps, jamais il n'a éprouvé le moindre remords ...
Après plusieurs années en tant que brillant attrapeur des États - Unis, une transaction l'a emmené jouer le même rôle en Angleterre. Il connaissait un peu pour y être déjà allé lors de son tour du monde en solitaire. Il est désormais le très connu attrapeur de l'équipe anglaise des Tornades de Tutshill. Avant, il ne sortait pas du loft sur le Chemin de Traverse qu'il s'était acheté, de peur d'être reconnu. Maintenant, il ne s'en soucie guère.

Magic Never Dies


Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Owen et la vie, une grande histoire   Mar 9 Oct - 16:43


Liste des RPG








En coursTerminés
◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP
◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

◊ Titre / ft.
Résumé du RP

Magic Never Dies

Voir le profil de l'utilisateur


profil +
Message
Re: Owen et la vie, une grande histoire   Mar 9 Oct - 16:44


Relations






Nom du personnage

Type de lien

Quod si rectum statuerimus vel concedere amicis, quidquid velint, vel impetrare ab iis, quidquid velimus, perfecta quidem sapientia si simus, nihil habeat res vitii; sed loquimur de iis amicis qui ante oculos sunt, quos vidimus aut de quibus memoriam accepimus, quos novit vita communis. Ex hoc numero nobis exempla sumenda sunt, et eorum quidem maxime qui ad sapientiam proxime accedunt.


Nom du personnage

Type de lien

Quod si rectum statuerimus vel concedere amicis, quidquid velint, vel impetrare ab iis, quidquid velimus, perfecta quidem sapientia si simus, nihil habeat res vitii; sed loquimur de iis amicis qui ante oculos sunt, quos vidimus aut de quibus memoriam accepimus, quos novit vita communis. Ex hoc numero nobis exempla sumenda sunt, et eorum quidem maxime qui ad sapientiam proxime accedunt.


Nom du personnage

Type de lien

Quod si rectum statuerimus vel concedere amicis, quidquid velint, vel impetrare ab iis, quidquid velimus, perfecta quidem sapientia si simus, nihil habeat res vitii; sed loquimur de iis amicis qui ante oculos sunt, quos vidimus aut de quibus memoriam accepimus, quos novit vita communis. Ex hoc numero nobis exempla sumenda sunt, et eorum quidem maxime qui ad sapientiam proxime accedunt.

Magic Never Dies


Voir le profil de l'utilisateur


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Théorie] Lippoutou, une grande histoire
» Je crois que c'est le début d'une grande histoire ... (Clayton) FINI
» La plus grande fraude de l'histoire?
» [FB Solo] Bout d'histoire d'une grande guerrière du Puma
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Magic Never Dies :: Sorciers recensés :: Histoire des résidents :: Livrets-


Sauter vers:  
1ère partie de Juin 2006

Plan des quartiers